Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2022 2 21 /06 /juin /2022 18:00

 

En un demi-siècle, l'aspect de Poggiolo et de Soccia n'a pratiquement pas changé, comme l'ont montré les articles précédents.

 

Loin des villages de Sorru, une photo donne la même impression.  

 

Hier et maintenant: marché couvert et belombra

 

Quinze jeunes étaient partis en voitures de Poggiolo le matin du 20 juillet 1969 pour aller visiter le nord de la Corse dans une balade de trois jours. Après Cargese, ils s'étaient arrêtés en début d'après-midi à L'Ile-Rousse où cette photo fut prise par Joël CALDERONI.

 

Y figurent, de gauche à droite:

- un copain qui ne vint que cette année-là

- Christian PINELLI

- Hervé OULIÉ

- Hervé CALDERONI

- Jean-Marc OULIÉ

- Bernard FRANCESCHETTI

 

L'endroit représenté est bien facile à reconnaître: derrière le marché couvert de L'Ile-Rousse.

 

Ce marché, construit en 1844, élu comme "le plus beau marché de Corse" par les téléspectateurs de TF1 13 h, a la caractéristique d'avoir 21 colonnes doriques. Deux sont visibles ici.

 

En 1969, le sol était pavé et deux magasins d'alimentation étaient voisins. 

 

Pour connaître la situation actuelle, consultons Google Maps.

 

Incroyable! Rien n'a changé!

 

En janvier 2009, date de l'image trouvée sur internet, les pavés et les deux magasins étaient toujours là! 

 

Hier et maintenant: marché couvert et belombra

 

Pour trouver un changement important par rapport à la même journée du 20 juillet 1969, il faut revenir à Cargese où les Poggiolais étaient passés le matin.

 

Certains se firent photographier appuyés sur les racines aériennes du belombra qui s'épanouissait près de l'entrée de l'église grecque. En Corse, on écrit parfois "bellombra" et on dit également "ombu".

 

Hier et maintenant: marché couvert et belombra

 

On peut reconnaître, de gauche à droite:

- Michel FRANCESCHETTI, alors barbu et moustachu, et (ô aberration) avec des chaussettes dans ses espadrilles,

- Bernard et Marie-Claude FRANCESCHETTI

- François OLIVA

- Hervé CALDERONI

- Monique FRANCESCHETTI

Au fond: Jean-Marc OULIÉ et le copain.

 

Retour à Google pour revoir cet arbre: il n'y est plus.

Hier et maintenant: marché couvert et belombra

 

En novembre 2008, un jeune olivier était à sa place. Le belombra avait dû être coupé pour cause de maladie.

 

Devant l'église grecque, les arbres donnent bien de l'ombre (voir cette photo du 14 août 2011). Mais l'espèce n'est plus la même.

 

Photo Philippe Franceschetti, 14 août 2011.

Photo Philippe Franceschetti, 14 août 2011.

 

Le 20 juillet 1969, date des photos de Cargese et de l'Ile-Rousse, est resté dans toutes les mémoires car c'est le jour des premiers pas de l'homme sur la Lune. Mais, contrairement à beaucoup, ce groupe de jeunes s'intéressait plus à la Corse qu'à notre satellite.

Partager cet article
Repost0
17 juin 2022 5 17 /06 /juin /2022 17:45

 

 

Quand, au début du mois de juillet 1972, la Haute-Alpine Michèle Genet séjourna en Corse, elle ne prit pas que des souvenirs de Poggiolo (voir article précédent).

 

Soccia ne fut pas oublié et nous avons ainsi des images montrant ce village voici un demi-siècle.

 

 

Une première photo, centrée sur l'église, fut prise depuis l'autre côté du village, appelé Poggiolello ou Umbriccia. 

 

Photo de 1972.

Photo de 1972.

Photo de 2022.

Photo de 2022.

 

Si les photos de Poggiolo ont été prises exactement aux mêmes endroits, on peut observer un décalage entre ces deux photos de Soccia. Alors que  l'opératrice de 1972 se trouvait dans la partie inférieure du virage en épingle à cheveu, le photographe de 2022 s'est placé dans la partie supérieure.

