Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 19:40

L'année 2010 s'est terminée avec une impressionnante vague de froid. Le mois de décembre a été le plus froid depuis 1969.

Aussi, pour bien commencer l'année 2011, Joël CALDERONI nous apporte un peu de chaleur avec des photos prises en octobre lors de la dernière éruption volcanique sur l'île de La Réunion. (mettez le son)


Pour avoir encore plus chaud, cette série peut être complétée en revoyant le reportage publié le 13 janvier 2010 (cliquez ICI).

 

Partager cet article

Repost0
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 19:53

Des correspondants du Blog de Poggiolo ont eu la bonne idée de nous envoyer des  informations sur deux expositions qui se sont ouvertes à deux extrémités du pays. Si vous êtes sur le continent, profitez des vacances scolaires pour aller les admirer.


 

Napoleon au Havre

 

Dans la moitié Nord, en Normandie, la ville du Havre organise, avec le concours de l'Université du Havre, des bibliothèques et des archives municipales,  une exposition autour de Napoléon Bonaparte, qui honora deux fois les Havrais de sa visite. Intitulée "Napoléon Bonaparte, ses entrées dans la ville du Havre", elle est à voir à La Maison de l'Armateur  jusqu'au 18 avril 2011.


Maison de l'Armateur
3, quai de l'Ile au Havre
Ouverte tous les jours de 11 h à 18 h, sauf le mercredi de 14 h à 18 h. Fermée le jeudi.
Renseignements au 02 35 19 09 85.

 

 

 

Dans le Sud, la Maison de la Corse de Marseille a inauguré dans ses locaux (69/71 rue Sylvabelle, 6ème arrondissement) une exposition de tableaux de Christiane POGGI-MAIGNIER intitulée "CORSE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI".

Peintre autodidacte, née en 1927, après des études de pharmacie et une carrière de biologiste, Christiane POGGI-MAIGNIER s'adonne enfin depuis 15 ans à sa passion: la peinture. Elle pense que la couleur, c'est la joie de vivre, et essaie de donner par sa peinture une vision joyeuse de la vie.  Médaille d'or de la ville d'Aix-en-Provence, elle expose en permanence Galerie Jouvène à Marseille.
 L'exposition se tiendra du 27 Novembre 2010 au 31 Janvier 2011  de 14 à 19 h du lundi au vendredi.


Dans les œuvres ci-dessous, on pourra reconnaître facilement, entre autres, PIANA, CARGESE, PORTO.

 

 

Pour voir les informations sur la Maison de la Corse, cliquez ICI et .

Partager cet article

Repost0
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 23:50

Luc

 

 

Luc CHABROLLE est perplexe. Son papa Raphaël vient de lui apprendre que, mardi 8 décembre, sa maman Edith a donné le jour à Louis qui a 3,800 kilogs. Il attend impatiemment de les voir quand ils rentreront de la maternité de Hong-Kong où ils se reposent.

Toutes nos félicitations aux parents et aux grands-parents Jean-Pierre et Rose-Marie.

Partager cet article

Repost0
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 17:55

Les vins poggiolais ont longtemps été très appréciés.

 

vin Muna

 

D'ailleurs, à Poggiolo, on aime tous les bons vins (merci à Philippe F pour cette photo-tranche de vie).

ivrognes

 

 

Dans son "Essai sur la topographie physique et médicale de St Antoine de Guagno", présenté en 1829 à la Faculté de Médecine de Strasbourg, le docteur Jean-Baptiste THIRIAUX écrivait sur Guagno-les-Bains: "La culture principale du pays est celle de la vigne. Son fruit donne un vin léger et très agréable au goût. Il est très alcoolique, comme tous les vins des pays chauds."

La viticulture est maintenant quasiment abandonnée dans la commune. Par contre, l'ensemble des vins corses a acquis une qualité et une réputation qui valent la peine de les mettre en honneur.

Tatie Boulette vient de leur rendre un bel hommage avec une de ses compositions dont elle a le secret.

Sur son blog (http://www.cuisineenfetedetatieboulette.com/), le 9 novembre, elle a donc montré sa table "Vendanges corses".

En voici une partie mais l'ensemble est visible en cliquant ICI.

