Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 décembre 2021 1 06 /12 /décembre /2021 18:00

 

Le récit quotidien de la répression policière de 1931, entamé le 8 novembre, sur le Blog des Poggiolais s'est terminée le 5 décembre, la majorité des forces de l'ordre engagées ayant alors rembarqué.

 

Une synthèse de la question du banditisme et de sa répression à l'époque a été publiée par le quotidien La Provence vendredi 3 décembre. Dans sa rubrique hebdomadaire "Campà corsu", Marine STROMBONI a signé un article intitulé "Le jour où l'Etat a décidé "d'épurer le maquis" corse"". Elle remet l'expédition de 1931 dans le cadre de l'ensemble de l'histoire du banditisme dans l'île.

 

Une seule remarque: l'arrestation d'André SPADA n'eut lieu que le 29 mai 1933, un an et demi après la "répression du maquis". Mais il est vrai que le bandit avait perdu sa tranquillité, ses complices et ses abris à cause de l'opération de retour à la loi et à l'ordre.

 

Les documents peuvent être agrandis en cliquant sur eux.

La débanditisation en un seul article
La débanditisation en un seul article
Partager cet article
Repost0
5 décembre 2021 7 05 /12 /décembre /2021 18:00
Messe bilingue le 8 décembre

 

Depuis 1735, le 8 décembre est la date de A festa di a Nazione, la fête de la Nation Corse. Cette date marque l'élaboration de la Constitution Corse. A cette occasion, l'île fut placée sous la protection de la Vierge Marie que l’on fêtait alors le 8 décembre.

 

Pour l’Immaculée Conception qui est aussi la fête de la Corse et aussi la fête des Oblats, la messe aura lieu à l'église du couvent de Vico

 

mercredi le 8 décembre à 18h.

 

 

Ce sera également l'occasion de découvrir le nouveau carrelage.

 

Messe bilingue le 8 décembre
Partager cet article
Repost0
5 décembre 2021 7 05 /12 /décembre /2021 08:00

 

   L'alerte était passée. L'expédition avait réussi. L'ordre et la loi étant rétablis en Corse, le dispositif policier pouvait se relâcher. 

 

   LE PETIT PROVENÇAL le démontra jeudi 5 décembre 1931 en publiant en première page deux photos de gardes mobiles débarquant à Marseille et montant dans des camions. En plus des hommes arrivés par le "Ville d'Ajaccio" le 2 décembre (voir article ICI), le journal annonçait qu'un autre contingent venait d'arriver avec le "Cap Corse". La cause était entendue.

 

Chronique de la répression du maquis - 5 décembre: la boucle est bouclée

 

   La boucle était bouclée. Pratiquement un mois après l'appareillage de l'armada, le maquis corse avait été "épuré".

 

   En réalité, les grandes vedettes se cachaient encore dans les Deux Sorru et la Cinarca.

 

   Les villages, et notamment ceux du canton de SOCCIA, subirent encore pendant de longs mois une forte surveillance policière.

 

   Ce maintien eut d'ailleurs une conséquence dramatique à GUAGNO à la fin du mois de décembre: les armes ayant été confisquées, il ne fut pas possible de tirer un coup de feu pour prévenir la population d'un incendie, incendie que les gendarmes mobiles cantonnés dans le village auraient pu contribuer à éteindre. Lisez l'article paru le 29 décembre dans LE PETIT MARSEILLAIS.

 

Chronique de la répression du maquis - 5 décembre: la boucle est bouclée

 

   Il faudra attendre le 11 février 1932 pour prendre Jean-Baptiste TORRE à MUNA, le 1er juin pour que Bastien SPADA se constitue prisonnier à AJACCIO et, enfin, le 29 mai 1933 pour capturer André SPADA à COGGIA.

 

   Le gouvernement eut peu de temps pour se glorifier d'avoir rétabli la loi et l'ordre en Corse, car le ministère dirigé par Pierre LAVAL fut renversé le 14 janvier 1932 par la Sénat... pour avoir voulu changer la loi électorale.