 

 

Google Maps

Google Maps

En rouge, la position de Michèle Genet en 1972.

En vert, la position de Michel Franceschetti en 2022.

 

Entre ces deux dates, les différences dans la physionomie du paysage sont très faibles .

 

Au premier plan, un toit a été refait (maison Antonini?), voici relativement peu de temps. Un poteau soutient tant bien que mal des fils et des câbles dont on n'avait pas besoin voici cinquante ans.

 

Le reste du haut de Soccia, à droite de l'église, fut également "mis dans la boîte". 

 

Juillet 1972.

Juillet 1972.

Avril 2022.

Avril 2022.

 

Là encore, il est difficile de trouver des transformations.

 

Une seule maison se distingue, vers le centre de l'image, car elle s'est agrandie, à droite, de toute une partie dont la blancheur frappe.

 

Pour 2022, se voit bien vers le bas, à droite, le bâtiment allongé de l'hôtel U Paese. Il existait en 1972 mais il était encore inachevé et la photographe, placée plus en bas et de biais, fut alors été gênée par l'arbre pour le saisir.

 

Dans les deux cas, les restanques, les terrasses de cultures, se voient très bien, avec des nuances de couleurs différentes dues à la période de l'année (juillet en 1972, avril en 2022). Même si elles ne sont pas toutes exploitées actuellement, elles paraissent toujours en bon état, en les voyant de loin.

 

Michèle Genet immortalisa également un personnage habituel de l'époque, croisé peut-être au début du chemin de Creno, près de l'actuel Pane e Vinu.

 

Hier et maintenant: le regard de Michèle Genet sur Soccia

 

Si l'endroit exact est impossible à retrouver, la photo de 1972 peut être comparée à une autre prise à l'entrée de Soccia le matin du 21 avril 2022: les promeneurs sont toujours les mêmes.

Hier et maintenant: le regard de Michèle Genet sur Soccia

 

Même après cinquante ans, on n'est pas dépaysé.

Partager cet article
Repost0
14 juin 2022 2 14 /06 /juin /2022 18:00

 

A un mois près, les photos présentées ici ont cinquante ans. Elles ont été prises au tout début de juillet 1972 à Poggiolo.

 

Leur auteur est Michèle Genet, originaire de Veynes dans les Hautes-Alpes, qui, durant ses études d'Histoire à Aix-en-Provence, fit plusieurs séjours en Corse.

 

Michèle Genet en excursion au Bec de Sormiou près de Marseille (juin 1972, quelques jours avant son séjour en Corse).

Michèle Genet en excursion au Bec de Sormiou près de Marseille (juin 1972, quelques jours avant son séjour en Corse).

Hier et maintenant: le regard de Michèle Genet sur Poggiolo

 

Elle avait alors photographié Poggiolo depuis le bord de la route, en face du bar Le Belvédère.

 

Hier et maintenant: le regard de Michèle Genet sur Poggiolo

 

Avec cette autre photo, datant du 21 avril 2022, le village semble identique à ce qu'il était en 1972. Les différences sont dues essentiellement à la végétation.

 

A gauche, la maison Martini dévoile une lucarne du grenier et une fenêtre de l'étage autrefois cachées par un arbuste. Il y a cinquante ans, on pouvait deviner quelques tuiles du bâtiment des toilettes maintenant bien dégagé. 

 

De même, à gauche, la maison Orazy est largement plus visible.

 

Au milieu, la chapelle Saint Roch se voit bien mais les feuilles de l'arbre existant actuellement ne vont-elles pas la cacher?

 

-----------

 

Une autre photo d'il y a cinquante ans montre que le village était, comme maintenant, dominé par l'église Saint Siméon et la maison Calderoni avec, entre les deux, la chapelle funéraire Desanti-Bartoli.

 

 

Hier et maintenant: le regard de Michèle Genet sur Poggiolo

 

 Tout est identique en 2022 sauf que la végétation est plus verte, le cliché ayant été réalisé au printemps. La maison de Joël, Hervé et Thierry se voit bien mieux car les arbres avaient été récemment élagués.

