Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2021 5 05 /11 /novembre /2021 18:00

 

   Le paquebot "El Djem" a une place particulière dans l'histoire de la Corse.

 

   Navire allemand devenu français en 1919 au titre des réparations des dommages de guerre, c'est à son bord que de nombreux policiers et militaires furent transportés avec un équipement impressionnant (armes, munitions, blindés) pour réprimer le banditisme en Corse.

 

Solution de la devinette: EL Djem et la répression du maquis

 

IL Y A QUATRE-VINGT-DIX ANS

  

   En novembre 1931, le gouvernement français, dirigé par Pierre LAVAL, lança une expédition de grande envergure en Corse.

 

     Les bandits, qui n'étaient plus "bandits d'honneur" depuis longtemps, accumulaient les actions criminelles, humiliaient les pouvoirs publics et devenaient les vedettes des journaux et magazines.

 

     Dans ce blog, la série d'articles intitulée "Mauvaise pub pour Guagno-les-Bains" a évoqué la situation du banditisme de l'époque dans notre zone des Deux-Sorru.

 

   L'attaque de l'établissement thermal le 17 août 1931 fut le déclencheur. Des forces policières nombreuses et lourdement armées, amenées par "El Djem", débarquèrent à Ajaccio le 8 novembre 1931. L'île fut soumise à un véritable régime militaire. L'opération fut assez efficace car plusieurs hors-la-loi furent arrêtés (certains plusieurs mois après). Il est vrai que deux d'entre eux avaient été éliminés juste avant l'arrivée des renforts continentaux: François CAVIGLIOLI le 2 novembre et Joseph BARTOLI le 6 novembre.

 

   On parla alors de "l'épuration du maquis", terme qui, malgré son ambiguïté, est réutilisé pour cette nouvelle série du blog des Poggiolais. Evoquer largement ces épisodes n'est pas incongru sur ce blog car les Deux-Sorru furent souvent placés au centre de ces opérations. Le moment de cette publication n'est pas innocent car, en 2021, nous sommes exactement à quatre-vingts-dix ans de ces événements.

 

   La chronique sera quotidienne et s'étalera du 7 novembre au 2 décembre sous le titre "Chronique de l'épuration du maquis". 

 

 

NOTRE MÉTHODOLOGIE

 

     Cette "épuration" sera racontée uniquement au moyen d'articles parus dans des quotidiens continentaux. Nous verrons ainsi comment, jour après jour, pouvaient être informés les Français éloignés du théâtre d'opérations.

 

   La base essentielle sera constituée par LE PETIT PROVENÇAL et LE PETIT MARSEILLAIS, quotidiens marseillais ayant le grand tirage de tout le Sud-Est, le premier étant de gauche, l'autre étant de droite. Ils publiaient souvent des articles sur la Corse, en raison de la forte présence insulaire à Marseille. La collection en a été étudiée aux Archives Départementales de Marseille et sur le site Retronews.
   

Solution de la devinette: EL Djem et la répression du maquis
Solution de la devinette: EL Djem et la répression du maquis

 

   Nous nous servirons également de deux journaux très politisés: L'ACTION FRANÇAISE, royaliste, et L'HUMANITÉ, communiste. Eux aussi ont rendu compte de cette expédition mais en y ajoutant leurs propres analyses politiques, souvent originales par rapport à l'ensemble de la grande presse et très critiques sur l'initiative gouvernementale, avec, pour le premier, la verve inimitable de Léon DAUDET. Le site Retronews permet lui aussi d'accéder à leurs versions numérisées.

 

  Plusieurs emprunts seront faits à la remarquable étude de Ralph SCHOR La presse française continentale et l'extermination des bandits corses en 1931.

 

Solution de la devinette: EL Djem et la répression du maquis
Solution de la devinette: EL Djem et la répression du maquis

 

   Cette chronique ne sera pas une véritable étude historique et scientifique. Nos articles résumeront ou copieront les articles, photos et caricatures les plus significatifs de l'époque avec des commentaires réduits et partiels. Tout ne sera pas diffusé: nous nous centrerons sur les Deux-Sorru ou sur ce qui est général, mais pas sur tous les fronts établis par la police en novembre 1931.

 

   Cette série d'articles est un gros travail et il est possible que des erreurs s'y trouvent. Dans ce cas, n'hésitez pas à les signaler. Vous pouvez également faire part de vos réactions dans la rubrique "Commentaires" qui est sous chaque article. 

 

    Bien entendu, entre les parties de cette rétrospective, le blog continuera à vous informer de l'actualité de POGGIOLO et des villages voisins pour 2021. Ces informations paraîtront alors vers 18 heures, tandis que les articles de "Chronique de l'épuration du maquis" seront publiées  à 8 heures du matin.

 

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2021 4 04 /11 /novembre /2021 18:49

 

El Djem est le nom d'une cité antique de Tunisie, connue notamment pour avoir le troisième plus grand amphithéâtre de l'empire romain.

