Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2022 4 08 /12 /décembre /2022 17:11

 

Chacun connaît le légendaire TAO Khan Kerefoff de Calvi, célébré par Jacques Higelin dans "La ballade de Tao".

 

Son fils TAO-BY animera une soirée cabaret samedi 10 décembre à la salle des fêtes d'Orto.

 

 

Tao-By à Orto
Partager cet article
Repost0
7 décembre 2022 3 07 /12 /décembre /2022 18:00

 

   Une allusion à la disparition du lustre de l'église de Soccia avait été faite dans l'article sur le Père MILLELIRI .

 

   A l'époque, de nombreux habitants du village avaient critiqué l'enlèvement de cet éclairage qui pendait de la voûte de l'église construite en 1843. Au vu de commentaires parus sur la page Facebook de Soccia, le mécontentement subsiste plus d'un demi-siècle après cet événement.

 

   Une carte postale rarissime, venant de la série imprimée à l'initiative de l'abbé PASTINELLI, a été publiée par Jeanne OTTAVI. Elle montre l'intérieur du bâtiment religieux au début du XXe siècle.

 

Hier et maintenant: avec ou sans lustre

 

 

    Maintenant, le lustre, dont on ignore la destinée, a été remplacé par un tout autre système lumineux.

 

   Les photos ci-dessous, prises le 15 août 2017 et le 15 août 2018, donnent une idée de l'intérieur actuel de l'église. On remarquera (mais-ce une consolation?), que la vue est dégagée pour admirer le grand tableau du chœur et les fresques de la voûte peintes par Noël COPPOLLANI et bien restaurées.

 

Photos Michel Franceschetti.
Photos Michel Franceschetti.

Photos Michel Franceschetti.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2022 3 07 /12 /décembre /2022 09:31
Au couvent de Vico…
 
Demain jeudi 8 décembre, après la messe de l’Immaculée Conception (11h), un verre d’amitié et le vernissage d’une exposition (permanente) sur St Eugène de Mazenod et les débuts de la congrégation des Missionnaires Oblats.
 
A Vico, pour connaître Mgr de Mazenod
A Vico, pour connaître Mgr de Mazenod

 

La vie et l'œuvre d'Eugène de Mazenod ont été racontées dans la conférence de Michel Franceschetti ci-dessous.

 

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2022 2 06 /12 /décembre /2022 11:51

 

A l'annonce du décès de Jean DEMARTINI, Jacques-Antoine MARTINI nous a fait parvenir une photo prise à Poggiolo pendant l'été 1969 ou 1970.

 

Jeannot est au centre, les bras croisés.

 

 

Jeannot à Poggiolo

 

Sur cette seconde photo, Jeannot est nettement plus jeune. Il se trouve tout à gauche, à côté d'Edouard, Dominique et Jacques-Antoine.

 

Jeannot à Poggiolo
Partager cet article
Repost0
5 décembre 2022 1 05 /12 /décembre /2022 12:00
Soccia en deuil

 

 

TOUTES NOS CONDOLÉANCES.

 

 

Soccia en deuil
Soccia en deuil
Partager cet article
Repost0
4 décembre 2022 7 04 /12 /décembre /2022 17:59

 

"Christian, arrête-toi! Ça commence à bien faire!".

 

Il est rare qu'un prêtre interrompe sa messe pour s'écrier ainsi. Mais il est vrai que, en ce dimanche de juillet 1965, Christian PINELLI était un enfant de chœur bien turbulent. Et puis, le curé, le Père MILLELIRI, connaissait tout le monde à Poggiolo et pouvait se permettre une certaine familiarité avec ses ouailles. 

 Cette familiarité, cette habitude de croiser un prêtre dans le village, voici trente ans, depuis son départ en 1972, que Poggiolo, Orto, Soccia et même Vico ne les connaissent plus.

Originaire de Sotta, dans le sud de la Corse, Paul MILLELIRI naquit le 1er décembre 1917. Mobilisé en 1939, il resta prisonnier en Allemagne du printemps 1940 jusqu'à la fin de la guerre. Il était dans le stalag V-B, en Forêt-Noire, où étaient rassemblés de nombreux soldats corses.