 

Hier et maintenant: le regard de Michèle Genet sur Poggiolo

-------------

 

Et les gens ont-ils changé? Un exemple avec Michel Franceschetti.

 

En 1972, ii avait été photographié par Michèle Genet en pleine sieste sur une chaise longue devant la maison de ses grands-parents, devenue ensuite celle de Bernard et Marie-Claude.

 

 

Hier et maintenant: le regard de Michèle Genet sur Poggiolo

 

Cette année 2022, le 21 avril était frais et humide. Donc, pas question de chaise longue sur la place récemment dallée. Pas d'espadrilles non plus. 

 

Et surtout plus du tout de barbe et bien moins de cheveux.

 

Mais toujours aussi beau?

 

 

Hier et maintenant: le regard de Michèle Genet sur Poggiolo

 

Finalement, les êtres humains passent beaucoup plus vite que les maisons et la végétation. Bien sûr, c'est une vérité d'évidence. Mais, dans un village corse, l'environnement est peut-être bien plus immuable qu'ailleurs.

 

Le prochain article montrera comment Michèle Genet avait vu Soccia en 1972.

Partager cet article
Repost0
4 juin 2022 6 04 /06 /juin /2022 18:00
Solution de la devinette. Hier et maintenant: des baigneurs prudents

 

Quand, en juillet 1969, ces deux baigneurs s'aventurent dans l'eau près de Tiuccia, ils ont quand même une vingtaine d'années.

 

Cette image est une copie d'écran d'un film tourné alors par Michel FRANCESCHETTI, ce qui explique sa qualité très moyenne. Mais découper la séquence permet de fournir plusieurs photos. 

 

Solution de la devinette. Hier et maintenant: des baigneurs prudents

 

Ici, on peut comprendre que le personnage de gauche semble entraîné par son camarade. Il faut voir le film pour s'apercevoir qu'il porte des lunettes. Il s'agit de Joël CALDERONI.

 

Solution de la devinette. Hier et maintenant: des baigneurs prudents

 

Le personnage qui se trouvait à droite et qui finit par se jeter à l'eau, tout en gardant sa casquette, était Jean-Marc TRAMINI.

 

Solution de la devinette. Hier et maintenant: des baigneurs prudents
Solution de la devinette. Hier et maintenant: des baigneurs prudents

 

Tous deux purent rejoindre les copains sur la plage pour blaguer et s'amuser. C'étaient les vacances d'été avec des plaisirs simples.

 

Partager cet article
Repost0
3 juin 2022 5 03 /06 /juin /2022 18:00

 

Avec le "pont" de l'Ascension, certains ont pu goûter comme un prélude aux plaisirs estivaux. La baignade a même été possible.

 

Mais il faut être prudent en début de saison et suivre l'exemple donné par les deux Poggiolais de cette image: ils pénètrent prudemment dans l'eau en se tenant par la main et ils ont même des casquettes pour se protéger du soleil. 

 

Qui étaient ces deux jeunes baigneurs?

 

Il faut préciser: jeunes de l'été 1969.

 

Réponse: demain samedi.

 

La devinette du mois. Hier et maintenant: des baigneurs prudents
Partager cet article
Repost0
18 janvier 2022 2 18 /01 /janvier /2022 18:12

 

A cause de la pandémie, les Français ne sont pas beaucoup allés à l'étranger pendant cet été. Nombreux ont redécouvert les plaisirs de la montagne, à tel point que le GR 20 a connu une affluence record.

 

Extraits de "Corse-Matin" du 28 août 2021.
Extraits de "Corse-Matin" du 28 août 2021.

Extraits de "Corse-Matin" du 28 août 2021.

 

Les excursions en montagne ont toujours été appréciées à toutes les époques.

 

Ainsi, dans les années 60, les jeunes de Poggiolo firent souvent des sorties dont plusieurs furent filmées par Michel Franceschetti avec sa caméra Ercsam.

 

Un nouveau montage de ces documents vient d'être mis en ligne. Il rassemble des scènes se passant entre 1966 et 1969 à Ninu, Camputile, Goria... 