 

 

Ainsi s'achève la série d'articles consacrée à cette expédition qui secoua fortement la Corse et dans laquelle Poggiolo, Guagno-les-Bains et Sorru se trouvèrent en position centrale. Un grand merci aux lecteurs qui nous ont suivis et encouragés dans cette étude.

 

 

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2021 6 04 /12 /décembre /2021 08:00

 

   On pouvait feuilleter et refeuilleter toutes les pages du PETIT PROVENÇAL et du PETIT MARSEILLAIS du vendredi 4 décembre 1931 mais il fallait se rendre à l'évidence: aucune nouvelle sur la Corse.

 

    Profitons de l'occasion pour publier un autre texte de chanson de l'époque: "u lamentu di Spada", copié dans le livre de Lucia MOLINELLI-CANCELLIERI consacré à "SPADA, dernier bandit corse".

 

Chronique de la répression du maquis - 4 décembre: u lamentu di SPADA

 

    Contrairement au chant déjà publié, nous avons ici à la fois la version corse et la version française. Censé parler en personne, le plus célèbre des bandits y évoque son père, sa mère, son frère Bastien, son ami RUTILI, l'attaque de la voiture postale de LOPIGNA et sa maîtresse Marie CAVIGLIOLI.

Chronique de la répression du maquis - 4 décembre: u lamentu di SPADA
Chronique de la répression du maquis - 4 décembre: u lamentu di SPADA
Partager cet article
Repost0
3 décembre 2021 5 03 /12 /décembre /2021 18:00

 

Le village de Guagno est placé sous la protection de saint Nicolas. Son église, construite en 1582, a été agrandie en 1883 et en 1902. Connue pour avoir été celle où officiait le célèbre Circinellu, elle serait une des plus grandes de Corse.

 

16 vitraux réalisés par Carole Caterina Mufraggi, spécialiste de cet art mariant le verre et le plomb, ont été mis en place en 2018 et 2019.

 

La statue du saint est portée en procession le 6 décembre, jour de la Saint Nicolas.

 

Cette année, la fête aura lieu dimanche 5 décembre à 11 heures

 

Le calendrier des autres cérémonies religieuses de décembre dans les Deux Sorru se trouve à la fin de cet article. 

 

Pour le moment, nous vous proposons quelques photos de la saint Nicolas 2003 (images de Jean-Martin Franceschetti).

 

Saint Nicolas de Guagno
Saint Nicolas de Guagno
Saint Nicolas de Guagno
Saint Nicolas de Guagno

 

SECTEUR DES DEUX SORRU

MESSES MENSUELLES

 

 

Saint Nicolas  Dimanche, 5 décembre  GUAGNO  11h00

 

Immaculée Conception  Mercredi, 8 décembre  COUVENT  10h30

 

Vendredi, 10 décembre  EHPAD Vico  15h00 Messe

 

Samedi, 11 décembre 2021 ; Conseil de Paroisses à 14h30

 

Dimanche, 12 décembre  COUVENT  9h30 ; VICO  11h00 ; SOCCIA  11h00

 

Vendredi, 17 décembre  EHPAD Vico  15h00 Prière

 

Samedi, 18 décembre  SAGONE  17h00

 

Dimanche, 19 décembre   COUVENT  9h30 ; LETIA St MARTIN  11h00 ; RENNO  11h00

 

Nuit de la Nativité  Vendredi 24 décembre  

SAGONE  18h00 ; 

POGGIOLO  18h00 ; 

RENNO  18h00 ; 

COGGIA  20h00 ;  

SOCCIA  20h00 ; 

LETIA St ROCH  21h00 ;  

VICO  23h00 ;  

GUAGNO  23h00

 

Jour de la Nativité  Samedi, 25 décembre  

COUVENT  10h30 ;  

EHPAD Vico  15h00

 

Dimanche, 26 décembre   ARBORI  11h00 ;  APPRICIANI  11h00 ;  BALOGNA  11h00 

 

Vendredi, 31 décembre  EHPAD Vico  15h00 Prière

 

Ringraziamentu  Vendredi, 31 décembre 

COUVENT  18h00 ; 

GUAGNO  18h00

 

