Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2021 5 19 /11 /novembre /2021 10:40

 

L'affaire des manuscrits de Louis-Ferdinand CÉLINE est évoquée ce soir vendredi 19 novembre sur France 5, à 20h55, dans la série "Le doc stupéfiant".  Poggiolo et Oscar ROSEMBLY y ont leur place.

 

L'émission intitulée "Céline, les derniers secrets" développe, au bout de 46 minutes,  la piste poggiolaise, à savoir qu'Oscar ROSEMBLY, qui fut très proche de l'écrivain, aurait volé les manuscrits et les aurait cachés à Poggiolo.

 

Contrairement à ce que croyait Céline, Oscar n'était pas juif.

Contrairement à ce que croyait Céline, Oscar n'était pas juif.

 

On peut assister à une discussion entre Véronique CHOVIN, une des ayants-droit de l'écrivain, et Pierre MARTINI, cousin d'Oscar ROSEMBLY, devant la fontaine du Lucciu.

 

Poggiolo à la télévision avec Pierre et Oscar
Poggiolo à la télévision avec Pierre et Oscar

 

Pierre MARTINI explique que, à son avis, les manuscrits volés par Oscar à la libération de Paris, ont été cachés dans la soupente de la maison où il habitait au village.  

 

Il montre le lieu à Véronique CHOVIN qui trouve cette histoire comme la plus vraisemblable.

 

Poggiolo à la télévision avec Pierre et Oscar
Poggiolo à la télévision avec Pierre et Oscar
Poggiolo à la télévision avec Pierre et Oscar
Poggiolo à la télévision avec Pierre et Oscar
Poggiolo à la télévision avec Pierre et Oscar

 

A l'occasion de ce documentaire, des vues originales de Poggiolo ont été filmées par drone.

 

Poggiolo à la télévision avec Pierre et Oscar

 

L'émission est disponible sur le site de France télévision.

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2021 7 14 /11 /novembre /2021 18:00

 

A Marseille, la Maison de la Corse abrite

 

une exposition sur les

 

chemins de Compostelle

 

(histoire, tourisme, légende, religion)

 

du 15 au 19 novembre.

 

Maison de la Corse: les chemins de Compostelle
Partager cet article
Repost0
24 septembre 2021 5 24 /09 /septembre /2021 18:00

 

La maison de la Corse de Marseille vous attend  

Hall 7 de la foire de Marseille 

du vendredi 24 septembre au lundi 4 octobre                                                                          

De 10h00 à 19h00 en semaine    

De 10h00 à 20h00 le week-end
 


Nocturnes le samedi 25 septembre et vendredi 1er octobre jusqu’à 23h00.

 

Venez nombreux .

 

Cette année , l'entrée de la foire est gratuite.

40 exposants sur 1500 m², animations musicales et culturelles, expositions, veau corse à la broche...

 

 

 
Savourez la Corse

 

Temps fort mercredi 29 septembre : soirée musicale 

-19h30 apéro musical avec Pop Cor's

-à 21h30 Concert Jean Menconi ,

-puis soirée DJ avec Anthony Titi Salducci et Joseph Mattera .                              

entrée 10 € . Les places seront en vente au bar du village corse à partir du 24 septembre

 
Jean Dal Colletto, Président de la Fédération des Groupements Corses 
de Marseille et des Bouches-du-Rhône
Partager cet article
Repost0
3 septembre 2021 5 03 /09 /septembre /2021 10:00

 

Corsica, l'association des éditeurs de Corse, a le plaisir de vous inviter au 4e Salon Livres et Patrimoines qui aura lieu les 4 et 5 septembre à La Méjanes, la cité du Livre d'Aix-en-Provence.

Conjointement organisé avec le Salon Tourisme et Patrimoine, le Salon Livres & Patrimoines propose une palette d’ouvrages consacrés aux patrimoines sous toutes leurs formes. 

​L’idée est de plonger le visiteur dans l’univers patrimonial par le biais de l’écrit, de l’image et du son mais surtout par la transmission de connaissances humaines.

