Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 09:58

Toutes nos condoléances.

 Un nouveau décès
 Un nouveau décès
Repost 0
18 novembre 2016 5 18 /11 /novembre /2016 18:01

La période de la Toussaint est le moment des bastelle que l’on cuit traditionnellement dans les fours qui sont remis en marche pour cette occasion.

Qu’ils soient en parfait état ou très abîmés, les fours de Poggiolo sont nombreux. Un recensement avait été tenté en novembre 2010 sur ce blog mais il avait fallu trois articles supplémentaires pour les citer tous. Leurs références sont citées en bas du texte d'aujourd'hui.

Pourtant, il manquait encore un élément à cette liste. Nous vous en offrons des photos exclusives.

Le four oublié
Le four oublié

On voit que ce four est perdu dans les broussailles. Cependant, il n’est pas isolé car il est juste derrière une maison poggiolaise.

Le four oublié

Quelle est cette maison ? Où se trouve-t-elle dans la commune ? Les réponses seront données dans le prochain article.

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Patrimoine et traditions
commenter cet article
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 19:23

L'Association des Amis du Couvent de Vico organise

 

samedi 19 novembre à partir de 20 heures,

 

UN REPAS CORSE

(soupe corse, viande, fromage et dessert)

 

18 euros (vin non compris)

 

Offert pour les enfants de moins de dix ans.

 

Inscriptions au 04-95-26-83-86 (le matin seulement) ou au 04-95-26-62-29.

Repost 0
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 18:00

Les confréries religieuses ont une grande importance en Corse où elle font véritablement partie de l'identité insulaire.

Ce sujet fera l'objet d'une conférence animée par Jean DAL COLLETTO, nouveau président de la Fédération des Groupements Corses de Marseille et des Bouches-du-Rhône,

vendredi 18 novembre à 18h30

Maison de la Corse (69/71 rue Sylvabelle) à Marseille.

 

Pour mieux connaître les confréries
Repost 0
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 18:09

Patricia BAUDOUX continue à faire connaître la chanson corse sur internet et sur les ondes avec ses émissions "Corsica ... ou la musique corse dans tous ses états" et "Canti sacri di Corsica" sur Facebook (https://www.facebook.com/corsicalemission/?fref=ts) et sur le blog http://corsicacanalbleucorreze.skyrock.com/.

A l'occasion du souvenir de l'armistice du 11 novembre 1918, elle a publié dimanche 13 un bon choix de chants en rapport avec la première guerre mondiale. En voici la liste:

Corsica; Petru Guelfucci; Corsica

Verdun; Jacques Culioli; L'Ossi del Mondu 

Altru sirinatu;  Alemania 14-18

Triste duo; Xinarca; Curemonte; juillet 2010

Sanctus; Chjami Aghjalesi; Cantu Sacru

Ai Maria; Filu d'Amparera; Incanti di Natali

Un omu in Verdun; Christophe Mondoloni; Cresce

Tù babbu in 18; Surghjenti; La source

Stella di ghjornu; Isulatine; Sumena Amore

Entre Corse et Continent; Edgard Julius; Compil

U Focu; Ange Lanzalavi Trio; Dulcezza

U ritrattu; Maryse Nicolai; Anthologie chanson corse vol 4

Paghjella madrigalesca; Madricale; Sempre fidi

A core strintu; Orizonte; Ritruvassi

Chemin Des Dames; Alte Voce; Chants Et Polyphonies Corses

Lettera a mamma; Terra; Les secrets d'une terre

Ciucciarella (variations); A Vuciata; Canti di Natale

Dio VI Salvi Regina; I Muvrini; Pulifunie

Une semaine plus tôt, l'émission 421 du 6 novembre 2016 contenait l'interview exclusive du groupe Surghjenti à l'occasion de sa venue à Objat (Corrèze) le 16 octobre dernier pour un concert à l'invitation de l'association Corsica Aldilà.

I Surghjenti à Objat.

I Surghjenti à Objat.

Repost 0
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 17:58

Demain samedi 12 novembre, à 18h30, en l'église Sainte Marie de Vico, aura lieu un concert proposé par la chorale belge "Les trois petites notes".

Photo extraite du site http://www.mairie-vico.com

Photo extraite du site http://www.mairie-vico.com

L'entrée est libre et une corbeille présentée à la sortie recevra les dons des spectateurs qui voudront bien ainsi aider l'association "Santa Maria" à restaurer l'église paroissiale de Vico.

Eglise Santa Maria (photo extraite du site http://www.mairie-vico.com)

Eglise Santa Maria (photo extraite du site http://www.mairie-vico.com)

Plus de renseignements sur cette sympathique chorale se trouvent dans l'interview de Véronique DUSCHENE, chef de chœur des "Trois Petites Notes" (et sœur de Caroline CERVERA), parue dans "Corse-Matin" du 11 novembre.