 

table vendanges 1

 

table vendanges 2

 

table vendanges 3

Toujours très imaginative, elle a ensuite montré, le 12 novembre, une table intitulée "L'automne en Provence" à base de châtaignes, de noix et d'oranges qui pourrait très bien s'appeler aussi "L'automne en Corse".

Profitez de ces idées et faites connaître les vôtres!

Partager cet article

Repost0
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 19:50

Le Blog Poggiolo vient de s'enrichir d'un nouveau lien avec le blog que Jean BARTOLI a ouvert le 10 juillet dernier à l'adresse: http://www.jeanbartoli.com.br/ .

Plusieurs sites et blogs sont placés dans la partie "liens", dans la colonne de droite de cette page, et ont un rapport avec Poggiolo ou sont l'œuvre de Poggiolais.

Jean BARTOLI est connu au village en tant que Jean José. Fils de Dominique BARTOLI et de Jéromine DESANTI, son épouse, il est le frère de Rose-Marie CHABROLLE et de François BARTOLI. Mais sa vie personnelle et son travail le tiennent très loin de la Corse. Son image est présente dans plusieurs films de la vidéothèque poggiolaise.


Jean José fontaine1

A la fontaine du Lucciu en1966

(photo extraite du film "La corvée d'eau")

 

 

Jean José St Marcel

 

A Saint-Marcel, en compagnie de Jacques-Antoine MARTINI, en1966

(photo extraite du film "Des Poggiolais en montagne")

 

Jean José 45 tSur la terrasse de la maison Bartoli

(photo extraite du film "Le temps du 45 tours")

 

Il décrit lui-même sa carrière dans le texte publié sur internet et qui est donc public:

"Né le 17 mai 1950 à Paris et vivant au Brésil depuis 1975, j'ai étudié étudié la littérature et de philosophie à la Sorbonne et obtenu un diplôme en philosophie de la Faculté de Philosophie comparée à Paris et un de théologie à la Faculté de Théologie San Domenico à Bologne (Italie). J'ai été prêtre dominicain jusqu'en 1981.

Après avoir quitté le ministère pour des raisons personnelles (et Jean BARTOLIpas religieuses), je suis traducteur technique à Embraer jusqu'en 1985 et ai servi dans le domaine du transport international de marchandises en 1988. Pendant cette période, j'ai obtenu un diplôme en sciences économiques de la FECAP.

En 1988, ma carrière connut un tournant: j'ai été embauché, en raison de mes antécédents, directeur national des Ressources humaines de l'entreprise grossiste Makro SA (...) J'ai alors réalisé que je n'avais pas la vocation de direction et, après une période de réflexion, je suis devenu consultant, et directeur du conseil en ressources humaines et l'organisation de Coopers & Lybrand, responsable du recrutement et sélection de cadres, de Septembre 1990 à Mars 1994 .

Depuis 1994, j'étudie les problèmes de relations et d'éthique dans les affaires. J'organise des ateliers pour initier les participants à la pratique de la philosophie. J'ai continué mes études en faisant maîtrise et doctorat en sciences religieuses de PUC (Pontificia Universidade Católica) de São Paulo. Je suis professeur à la Fondation Getulio Vargas et la FIA, et également professeur invité à la Fundação Dom Cabral.(...)"


Jean José ajoute qu'il a eu l'occasion d'intervenir dans de nombreuses sociétés Jean José Ser executivoprésentes au Brésil, d'Accor à Volkswagen en passant par Mc Donald's. Il a écrit de nombreux articles et publié un livre ("Ser Executivo: Um ideal? Uma religião?") qu'il présente dans une vidéo de juillet 2006. Pour la visionner, CLIQUER ICI.


  Petit détail: tout ceci est écrit en portugais puisque Jean vit au Brésil. Mais, avec GOOGLE Translate, il est possible d'obtenir instantanément une version française de ses notes qui sont consacrées aux questions éthiques dans la gestion de l'entreprise. Parodiant Georges CLEMENCEAU, il pense que "l'économie est trop importante pour être laissée aux économistes".

Les références à des Français sont nombreuses dans ce blog: Robert Rochefort, Cynthia Fleury, Alain Badiou, François Mitterrand, Alain Slama, Emmanuel Levinas, Emmanuel Todd, Jacques Duhamel... Jean José rappelle d'ailleurs qu'il n'est pas électeur brésilien et qu'il veut préparer les esprits en vue des élections brésiliennes du 3 octobre.

