Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 18:19

La campagne électorale actuelle n'est pas toujours très intéressante. Surtout, elle évite les problèmes  les plus importants pour l'avenir et se complaît dans des sujets très à ras de terre. Parfois, on sent le besoin de s'élever un peu. Ce serait le moment de chercher de l'air frais, de l'altitude mentale (comme a écrit Marcel PROUST), auprès de Jean BARTOLI.

Jean BARTOLI est connu à Poggiolo sous le prénom de Jean-José. Fils de Dominique BARTOLI et de Jéromine DESANTI, son épouse, il est le petit-fils de Jean Hyacinthe DESANTI, gouverneur du Dahomey et du Soudan, dont la biographie a été publiée dans l'article "Un Poggiolais au Mali". Il est le frère de Rose-Marie CHABROLLE et de François BARTOLI.

Né à Paris en 1950, il vit au Brésil depuis 1975, après des études de philosophie à Paris et de théologie à Rome.

Jean BARTOLI est devenu consultant en ressources humaines et intervenant en entreprise sur les questions d'éthique dans les affaires à l'Université Pontificale Catholique de Sao Paolo.

Sa biographie complète se trouve dans l'article "Un lien au-dessus de l'océan".

 

Prenons un peu de hauteur avec Jean Bartoli

Jean a tenu un blog de philosophie très intéressant et très suivi. Il écrit maintenant sur Linkedin à l'adresse https://www.linkedin.com/in/jean-bartoli-91b946112/

Ses trois ou quatre billets mensuels sont écrits en portugais mais la fonction "Traductions" de Google permet d'en avoir la version française, qu'il faut parfois corriger. Ces textes courts sont marqués par une grande profondeur d'esprit. Les penseurs français y ont une grande part. Ainsi, dans le dernier article, le 3 avril, il est fait référence à Jacques ELLUL et à Blaise PASCAL.

Prenons un peu de hauteur avec Jean Bartoli

Son avant-dernière réflexion, parue le 10 mars, porte sur "la vérité et la confiance", deux notions bien utiles en période électorale. Saint Augustin fait la distinction entre "veritas lucens" (la vérité qui éclaire) et  "redarguens veritas" (la vérité qui nous confronte, qui accuse ou nous ordonne l'humilité).

Pour la première forme, il faut constater que "la vérité est plus démocratique que nous pensons  et dépend plus de la pureté du regard que de la sophistication du raisonnement".

La seconde sorte de vérité est tout à fait d'actualité: "Les surprises récentes créées par des décisions collectives telles que les élections américaines, le Brexit et l'élection française en cours montrent une confrontation profonde entre ce que certains annoncent comme la pensée correcte et ce que pensent vraiment les gens".

"Le vide de certains discours politiques, économiques, commerciaux et religieux ne supporte pas la confrontation avec le simple bon sens. La langue fleurie est facilement vaincue par la crudité de la réalité."

"Pourquoi ne pas être vrai? C'est le moyen d'établir des relations durables fondées sur la confiance mutuelle."

Souvenir: Jean-José à la fontaine de Poggiolo en 1966.

Souvenir: Jean-José à la fontaine de Poggiolo en 1966.

Repost 0
2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 18:00
Solution de la devinette du mois: la bévue de l'Education Nationale

Avant l'entretien publié le 21 mars dernier, les lecteurs de "Corse-Matin" avaient pu prendre connaissance du Blog des Poggiolais.

Le 2 juillet 2011, plus d'une demi-page fut consacrée à une grossière erreur trouvée dans les questions de Géographie de l'examen du brevet des collèges (voir ici). Parmi des cartes schématiques proposées aux candidats, l'une représentait l'Italie mais la question et l'illustration étaient représentées de telle façon que l'on comprenait que la Corse appartenait à l'Italie.

Cette bourde avait été signalée par le blog dès le 30 juin et "Corse-Matin" s'y référait et en reprenait certains termes dans son article.

