Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 octobre 2021 4 14 /10 /octobre /2021 13:38

 

Par un vote du Parlement, le 5 mai devient un jour sans matches de football pour toute le France en mémoire du drame de Furiani de 1992.

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2021 3 13 /10 /octobre /2021 18:00

 

 

Guitare à Murzo

Jean-Jacques Gristi

 

à Murzo

Samedi 16 Octobre 2021

 

Lieu : à l'église à 18 h

Entrée : 10 €

 
Tel : 04 95 21 19 70
 

 

Virtuose de la guitare, Jean-Jacques Gristi nous fera découvrir ou redécouvrir son jazz manouche en direct et en public...

 

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2021 1 11 /10 /octobre /2021 18:00

 

Comme annoncé, nous commençons la liste détaillée des trente Poggiolais morts pendant la guerre de 1914-1918, afin qu'ils ne soient pas de simples inscriptions sur une pierre.

Les renseignements viennent en grande partie des registres d'état-civil de Poggiolo, et des registres matricules accessibles sur Archives Pumonti (Collectivité de Corse)  ainsi que de la base de données Mémoire des hommes (Ministère des Armées). Les fiches généalogiques du site Geneanet (dont celle de Pierre LECCIA) ont bien servi, ainsi que les photos de monumentmort.corse.

Quand le lieu de naissance n'est pas mentionné, il s'agit toujours de Poggiolo.

Malgré le soin mis dans les recherches, des erreurs ont pu se glisser. N'hésitez pas à nous le faire savoir.

 

-----------

 

Les quatre premiers noms inscrits sur le monument aux Poggiolais morts pendant la Grande Guerre sont:

ANTONINI Pierre Toussaint, BALDARESCHI Damien, BATTESTI Pierre François et COLONNA Franco Antoine.

Que sait-on sur eux?

 

Les trente noms du monument: les quatre premiers (1)

 

ANTONINI Pierre Toussaint, celui qui combattit en Grèce

 

Né le 14 octobre 1882 à Guagno - Décédé le 22 novembre 1916.

Parents : Antoine Marie ANTONINI (1842-1926) et Marie Madeleine CAVIGLIOLI (1855-1916).

Taille : 1,73 m.

Engagé en octobre 1902 au 5e RIC (régiment d'infanterie coloniale).

Caporal en 1904.

Au Tonkin de janvier 1905 à février 1909. Médaille coloniale (en 1907 ?)

Sergent en 1910.

En Guinée d’août 1910 à octobre 1912.

Médaille militaire en décembre 1912.

Adjudant le 16 mars 1914.

Epouse Marie Andrea POLI (1891-1977) à Toulon en septembre 1914.

Adjudant-chef le 1er septembre 1914. Combat en France.

Cité à l’ordre du régiment (le 8régiment d'infanterie coloniale) pour avoir enlevé des tranchées à la baïonnette « et fait prisonnier un fort détachement commandé par un officier ».

Sous-lieutenant à titre temporaire le 15 décembre 1914, à titre définitif le 4 octobre 1916.

Fait partie de l’armée d’Orient (basée en Grèce) à partir de décembre 1915.

Lieutenant à titre temporaire le 13 avril 1916, à titre définitif le 11 novembre 1916.

 

Hôpital temporaire 5 fr Salonique. Photo Ministère de la culture - Médiathèque du patrimoine.

Hôpital temporaire 5 fr Salonique. Photo Ministère de la culture - Médiathèque du patrimoine.

 

Décède le 22 novembre 1916 hôpital temporaire 5 de Salonique ou, d'après sa famille, sur le bateau l’emportant à Marseille (voir l'article à ce sujet).

Croix de guerre avec palmes.

Enterré à Toulon au carré militaire Lagoubran carré SF, rang I, tombe 26, avec l'inscription "ANTONINI Pierre lieutenant Mort pour la France".

 

Photo Francis Pech sur le site http://monumentmort.corse.free.fr/

Photo Francis Pech sur le site http://monumentmort.corse.free.fr/

 

Inscrit sur le monument aux morts de Poggiolo comme « ANTONINI Pierre Toussaint lieutenant ».