Dimanche, 2 janvier  COUVENT  9h30 ;  ORTO  11h00 

 

Vendredi, 7 janvier  EHPAD Vico  15h00  Messe

 

Samedi, 8 janvier   SAGONE  17h00

 

Fête de la Ste Famille  

COUVENT  9h30 ;  VICO  11h00 ;  RENNO  11h00

 

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2021 5 03 /12 /décembre /2021 08:00

 

   Après l'arrestation de Toussaint CAVIGLIOLI,  les journaux du jeudi 3 décembre annoncèrent celle de Jacques GARDELLA près de ZIGLIARA. Il avait été la cause du meurtre de deux gendarmes qui l'avaient arrêté et qui furent abattus par Joseph BARTOLI dans un café de PALNECA le 29 avril 1931.

 

  LE PETIT MARSEILLAIS coupla l'annonce concernant GARDELLA avec la photo de Toussaint CAVIGLIOLI entouré par les gendarmes. 

 

   Le filet semblait se resserrer de plus en plus sur les bandits restants.

 

 

Chronique de l'épuration du maquis - 3 décembre: bientôt la fin?

 

   Il n'est donc pas étonnant de trouver, en pages locales du PETIT PROVENÇAL, l'annonce de l'arrivée à Marseille du navire "Ville d'Ajaccio" avec une trentaine de gardes mobiles et leurs autos-mitrailleuses. Le retour à l'ordre ne nécessitait plus de gros effectifs.

 

    L'article reprit les propos de M. TOMASI, commissaire de police mobile, qui confirma que les têtes des deux frères SPADA, de BORNÉA et de TORRE étaient mises à prix pour 100.000 francs chacune. Il déclara également sa certitude que l'arrivée de la mauvaise saison allait les obliger à se rendre.

 

Chronique de l'épuration du maquis - 3 décembre: bientôt la fin?
Partager cet article
Repost0
2 décembre 2021 4 02 /12 /décembre /2021 08:00

 

   Une grande victoire put enfin être annoncée par LE PETIT PROVENÇAL du mercredi 2 décembre 1931: "Toussaint Caviglioli a été capturé par la police mobile et la gendarmerie".

 

   Cette capture s'est déroulée entre Vico et Murzo, près du pont de Belfiore, plus exactement "dans une bergerie abandonnée, située entre le col de Belfiore et le village de Vico".

 

Pont de Belfiore (photo publiée sur la page Facebook de Cyrnea Découverte).

Pont de Belfiore (photo publiée sur la page Facebook de Cyrnea Découverte).

 

   D'après cet article, "Caviglioli était très fatigué, déprimé par les privations et la vie errante qu'il menait depuis un mois". 

 

   LE PETIT MARSEILLAIS, bien que titrant "Le jeune bandit Toussaint Caviglioli tombe dans une embuscade et se rend", laissa entendre qu'un accord avait été conclu entre le bandit et la gendarmerie. 

 

"La nuit précédant l'arrestation, il l'avait passée dans une bergerie du col de Belfiore et c'est quelques minutes après avoir quitté la bergerie, vers 3 heures du matin, qu'il rencontra sur la route les deux commissaires et les trois gendarmes embusqués, qui le trouvèrent, en effet, désarmé et disposé à éviter toute résistance."

 

 

 

Chronique de l'épuration du maquis - 2 décembre: Victoire à Belfiore

 

    Toussaint CAVIGLIOLI fut jugé avec Jean-Baptiste TORRE par les Assises de Bastia du 16 au 20 novembre 1933. Il plaida avoir été sous l'influence de son oncle François CAVIGLIOLI et, la Cour lui ayant accordé les circonstances atténuantes, il fut condamné aux travaux forcés à perpétuité alors que TORRE subit la peine de mort pour avoir tiré le coup de feu qui coûta la vie à Antoine GUAGNO lors de l'attaque de GUAGNO-LES-BAINS.  

 

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2021 3 01 /12 /décembre /2021 18:00
Préparons Noël avec Inseme

Le numéro de décembre du bulletin "Inseme" propose de se préparer à Noël, spirituellement ou prosaïquement.