En dehors des notes, ce blog présente des fiches de lecture sur de nombreux philosophes et des vidéos d'interviews de Jean (CLIQUER ICI).

Avec un peu d'attention, ses propos filmés peuvent être compris car, derrière le luso-brésilien, il a gardé un accent français assez net.

Et la Corse dans tout ça? Il ne l'oublie pas. Il a passé quelques jours à Poggiolo lors d'un récent été. Peut-être le reverra-t-on bientôt...

Partager cet article

Repost0
18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 19:52

Il  est né très, très loin de Poggiolo.

Luc CHABROLLE a vu le jour le 5 février 2008 à Hong-Kong où travaillent ses parents Raphaël et Edith. Il est le petit-fils de Jean-Pierre et Rose-Marie CHABROLLE (née BARTOLI). Cet été, il a fait le grand voyage. Il a quitté l'Asie pour venir jusqu'à chez nous et il découvre le village de ses ancêtres depuis le 16 août. Nous espérons qu'il en profitera bien.

 

 

LucLuc 2

Partager cet article

Repost0
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 19:32

   Le carnet des adhérents du Syndicat d'Initiative de Poggiolo en 1924, est une mine de renseignements (voir les articles du 15 juin et du 21 juin).


SI carnet   Il nous apprend ainsi que le plus exotique des Poggiolais était François Antoine MARTINI. Il était exotique car son domicile était le plus éloigné du village: en Guyane. Exotique également car il avait une profession particulière: il était dans l'administration comme beaucoup de Corses exilés de l'époque, mais dans l'administration pénitentiaire.


    François Antoine était appelé aussi "Ceccu Antone" ou "Ceccantone" et nombreux sont ceux qui se souviennent de ce grand-oncle de Christian, Jean-Martin et François PINELLI. François Antoine était surveillant au bagne de Guyane. En fait, il n'existait pas un seul bagne pour les condamnés envoyés par les tribunaux français. Le bagne était un chapelet d'établissements éparpillés dans cette colonie. Les plus connus sont les îles du Diable ou du Salut (où séjourna le capitaine Dreyfus) et Kourou (devenu base de lancement de fusées).

   François Antoine MARTINI était plus précisément surveillant au Camp CHARVEIN, camp forestier dépendant de St Laurent du Maroni, à 300 km de Cayenne, sur la route de St Laurent à Mana.Charvein chantier

    Le journaliste Albert LONDRES a connu la célébrité avec sa série d'articles sur le bagne de Guyane. Le premier parut le 8 août 1923 dans "Le Petit Parisien". La dénonciation de la dureté de la vie des bagnards eut un tel succès qu'en septembre 1924 le gouvernement décidera de supprimer le bagne (ce qui n'aura effet que vingt ans plus tard). François Antoine MARTINI adhéra au syndicat d'initiative de Poggiolo le 7 juillet 1924, donc entre ces deux événements.

    Réservé aux "incorrigibles", le Camp Charvein fait l'objet d'une page dans le reportage d'Albert LONDRES que l'on peut lire ICI,  avec des hommes nus coupant du bois douze heures par jour sous la menace du fusil.

    Mais, dans un tel univers, la sensibilité pouvait exister. Certains bagnards pouvaient parfois montrer leurs talents artistiques.

    Guyane signatureC'est ainsi que Ceccantone MARTINI put rentrer au village avec des peintures signées D. CAPBAL.

    Ces œuvres de Daniel CAPBAL, comme celles d'autres bagnards artistes  (Louis GRILLY ou Casimir PRENEFATO) montrent une nature apaisée, la jungle amazonienne, la navigation d'Indiens sur l'Orénoque..., thèmes sans danger vis-àvis de l'administration pénitentiaire. Ces scènes naïves, parfois peintes sur des matériaux de récupération (assiettes, tôle, toile d'uniforme, etc) trouvaient facilement preneur auprès des fonctionnaires et journalistes en poste en Guyane. 

 Guyane la seyne

 

    Des œuvres de Daniel CAPBAL sont présentes au MUCEM (cliquez ICI) et à La SEYNE-SUR-MER (cliquez ICI et regardez la page 4) où  le musée Balaguier propose "Les artistes du bagne, Chefs d'oeuvre de la débrouille" (jusqu'au 18 septembre 2011) (ouvert tous les jours sauf le lundi. Horaires : de 10h à 12h et de 14h à 18h).