 

Il figure aussi sur le monument aux morts de Guagno comme « ANTONINI P. Toussaint ».

Site http://monumentmort.corse.free.fr/

Site http://monumentmort.corse.free.fr/

 

 

BALDARESCHI Damien, tué deux mois avant l'armistice

 

Né le 6 avril 1893 à Guagno-les-Bains - Décédé le 8 septembre 1918.

Parents : Eugène BALDARESCHI et Baptistine MARTINI.

Taille : 1,67 m

Marié le 28 octobre 1913 avec Marie Angèle LECA.

Profession avant l’armée : cocher

Mobilisé le 30 novembre 1913 au 163e Régiment d'Infanterie.

Porté déserteur par erreur du 5 au 20 octobre 1915.

Blessé au Violu (Vosges) le 12 octobre 1916 par l’éclatement d’une torpille.

Mort pour la France le 8 septembre 1918 à Minaucourt (Marne), deux mois avant la fin de la guerre.

Inhumé dans la nécropole nationale Le Pont du Marson (tombe 5366) à Minaucourt-le-Mesnil-les Hurlus (Marne) avec l'inscription "BALDARESCHI Damien 163e RI Mort pour la France le 8-9-1918".

 

Est inscrit sur le monument aux morts de Poggiolo (en troisième position alors qu’il est deuxième dans l’ordre alphabétique) comme « BALDARESCHI Damien soldat ».

 

Photo d'Alain Chevallier. Site http://monumentmort.corse.free.fr/

Photo d'Alain Chevallier. Site http://monumentmort.corse.free.fr/

 

 

 

BATTESTI Pierre François, qui mourut à Guagno

 

Né le 19 juin 1896 à Guagno - Décédé le 4 août 1918.

Parents : Baptiste BATTESTI et Xavière POLI.

Taille : 1,72 m.

Incorporé le 19 avril 1915 au 119e régiment d’artillerie lourde.

1er régiment d’artillerie de montagne en mars 1917.

Réformé pour maladie le 23 mars 1918.

Meurt à Guagno le 4 août 1918 des suites de maladie contractée en service.

 

Inscrit sur le monument aux morts (à la quatrième ligne alors qu’il est troisième dans l’ordre alphabétique) comme « BATTESTI Pierre François soldat ».

 

 

 

COLONNA Franco-Antoine, au prénom particulier

 

Né le 10 février 1897 à Guagno-les-Bains.  Décédé le 23 mai 1917.

Parents : François COLONNA et Marie Madeleine BATTESTI, domiciliés à Guagno-les-Bains.

Déclaré à la mairie de Poggiolo avec le prénom de Franco-Antoine, mais inscrit comme François Antoine sur le registre matricule militaire.

 

Le registre des naissances de Poggiolo a bien enregistré le prénom Franco-Antoine. Archives Pumonti.

Le registre des naissances de Poggiolo a bien enregistré le prénom Franco-Antoine. Archives Pumonti.

Taille : 1,72 m.

Incorporé le 9 février 1916 au 7e régiment d’artillerie à pied, puis au 118e RAL (régiment d'artillerie lourde).

Sert comme canonnier servant.

Blessé le 10 mai 1917 à la jambe gauche, amputé, meurt le 23 dans l’ambulance 3/60 faisant office d’ambulance à St Hilaire au Temple (Meuse)

Médaille militaire posthume, croix de guerre.

Inhumé dans la nécropole nationale de Somme-Suippe (tombe 3319) avec deux erreurs dans l'inscription: "COLONA France 118e RAL Mort pour la France la 23.05.1917".

 

Inscrit sur le monument aux morts de Poggiolo (en deuxième ligne alors qu’il est quatrième dans l’ordre alphabétique) comme « COLONNA Franco soldat ».

 

Photo Alain Girod

Photo Alain Girod

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2021 6 09 /10 /octobre /2021 18:00

 

Dans tous les articles de journaux et les reportages consacrés au décès de Petru Guelfucci, il est fait mention de "Corsica", sa chanson la plus célèbre.