 

Extrait du n°386 (mai 1983) de "Le lien", bulletin de l'union nationale des amicales de camps de prisonniers de guerre.

Extrait du n°386 (mai 1983) de "Le lien", bulletin de l'union nationale des amicales de camps de prisonniers de guerre.

 

Ce séjour eut des conséquences sur sa santé qui était fragile et sur sa vocation religieuse qui fut renforcée par les malheurs qu'il vit autour de lui.

 

Sorti du séminaire en juillet 1951, il fut nommé curé de Poggiolo, Soccia et Orto en 1956. A cette date-là, après le décès d'Ange Mathieu PASTINELLI, curé depuis 1928, un accord fut conclu entre le diocèse et les Oblats, confiant aux Pères de Vico la responsabilité du culte à Guagno et Guagno-les-Bains.

Le nouveau curé déploya une grande activité dans ses trois paroisses. A Poggiolo, il était parfois relayé pour les messes par le Monsignore Martin DEMARTINI (voir l'article "Curés sac au dos!").

La photo ci-dessous (extraite d'un film de Michel Franceschetti) permet de voir, sortant de l'église Saint-Siméon, le visage émacié, orné de petites lunettes, de l'abbé MILLELIRI qui précède la statue de la Vierge portée par Jean-Marie PASSONI, Etienne PINELLI et François PINELLI le 15 août 1965.

 

 

Photo Michel Franceschetti.

 

Ce curé "très classique et parfois même intransigeant", ainsi qu'il est écrit dans l'article de "Corse-Matin" du 28 juillet 2003, faisait des homélies parfois un peu longues mais il ne rechignait pas devant l'effort.

A pied ou sur un âne, il gravissait le chemin vers Saint Elisée en gardant sa soutane. Elles aussi extraites d'un film double 8, ces autres photos, bien que très floues, le montrent dans ce vêtement traditionnel le 29 août 1968, sur les bords du lac de Creno.

 

Photos Michel Franceschetti.
Photos Michel Franceschetti.

Photos Michel Franceschetti.

Paul MILLELIRI appliqua les réformes décidées par le concile Vatican II qui eut de si grandes conséquences sur les célébrations religieuses (voir l'article "L'effondrement religieux en France et en Corse").

Certains fidèles socciais furent, paraît-il, mécontents de la disparition du vieux carrelage et d'un grand lustre de leur église.

 

Mais la grande affaire fut la construction du nouveau presbytère de Soccia, à gauche de l'église Sainte Marie.

Soccia avant la construction du presbytère (carte postale appartenant à Judith Ottavy-Poli).

Soccia avant la construction du presbytère (carte postale appartenant à Judith Ottavy-Poli).

L'église et le presbytère (photo Michel Franceschetti).

L'église et le presbytère (photo Michel Franceschetti).

 

L'édification de ce grand bâtiment fut financée grâce aux dons des habitants et par les produits des kermesses.

Dans ces grands rassemblements estivaux, les jeux étaient variés: jeux de massacre, lancers d'anneaux sur des bouteilles, lapinodrome (paris sur le numéro de la boîte dans laquelle entrera un lapin lâché au centre du jeu)...

On pouvait payer pour écouter des disques, manger des gâteaux ou acheter des livres d'occasion (pas toujours très catholiques puisque l'on y trouva une fois "L'amant de Lady Chatterley"!!!).

Des bénévoles mirent aussi la main à la pâte sur le chantier.

Le résultat fut une belle maison.

 

Photos Michel Franceschetti.
Photos Michel Franceschetti.

Photos Michel Franceschetti.

Destiné à servir de logement au curé et à abriter des groupes de scouts l'été, le presbytère fut, après le départ du Père MILLELIRI, l'objet d'un long litige. L'association paroissiale et la mairie croyaient en être propriétaires alors que l'édifice appartenait à l'évêché.

 

En 1969, l'abbé MILLELIRI fut nommé curé de Vico, puis en 1972, après dix-sept ans dans les Deux Sorru,  il devint curé de Bonifacio, la région d'où il était originaire.

 

A la suite de son départ, en vertu d'un accord conclu en 1967 entre Mgr COLLINI, évêque d'Ajaccio, et le supérieur des oblats, les paroisses de Poggiolo, Soccia et Orto furent désormais desservies par le couvent de Vico.

