Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2020 1 17 /02 /février /2020 17:54

 

Les noms de lieux ne sont jamais donnés au hasard. On a tellement l'habitude de les utiliser que l'on ne songe même pas à se demander ce qu'ils signifient. Or, ils ont toujours un sens. Ils sont "des indicateurs importants pour des périodes historiques où les données sont lacunaires", comme l'a dit Francescu Maria LUNESCHI, président du CESIT Corsica, à "Nice-Matin" le 21 août 2017 (interview reproduite dans un prochain article).

 

Chaque semaine, dans "Settimana", le professeur Jean CHIORBOLI publie sa chronique "I vostri lochi" pour expliquer les origines des villages et lieux-dits corses.

 

Les Guagnais sont des Baigneurs

 

Le 13 décembre 2019, son billet était intitulé "Guagno, Bagnu, des localités balnéaires".

 

Les Guagnais sont des Baigneurs

 

Il révélait qu'il existe en Corse une centaine de lieux dont le nom désigne des activités thermales. Bien évidemment, il citait Guagno les Bains comme toponyme provenant du latin balneum qui signifie bain. 

 

 Dans BALNEUM, le NE peut donner GN et aboutir à BAGNU. Mais, plus curieux, le B du début peut se transformer en GW et donner GUA comme dans GUAGNO.

 

Le village montagnard de Guagno serait ainsi le village des Bains et les Guagnais seraient des Baigneurs!

 

Et Guagno-les-Bains signifierait "Bains-les-Bains"!

 

Il ne faudrait pas ébruiter cette révélation car les Guagnais trouveraient un argument supplémentaire pour réclamer à leur profit la station thermale qui est poggiolaise depuis plus d'un siècle et demi.


 

Les Guagnais sont des Baigneurs
Les Guagnais sont des Baigneurs

 

Plus curieux est la présence dans cet article du lieu de "Bains Des Yeux" se trouvant à Poggiolo. Il semblerait que cette rue soit mentionnée dans le Fichier FANTOIR, fichier officiel qui répertorie pour chaque commune le nom des voies et lieux-dits.

 

En réalité, il s'agit de la traduction française du nom de la source se trouvant au-dessus de Guagno-les-Bains. Suivant les époques et les auteurs, elle s’est appelée «source de St Antoine», «petite source», «degli Occhi» ou «Occhiu» ou encore "Occhju", ces deux dernières dénominations étant les plus souvent utilisées. (voir l'article Heurs et malheurs de la Goccia. 1/3: où est la Goccia ?)

Partager cet article

Repost0
15 février 2020 6 15 /02 /février /2020 18:00

 

 

Pulenda à Soccia

 

Décidément, le mois de février est bien celui de la pulenda: après Orto et Vico, voici le tour de Soccia.

 

 

 

 

Samedi 29 février:

 

 

SOIRÉE PULENDA 

 

 

à Soccia.

 

 

Réservation au 04-95-28-33-18.

 

 

Partager cet article

Repost0
13 février 2020 4 13 /02 /février /2020 18:00

Quel que soit le système de retraite auquel on est soumis, il est fondamental de pouvoir reconstituer sa carrière. Actuellement, la Caisse d'assurance Retraite conserve en principe les traces des salaires versés depuis le premier emploi. Mais, avant la création de la Sécurité Sociale, les preuves étaient parfois difficiles à retrouver.

 

Pour les prêtres, leur diocèse conserve les éléments de leur activité, comme dans le document que le blog présente aujourd'hui. Aimablement communiqué par la famille CHABROLLE, il donne les étapes de la vie religieuse du chanoine Charles DESANTI.

 

 

la carrière du chanoine Desanti.

la carrière du chanoine Desanti.

 

Ce document a été écrit par le Père STEFANI, vicaire général de l'évêque Augustin SIMEONE, né à Marseille en 1863, qui avait été nommé à Ajaccio en 1916.

 

Il est tout à fait officiel avec l'en-tête de l'Evêché d'Ajaccio et le cachet de l'évêque avec son seul prénom d'Augustin. Il date du 4 juin 1918.

 

Augustin Simeone, évêque d'Ajaccio (1916-1926)

Augustin Simeone, évêque d'Ajaccio (1916-1926)

 

Charles DESANTI est né à Poggiolo le 25 mai 1844 et déclaré à la mairie le 26 par son père Jean DESANTI, né en 1808 et décédé en 1883. Sa mère était Julie ANTONINI (1808-1851), l'épouse de Jean.

 

 

Cliquez sur les images pour les agrandir.
Cliquez sur les images pour les agrandir.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

 

Le couple donna naissance à un autre garçon, Pierre François, qui eut plusieurs enfants dont Jean Hyacinthe (1889-1944), lequel fut le grand-père de Rose-Marie CHABROLLE et  de Jean José et François BARTOLI. Charles était donc leur arrière-grand-oncle.

 

La carrière de Jean Hyacinthe a été décrite dans l'article "Un Poggiolais au Mali".

 

D'après le document épiscopal, Charles DESANTI fut ordonné prêtre le 17 décembre 1870, à l'âge de 26 ans. Après 47 ans de carrière ecclésiastique, il démissionna en 1917, à 73 ans.