 

Savourez le clip officiel de ce chef-d'œuvre de sensibilité.

 

Il est ici accompagné du texte en corse et de sa traduction française.

 

Il est à noter que "Corsica" sert d'ouverture à l'émission hebdomadaire "Corsica ... ou la musique corse dans tous ses états" que nous vous recommandons.

 

Animée par Patricia BAUDOUX, elle traite chaque semaine d'un thème ou d'un chanteur corse.

A écouter sur

https://corsicacanalbleucorreze.skyrock.com

ou avec Facebook:

https://www.facebook.com/corsicalemission

 

 
In un scornu di lu mondu
Ci hè un lucucciu tenerezza
Ind'u mio core, maestosu
Imbalsama di purezza
Ghjuvellu di maraviglie
Ùn ne circate sumiglie
Ùn truverete la para
Ghjè ùnica, sola è cara
Còrsica
Face sempre tant'inviglia
Ssu scogliu ciottu in mare
Tesoru chì spampilla
Sacru cume un altare
Calma, dolce cum'agnella
Generosa è accugliente
Si rivolta è si ribella
S'omu disprezza a so ghjente
Còrsica
Còrsica
 
Dans un recoin du monde 
Il est un petit coin de tendresse 
Qui, dans mon coeur, majestueux 
Embaume de pureté
Joyau des merveilles 
N'en cherchez pas de semblable: 
Vous n'en trouverez pas de pareil 
Elle est unique, seule et chère 
la Corse
Il fait toujours tellement envie 
Ce rocher dans la mer 
Trésor étincelant
Sacré comme un autel
Calme, douce comme un agneau 
Généreuse et accueillante, 
Elle se révolte et se rebelle 
Si l'on méprise les siens 
la Corse
la Corse
(traduction https://greatsong.net)
Partager cet article
Repost0
8 octobre 2021 5 08 /10 /octobre /2021 17:57
Si n'hè andatu à l'eternu Petru Guelfucci.

 

Si n'hè andatu à l'eternu Petru Guelfucci.

 

Fundatori, cù Minicale è Ghjuvan'Paulu Poletti, di Canta u Populu Corsu, hà culuritu cù a so voci i primi stundi di u Riacquistu.

 

Cunnisciutu è ricunnisciutu da culandi bè à a so isula, hà fattu ribumbà a so "Corsica" in ugni scornu di u mondu, com'è l'umaghju d'un fiddolu à a so tarra matri.
 

Riposa in paci, o Pè.

 

Paru sur le site Alta Frequenza

 

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2021 5 08 /10 /octobre /2021 11:41
Jazz à Letia

 

Paul Mancini sera en concert

 

le Samedi 9 Octobre à 17H 


Église de Saint-Roch - Letia 


Entrée : 10 € 

 

Saxophoniste, généreux, maniant un son ample et lyrique cet artiste-compositeur se définit par un jazz créatif alternant fougue scénique et respect des traditions.

 

Renseignements et réservation:

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Tel : 04 95 21 19 70
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
7 octobre 2021 4 07 /10 /octobre /2021 18:00

 

Le récital de Canta U Populu Corsu au profit du couvent de Vico dimanche a été un franc succès. L'article de Pascale CHAUVEAU paru dans "Corse-Matin" mercredi 6 octobre, reproduit ci-dessous, montre ce qu'il avait d'exceptionnel.

 

Cliquez sur l'article pour l'agrandir.

 

Plein succès pour Canta... et le couvent
Plein succès pour Canta... et le couvent
Partager cet article
Repost0
5 octobre 2021 2 05 /10 /octobre /2021 18:07
Réponse à la devinette du mois: le nombre de la tristesse

 

Le nombre trente ne peut pas être inconnu des Poggiolais qui sont tous passés devant l'endroit où il se trouve, plus exactement, devant l'endroit où trente noms sont inscrits.