 

4 et 5 septembre: la Corse à Aix-en-Provence

 

Cet événement est organisé avec le soutien de l'amicale des Corses d'Aix-en-Provence. 

 

Au programme pour les éditions Albiana :

 

Samedi 4 septembre à 16h

Conférence de Thierry Giappiconi autour de son nouvel ouvrage :

Témoignages sur la Seconde conquête française de la Corse (1739-1740)

Le "manuscrit de la Méjanes", une archive capitale pour l'histoire de la conquête de la Corse au XVIII° siècle.

Le manuscrit de la Méjanes, intitulé Mémoires historiques de ce qui s'est passé de plus mémorable en Corse depuis l'an 1562 est attribuable au Comte de Vaux, l'homme qui acheva la conquête de l'île en 1769.

Le rapprochement avec un manuscrit du même datant de 1739 montre combien l'île fut convoitée secrètement par la France depuis bien plus longtemps que ce qu'il paraissait jusqu'alors.

  

Les samedi 4 et dimanche 5 septembre 

Exposition James "Corsica" Boswell

Dans le cadre du salon "Tourisme et Patrimoines", Albiana proposera une exposition itinérante autour de James Boswell, célèbre écossais qui a été le premier "touriste" en Corse.

 

Jean Viviès interviendra le dimanche 5 septembre dans l'après-midi.

Il est un angliciste français professeur à l’université d’Aix-Marseille. Spécialiste du XVIIIᵉ siècle, il s’intéresse au roman, au récit de fiction, ainsi qu’au récit de voyage comme écriture littéraire.

​Il est le traducteur de l'ouvrage de James Boswell Un état de la Corse / An account of Corsica. Traduction pour laquelle il a obtenu le prix de la Collectivité de Corse 2019.

 

François-Xavier Renucci sera également présent et dédicacera ses ouvrages.

François-Xavier Renucci est professeur de français à Aix-en-Provence et professeur relais entre la salle de cinéma L'Institut de l'Image et les établissements scolaires du Pays d'Aix.

Depuis les années 1990, il produit des écrits qui participent de la vie littéraire corse (commentaires sur le site Interromania.com, rubrique « Baratti » ; articles dans diverses revues (A l’asgiu, Bonanova, A Pian d'Avretu, U Taravu, Lengas). Il a animé les cafés littéraires et la bibliothèque de l’Amicale corse d’Aix-en-Provence ainsi qu'un blog littéraire ("Pour une littérature corse", entre 2009 et 2013).

Il a animé un atelier d’écriture international, dans le cadre de l’opération « Odyssée 2001 » (organisée par le théâtre Toursky à Marseille et par l’IITM, Institut international du théâtre méditerranéen, qui a donné lieu à deux recueils de nouvelles et poèmes, publiés aux éditions Albiana : "Un itinéraire littéraire en Méditerranée" (2002) et "Une journée de littérature en Méditerranée" (2005). Depuis 2006, il a entamé une série d'ouvrages très différents les uns des autres mais dont le point commun est d'expérimenter des formes d'écriture dérivée du "commentaire" : prose poétique légendant les encres d'Adam Nidzgorski ("Un lieu de quatre vent", 2006), billets de blog partagés avec des internautes ("Éloge de la littérature corse", 2010), roman dialogué autour d'un poème corse d'Antoine de Saint-Exupéry ("La Toile souveraine", 2015), entretiens intimes ("Un buisson de paroles", 2021).

 

 

Partager cet article
Repost0
30 mai 2021 7 30 /05 /mai /2021 17:59

 

L'été 2021 s'annonce exceptionnel pour le tourisme en Corse, d'après la page spéciale "Campà Corsu" de "La Provence" de vendredi 28 mai. Si les touristes étrangers seront moins nombreux que d'habitude, les français devraient affluer. Mais le problème, qui n'est pas nouveau, est le prix de la traversée.

 

Comme le déclare la présidente de l'Umih, l'association de l'hôtellerie de Haute-Corse, "Pour le tourisme, la mer reste un atout mais c'est aussi un inconvénient".