 

Ce certificat ne précise pas que, étant élève du grand séminaire d'Ajaccio, il fut, conformément à la loi de l'époque, dispensé du service militaire le 6 mai 1865 (précision trouvée dans les registres de matricule militaire).

 

La carrière de Charles débuta comme vicaire à Renno. Puis, après avoir été professeur au pensionnat St Louis de Bastia, il monta en grade: administrateur d'une paroisse, desservant d'une autre, puis curé en 1893. Son affectation la plus courte fut Zicavo (moins d'un mois en 1896) et la plus longue Bastelica (15 ans et demi, jusqu'à sa retraite).

 

La carte de ses nominations montre que, à part son professorat à Bastia, il est resté dans la partie occidentale de la Corse, du côté d'Ajaccio.

 

 

Même les prêtres doivent préparer leur retraite

 

Nous ne connaissons pas encore sa date ni son lieu de décès et nous espérons recevoir plus de précisions sur sa vie.

 

En tout cas, il est un bon exemple de ces Poggiolais dont les familles (Desanti, Franceschetti, Martini, Pinelli, ...) tenaient, jusqu'au début du XXe siècle, à avoir, presque à chaque génération, un de leurs membres sous l'habit religieux.

Partager cet article

Repost0
11 février 2020 2 11 /02 /février /2020 17:46
Mikado géant à Vico

La tempête Ciara n'est pas passé inaperçue dans les Deux Sorrù.

Lundi 10 février, le vent a provoqué la chute de plusieurs poteaux sur la route près de Vico.

Paru dans "Corse-Matin" du mardi 11 février.

Paru dans "Corse-Matin" du mardi 11 février.

Partager cet article

Repost0
10 février 2020 1 10 /02 /février /2020 18:13
Repas vicolais

 

 

Un repas traditionnel est organisé

samedi 22 février à Vico

pour aider à l'entretien 

de l'église Santa Maria Assunta.

 

 

Inscriptions jusqu'au 16 février.

 

 

Repas vicolais

Partager cet article

Repost0
8 février 2020 6 08 /02 /février /2020 18:00
Circinellu était-il une femme?

Personne ne penserait poser une question aussi ahurissante: Circinellu était-il une femme? La réponse est évidente tant on connaît la personnalité du curé de Guagno opposant à l'occupation française. 

 

Pourtant, l'interrogation peut venir à l'esprit quand on trouve en boutique à Vico du savon, des huiles ou du baume sous le nom féminisé de Circinella.

 

En fait, ce nom a été donné par Coralie d'Amore à ses produits. La jeune femme, originaire de Guagno, a ouvert sa savonnerie à Vico et elle y confectionne ses produits "cosmétiques naturels corses fabriqués dans la vallée des Deux Sorru", comme l'affirme son site internet circinella.com. Elle utilise du miel d'Orto et du lait de chèvre "d'un éleveur qui est juste à côté de chez moi", précise-t-elle dans le reportage que lui a consacré Angelina Rosano dans "Corse-Matin".

Regardez la vidéo et lisez l'article ci-dessous.

 

 

VIDÉO. Circinella, une savonnerie dans le rural

--
 
Depuis son enfance, Coralie d'Amore souffrait d'eczéma et de problèmes de peau. Aucun traitement ne fonctionnait. Avec la découverte d'un savon saponifié à froid, ses soucis disparaissent. C'est alors qu'elle se lance dans la création de savons pour son usage personnel. Elle décide ensuite de se former pour pouvoir ouvrir sa savonnerie.

 

C'est à l'Université européenne des senteurs et des saveurs de Forcalquier que Coralie se forme à partir de 2014. Fabrication et marbrage du savon, baume, huile, crème pour le visage, elle enchaîne les formations durant plusieurs mois. La savonnière élabore par la suite ses formules. Chaque produit est expérimenté à de nombreuses reprises avant que la "recette" parfaite ne soit trouvée. S'en suivent alors de longues séries de tests avant de passer à la commercialisation. Une fois la partie réglementaire terminée, elle lance sa marque nommée Circinella et installe son laboratoire dans les ruelles de Vico. 

Des savons, des élixirs, des baumes, des huiles.. treize produits composent la gamme de Coralie. "La saponification à froid, c'est le procédé ancestral de la fabrication de savon. Ni les huiles, ni les beurres ne sont chauffés. Les savons passent ensuite 48 heures dans les moules, avant de sécher quatre semaines en cure" explique-t-elle.

"Circinella, c'est une partie de moi"

Circinella est à son image. "Circinellu est le héros de mon village de Guagnu, j'ai voulu lui rendre hommage en féminisant le nom. Le logo représente ma jument. C'est mon écriture qui est posée sur les emballages." expose la savonnière avec passion, "Circinella, c'est une partie de moi".

Tous les produits qu'elle utilise sont équitables et issus de l'agriculture biologique. Lorsque c'est possible, ils proviennent de Corse. "Le miel est d'Orto, les huiles essentielles proviennent du Mandriolu, le lait de chèvre provient d'un éleveur qui est juste à côté de chez moi. J'essaie vraiment de me fournir en circuit court." Tout est naturel, aucune substance chimique n'est utilisée.