 

Trente est le nombre des noms mentionnés sur le monument aux morts. Il représente les trente enfants de Poggiolo victimes de la guerre de 1914-1918.

 

Le monument a la forme d’un obélisque avec une base carrée posée sur un piédestal de deux marches. La face avant du pilier est décorée par deux représentations en bronze de la croix de guerre. Au-dessus, une tête de poilu est sculptée dans un médaillon posé sur une palme avec l’inscription « Pro patria ».

 

Sur la base, du côté oriental, près de la route, sont gravées les lignes suivantes :

 

«1914 -1918

AUX ENFANTS

DE

POGGIOLO

MORTS POUR LA FRANCE»

 

 

© Michel Franceschetti

© Michel Franceschetti

 

Les noms, avec leurs prénoms et leurs grades, des trente soldats sont marqués dans l'ordre alphabétique (malmené trois fois pour les prénoms) sur chacune des trois faces, à raison de dix noms par côté, ce que fait bien un total de trente.

 

La liste commence sur la face nord avec le lieutenant ANTONINI Pierre Toussaint.

 

© Michel Franceschetti

© Michel Franceschetti

 

Le côté ouest est le moins visible car placé à l'opposé de la route.

 

© Michel Franceschetti

© Michel Franceschetti

 

La liste se termine sur la face méridionale avec l'adjudant Charles Marie VINCIGUERRA.

 

© Michel Franceschetti

© Michel Franceschetti

 

 Trente noms de héros qui concernent toutes les familles poggiolaises et qu'il ne faut pas oublier au moment du 2 novembre et surtout de l'anniversaire de l'armistice de 1918, le 11 novembre.

 

 

 

Dans les prochains jours, le blog des Poggiolais publiera, en plusieurs fois, les biographies de chacun de ces trente soldats.

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2021 1 04 /10 /octobre /2021 18:00
La devinette du mois: le nombre de la tristesse

 

Pourquoi le nombre trente (30)

est-il triste pour les Poggiolais?

 

Quel fait douloureux évoque-t-il?

 

Réponse demain.

 

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2021 6 02 /10 /octobre /2021 18:00

 

Pour bien commencer le mois d'octobre, prenez le temps de lire "Inseme", le bulletin qui fait le lien entre les villages de notre coin de Corse.

 

 

En octobre, lisez "Inseme"

 

 

Au sommaire:

 

- Edito: Fin d'été, fin de vies... par Pascale CHAUVEAU

- Célébrations religieuses du mois

- Le billet spirituel de Jean SERVEL: Qui donc est Dieu pour nous aimer ainsi

- A la recherche de l'arca perdue par Michel FRANCESCHETTI (l'histoire des différentes sortes de sépultures à Poggiolo)

- JocelyneMattei-Fazi laisse sa place à la mairie de Renno, après sept mandats par Sébastien BONIFAY

- Docteur Lagrange par Pascale CHAUVEAU (présentation d'un chirurgien et écrivain prolifique)

- Octobre sent les châtaignes par Françoise ARRIGHI (avec des dictions sur les châtaignes et une délicieuse recette)

- Renno et son patrimoine cultuel par Jeanine GERONIMI-PAOLI (nouveaux vitraux dans l'église paroissiale)

- Enfants d'ici et d'ailleurs par Jean-Yves TORRE

- CLAPE par Pascale CHAUVEAU (initiatives d'une association pour aider parents et enfants)

- Calendrier des activités du mois qui vient

 

Cliquez sur le lien ci-dessous:

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

 

Lisez "INSEME" de juillet en cliquant sur l'image:

--------------------------------------

 

Le marché de Vico:

Le mardi soir place Casanelli (place de la fontaine) de 19h à 23h

Le mercredi matin place de l’ancienne mairie de 9h à 13h

 

- Mardi 16 août:

fête de Saint Roch à Poggiolo à 18 heures.

- Samedi 20 août:

jeux d'enfants à Poggiolo

- Lundi 29 août: fête de Saint Elisée.

- Dimanche 25  septembre:

u Mele in Festa à Murzo.

 

-----------------
 

 

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907