Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Grâce à l'accord entre l'association LETIA-CATENA et la direction régionale de l'archéologie, un très important travail de Prospection-Inventaire diachronique pour la commune de LETIA a été accompli en 2013.

Voici le compte-rendu d'activité publié par l'association.

ASSOCIATION LETIA - CATENA

Letia le 10 décembre 2013
N°Préfecture : W2A1002342.
J.O. N° 7 du 18 février 2012
Siège : quartier Noce 20160 LETIA
Site : http://www.letia-catena.fr
Adresse courrier : 26, Boulevard Madame Mère
20.000 Ajaccio

Objet : COMPTE RENDU ANNUEL D’ACTIVITE

Notre association regroupe 42 membres actifs. Les adhérents sont tenus informés des activités en cours ou envisagées, par mails et par les annonces publiées régulièrement sur le site letia-catena .fr. La cotisation annuelle a été maintenue pour chaque adhérent à 20 Euros pour l’année 2014.

- I - Durant l’année 2013, Letia-Catena a pu mener diverses activités de par l’engagement et l’investissement de ses membres.

-11- Un dossier de demande de Prospection-Inventaire diachronique pour la commune de Letia a été déposé, en décembre 2012 pour l’année 2013, en suivant les orientations et les directives du Conservateur Régional de l’Archéologie.

-12- Diverses reconnaissances ont été effectuées dès le mois de janvier 2013 par les membres du bureau de l’association, en vue de déterminer l’accessibilité des sites qui devaient faire l’objet de la Prospection-Inventaire, en vue de la mise à jour de la Carte Nationale d’Archéologie.


-13- Deux enregistrements de recueil vidéo de la tradition orale qui ont été effectués à compter du mois de mars 2012, grâce à l’aide et au concours du conservateur en chef du Service Patrimoine Culturel du P.N.R.C., doivent faire l’objet d’une transcription pour une exploitation pérenne. Ces enregistrements, d’une durée de 9 heures, concernent le patrimoine de la communauté de Letia.

- 14- Letia- Catena a organisé le jeudi 18 avril une conférence sur le thème : Approche historique et archéologique de la communauté de Letia au moyen-âge. Cette conférence a été donnée par l’archéologue médiéviste, Emilie Tomas. Celle-ci, était assistée de Jean Baptiste Mary. Tous deux ont également exposé les buts et les modalités de la Prospection-Inventaire.

- 15- Notre association Letia-Catena a assisté à la conférence donnée par Franck Leandri, conservateur régional de l’Archéologie (DRAC) et Franca Cibecchini du Département des Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-Marines. Cette conférence a eu lieu le vendredi 7 juin 2013 à la Bibliothèque Patrimoniale Fesch, rue du Cardinal Fesch. Elle portait sur les principales découvertes archéologiques en Corse durant ces 20 dernières années.

- 16 - En vue de la Prospection-Inventaire, pour laquelle notre association a accepté de servir de support, le bureau de Letia-Catena s’est réuni le 15 juin, afin de prévoir l’accompagnement sur le terrain des archéologues et de la doctorante qui devait recenser les moulins, les fours et les pressoirs à huile. Divers membres actifs se sont portés volontaires pour l’accompagner dans la haute vallée du Liamone, le long du ruisseau Erbaghiu-Calanchella et vers une grotte, située environ à 4 km du village. Il en a été de même pour répertorier les emplacements des fours dans les deux hameaux. L’ensemble des moulins, (douze à roue horizontale) existants et plus précisément leur emplacement, car deux d’entre eux ont été emportés par les crues et seuls quelques vestiges demeurent.

La Prospection-Inventaire a débuté le 26 juillet 2013 à Letia, grâce à l’appui des deux archéologues, Emilie Tomas et Jean Baptiste Mary. Les membres actifs de Letia-Catena se sont mobilisés, à l’initiative de Marie Ange, pour effectuer diverses sorties sur le terrain avec les archéologues, sur les sites répertoriés et répartis sur une grande partie du territoire communal. Il en a été ainsi sur les versants qui dominent la rive droite du Liamone, dans la basse vallée, et en plusieurs autres lieux, situés au Nord et au Nord-ouest des hameaux où les archéologues se sont rendus à diverses reprises.

Indépendamment des sites qui ont fait l’objet du compte-rendu règlementaire, adressé au Service Régional d’Archéologie par les responsables de la Prospection-Inventaire, désignés par le Conservateur de l’Archéologie, notre association, ainsi que les membres de la communauté intéressés, ont plus particulièrement apprécié le travail de recherche effectué par les archéologues, sur un site mentionné et connu grâce à la seule mémoire collective. Les recherches entreprises sur ce site ont permis de découvrir des vestiges confirmant la tradition orale qui situait le hameau originel de la communauté de Letia en ce lieu, dit COSGIU. Les fragments de céramique repérés, ainsi que la présence de murs de pierre qui s’apparentent à ceux d’anciennes habitations comblées avec de la terre, pour adoucir la pente et pour les transformer en planches cultivables après le départ des habitants, sont considérés comme les vestiges du village originel de notre communauté.

Les vestiges des fondations de l’ancienne église paroissiale du village de Letia, San Mighele, se trouvent à quelques 350 m du site de Cosgiu. Les précédentes recherches faites par l’association sur cette église, aux archives départementales de Corse-du-Sud, ont permis de découvrir de nombreux documents qui décrivent les annotations portées à l’occasion de diverses visites ou inspections épiscopales. La date d’abandon de cette ancienne église paroissiale est ainsi mentionnée : 1703. Ces annotations indiquent également que l’église contenait sous son pavement deux fosses communes ou arche.