Trois petites notes belges à Vico
Repost 0
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 18:02

Depuis vingt-cinq ans, le Comité du Vieux Marseille (association de défense et de valorisation du patrimoine marseillais) organise en novembre le Carré des Ecrivains qui réunit les auteurs ayant écrit sur Marseille. Le samedi 19 novembre, ils seront près de 150 à dédicacer leurs œuvres au Centre Bourse.

Pendant les dix jours précédents, une exposition est installée dans le hall de ce centre commercial. Marseille ayant été choisie comme «capitale européenne du sport» pour 2017, le thème décliné sur les 17 panneaux est «Marseille ville sportive: histoires des lieux et des hommes». 

Un visage connu dans les Deux Sorru se retrouve sur deux panneaux: celui de Jean-Martin FRANCESCHETTI.

 

Il n’y a là rien de bien étonnant car ce Poggiolais né en 1925 à Marseille et décédé en 2013 à Poggiolo fut un personnage important des activités sportives de la cité phocéenne entre 1950 et 1972. 

Le catalogue de l’exposition le mentionne plusieurs fois pour ses responsabilités au sein des clubs de l’Olympique de Marseille et du CSMT (Cercle Sportif du Ministère du Travail) ainsi que des organisations de handball, volley-ball et athlétisme (il fut président de la Ligue de Provence de ces deux derniers sports), sans oublier les associations d’éducation populaire comme l’UFOLEP et les clubs Léo LAGRANGE.

 
Equipe de handball de l'OM (1954-1955).

Equipe de handball de l'OM (1954-1955).

Un article particulier est consacré aux mésaventures de la piste d’athlétisme du Stade Vélodrome que Jean-Martin FRANCESCHETTI avait voulu promouvoir avant que le football monopolise ce lieu.

Inauguration de la piste d’athlétisme le 30 septembre 1967. De gauche à droite: Jean-Martin FRANCESCHETTI, Roger LEBERT (adjoint aux sports), Gaston DEFFERRE (député-maire), Jacques RASTOIN (premier adjoint).

Inauguration de la piste d’athlétisme le 30 septembre 1967. De gauche à droite: Jean-Martin FRANCESCHETTI, Roger LEBERT (adjoint aux sports), Gaston DEFFERRE (député-maire), Jacques RASTOIN (premier adjoint).

Plus administrateur et gestionnaire qu’athlète proprement dit, il excellait dans les relations publiques pour faire connaître les différents sports.

 

La lecture de ce catalogue de 126 pages est particulièrement conseillée, d’autant plus qu’il contient également une page d’interview de Daniel COSTANTINI, le grand joueur de hand qui entraîna l’équipe de France et l’amena au titre mondial en 1995 et en 2001. La mère de Daniel COSTANTINI était originaire de Vico.

 
Jean-Martin Franceschetti et les sports

Le catalogue «Marseille ville sportive: histoires des lieux et des hommes» est en vente jusqu’au 19 novembre auprès du stand du Comité du Vieux Marseille dans le Centre Bourse. 

Il peut être commandé au siège du Comité: 21 bd Longchamp, 13001 Marseille. 

Tel: 04-91-62-11-15. Courriel: contact@comiteduvieuxmarseille.net

Prix de vente: 13 euros + 7 euros de frais d’envoi.

 
Repost 0
8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 18:00

Les Poggiolais rendent hommage à leurs morts début novembre comme partout ailleurs. Mais ils ne vont pas tous au même cimetière.

Trois endroits sont possibles pour porter des fleurs aux restes des ancêtres.

Le plus évident et le plus utilisé est évidemment le cimetière communal.

Mais il existe aussi un cimetière privé qui abrite une douzaine de tombes et qui a été présenté le 2 novembre 2010 dans l’article «Un cimetière privé».

Enfin, il ne faut pas oublier les caveaux. Il en existe plusieurs de différentes tailles dans l’enceinte du cimetière.

Les caveaux poggiolais

La coutume de l’arca, l’enfouissement dans une fosse commune creusée sous l’église, avait été combattue par les Génois et par la monarchie française. Finalement, Napoléon Ier imposa l’usage du cimetière avec fosses individuelles sur un terrain communal. L’arca disparut presque partout entre 1810 et 1830. Pour cette raison, le cimetière de Poggiolo ne contient pas de tombeaux du XVIIIème siècle.

Mais certaines familles, voulant montrer leur puissance ou leur indépendance, préférèrent garder leurs morts sur des terrains personnels.

Pour avoir plus de renseignements sur ces questions, se référer à l’article «A la recherche de l'arca perdue ».

A Poggiolo, il existe, en dehors du cimetière privé, un caveau qui se remarque aisément de loin, juste en dessous de l’église St Siméon.

Les caveaux poggiolais
Les caveaux poggiolais
Les caveaux poggiolais

Sa construction fut décidée au printemps 1880 par un nommé Jean DESANTI, tout près de l’église mais sur un terrain lui appartenant.