 

La devinette du mois: El Djem

 

Mais El Djem est aussi un nom d'un navire qui eut un certain rôle dans un moment important pour la Corse entre les deux guerres mondiales.

 

A quel événement a-t-il participé?

 

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2021 2 05 /10 /octobre /2021 18:07
Réponse à la devinette du mois: le nombre de la tristesse

 

Le nombre trente ne peut pas être inconnu des Poggiolais qui sont tous passés devant l'endroit où il se trouve, plus exactement, devant l'endroit où trente noms sont inscrits.

 

Trente est le nombre des noms mentionnés sur le monument aux morts. Il représente les trente enfants de Poggiolo victimes de la guerre de 1914-1918.

 

Le monument a la forme d’un obélisque avec une base carrée posée sur un piédestal de deux marches. La face avant du pilier est décorée par deux représentations en bronze de la croix de guerre. Au-dessus, une tête de poilu est sculptée dans un médaillon posé sur une palme avec l’inscription « Pro patria ».

 

Sur la base, du côté oriental, près de la route, sont gravées les lignes suivantes :

 

«1914 -1918

AUX ENFANTS

DE

POGGIOLO

MORTS POUR LA FRANCE»

 

 

© Michel Franceschetti

© Michel Franceschetti

 

Les noms, avec leurs prénoms et leurs grades, des trente soldats sont marqués dans l'ordre alphabétique (malmené trois fois pour les prénoms) sur chacune des trois faces, à raison de dix noms par côté, ce que fait bien un total de trente.

 

La liste commence sur la face nord avec le lieutenant ANTONINI Pierre Toussaint.

 

© Michel Franceschetti

© Michel Franceschetti

 

Le côté ouest est le moins visible car placé à l'opposé de la route.

 

© Michel Franceschetti

© Michel Franceschetti

 

La liste se termine sur la face méridionale avec l'adjudant Charles Marie VINCIGUERRA.

 

© Michel Franceschetti

© Michel Franceschetti

 

 Trente noms de héros qui concernent toutes les familles poggiolaises et qu'il ne faut pas oublier au moment du 2 novembre et surtout de l'anniversaire de l'armistice de 1918, le 11 novembre.

 

 

 

Dans les prochains jours, le blog des Poggiolais publiera, en plusieurs fois, les biographies de chacun de ces trente soldats.

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2021 1 04 /10 /octobre /2021 18:00
La devinette du mois: le nombre de la tristesse

 

Pourquoi le nombre trente (30)

est-il triste pour les Poggiolais?

 

Quel fait douloureux évoque-t-il?

 

Réponse demain.

 

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2021 5 03 /09 /septembre /2021 18:00

 

Grâce au sablier présent en son centre, il était facile de soupçonner que la décoration métallique qui fait l'objet de notre devinette avait un rapport avec la mort. Le sablier montre le temps qui s'écoule. De plus, lui sont accolées deux ailes de corbeau, souvent dessinées avec le squelette de la Mort.

 

Solution de la devinette: où est ce sablier?

 

Ce médaillon orne les deux battants du portail métallique donnant accès à un endroit peu connu des Poggiolais: le cimetière privé.

 

Solution de la devinette: où est ce sablier?

 

Ce cimetière a déjà été présenté dans ce blog en novembre 2010.

 

Situé au-dessus du cimetière communal, de l'autre côté du sentier vers Soccia et Orto, ce terrain privé rassemble des tombes de quelques Poggiolais.

 

Malheureusement, il n'est plus du tout entretenu. Le portail ne ferme plus et les deux battants sont maintenant retenus par un fragile lien en plastique. La végétation cache les tombes et donne une impression de jungle épaisse déjà signalée dans l'article d'août 2020.

 

D'après certains, le sablier (qui est représenté sur chaque battant) et le portail auraient été confectionnés par un DESANTI qui fut forgeron à Poggiolo voici plus d'un siècle et dont le talent était renommé. Il serait désolant qu'une telle œuvre d'art disparaisse.

 

 

 

Photos du 7 août 2021.
Photos du 7 août 2021.
Photos du 7 août 2021.

Photos du 7 août 2021.

 

De son côté, la municipalité poggiolaise a excellemment nettoyé le cimetière municipal en début d'été.

 

Toutes les photos de cet article sont de Michel Franceschetti.
Toutes les photos de cet article sont de Michel Franceschetti.

Toutes les photos de cet article sont de Michel Franceschetti.

 

Si les descendants des personnes reposant ici n'agissent pas rapidement pour honorer leurs ancêtres, le cimetière privé disparaîtra et le sablier n'existera plus.

 

 

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2021 4 02 /09 /septembre /2021 18:00

 

En ce début de mois, la devinette concerne une décoration métallique représentant un sablier entourant d'une couronne de fleurs. Peu de Poggiolais la connaissent car ils ne sont pas nombreux à passer devant.

