Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 février 2021 7 14 /02 /février /2021 18:20

 

Les écharpes tricolores des élus municipaux doivent se porter de façon très codifiée comme l'a indiqué l'article précédent.

 

Ce texte avait le tort d'oublier que l'écharpe portée en travers de la poitrine ne devait reposer que sur l'épaule droite.

 

Mais il était précisé que l'écharpe pouvait être portée "en ceinture ou sur la poitrine". Le port autour de la taille est moins répandu que l'autre façon mais il est également réglementé: le bleu doit être en haut. La position du nœud (à droite ou à gauche) n'est pas précisée.

 

Dans la municipalité élue à Poggiolo en mars 1977, le maire Bernard PAOLI et l'adjoint Louis DEMARTINI adoptèrent le port en ceinture mais ils n'étaient pas d'accord sur l'emplacement du nœud.

 

Merci à Jacques-Antoine MARTINI pour ces photos.

 

Umberto CHITI, Bernard PAOLI et Louis DEMARTINI.

Umberto CHITI, Bernard PAOLI et Louis DEMARTINI.

- Etienne PINELLI - Raymond MARTINI - Jean-Marie ORRAZI - Christian PINELLI - Yvette TRAMINI - François DESANTI, dit François de Marosu (dont on n’aperçoit qu’un petit morceau du crâne) - Jacques-Antoine MARTINI - Louis DEMARTINI (premier adjoint) - M. LECA, dit Patinellu, père de Pierre LECA et arrière grand-père de Christophe BATTESTI - Bernard PAOLI (maire)

- Etienne PINELLI - Raymond MARTINI - Jean-Marie ORRAZI - Christian PINELLI - Yvette TRAMINI - François DESANTI, dit François de Marosu (dont on n’aperçoit qu’un petit morceau du crâne) - Jacques-Antoine MARTINI - Louis DEMARTINI (premier adjoint) - M. LECA, dit Patinellu, père de Pierre LECA et arrière grand-père de Christophe BATTESTI - Bernard PAOLI (maire)

Partager cet article
Repost0
13 février 2021 6 13 /02 /février /2021 17:41

 

Les élections municipales de l'année dernière ont fait élire un grand nombre de nouveaux maires, adjoints ou simples conseillers. Même si l'urgence sanitaire est prolongée, les édiles ont peu à peu commencé à accomplir leur mission. Pour certains, se pose alors la question de savoir comment porter l'écharpe tricolore lors des événements publics.

 

"La Provence" a pensé aux élus dans l'embarras et le quotidien a publié le 7 février le mode d'emploi du port de l'écharpe.

 

L'écharpe des nouveaux élus

 

Voilà qui est clair: le bleu près du col, mais l'écharpe peut être mise sur l'épaule gauche ou droite ou même à la ceinture.

 

A Poggiolo, la décision fut scrupuleusement respectée lors des élections de 2014.

 

L'écharpe des nouveaux élus

 

Par contre, en 2020, les écharpes n'ont pas été de sortie.

 

L'écharpe des nouveaux élus
Partager cet article
Repost0
11 février 2021 4 11 /02 /février /2021 18:00

 

Plusieurs lecteurs de ce blog ont réagi à l'article sur "le superflu et l'essentiel" en critiquant les vandales qui dégradent les panneaux de signalisation routière.

 

Ils ont raison car, en plus de la gêne occasionnée aux automobilistes qui ne connaissent pas bien la géographie des Deux Sorru, ces destructions ont un coût qui retombe sur toute la collectivité.

 

Une idée biscornue fut appliquée en août 2003 par quelques jeunes Poggiolais: mettre les panneaux à l'envers, sans les détruire. Simplement un dévissage et un revissage. Ainsi, lire le nom demandait un effort particulier car il fallait comprendre que la direction était inversée. Au moins, il n'y eut pas de dégâts et le remontage fut aisé.

 

Mais la sagesse serait de ne plus jamais toucher à ces panneaux.

 

Début du dévissage.

Début du dévissage.

Le résultat.

Le résultat.

Les coupables.

Les coupables.

 

 

Partager cet article
Repost0
10 février 2021 3 10 /02 /février /2021 18:00

 

La mairie de Poggiolo vient de prévenir les habitants que la campagne de vaccination contre le COVID aura lieu le 19 et le 20 février à Vico.

 

Les personnes prioritaires doivent téléphoner au 04-95-28-01-48 pour prendre rendez-vous.