 

Parmi ces jeunes qui ont maintenant une cinquantaine d'années de plus et sont souvent grands-parents, on peut reconnaître, parfois fugitivement, des: 

 

BARTOLI,

CALDERONI,

CECCALDI,

DUGAS,

FRANCESCHETTI,

MARTINI,

OLIVA,

ORAZY,

OULIÉ,

PINELLI,

VECCHI.

 

Regardez et appréciez:

 

 

 

 

Un autre film détaille plus précisément les excursions de 1968 et 1969 à Muna:

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2021 6 27 /11 /novembre /2021 12:05
Luc Vico est mort

 

Un simple avis de décès paru aujourd'hui samedi 27 novembre nous apprend le décès de Luc CHIAPPINI, plus connu sous son nom d'artiste "Luc VICO".

 

 

Luc Vico est mort

 

Luc VICO avait eu une certaine notoriété dans les années 1960 et 1970, surtout dans les Deux Sorru où, comme Charles ROCCHI ou Jules NICOLI, il animait souvent les bals d'été. Les enfants des "Trente Glorieuses" qui eurent 20 ans à cette époque s'en souviennent sûrement.

 

Le blog des Poggiolais lui avait déjà consacré un article le 3 mai 2021 à propos de sa chanson consacrée au pécheur de Sagone.

 

Plusieurs de ses chansons sont proposées ci-dessous. On en trouve d'autres sur internet.

 

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2021 4 23 /09 /septembre /2021 18:00

 

Deux cartes postales des années 60 ont été publiées sur ce blog le 22 juillet dernier. Elles montraient des "Corses typiques" au bord du lac de Crena.

 

La collection "Charmes et couleurs de la Corse" éditée par la société IRIS en comprenait une troisième que voici:

 

Le troisième Corse typique

 

On reconnaît deux des personnages présents sur les autres photos: Tatane DANIELLI au fond et Antoine Dominique MAINETTI dit Comparé au premier plan. 

 

Mais, dans les premières, un troisième "autochtone" était visible, toujours de dos, avec une chemise rouge.

 

Le troisième Corse typique
Le troisième Corse typique

 

Une de nos amies vient de nous signaler qu'il s'agirait de Monsieur BUTEAU, le père de Ceccè.

 

Nos lecteurs sont-ils d'accord?

 

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2021 1 26 /07 /juillet /2021 17:59

 

 

Pour se moquer des cartes postales véhiculant des clichés éculés sur les Corses, comme celles du lac de Crena ou du col de Vergio vues dans l'article du 22 juillet, des jeunes de Soccia prirent l'initiative de réaliser une scène tout aussi "typique".

 

Avec les femmes entièrement couvertes de vêtements noirs et semblant complètement dévouées à l'homme à qui elles présentent ses armes, l'ensemble fut réussi.

 

Parmi nos lecteurs, certains pourront-ils identifier les membres de ce trio?

 

Photo publiée par Pierre Cannamelo le 24 août 2019 sur Facebook.

 

Corse typique: la réponse socciaise
Partager cet article
Repost0
24 juillet 2021 6 24 /07 /juillet /2021 17:59
L'identité des Corses typiques

 

Plusieurs lecteurs du blog se sont manifestés pour identifier les personnages de la carte postale de Crena publiée dans l'article du 22 juillet.

 

 

Finalement, la meilleure réponse semble être celle d'Antoinette DEFRANCHI FILIPPI:

Sur cette photo il y a Tatane DANIELLI, au milieu Antoine Dominique MAINETTI dit Comparé, le grand-père de Marie-Luce BELLOD-CHITI.
 
 
Merci à tous!
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

 

Lisez "INSEME" de mai en cliquant sur l'image:

--------------------------------------

 

Le marché de Vico:

Le mardi soir place Casanelli (place de la fontaine) de 19h à 23h

Le mercredi matin place de l’ancienne mairie de 9h à 13h

 

 

- Fin des classes le 8 juillet: 

 

- du 21 au 30 juillet: 19e festival Sorru in Musica 

- Mardi 16 août:

fête de Saint Roch à Poggiolo.

- dimanche 25  septembre:

u Mele in Festa à Murzo.

 

-----------------
 

 

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907