Les créations de Coralie ont même été récompensées. En 2018 elle a obtenu le label "slow cosmétique" qui démontre la qualité des composants et du mode de fabrication. "C'est le guide Michelin des cosmétiques" s'exclame la savonnière.

Il était important pour elle de s'installer dans le rural. "Je voulais être proche de la nature, de mes fournisseurs. Je reçois mon lait de chèvre à 9h, je peux faire mon savon à 10h" indique-t-elle avec enthousiasme.

Circinella compte bien s'agrandir, c'est pour cette raison que deux nouveaux produits devraient étoffer la gamme dans le cours d'année. "J'espère sortir mon shampooing solide avant l'été. Et pour la fin d'année, j'ai en projet de faire un savon au lait d'ânesse". C'est pour cette raison qu'elle a acheté ses propres animaux. "Tous les matins, je vais traire pour avoir mon lait" se réjouit Coralie.

Des produits qui viendront s'ajouter dans les points de vente dans lesquels Circinella est présente. 


Plus d'infos :

Les produits de la marque Circinella sont en vente sur le site www.circinella.com ou à la savonnerie de Vico.

Mais aussi à la pharmacie des Alizés à Ajaccio, à Bastia au Muntagnolu et chez Kalliste Cosmétique.

 

Partager cet article

Repost0
7 février 2020 5 07 /02 /février /2020 18:00
Soirée figatellu samedi

L'association des amis du couvent

 

organise une

 

SOIRÉE FIGATELLU E PULENDA

 

SAMEDI 15 FÉVRIER 2020

 

à partir de 20 heures

 

salle Albini 

couvent St François de Vico.

 

Prix: 25 euros

 

Réservations: 04-95-26-83-83 (le matin uniquement)

ou auprès de Mme Bassi au 04-95-26-62-29.

Partager cet article

Repost0
5 février 2020 3 05 /02 /février /2020 18:00

Il n'est pas nécessaire d'organiser de grandes recherches pour trouver le plus vieux de tous les arbres de Sorru in Sù. Il se dresse fièrement au centre d'un croisement, dans le village de Guagnu.

Réponse à la devinette: le plus vieil arbre

 

Il se trouve près des dernières maisons du village, dans les Soprane. La route continue ensuite dans la montagne en direction de Corte où elle n'arrivera jamais.

 

Le lieu, où une croix a été érigée, est le Crucio et ce châtaignier, car c'est est un, est appelé "U castagnu a crucio".

 

Photo Michel Franceschetti 10 juin 2019.

Photo Michel Franceschetti 10 juin 2019.

Il est magnifique, avec un tronc aux dessins très compliqués, mais pourquoi prétendre qu'il est le doyen des arbres de l'ancien canton?

 

Une pancarte le prouve. Apposée par la mairie de Guagnu et l'Office National des Forêts, elle contient en gros l'inscription "Age: six siècles". Cette datation a eu lieu en 2010. Ce châtaignier a donc vu le jour vers 1400.


 

Photo Michel Franceschetti 10 juin 2019.

Photo Michel Franceschetti 10 juin 2019.

 

Il n'est pas le plus grand arbre de la micro-région. Il existe peut-être dans la forêt des arbres plus âgés. Il est, en tout cas, le plus vieux de ceux qui ont été identifiés.

 

Il mérite que l'on ne perde pas l'occasion d'aller le saluer. 

Partager cet article

Repost0
4 février 2020 2 04 /02 /février /2020 18:00
La devinette du mois: quel est le plus ancien?

L'écologie est à la mode et il paraît que la défense de l'environnement sera un thème principal des prochaines élections municipales. Les protecteurs de la nature doivent bien connaître celle-ci.

Connaissez-vous la nature de Sorru in Sù?

 

Dans le territoire qui s'étend au-delà et au-dessus de Vico,

 

Quel est l'arbre le plus ancien?

Quel est son nom?

Où se trouve-t-il?

 

 

Solution demain. Il n'y a aucun piège dans cette question et les habitants d'un village particulier savent certainement tous de quel arbre il s'agit.

Partager cet article

Repost0
1 février 2020 6 01 /02 /février /2020 13:19

Grand rendez-vous destiné à valoriser la filière porcine, la Tumbera de Rennu aura lieu dimanche 2 février au col St Roch.

Photo P. Chauveau.

Photo P. Chauveau.

Le cochon vous attend à Rennu dimanche

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de janvier et février dans les Deux Sorru:

cliquer ici.

 

 

 

FÊTE DE ST ANTOINE ABBÉ

Messe samedi 16 janvier à 15 heures

chapelle de Guagno-les-Bains.

 

Fête de Saint Siméon:

messe à Poggiolo

samedi 20 février

à 15 heures. 

 

VACANCES SCOLAIRES DE FÉVRIER

fin des cours: 

samedi 13 février

reprise des cours:

lundi 1er mars

 

La nouvelle formule du mensuel "INSEME":

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907