 

Le vaccin arrive dans les Deux Sorru
Le vaccin arrive dans les Deux Sorru
Partager cet article
Repost0
8 février 2021 1 08 /02 /février /2021 18:00

 

Le GPS est un instrument merveilleux. Il permet à tout moment de savoir où l'on se trouve et il indique quel est le meilleur itinéraire à suivre pour n'importe quelle direction.

 

Il est vrai que les panneaux indicateurs sont parfois inutilisables car surchargés et donnant trop de renseignements alors que la vitesse de la voiture empêche une bonne lisibilité. 

 

Un bon exemple se trouve au col de Saint Antoine, au-dessus de Vico: huit panneaux superposés !

 

Photo Michel Franceschetti juillet 2020.

Photo Michel Franceschetti juillet 2020.

 

Cette longue liste (seize noms au total, huit écrits en italien, huit en corse!) n'est utile que si l'automobiliste s'arrête et prend le temps de chercher le village qui l'intéresse. Il est vrai qu'aucun lieu n'a été oublié. 

 

A l'inverse, près de Guagno-les-Bains, un poteau est beaucoup plus dépouillé. Il ne porte qu'un nom mais il est

 

 

le meilleur, l'essentiel, le centre du monde !!!

 

 

Il suffisait de supprimer tout ce qui est superflu.

 

Photo Michel Franceschetti juillet 2020.

Photo Michel Franceschetti juillet 2020.

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2021 4 07 /01 /janvier /2021 16:00

 

 

La bonne année de la mairie

 

 

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2020 6 12 /12 /décembre /2020 09:45
Sauvons la Trésorerie de Vico

 

Les élus de l’interco Spelunca-Liamone et les habitants montent au créneau contre une fermeture programmée pour janvier 2022

 

Ils étaient près d’une centaine, hier en début d’après-midi, à s’être rassemblés devant la trésorerie de Vico pour protester contre sa fermeture définitive annoncée au 1er janvier 2022: l’intégralité des élus des 33 communes de l’intercommunalité Spelunca-Liamone, soutenus par le député Jean-Jacques Ferrara et la conseillère territoriale Véronique Arrighi. Mais aussi par bon nombre de particuliers aux arguments très pragmatiques: « On y paye des impôts, bien sûr », note Ceccè, « mais c’est plus facile d’être en visuel pour trouver une oreille attentive quand on demande des arrangements. Et quand on a simplement besoin d’un renseignement, on l’obtient facilement.». De son côté, Marie-Do fulmine contre les boîtes vocales, avec lesquelles on n’arrive jamais à obtenir un interlocuteur. Tous s’accordent à dire qu’ils entendent depuis des années des discours visant à favoriser le rural et développer l’intérieur, et qu’il y a là une occasion de mettre en œuvre les promesses faites aux villageois qu’ils sont.

Des arguments relayés par François Colonna, président de la communauté de communes: « On nous explique gentiment qu’avec la délocalisation, ce sera beaucoup mieux, mais encore faudrait-il que ça marche, ce qui n’est pas le cas. Fermer une trésorerie n’est qu’un détail pour eux, qui engendre qui plus est 12 suppressions d’emplois, mais ils (la direction régionale des finances publiques, ndlr) n’ont pas conscience de ce qu’est le service public en général, et de l’importance de la trésorerie d’un village en particulier. »

Passage en force

Matthieu Caillaud, secrétaire départemental du syndicat FO des finances publiques, évoque le piège qui consiste à «faire croire que les Maisons des services peuvent se substituer aux institutions telles que la CPAM, Pôle emploi, la Carsat, ou les services des impôts». «En réalité, elles n’agissent que comme une boîte aux lettres, et ne sont qu’un intermédiaire supplémentaire entre l’usager et nos services. Aucun agent d’une maison des services n’aura jamais les compétences des collègues formés et spécialisés de la trésorerie, qui sont les mieux placés pour répondre aux questions spécifiques des contribuables», poursuit-il. Enfonçant le clou, il met en cause directement l’administration de vouloir passer en force, accusant Mme Assouline, directrice régionale des finances publiques, de ne pas respecter la parole du préfet de Corse, ni la volonté des élus locaux.