 

A titre d'exemple, Marine Stromboni, la responsable de la chronique, publie un comparatif de prix. Chacun jugera de la hauteur des tarifs.

 

Un seul regret: La Méridionale n'est pas mentionnée.

 

Comment profiter de l'été de toutes les promesses

 

Les transports, le nerf de la guerre

Par voie aérienne ou maritime, le coût de la traversée continent-Corse représente une part non négligeable du budget total des vacanciers. Et si les compagnies proposent des tarifs promotionnels et programmes de fidélité avantageux, les tarifs pratiqués en saison sont souvent pointés du doigt.

À titre d'exemple, nous avons fait une simulation le 27 mai pour un séjour du 7 au 14 août, soit une période volontairement très demandée.

Par Air Corsica
Pour deux adultes et deux enfants de plus de 2 ans, la compagnie aérienne proposait un aller-retour Marseille-Bastia-Marseille à 874,64 € TTC avec les vols du matin (8 h 40 - 9 h 50 à l'aller, 7 h - 7 h 55 au retour).

Par Corsica Linea
Les bateaux effectuant les traversées Corse-continent le samedi 14 août étant plein, nous avons sélectionné un retour le 15 août. Pour deux adultes et deux enfants de plus de 4 ans, la Corsica Linea proposait un aller-retour Marseille-Bastia-Marseille (traversées de nuit) à 624,92 € sans voiture, sans cabine (plus aucune n'est disponible à la réservation) mais avec fauteuils en salon.

Pour pouvoir bénéficier de cabines (deux cabines intérieures pour deux personnes avec sanitaires privés) aux mêmes dates, l'aller-retour entre Marseille et Île-Rousse (traversées de nuit) pour la même famille de quatre personnes revient à 843,20 € (80 € la cabine).

Par Corsica Ferries
Pour deux adultes et deux enfants de plus de 4 ans, la compagnie aux bateaux jaunes dont certaines installations étaient également victimes de leur succès, proposaient un aller-retour Toulon-Bastia à 921,34 €. Ce tarif comprend un aller sans installation et un retour en cabine pour quatre personnes sans hublot avec sanitaires privés. Le tout en traversées de nuit et sans voiture.

 

Partager cet article
Repost0
12 avril 2021 1 12 /04 /avril /2021 18:04

Même si la Corse est championne de la vaccination, la pandémie existe toujours et les précautions s'imposent.

 

Depuis un an, poignées de mains et embrassades sont proscrites, alors qu'elles font partie depuis longtemps de la vie quotidienne et sociale.

 

Dans les insouciantes années 60, ces frayeurs n'existaient pas. Quand ils arrivaient pour les vacances, les Poggiolais du continent devaient accomplir des corvées de bises auprès de tous les vieux du village avec lesquels ils avaient plus ou moins des liens de parenté. Garçons et filles, les jeunes Poggiolais s'embrassaient entre eux mais pas tous les jours; le plus souvent au moment d'un grand départ ou de retrouvailles.

 

Ce film, réalisé avec la caméra Ercsam de Michel Franceschetti, est un montage de trois séances d'embrassades: à Poggiolo en 1965, à Ajaccio en 1968 et à Marseille en 1967.

 

Pourrez-vous reconnaître certains des personnages de cette vidéo?

 

Article déjà publié le 5 mars 2020.

 

Partager cet article
Repost0
4 mars 2021 4 04 /03 /mars /2021 18:00

 

Parmi les anniversaires concernant nos villages, il ne faut pas oublier le décès, voici un siècle exactement, le 26 février 1921, de Philippe CERATI, Guagnais qui eut un rôle important pour les Marseillais et les Poggiolais.

 

 

MILITANT ET ELU

     Philippe CERATI naquit à Guagno le 5 janvier 1867. Après des études de pharmacie, il devint employé, rue de l'Arbre (actuelle rue Vincent Scotto) à Marseille, chez un pharmacien dont il épousa la fille.