Voici ce qui était écrit dans le blog:

Solution de la devinette du mois: la bévue de l'Education Nationale
Solution de la devinette du mois: la bévue de l'Education Nationale
30 juin 2011

   2011 restera dans les annales de l’Education Nationale comme l’année où tout s’est bien déglingué dans le système des examens. Après la fuite de l’épreuve de mathématiques du baccalauréat, après la fraude généralisée dans un BTS, après une épreuve de l’agrégation d’Histoire qui présentait un pastiche littéraire comme un document historique authentique, voici une belle bourde géographique au brevet des collèges, examen que passent tous les élèves de fin de Troisième.
   La dernière épreuve d'Histoire-Géographie, dite “repères chronologiques et spatiaux”, demandait de “nommer trois pays dont la forme est désignée par des numéros”. Le 1 était très reconnaissable, avec sa forme de botte, et presque tous les candidats ont marqué: “Italie”. Seulement, en plus de la botte, l’image comportait aussi trois îles, donc considérées comme appartenant au même pays: la Sicile, la Sardaigne et ... la CORSE!
   D’après les sources les plus autorisées, et depuis 1768, la Corse est pourtant bien française. Même si certains désirent son indépendance, personne ne souhaite qu’elle soit intégrée à la République italienne. Le rêve que MUSSOLINI n’a pu accomplir, l’Education Nationale française l’a réalisé.
   Il est vrai que la question était ambiguë car il fallait donner des noms de “pays”. Or, rien n’est plus complexe géographiquement que ce mot qui a plusieurs significations. Il aurait été plus juste de marquer “Etat”, puisque les réponses attendues (Italie, Japon et Brésil) faisaient partie de cette catégorie. La Corse devait donc être effacée du croquis. Si l’on tenait à une simple “expression géographique”, toutes les îles auraient pu être supprimées. La péninsule en forme de botte aurait été tout aussi bien identifiée par les élèves.
   Mais la Corse a-t-elle une importance dans un système d’examens qui cultive “l’à-peu-près” de plus en plus systématiquement?
   Un bon point: sur la forme (très approximative) représentant le Brésil, la Guyane n’est pas annexée par le géant sud-américain. La Guyane a droit à plus d’égard que la Corse.


Michel FRANCESCHETTI,
professeur certifié hors-classe,
correcteur au brevet des collèges,
Académie d’Aix-Marseille

Repost 0
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 18:00
Où est Nicolas ?

Si l'article précédent annonce la publication du livre de Nicolas Jean-Baptiste PINELLI "Ils sont partout, des îles Sanguinaires à la Provence", il ne faut pas oublier que ce Poggiolais a quelques talents qui lui ont permis de travailler dans plusieurs pays.

Nicolas est bien connu à Poggiolo et à Guagno-les-Bains où il a travaillé comme kinésithérapeute de 1987 à 1996. Il s'est installé ensuite à Marseille et à Paris comme ostéopathe jusqu’en 2010. Parallèlement, il travaille comme enseignant, responsable de formation en France et à l’étranger puis devient docteur en sciences de l’éducation en 2010. Depuis 2011, il intervient comme chercheur en sciences médicales et consultant dans la prévention en santé pour des entreprises sur la gestion des troubles du comportement alimentaire et l’obésité. Il habite à Ajaccio depuis 2017 et  projette de créer un atelier de peinture à Poggiolo.

Sa carrière professionnelle est détaillée dans l’article "Nicolas, un nouveau docteur poggiolais".

Nicolas PINELLI est également artiste-peintre, dessinateur. Ses œuvres ont été exposées à Marseille, au Festival de la bande dessinée d’Angoulême, à Bordeaux et à Ajaccio en 2014 puis à Paris en 2015: voir l’article «Nos amis parisiens n’ont plus beaucoup de temps».

Musicien et chanteur, il compose, enregistre un CD en autoproduction à Barcelone en 2016, dont voici un titre: «Le loup criait». La SACEM accepte que Nicolas modifie et adapte le poème d'Arthur Rimbaud, il joue avec une guitare flamenco typique.

Vous pouvez aussi écouter le titre "Roses" composé et enregistré à Ajaccio en 2014. La vidéo est illustrée par certaines de ses peintures et a été vue de nombreuses fois sur Youtube.   

 

Repost 0
26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 18:00

Plusieurs conférences ont présenté des ouvrages dans le cadre du salon du livre corse à Marseille les 21 et 22 janvier.