Le 1er décembre, le préfet Lelarge a en effet annoncé que la fermeture des trésoreries de Levie et Sainte-Marie Sicché, prévue au 1er janvier 2021, était suspendue à la mise en place d’une commission ad hoc chargée de réfléchir à l’implantation des services de l’État dans l’île. «Le 10 décembre, en annonçant clairement que la fermeture était reportée au 1 er septembre 2021, Mme Assouline s’oppose clairement à la décision du préfet, et démontre qu’elle n’entend absolument pas prendre en compte l’avis des élus, malgré la soi-disant concertation qu’elle est censée mener avec eux : reporter, ce n’est pas suspendre ! Elle a entamé un bras de fer avec un manque total de respect pour le préfet et les élus du rural», soutient le syndicaliste.

Dans toutes les réflexions, la loi Montagne revient en boucle, pour améliorer l’accessibilité et la qualité des services publics, en reconnaissant le cumul des contraintes de l’île-montagne. On rappelle aussi l’engagement de l’ancienne préfète Josiane Chevalier, qui avait déjà fait part, par écrit à Gilles Simeoni, de son opposition aux projets de fermetures des trésoreries, par souci d’équilibre et de maillage territorial, et pour défendre le maintien des services publics de proximité en particulier en milieu rural.

 

Une réunion doit se tenir en préfecture, lundi à 12 h 30. Mais déjà, l’organisation d’un rassemblement de toutes les intercommunalités concernées devant les locaux de la DGFIP est envisagée. «On a besoin de vous, car la direction n’a qu’une crainte, c’est vous!» martèle Matthieu Caillaud.

 

Pour mémoire, le rappel du calendrier des fermetures de trésoreries programmées ou déjà effectives : 2016, Piana ; 2018, Porto-Vecchio ; 1er janvier 2021, Levie et Sainte Marie Sicché, report au 1er septembre 2021 ; 1er janvier 2022, Bonifacio et de Vico.

 

Texte et photo de Pascale Chauveau (Corse-Matin, samedi 12 décembre 2020) 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2020 5 30 /10 /octobre /2020 09:48
Messe de la Toussaint à Poggiolo

Finalement, avant la bénédiction du cimetière,

 

une messe sera bien célébrée à Poggiolo

 

 

demain samedi 31 octobre à 15 heures.

 

 

Voir le calendrier mis à jour des cérémonies du secteur

en cliquant ICI.

 

Photo Michel Franceschetti.

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2020 2 20 /10 /octobre /2020 19:43

 

Et oui Poggiolo a eu une école !

 

Merci au blog de nous l'avoir rappelé à deux reprises ces dernières semaines par la photo de classe de 1905 et les photos de ses derniers instituteurs.

 

Enfant, j'ai eu la chance d'aller à l'école du village.

 

Le maître était Jojo ANTONINI, un véritable hussard de la république qui aux beaux jours nous emmenait herboriser dans le maquis. C'est grâce à lui que j'ai au cœur l'amour indéfectible de mon village. Il arrivait chaque matin sur sa moto pétaradante devant nos yeux émerveillés pour nous ouvrir au monde.

 

Qu'il lui soit rendu, comme à Samuel Paty et à tous les enseignants d'ici et d'ailleurs, un vibrant hommage.

 

N'est-ce pas Jules FERRY qui disait "De l'instruction nait la grandeur des nations" ?

 

L'ignorance fait le lit de la barbarie. Prenons garde: il n'y a aucune excuse à la barbarie.

 

 

Hélène–Pascale Dubreuil-Vecchi

 

 

Et oui Poggiolo a eu une école !

On voudra bien excuser la mauvaise qualité de cette photo parue dans "L'info U Pighjolu" d'octobre 2007. A côté de Jojo ANTONINI, se trouvent: Toussaint COLONNA, Antoine SECCHI, Jacques DEFRANCHI, Mélanie PASSONI, Ernestine MALACETTI, Marie BATTESTI et François PINELLI.

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2020 6 17 /10 /octobre /2020 19:58

 

Ayons une pensée reconnaissante envers les instituteurs et les professeurs qui transmettent les connaissances aux enfants et leur  apprennent comment vivre en société.

 

 

Quelques instituteurs de l'école de Poggiolo: Xavier OTTAVI, Bernard PAOLI, Jojo ANTONINI, Angèle POMPEANI, Judith OTTAVI.

Quelques instituteurs de l'école de Poggiolo: Xavier OTTAVI, Bernard PAOLI, Jojo ANTONINI, Angèle POMPEANI, Judith OTTAVI.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de janvier et février dans les Deux Sorru:

cliquer ici. 

 

VACANCES SCOLAIRES DE FÉVRIER

fin des cours: 

samedi 13 février

reprise des cours:

lundi 1er mars

 

 

La nouvelle formule du mensuel "INSEME":

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907