 

SOMMAIRE:

Célébrations p.2 

Billet spirituel (Véronique Poli)- l'Association si pò fà recrute p.3 

La Route de Za'atar a fait escale à Vico (Pascale Chauveau)- Natale pa’tutti, i rigali di Santa Maria p.4
Prendre le temps de Noël (Françoise Arrighi) p.5 

Dans l’église de Poggiolo, une sainte oubliée (par Michel Franceschetti) p.6 

Expo des résidents du FAM (Pascale Chauveau)- Soccia Arapa p.7
Sourcier, un art très ancien à la portée de tous (Pascale Chauveau) p.8/9
Vico - Petite ville de demain (Pascale Chauveau) p.10
Atelier d'écriture (Annie Maziers) p.11
Calendrier p.12

 

Pour le lire, cliquer sur le lien ci-dessous ou aller sur le blog Inseme-Bulletin.

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2021 3 01 /12 /décembre /2021 08:00

 

   Pendant que les policiers s'activaient, les affaires courantes continuaient.

 

   Ainsi, LE PETIT MARSEILLAIS du 1er décembre 1931 titra en première page sur la visite des chantiers de La Ciotat et La Seyne par le ministre de la Marine et ne livra aucune information sur la Corse.

 

Chronique de l'épuration du maquis - 1er décembre: une complainte populaire

 

   LE PETIT PROVENÇAL du même jour, dans sa rubrique habituelle "Nouvelles de la Corse", donna un compte rendu de la réunion du conseil municipal d'Ajaccio du 16 novembre, avec seulement deux semaines de retard! Les décisions prises concernaient l'immobilier. Elle se firent "sous la présidence de M. H. Campiglia, premier adjoint, faisant fonctions de maire". Rappelons que François COTY avait été élu maire le 25 janvier précédent mais qu'il ne remit ensuite plus jamais les pieds en Corse (voir article ICI).

 

extrait du site http://paghjella.blogspot.com

extrait du site http://paghjella.blogspot.com

 

   Faute de mieux, nous reproduisons une complainte qui, d'après Lucia MOLINELLI-CANCELLIERI dans son livre sur SPADA (voir article précédent), fut composée et chantée dans les tavernes et vieilles rues corses lors de l'opération policière de novembre 1931. Malheureusement, l'auteur ne donne que la version française. Un lecteur aurait-il la version corse?

 

"Sur un rocher éloigné de la France

Qui des Français doit être vénéré

La tête haute et l'œil plein de méfiance

Ainsi parlaient les bandes assemblées.

 

Quels sont ces bruits qui courent dans nos villes

De Brest jusqu'au port de Toulon?

Il va venir six cents gardes mobiles

Pour conquérir l'île de Napoléon.

 

Toi Bornea, toi qui étais gendarme,

Tu as pu juger de leur hypocrisie.

Jamais, jamais, ne mets bas les armes,

Sache mourir en crachant ton mépris.

 

Toi, Torre, malgré ta jeunesse,

Ne flanche pas, fais comme tes anciens,

Avec Caviglioli, marche sans faiblesse,

L'œil aux aguets et le doigt sur le chien."

 

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 18:00
Techniciens et élus locaux (dont, à gauche, ceux de Poggiolo et Soccia) au pied du nouveau pylône.

Techniciens et élus locaux (dont, à gauche, ceux de Poggiolo et Soccia) au pied du nouveau pylône.

Antennes 4G : la Corse sur la bonne voie pour une couverture totale

 

par Livia Santana

 

publié le Vendredi 26 Novembre 2021 à 17:37 sur le site Corse net infos.

Ce vendredi 26 novembre, le directeur de la fédération française des télécoms, Michel Combot, s'est rendu en Corse pour inaugurer le premier site 4G multi-opérateurs à Soccia. Cette antenne résulte de l'opération lancée en 2018 pour lutter contre les zones blanches et grises. Pour CNI, Michel Combot revient sur le déploiement de la 4G sur l'île et les chantiers à venir.