Lors de la Prospection-Inventaire, après avoir coupé la végétation et balayé le sol, on a pu distinguer le pavement ainsi que des vestiges qui s’apparentent à d’anciennes fondations. Les pierres de cette ancienne église semblent avoir été réemployées dans les constructions effectuées à Letia, au hameau de saint Roch, après 1700. L’association a diffusé en juin 2012, le livret sur le Patrimoine historique et religieux de la communauté de Letia qui évoque, entre autres, les renseignements qui ont pu être recueillis sur l’ancienne église de San Mighele, ainsi que des photographies des pierres de réemploi. Pour ce qui concerne le nom de l’ancien hameau ou village de Cosgiu et son emplacement, le livret de l’association se contentait d’en faire mention et d’indiquer l’emplacement que décrivait la seule tradition orale. Aucun document répertorié ne fait mention de ce village ou hameau, dont l’emplacement et le nom n’étaient connus que grâce à la transmission orale de la mémoire collective. La prospection Inventaire apporte pour Cosgiu une confirmation de la tradition orale.

Un autre site, proche du Liamone, a été exploré par les archéologues au lieu-dit Suglia. Les découvertes ont donné lieu à des résultats probants, grâce aux céramiques, identifiées et datées par les archéologues.

Les sorties sur le terrain se sont poursuivies en septembre, octobre, novembre et décembre. Le site des anciennes vignes des Chimiglièse, au sud et dans le prolongement du lieu-dit Canavaggia, ancienne zone agricole située au Sud-est des vestiges de l’ancien fort de Catena, a été ainsi prospecté avec celui de Villa, dont le nom, selon la tradition orale, viendrait d’une ancienne ferme ou Villae romaine. Ces sites comprennent de nombreux vestiges de constructions en ruines, pour la plupart d’anciennes maisonnettes et maisons à étages où l’on note un travail de la pierre appliqué et, souvent, spécifique. Les céramiques découvertes dans cette zone ont fait l’objet d’études précises de la part des archéologues qui ont rendu compte au conservateur de l’Archéologie dans le rapport de fin de prospection qu’ils lui ont adressé.

- 17 - A l'occasion de la journée du patrimoine, le 14 septembre 2013, Letia-Catena a organisé une conférence donnée par l'archéologue médiéviste, Emilie Tomas, sur le thème: "Nouveau regard sur le peuplement médiéval de la communauté de Letia". La conférence s'est déroulée à Letia devant une centaine de personnes. Elle a permis à l’association de réunir, outre la communauté letiaise, nombre d’érudits et de passionnés de la période médiévale mais aussi de l’histoire et du peuplement des villages situés dans l’hinterland du port de Sagone. Cette conférence a fait l'objet d'une publication dans la presse (Corse-Matin du 22 septembre 2013). La conférencière a mis en exergue les résultats de la Prospection-Inventaires, qu’elle a également pris en compte, pour la description nouvelle du patrimoine immobilier et du peuplement médiéval de la communauté de Letia.

- 18 - Le programme de travail avec le service Patrimoine Culturel du Parc Naturel Régional de Corse a concerné la réalisation d’enregistrements et de recueils vidéo de la tradition orale. Un nouvel enregistrement de trois heures qui concerne le patrimoine de notre communauté a été effectué le 14 novembre. Il fera l’objet d’une transcription. Ces enregistrements qui ont débuté en mars 2012, s’avèrent importants pour la conservation de la mémoire de notre communauté et de son évolution depuis le début du siècle précédent. La démarche engagée se poursuivra. Letia-Catena devra signer une convention avec le Parc Naturel Régional de Corse.

-19-Il est utile que les membres actifs qui le souhaitent nous transmettent des propositions concrètes pour la diffusion de livrets et publications diverses, concernant le patrimoine historique et le patrimoine immobilier de notre communauté. Ces diffusions pourront concerner également divers documents photographiques sur ces patrimoines. Les publications pourraient pallier au manque de moyens de l’association tout en contribuant à une meilleure connaissance de ces patrimoines.

Le bureau de Letia-Catena souhaite que les adhérents, réellement intéressés par les activités de l’association et désireux de s’investir, nous adressent leurs suggestions et propositions sur ces actions possibles. L’association ne pourra perdurer utilement que si nous sommes nombreux à nous investir. C’est plus précisément le cas pour la préparation et la diffusion de publications sur le patrimoine existant et pour poursuivre la prospection en Archéologie.

Le Trésorier, Christian Tolla

Le président, Martin Arrighi

Partager cette page

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Chez nos voisins Tempi fa

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

La vidéothèque poggiolaise

La vidéothèque poggiolaise
Les films et les photos de famille et de vacances deviennent tous, au bout de quelques années, des documents historiques  qui montrent comment les diverses générations ont vécu.
Plusieurs films des décennies 60 et 70 à Poggiolo sont visibles sur DAILYMOTION (http://www.dailymotion.com/michelfran).
Cherchez dans vos greniers si vous n'avez pas des documents à faire connaître à la communauté poggiolaise.

Recherche

Le calendrier poggiolais

Fête de la Toussaint

Mercredi 1er novembre:

SOCCIA 11h messe Toussaint et bénédiction du cimetière; 

ORTO 15h messe Toussaint et bénédiction du cimetière;

GUAGNO Les BAINS 16h30 bénédiction du cimetière

Jeudi 2 novembre:

SOCCIA 11h messe Toussaint et bénédiction du cimetière; 

ORTO 15h messe Toussaint et bénédiction du cimetière; 

GUAGNO 11h messe Défunts et bénédiction du cimetière;

POGGIOLO15h messe Défunts et bénédiction du cimetière;

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907