 

     Il se lança très vite dans l'action politique. Militant du Parti Socialiste S.F.I.O., il se présenta aux élections de 1908 dans le quartier de la Belle-de-Mai et fut élu conseiller municipal de 1908 à 1912, puis en 1919 sur la liste de Siméon FLAISSIERES. Il en devint sixième adjoint, délégué aux emplacements. Il fut également administrateur du bureau de bienfaisance. Sa position lui permit de placer quelques compatriotes de Guagno ou de Poggiolo dans l'administration marseillaise.

 

     Libre penseur et anticlérical, il fut secrétaire adjoint de la section marseillaise de la Ligue des droits de l’Homme dès la fondation de celle-ci. Par ailleurs, il fut le fondateur des A.I.L. (Amis de l'Instruction Laïque) du sixième canton.

 
 
MORT DANS LA NUIT
     Il mourut accidentellement dans la nuit du 25 au 26 février 1921 asphyxié par une fuite de gaz, comme le raconte l'article paru dans "Le Petit Marseillais" du 27 février 1921:
 
Cliquer sur l'article pour le lire plus facilement.

Cliquer sur l'article pour le lire plus facilement.

 
     L'émotion fut intense dans les milieux de gauche.
 
     "Le Petit Marseillais", quotidien de droite, ne fit aucune relation des obsèques qui eurent lieu le 27 au 69 boulevard Saint-Charles (actuel boulevard Camille Flammarion). Dans l'autre camp, "Le Petit Provençal" en fit un grand compte-rendu.
 
 
DES OBSÈQUES PUREMENT CIVILES
     Le corbillard, dont le poële (le drap mortuaire) était tenu par six adjoints, était suivi par le fils et le frère du défunt (Antoine, lui-même conseiller général), puis le sénateur-maire FLAISSIÈRES et tout le conseil municipal, la plupart des membres du conseil général et les chefs des services de la mairie. Une "affluence considérable" était venue, d'après l'article.
 
    Le discours du maire fut une longue suite de compliments:
"homme politique ardent, convaincu, plein de loyauté courageuse, plein de haute droiture", il "était une conscience, il ne connut jamais la peur, sa pensée resta libre sous le seul contrôle définitif de sa froide raison".
Il y a cent ans, le décès accidentel de Philippe CERATI
     Ces obsèques avaient été annoncées comme "purement civiles". D'ailleurs, elles eurent lieu un dimanche, ce que les catholiques ne font jamais. Cela correspondait bien aux idées du défunt.
 
     La tête du cortège, avant même le corbillard, était formée par  les Amis de l'Instruction Laïque de la Blancarde, la Libre Pensée de Saint-Antoine et la Libre Pensée du groupe Anatole-de-la-Forge. de nombreuses associations de gauche étaient présentes: la SFIO, tout comme le groupe antireligieux Le Chêne.
 
     Ensuite, le cercueil fut "placé au dépositoire en attendant qu'on le transporte dans son pays natal", c'est-à-dire à Guagno.
 

     Trois ans plus tard, le 15 janvier 1924, à la demande du groupe socialiste, le conseil municipal décida de donner son nom à la place, au début du boulevard de la Blancarde, pour l'aménagement de laquelle Philippe CERATI s'était dévoué.

 

Plaque de l'artiste marseillais Bernard BRANDI, décorant la place Philippe CERATI.

Plaque de l'artiste marseillais Bernard BRANDI, décorant la place Philippe CERATI.

 

SES LIENS POGGIOLAIS

 

     Judith (1863-1933), la soeur de Philippe CERATI, épousa Philippe FRANCESCHETTI (1857-1921), lieutenant de la territoriale, originaire de Poggiolo.

 

De leur fils aîné Jean-Antoine (1897-1987), descendent les actuels FRANCESCHETTI, ALESSANDRI, ATLAN, CALDERONI et CAO.

 

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2020 1 19 /10 /octobre /2020 17:00

 

 

Delphine FRANCESCHETTI, professeure d’histoire-géographie, et Yann Defontaine, professeur de physique, étaient à l’hommage rendu à leur pair assassiné ce vendredi. « C'est un acte lâche et barbare, parce qu’il montre bien qu’en faisant ça, ils veulent lutter contre notre société », estiment-ils. Au-delà, ils ont aussi été beaucoup touchés par le recueillement qui a réuni 300 personnes sur la place Saint-Arnoux, à Gap.
 