Le bâtiment est totalement anonyme. Aucune inscription n'est visible à l'extérieur. Le caveau est de grande ampleur mais sa décoration est très simple. La façade ressemble à une église avec un fronton triangulaire surmonté d’une croix en pierre et le dessin de quatre piliers plats verticaux légèrement en relief se terminant par une corniche en saillie. A part les piliers qui sont en beige, la peinture est blanche.

Les caveaux poggiolais

Une porte en bois toute simple sur laquelle une croix est fixée permet d’entrer.

Les caveaux poggiolais

 L’intérieur rassemble les restes de la famille DESANTI derrière un petit autel. Cette bâtisse n’est pas un simple caveau mais une chapelle funéraire. La dernière messe qui y fut célébrée il y a quelques années était présidée par Mgr ZEVACO, Vicolais et ancien évêque de Madagascar.

-------

Un autre caveau familial existe un peu plus bas mais il est bien moins visible car de dimensions moindres et car il est en partie caché par la végétation.

Les caveaux poggiolais

Maisonnette surmontée d’une croix, avec des murs décorés de pierres alternativement grises et rouges, sa construction date de la fin du XXème siècle. L’inscription «FAMILLE L. A. PINELLI» permet de savoir que ce caveau est celui de cette branche de la famille qui a été l’une des plus anciennes et des plus nombreuse de Poggiolo.

La façade est constituée par douze plaques fermant les casiers destinées aux cercueils. Six places sont occupées.

Les caveaux poggiolais

Au pied du caveau, de nombreuses fleurs et décorations témoignent de l’attention portée par la famille.

 

Quel que soit le lieu, les Poggiolais tiennent à respecter les ancêtres qui leur ont permis d’être ce qu’ils sont.

Les quatre lieux consacrés aux morts de Poggiolo.

Les quatre lieux consacrés aux morts de Poggiolo.

1: Cimetière communal

2: Cimetière privé

3: chapelle funéraire DESANTI

4: caveau PINELLI

Repost 0
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 18:00

A Guagno-les-Bains, on est habitué au serpent de mer.

Du moins, on est habitué à l’expression «serpent de mer» qui désigne un sujet qui revient régulièrement dans l’actualité… et qui, en général, n’avance pas.

Le « serpent de mer » que nous connaissons bien est la réouverture de la station thermale. Ce blog s’est plusieurs fois fait l’écho des discours et des déclarations d’intention de divers hommes politiques qui juraient obtenir bientôt un nouveau fonctionnement des bains. Faut-il quand même avoir confiance dans le vote des conseillers territoriaux du 27 octobre ?

Les élus de la CTC ont voté à l’unanimité, de l’extrême-droite à l’extrême-gauche, une motion demandant le développement du thermalisme en Corse.

Le conseil voulant avancer rapidement sur cette question, un nouveau rendez-vous est fixé au 13 décembre. Nous saurons alors si le serpent fera une nouvelle apparition ou si des espoirs réels existeront.

Serpent de mer  ou volonté ferme?
Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Guagno-les-Bains Actualités
commenter cet article
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 18:00

Le bâtiment de la mairie de Poggiolo est composé de deux parties qui ne sont pas en alignement et entre lesquelles se trouve la porte d’entrée. Pour y accéder, l’escalier longe la partie gauche puis fait un angle à 90° pour s’appuyer sur la partie droite.

La devinette du mois: les marches de la mairie (solution)

Les photos ci-dessous montrent bien que les marches recouvertes de carreaux de céramique sont au nombre de ...

La devinette du mois: les marches de la mairie (solution)
La devinette du mois: les marches de la mairie (solution)

... de QUATORZE.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

La vidéothèque poggiolaise

La vidéothèque poggiolaise
Les films et les photos de famille et de vacances deviennent tous, au bout de quelques années, des documents historiques  qui montrent comment les diverses générations ont vécu.
Plusieurs films des décennies 60 et 70 à Poggiolo sont visibles sur DAILYMOTION (http://www.dailymotion.com/michelfran).
Cherchez dans vos greniers si vous n'avez pas des documents à faire connaître à la communauté poggiolaise.

Recherche

Le calendrier poggiolais

Fête de la Toussaint

Mercredi 1er novembre:

SOCCIA 11h messe Toussaint et bénédiction du cimetière; 

ORTO 15h messe Toussaint et bénédiction du cimetière;

GUAGNO Les BAINS 16h30 bénédiction du cimetière

Jeudi 2 novembre:

SOCCIA 11h messe Toussaint et bénédiction du cimetière; 

ORTO 15h messe Toussaint et bénédiction du cimetière; 

GUAGNO 11h messe Défunts et bénédiction du cimetière;

POGGIOLO15h messe Défunts et bénédiction du cimetière;

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907