    Toujours en cette même année 1924, François Antoine MARTINI fit ainsi cadeau de tableaux de CAPBAL à des Poggiolais. Le bagne est donc présent d'une certaine façon sur des murs poggiolais.

Guyane tableau 1

 

Guyane tableau 2 Guyane tableau 3

Guyane tableau 4

Partager cet article

Repost0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 21:23

En évoquant, dans un précédent article (le 8 mai), Jean OTTAVY, tué au combat en 1944, il a été écrit que, au XIX° siècle et au début du XX°, de nombreux Corses ont dû chercher leur subsistance dans les territoires coloniaux. Concernant l'Algérie, les exemples abondent. En voici un autre.


Oued-Sahel

 

Le journal "L'OUED-SAHEL, journal politique, littéraire, commercial et agricole", paraissant deux fois par semaine, fut fondé en avril 1887 par un certain Pierre OTTAVI (1), imprimeur à Bougie, dans l'Algérie alors française. Un an plus tard, il laissa sa place à Alexandre BILLIARD. En 1931, le titre fut changé en "L'avenir de Bougie".


Le 6 juin 1897, ce journal publia dans les annonces d'état-civil les bans de projet de mariage entre "M. CECCALDI Xavier Mathieu, sergent-major surveillant à l'atelier de Travaux publics n°4 demeurant à Bougie et Dlle (ce qui signifie: Demoiselle) MARTINI Jeanne, s. p. (c'est-à-dire: sans profession) demeurant à Poggiolo, (Corse)."

pub mariage


En fait, ce mariage eut lieu le 29 septembre à POGGIOLO où Xavier Mathieu était né en 1859. Jeanne y avait vu le jour en 1876.

Ils eurent une fille, Jeanne Françoise, qui naquit en 1904 à AÏN BEDA, toujours en Algérie. Et celle-ci se maria plus tard à Jean PIETRI qui était né à SOCCIA.

 

Bien qu'éloignés de leur villages d'origine, les Corses des colonies tenaient à se retrouver dans une quasi-endogamie.


Xavier Mathieu avait un frère aîné, Noël, né en 1850, qui  resta en Corse et fut l'arrière-grand-père de Jeanne CECCALDI, épouse GRIMALDI, que les Poggiolais d'aujourd'hui connaissent bien.

 

 

 

En dehors de l'Algérie, les Corses de notre canton furent particulièrement nombreux en Tunisie. Nous le verrons dans un article ultérieur, au sujet d'une initiative qui eut lieu en 1924.

 


(1) Un de nos lecteurs aurait-il des renseignements sur Pierre OTTAVI? Etait-il originaire de notre canton?

Partager cet article

Repost0
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 14:11
Tout récent retraité de l'Education Nationale, Joël CALDERONI vit à La Réunion, lieu de sa dernière affectation. Il envoie aux lecteurs du blog Poggiolo de belles photos montrant plusieurs facettes de cette île si particulière: volcan, littoral, faune et même une fête indienne. Pour avoir plus d'explications sur ces images, essayez de le lui demander directement. Il est au village pour trois jours, à l'occasion du deuxième tour des élections. 

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 23:01
Depuis Noël, les occasions de se retrouver pour bien manger semblent se multiplier. Des pulentas sont organisées dans plusieurs villages: le 23, c'était à Vico; le 30, ce sera à Soccia (voir le calendrier, colonne de droite). Très bientôt, le temps des crêpes arrivera. Dimanche 7 février, aura lieu la 24ème édition d'A Tumbera, la foire de la charcuterie, à Renno.
   Dans cet ordre d'idée, le blog de Cuisine en fête de tatie boulette (déjà cité) propose, dans un article daté de samedi 23 janvier, cette photo qui paraît bien succulente. 

fiadone

Vous reconnaissez un fiadone dont notre amie des Bouches-du-Rhône donne la recette en cliquant ICI.
 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de janvier et février dans les Deux Sorru:

cliquer ici.

 

Fête de Saint Siméon:

messe à Poggiolo

samedi 20 février

à 15 heures. 

 

VACANCES SCOLAIRES DE FÉVRIER

fin des cours: 

samedi 13 février

reprise des cours:

lundi 1er mars

 

La nouvelle formule du mensuel "INSEME":

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907