Le dimanche 22, après l'excellent "Pozzo di Borgo" de Michel VERGE-FRANCESCHI, la salle de conférences a été occupée par la présentation de "Vico-Sagone, regards sur une terre et des hommes".

Vico et Sagone expliqués aux Marseillais

Devant un public très attentif, le docteur Bernard ALLIEZ (à gauche sur la photo) et le professeur Jean-Dominique BERETTI (à droite) ont montré, s'appuyant sur un diaporama, les idées principales des différentes époques d'une région qui fut souvent insoumise mais qui était également ouverte à l'universel.

Michel FRANCESCHETTI prit la parole pour décrire la particularité de Jean-François GALLINI qui cumula des fonctions politiques en Corse et en Tunisie, ce qui explique la forte implantation de Sorrinesi dans ce protectorat avant la seconde guerre mondiale.

De son côté, l'éditeur Alain PIAZZOLA confiait son étonnement du succès de ce livre, qui est devenu une référence en matière de monographie. Un retirage, non prévu à l'avance, a été prestement effectué et "Vico-Sagone" est de nouveau disponible chez l'éditeur, les libraires et les sites de vente en ligne.

Les Méridionaux n'ayant pas encore acquis ce livre sont attendus pour les journées corses d'Aubagne des 18 et 19 février.

Vico et Sagone expliqués aux Marseillais

Le Blog des Poggiolais a évoqué la carrière de Jean François GALLINI et son influence sur Poggiolo et Soccia dans trois articles:

Repost 0
10 avril 2016 7 10 /04 /avril /2016 18:07

Alors que  la saison 2015-2016 de la Ligue1 de football approche de son terme, le bilan de l’Olympique de Marseille s’annonce particulièrement décevant. Supporters et journalistes s’interrogent sur la future organisation du club. «La Provence» du 7 avril a présenté les cinq proches de Margarita LOUIS-DREYFUS qui pourraient être amenés à jouer un rôle important. Parmi eux, Alexandre JACQUIN cite Xavier GIOCANTI dont la famille est de Guagno.

L’OM peut-il être sauvé par un Guagnais ou un Poggiolais ?

Xavier GIOCANTI a déjà été présenté sur ce blog le 29 juin 2011 dans l’article intitulé «Christine Lagarde ne viendra pas à Guagno cet été».

 

Voici une soixantaine d’années, une autre personnalité venant de notre canton, plus exactement de Poggiolo, avait déjà participé à la direction du club marseillais.

 

Né à Marseille en 1925, Jean Martin FRANCESCHETTI (qui, à l’époque, utilisait le prénom Jean, puis plus tard ce fut Jean-Martin) participa activement au scoutisme, à la Résistance (voir l’article «Les Anciens sont à l'honneur») et au syndicat FO (Force Ouvrière). Il était le fils de Jean Antoine et de Rosine et le frère de Philippe dont la vie a été récemment évoquée dans l'article "Souvenir de Philippe Franceschetti ".

Dans le domaine sportif, il s’occupa d’athlétisme, de hand ball, de volley-ball et de basket-ball. C’est dans ce dernier sport qu’il rencontra Marie QUAIRÉ avec qui il se maria. Ils eurent trois enfants: Michel, Monique et Marie-Claude.

 

Marie Quairé est debout à droite (avec le numéro 6). Jean Franceschetti est accroupi à droite.

Marie Quairé est debout à droite (avec le numéro 6). Jean Franceschetti est accroupi à droite.

Entré à l’OM, il eut, «sous son autorité, les cinq sections d’athlétisme, de hand-ball, de volley-ball, de judo, des «jeunes»: près de sept cent membres» (sur les 1.300 membres que comprenait alors le club omnisports) (brochure «Programme du bal de l’O.M.» de février 1956).

Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.

Cliquer sur les photos pour les agrandir.

Le club était alors dirigé par un comité directeur de douze membres, dans lequel Jean FRANCESCHETTI entra en février 1953. Il en devint trésorier.

L’OM peut-il être sauvé par un Guagnais ou un Poggiolais ?
L’OM peut-il être sauvé par un Guagnais ou un Poggiolais ?