 
Publié sur le site  du "Dauphiné libéré" lundi 19 octobre 2020.
Partager cet article
Repost0
9 septembre 2020 3 09 /09 /septembre /2020 18:09

 

Le jour du 8 septembre, fête de la Nativité de Marie, est important pour les Corses. Dans toute l'île, on célèbre la protectrice de la Corse et on chante "Dio vi salvi regina", l'hymne adopté par les nationaux corses en 1735.

 

Partout où ils se trouvent, les Corses peuvent interpréter ce chant, même dans des endroits très inattendus.

 

Ainsi, le 25 septembre 2016, sur les bords du lac souterrain de Mélissani dans l'île grecque de Céphalonie, Christiane DIZIER-DESANTI et Brigitte Franceschetti profitèrent de l'acoustique particulière de ce lieu.

 

Partager cet article
Repost0
15 mai 2020 5 15 /05 /mai /2020 18:00
Campà corsu, un rendez-vous hebdomadaire

Surprise pour les lecteurs de «La Provence» de vendredi 15 mai avec deux pages entières consacrées à la Corse, et pas de façon exceptionnelle car elles reviendront chaque semaine.

 

Tenant compte du fait bien connu que « l’histoire de la Corse s’écrit aussi par-delà ses côtes ; loin derrière la ligne d’horizon », le quotidien basé à Marseille a décidé de tenir compte de « la région de Marseille où plus de 200.000 Corses seraient établis, parfois depuis des générations et sans que jamais le lien avec la terre d’origine ne se rompe », comme l’écrit Marine STROMBONI dans son éditorial.

 

Désormais, « tous les vendredis, La Provence s’engage aux côtés de cette communauté et portera chaque semaine un regard de l’autre côté de la Méditerranée, mettra en lumière des personnalités, activités ou initiatives qui entretiennent le lien entre la Corse et le continent afin de permettre à chacun, quel que soit son lieu de résidence, de faire vivre la culture corse.

Mieux, de vivre corse.

Campà corsu. »

 

Une telle initiative ne peut qu’être saluée par le Blog des Poggiolais qui, depuis dix ans, travaille à entretenir les liens entre les Corses originaires de Sorru in Sù, quelle que soit leur résidence.

Campà corsu, un rendez-vous hebdomadaire

Le premier numéro de Campà corsu présente les nombreux médias qui, dans les kiosques, les ondes ou internet, portent les voix de la Corse. 

 

On notera qu'il est fait mention du « Journal de la Corse », le « doyen de la presse européenne », fondé en 1817 et aux débuts duquel collabora étroitement le Poggiolais Gian Antonio PINELLI.

 

Un petit raccourci peut laisser à faire croire que « Corse-Matin » est l’unique quotidien corse depuis la Libération. En réalité, il existait « Le Provençal Corse », devenu ensuite «La Corse La Provence», et « Nice-Matin Corse » qui finirent par fusionner en juillet 1999 pour donner le journal insulaire actuel.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

 

Lisez "INSEME" de novembre en cliquant ICI:

--------------------------------------

 

Concert du groupe l'ALBA:

Samedi 11 Décembre

 église de Guagno à 16 h

Entrée : 10 €

--------------------------------------------------

CALENDRIER DES MESSES

Dimanche 5 décembre (St Nicolas):

     Guagno 11 h

Dimanche 12 décembre:

    Soccia 11 h

Vendredi 24 décembre (nuit de la Nativité):

   Poggiolo 18 h

   Soccia 20 h

   Guagno 23 h

Vendredi 31 décembre (Ringraziamentu):

   Couvent 18 h

   Guagno 18 h

Dimanche 2 janvier:

Orto 11 h

 

--------------------------------------

Vacances scolaires:

- Noël: du 18 décembre au 3 janvier

- Février: du 19 février au 7 mars

- Pâques: du 23 avril au 9 mai

- Fin des classes: 8 juillet

 

 

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907