 

Dans la ville de l'extrême-sud corse, le curé fit montre d'une grande activité pastorale et fut très aimé de ses paroissiens.

 

Milleliri avec des communiants de Bonifacio en 1991 ou 1992 (photo François Canonici).

Milleliri avec des communiants de Bonifacio en 1991 ou 1992 (photo François Canonici).

Il contribua à mettre en valeur la patrimoine religieux de la cité, restaurant par exemple avec Geneviève MORACCHINI-MAZEL le vieux couvent St François et publiant, avec elle et le général SERAFINO en 1981 un cahier CORSICA sur "Les monuments et œuvres d'art de la Corse: Bonifacio" qui fait autorité.

Nommé chanoine honoraire juste avant sa retraite en 1995, Paul MILLELIRI se retira dans son village de Sotta où il décéda le 26 juillet 2003.

Apprenant son rappel à Dieu, ses anciens fidèles de Poggiolo, Soccia et Orto furent très déçus que le long article biographique qui lui fut consacré dans le "Corse-Matin" du 28 juillet ne fasse aucune allusion aux années passées dans ces villages. 

Milleliri, un prêtre de caractère
Milleliri, un prêtre de caractère

Merci à François Canonici pour ses renseignements sur la période bonifacienne et merci à Judith Ottavy-Poli pour ses souvenirs de l'époque socciaise.

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2022 5 02 /12 /décembre /2022 18:00
Pensez à vos cadeaux de Noël
Message de Klape:
Bonjour !
Jusqu'au 17 décembre, j'expose à la bibliothèque universitaire de Corte !
L'exposition est axée sur mes photographies de nuit réalisées en Corse. Il y a près d'une quarantaine d'images sur plaque en dibond visible, et achetables (récupérables à la fin de l'exposition).
La bibliothèque est ouverte 7j/7 à tous publics (horaires exacts sur leur site). Voici l'adresse de la bibliothèque : 42.30029, 9.15257
Antoine
 
 
 
Pour ceux qui cherchent des cadeaux (Noël est dans moins d'un mois), pensez à commander vos tirages photos le plus tôt possible !
 
Contactez Klape en message personnel avec sa page Facebook ou sur son site web.
 
 
Quelques exemples de ses récentes productions:
1 - Le village d'Evisa de nuit, avec l'église Saint-Martin illuminant le ciel. En fond, le sommet du capu d'Ortu.
Pensez à vos cadeaux de Noël
 
2 - Orage très esthétique en fin de nuit sur le golfe de Sagone au mois d'août, avec la lumière de la Lune. Au premier plan nous pouvons voir Soccia , mais aussi Guagno-les-Bains et Vico au fond. [Photo N °1061]

 

Pensez à vos cadeaux de Noël

3 - Le lac de Crena, les aiguilles d'Ortu et Guagnu vu du ciel.

On voit le Tretorre, le Cervellu et le golfe d'Ajaccio au fond. En regardant de plus près on voit aussi la chapelle Sant'Eliseu. [Photo du Jour N°1017]
Pensez à vos cadeaux de Noël
Partager cet article
Repost0
29 novembre 2022 2 29 /11 /novembre /2022 18:00

   L'Assemblée de Corse vient de consacrer une session extraordinaire aux dérives mafieuses qui prennent une place de plus en plus importantes dans l'île.

 

   Voici deux siècles, il n'existait pas de mafia organisée mais le banditisme était très important. En  1822, on compta 190 homicides ou tentatives pour une population de 170.000 à 180.000 habitants. Le plus actif et le plus connu des bandits était Théodore POLI, originaire de Guagno.

 

 

 

Volt1822

   Le vicomte de SULEAU, préfet de la Corse de 1822 à 1824, souhaita lever un corps auxiliaire composé de Corses pour prêter main forte à la Gendarmerie. Entre 1816 à 1822, 116 gendarmes avaient été victimes du devoir.


   Le Bataillon des Voltigeurs Corses (dont l’effectif théorique s’élevait à 421 hommes recrutés dans l'île) fut donc créé par l'Ordonnance Royale du 6 novembre 1822, comme auxiliaire de la 17ème Légion de Gendarmerie Royale de la Corse.