La section de football professionnel, malgré son titre de champion de France en 1948, connaissait alors une période de difficultés à répétition. La relégation en deuxième division fut évitée de justesse en 1952.

Puis, «avec le départ catastrophique du championnat 1953-1954 et surtout après la faillite du recrutement de l’inter saison, le comité directeur s’était mis en veilleuse, en déléguant une partie de ses pouvoirs à un Comité composé de Jean ROBIN, Michel BIANCO, Pierre BICAIS, Léon MARIA et Jean FRANCESCHETTI, et appelé depuis Comité des Cinq.

Leurs efforts acharnés firent que l’O.M. évita le relégation et parvint en finale de la Coupe» (article de Maurice GOIRAND dans «Le Provençal» du 2 juin 1954).

La finale de la Coupe de France fut logiquement gagnée par Nice le 23 mai 1954. Du coup, le président Marcel CONSTANT démissionna. L’assemblée générale qui suivit entérina les candidats du Comité des Cinq et Louis AILLAUD devint président le 16 juin.

Malgré ces efforts de rénovation, le football olympien retomba dans sa langueur, à tel point que l’équipe termina la saison 1958-1959 bonne dernière de la première division et partit en D2.

 

Entretemps, Jean FRANCESCHETTI avait orienté son dynamisme vers d’autres horizons sportifs.

Fonctionnaire à la direction régionale du Ministère du Travail, il fut un des fondateurs du CSMT (Cercle Sportif du Ministère du Travail) qui recueillit les sections amateurs de l’O.M. en hand, volley, basket et athlétisme après leur dissolution en 1961.

Après avoir été élu président de la Ligue de Provence de volley-ball en 1954, il devint président de la Ligue d’athlétisme en 1965.

 

L’OM peut-il être sauvé par un Guagnais ou un Poggiolais ?

Et il eut bien d’autres activités…

 

Jean-Martin FRANCESCHETTI décéda en septembre 2013. Voir l’article que lui consacra alors «Corse-Matin»:

P.S. : notre haut-canton a eu un autre lien avec l’O.M. en la personne de Mathieu FLAMINI, originaire de Guagno, qui est né à Marseille en 1984. Pur produit du centre de formation du club olympien, il devint titulaire de L1 en 2003. L’année suivante, il signa au club anglais d’Arsenal dans lequel il évolue toujours actuellement.

Repost 0
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 11:12

Les Poggiolais connaissent bien Nicolas PINELLI qui est aussi talentueux dans le domaine médical que dans les arts.

Sa biographie est parue dans le blog de Poggiolo à l'occasion de sa soutenance de thèse en juillet 2010: Nicolas, un nouveau docteur poggiolais

Nos amis parisiens n'ont plus beaucoup de temps

Nos amis parisiens ont encore quelques jours, jusqu'au 7 mars prochain, pour aller admirer son exposition de peintures surréalistes, avec 70 toiles inédites dans une galerie parisienne, le Centre Culturel Anatolie, 77 rue La Fayette, dans le 9ème. 

ALLEZ-Y !

 

Nos amis parisiens n'ont plus beaucoup de temps

Cette vidéo donne une petite idée de ce nouveau concept pictural présenté par Nicolas.

Pour connaître les multiples facettes de Nicolas PINELLI (dans la peinture, la poésie, la chanson, ...), vous pouvez consulter sa page Facebook:

ou sa chaîne de films sur Youtube:

BRAVO L'ARTISTE !

Repost 0
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 06:35

Paru dans "Corse-Matin" de mercredi 26 novembre.

Deuil dans la famille Franceschetti
Repost 0
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 17:43

Un concert gratuit de chants traditionnels et polyphoniques aura lieu samedi 3 mai à 15 heures en la Cathédrale de la Major de Marseille, avec l’Archiconfrérie St Joseph de Bastia, le groupe Fior Di Machja, et la présence de Philippe Gueit aux grandes orgues et des trompettes de René Perinelli. Le spectacle sera également rehaussé par les contributions de Battista Acquaviva, fameuse chanteuse de l’Île Rousse, et de son accompagnateur Ceccè Pesce, membre fondateur du groupe I Chjami Aghjalesi.