 

OÙ SE TROUVE CE SABLIER ? 

 

Réponse demain.

La devinette du mois: où est ce sablier?
Partager cet article
Repost0
3 août 2021 2 03 /08 /août /2021 18:00

 

La photo de groupe des Poggiolais du 16 août 2001 a été publiée à l'occasion de la devinette du mois.

 

Pour mieux rappeler l'ambiance de ce jour-là, nous vous proposons un diaporama réalisé avec des photos de différents moments de la journée.

 

Partager cet article
Repost0
2 août 2021 1 02 /08 /août /2021 18:00

 

Le 16 août n'est pas seulement le jour de la procession en l'honneur de saint Roch mais aussi l'occasion de montrer que les Poggiolais forment une communauté.

 

En 2001, l'après-midi commença par une partie de "china" près de la chapelle. Puis, il y eut la traditionnelle procession, à laquelle participa la confraternité di u Padre ALBINI.

 

Ensuite, avant de passer à l'apéritif en commun, les Poggiolais de tout âge se rassemblèrent sur la Piazza Inghjo pour une photo de groupe qui montrait la force de la communauté.

 

Ce moment joyeux et symbolique (et poignant quand on pense à ceux qui sont partis depuis) ne pourrait-il pas être réédité avec les Poggiolais de 2021?

   

 

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2021 5 02 /07 /juillet /2021 18:00

 

Comme l'été commence et qu'il fait chaud, il ne faut pas trop se fatiguer.

 

La devinette du mois sera donc une question très facile et à laquelle nombreux de nos lecteurs qui connaissent Poggiolo pourront répondre:

 

 

où se trouve cette sculpture?

 

 

 

La devinette du mois: la tête cachée

 

Réponse demain.

Partager cet article
Repost0
4 juin 2021 5 04 /06 /juin /2021 18:00

 

Mais oui! Des monuments de Guagno-les-Bains sont bien présents à Ajaccio par l'intermédiaire de deux baignoires provenant de l'établissement thermal. Ces deux blocs de marbre taillé décorent les jardins de la Préfecture, le palais Lantivy.

 

Solution de la devinette du mois: les monuments historiques ici mais pas là.
Solution de la devinette du mois: les monuments historiques ici mais pas là.

 

Ce n'est pas un secret. De nombreux Poggiolais se souviennent que, lors d'une rénovation (en 1973?), les baignoires ont été abandonnées de très longs mois au bord de la route, près du bâtiment de l'Indigence.

 

Une seule baignoire a été conservée pour décorer la façade des thermes.

 

Solution de la devinette du mois: les monuments historiques ici mais pas là.
Solution de la devinette du mois: les monuments historiques ici mais pas là.

 

Des particuliers ont pris certains de ces cuves pour eux. On trouve des exemplaires à Appietto et à la mairie de Levie.

On peut en être désolé mais c'est ainsi.

 

 

 Pourtant, il y a plus curieux.

 

Dans la liste des monuments historiques de Corse publiée par la CDC comme sur la base Palissy du Ministère de la Culture, il est fait mention des deux baignoires de la Préfecture. Il est d'ailleurs précisé qu'elles viennent bien de "la station thermale de Guagno". Elles sont classées comme objets depuis le 2 mai 1984. Il est vrai qu'elles le méritent car le travail est soigné.

 

Pourquoi les autres baignoires rescapées ne sont-elles pas classées? Celle qui reste devant l'établissement thermal de Guagno-les-Bains est totalement identique à celle que le préfet que admirer. La présence de deux anneaux sur le côté montre bien que leur origine est la même. Cet oubli montre bien le peu de cas qui est fait d'un petit village éloigné de la grande ville.

 

La baignoire restante doit être reconnue comme monument historique. Ce ne serait que justice. Le principe d'égalité doit jouer aussi bien pour les vestiges d'Ajaccio que de Guagno-les-Bains.

 

La municipalité de Poggiolo et la CDC, à qui appartiennent les thermes, doivent agir, faire pression pour que notre village ait un nouveau monument historique. Le bon sens l'exige. 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

 

Lisez "INSEME" de janvier en cliquant ICI:

--------------------------------------

 

CALENDRIER DES MESSES

Fête de Saint Antoine abbé:

Chapelle de Guagno-les-Bains

Samedi 15 janvier

à 15 h

 

Dimanche 16 janvier:

messes à 11h

à Soccia, à Guagno et à Letia St Martin.  

 

--------------------------------------

Le marché communal de Vico aura lieu place Padrona mercredi 5 janvier de 9h à midi.

--------------------------------------

Vacances scolaires:

- Février: du 19 février au 7 mars

- Pâques: du 23 avril au 9 mai

- Fin des classes: 8 juillet

 

 

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907