   Le bataillon était régi par les règlements de l’infanterie pour ce qui concernait l’organisation de la vie courante et l’avancement, et de la gendarmerie, pour celui du service et des missions.


   La vie du Voltigeur était constituée de longues patrouilles dans la montagne et d’embuscades. 14 d’entre eux firent le sacrifice de leur vie dans l’accomplissement de leur mission. Ils furent également des cibles pour THÉODORE.

 

   Ainsi, en 1824, deux voltigeurs escortaient de VICO à ORTO, leur résidence, un muletier transportant des vivres. Un jeune paysan de POGGIOLO, nommé FRANCESCHETTI, se joignit à eux. Ils tombèrent dans une embuscade organisée par THÉODORE et son complice BRUSCO. Un voltigeur fut tué et le jeune Poggiolais blessé mortellement. Ce dernier était un neveu de THÉODORE qui manifesta un réel chagrin quand il apprit l'identité de sa victime, mais sans aucune compassion pour le voltigeur, évidemment.

 

 

 

voltigeur boucle ceinturon

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2022 7 27 /11 /novembre /2022 18:00

 

L'annonce ci-dessous est parue sur le site de Pôle Emploi (https://candidat.pole-emploi.fr/offres/recherche/detail/144QLTJ).

 

Le Foyer d'accueil médicalisé de Guagno-les-Bains recherche un infirmier.

 

Mais pourquoi l'organisme officiel qu'est Pôle Emploi situe-t-il cette structure dans la commune de Guagno alors qu'elle est officiellement dans la commune de Poggiolo?

 

On recherche un infirmier
Infirmier de soins généraux (H/F)

2A - GUAGNO - Localiser avec Mappy

Actualisé le 24 novembre 2022 - offre n° 144QLTJ

Nous recherchons pour notre Foyer d'Accueil Médicalisé accueillant des personnes en situation de handicap, un Infirmier de soins généraux (H/F).

Vous réaliserez les soins infirmiers, d'hygiène et de confort selon le protocole médical et les règles d'asepsie. Vous travaillerez pendant la journée, 1 week-end sur 3.

Vous pourrez travailler les jours fériés selon le planning.

Journées de 12 heures par roulement : 7h00 à 19h00 (20 mn de pause pour le déjeuner pouvant être prises sur place)

Possibilité d'hébergement temporaire

Reprise d'ancienneté + Prime SEGUR Contrat évolutif.

Type de contrat
Contrat à durée déterminée - 1 Mois 
Contrat travail
Durée du travail
35H Horaires normaux
Salaire
  • Salaire brut : Mensuel de 2631,00 Euros sur 12 mois
  • Primes
  • Mutuelle

Profil souhaité

Expérience

 Débutant accepté

 

Formation

 

  •  
  • Bac+3, Bac+4 ou équivalents infirmier - DE infirmierCette formation est indispensable
Compétences
  • Cerner l'état du patient (clinique, psychologique) et consigner les informations recueillies dans le dossier médical
  • Organiser le plan de soins infirmiers selon les besoins des patients et préparer le chariot de soins ou la trousse médicale
  • Réaliser les soins infirmiers, communiquer avec le patient (ressenti, douleur, ...) et actualiser le dossier de soins infirmiers (incidents, modifications d'état clinique, ...)
  • Réaliser ou contrôler les soins d'hygiène, de confort et apporter une aide au patient (lever, marche, soins post opératoires...)
  • Surveiller l'état clinique du patient (constantes, fonctions d'élimination, comportement, ...) et informer l'équipe soignante/médicale sur l'évolution de l'état clinique
Partager cet article
Repost0
26 novembre 2022 6 26 /11 /novembre /2022 18:00

 

Une journée "portes ouvertes" est organisée dimanche 27 novembre de 10h à 17h au couvent de Vico.

 

L'association des amis du couvent montrera les productions de leurs différents ateliers.

 

Mais que font-ils dans leurs ateliers?
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

 

Vacances scolaires

 

Noël:

du samedi 17 décembre au mardi 3 janvier

Hiver:

du samedi 18 février au lundi 6 mars

Pâques:

du samedi 15 avril au mardi 2 mai

vacances d'été:

à partir du samedi 8 juillet

-----------------

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907