Cette belle affiche n'annonce pas un spectacle isolé. Elle ne concerne qu'un moment de la journée du 3 mai: celle des la journée des vocations sacerdotales de la Corse.

Depuis 80 ans, les Corses de Marseille et de Provence soutiennent les vocations de l’Île lors d’une rencontre avec l’Evêque d’Ajaccio.Le 3 mai 2014, la communauté corse de Marseille et de Provence et leurs amis, accueilleront l’Evêque de Corse, Monseigneur Olivier de Germay, à l’occasion de la journée annuelle pour les vocations sacerdotales. Cette journée de rencontre, d’échange et de partage présidée par l’Evêque de Corse permet, depuis 80 ans, d’apporter un soutien spirituel et matériel aux séminaristes.

A Marseille, foi, générosité et chant pour la Corse

Dans une ambiance amicale, elle participe également au renforcement des liens entre les Corses de la région Marseille-Provence et ceux qui vivent en permanence sur l’Ile, dans un même élan de foi et de générosité au service de notre Diocèse de Corse. Cette journée, ouverte à toutes les bonnes volontés, débutera à 9h30 par un petit déjeuner, suivi à 10h00, d’une rencontre avec Monseigneur Olivier de Germay, au 5, Place Sadi Carnot 13002 Marseille. (Entrée libre).

A 15 heures en la Cathédrale de la Major, aura lieu le concert gratuit.

A 16h30, la messe présidée par Monseigneur Olivier de Germay, sera concélébrée en la Cathédrale de la Major, avec l’animation musicale de ces intervenants. Après la messe, un apéritif réunira tous les participants à la Cathédrale et la soirée se terminera par un dîner à 20 heures, présidé par l’Evêque de Corse, avec animations musicales et chants polyphoniques (sur réservation).

Renseignements : Comité des Vocations Sacerdotales pour la Corse 5, Place Sadi Carnot 13002 Marseille. Jean-Baptiste Renucci: 06 81 64 82 69

Repost 0
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 17:17
Le 2ième printemps du livre corse à Montpellier

L'amicale des Corses de Montpellier donne rendez-vous à ses adhérents le Samedi 12 avril de 10 à 19 heures à l'Hôtel de Varennes, 2 place Pétrarque à Montpellier pour le 2ième Printemps du Livre Corse.

L’Association des Editeurs corses apportera un large panel de la littérature corse.

Seront là également 3 auteurs pour dédicacer leur dernier ouvrage :

- Raymond Alcovère pour "Histoire vraies en Méditerranée",

- Antoinette Sauvezon-Damiani pour « Les trésors du châtaignier »

- et Hélène Ourtiès avec "Carnet de Balagne".


A 14h30 Jacques Fusina proposera une causerie sur 2 thèmes :

"La littérature Corse aujourd'hui"

et

"Nostra lingua ou les langues régionales de France".
Pour tout complément d'info : corse.montpellier@gmail.co

Repost 0
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 07:10

Comme chaque année, la Fédération des Groupements Corses de Marseille et des Bouches-du-Rhône met la littérature insulaire à l'honneur à l'occasion de son traditionnel Salon du Livre Corse.

Conférences, expositions, stands de gastronomie et associatifs et de nombreuses animations se tiendront deux jours durant samedi 25 et dimanche 26 janvier à la Maison de la Corse, 69 rue Sylvabelle, 13006 Marseille.

 

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Pour les Corses de Marseille
Pour les Corses de Marseille
Repost 0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

La vidéothèque poggiolaise

La vidéothèque poggiolaise
Les films et les photos de famille et de vacances deviennent tous, au bout de quelques années, des documents historiques  qui montrent comment les diverses générations ont vécu.
Plusieurs films des décennies 60 et 70 à Poggiolo sont visibles sur DAILYMOTION (http://www.dailymotion.com/michelfran).
Cherchez dans vos greniers si vous n'avez pas des documents à faire connaître à la communauté poggiolaise.

Recherche

qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Le calendrier poggiolais

 

Début des vacances d'été: samedi 8 juillet midi.

Festival Sorru in Musica: du 21 au 30 juillet.

Fête de saint Roch: mercredi 16 août.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907