 

- Quel est le rôle de la fédération de la téléphonie mobile ?  
- Nous représentons les opérateurs de télécoms, dans le cadre des contacts avec l’État. Nous sommes là pour animer le dialogue singulier entre les élus et les représentants de la société civile autour des aménagements du territoire, des enjeux environnementaux. Nous ramenons des expériences de terrain concernant la mise en œuvre des politiques publiques.   

- Vous avez inauguré ce vendredi 27 novembre, le premier site 4G multi-opérateurs (...) à Soccia, qu’est-ce que c’est ? 
- Le placement de cette antenne s’inscrit dans le (contrat) signé entre l’État et L’arcep, (Ndlr ; Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse) en 2018. Avant, l’attribution des lignes se faisait aux enchères. Sous l’impulsion du gouvernement, il a été décidé une politique publique pour intégrer la 4G plus rapidement sur les territoires. Trois milliards d’euros ont été posés sur la table pour prendre en charge la construction de pylônes et couvrir les nouvelles zones blanches. A présent, ce sont les élus qui disent où il est nécessaire d’en implanter. A Soccia, il s’agit de la réalisation de cette action. Nous espérons que ce sera la première installation d’une longue série de pylônes mutualisés entre les opérateurs.  

Dans notre micro-région, les installations prévues seront à Murzo, Arro, Pastricciola et Ambiegna.

Dans notre micro-région, les installations prévues seront à Murzo, Arro, Pastricciola et Ambiegna.

- Où en est-on du déploiement de la 4G en Corse ? 
- En Haute-Corse nous avons actuellement 474 antennes installées tous opérateurs confondus et depuis 2018 elles ont toute été converties en 4G.  Depuis trois ans nous avons aussi placé 159 nouvelles antennes et 36 pylônes mutualisés sont encore à construire dans les zones blanches. En Corse-du-Sud, nous avons identifié 31 pylônes à construire, 437 antennes sont présentes et toutes sont converties. Aujourd’hui, chaque opérateur améliore son réseau. En Corse, le partenariat est important pour tenter de surmonter les difficultés nombreuses comme les zones de montagnes, les zones littorales où les raccordements électriques des pylônes sont difficiles. Mais (...) 80 millions ont été investis en Corse sur 8 ans, c’est un peu au-dessus de la moyenne nationale.   

- Quels sont les grands enjeux des prochaines années ?  
- Au-delà des zones blanches, nous voulons couvrir les axes routiers. Il faut aussi se projeter sur ce que pourra être la 5G. Elle sera surtout utilisée dans les zones à forte population comme Ajaccio ou Bastia, dans les gares, les aéroports… Là où il y aura besoin de technologies sans fil. L’enjeu est pour nous d’expliquer aux élus ce que sera la 5G et aussi ce qu’elle ne sera pas aussi. Dans le futur, nous voulons atteindre la neutralité carbone grâce à la 5G qui est moins énergivore, mais aussi au recyclage des portables ou encore en sensibilisant les utilisateurs à l’économie de consommation de Co2. Par exemple, en regardant Netflix sur sa télévision plutôt que sur son ordinateur on fait un usage plus responsable.

https://www.corsenetinfos.corsica/Antennes-4G-la-Corse-sur-la-bonne-voie-pour-une-couverture-totale_a61482.html

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

 

Lisez "INSEME" de novembre en cliquant ICI:

--------------------------------------

 

Concert du groupe l'ALBA:

Samedi 11 Décembre

 église de Guagno à 16 h

Entrée : 10 €

--------------------------------------------------

CALENDRIER DES MESSES

Dimanche 12 décembre:

    Soccia 11 h

Vendredi 24 décembre (nuit de la Nativité):

   Poggiolo 18 h

   Soccia 20 h

   Guagno 23 h

Vendredi 31 décembre (Ringraziamentu):

   Couvent 18 h

   Guagno 18 h

Dimanche 2 janvier:

Orto 11 h

 

--------------------------------------

Vacances scolaires:

- Noël: du 18 décembre au 3 janvier

- Février: du 19 février au 7 mars

- Pâques: du 23 avril au 9 mai

- Fin des classes: 8 juillet

 

 

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907