Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 18:00

 Le 25 janvier, le Poggiolais Nicolas Jean-Baptiste PINELLI a publié un livre de photographies comme auteur et auto-éditeur sur des surprenants visages, des apparitions fugaces et des formes étranges qu'il a repérés dans la région d'Ajaccio  et  à  Marseille... Son titre: "Ils sont partout ! Des Îles Sanguinaires à la Provence".

  L'ouvrage contient plus de 200 photos originales prises en 2015 et 2016, notamment dans des lieux sacrés et chargés d'histoire comme à l'Abbaye Saint-Victor de Marseille, ou sur la route des crêtes des Îles Sanguinaires et de Cassis, sur le Vieux Port de Marseille, la forêt de Vizzavona, etc... 

 Il est préfacé par le producteur de télévision et de spectacles Gérard LOUVIN.

Son prix est de 22€ et il est disponible à la Fnac et à la Librairie des Palmiers d’Ajaccio, certaines librairies sur le continent et par correspondance.

 
"Ils sont partout!"

Deux expositions sont prévues cette année, à Ajaccio et Londres, pour présenter ses photographies, le livre et son nouveau concept.

Nicolas fera-t-il une séance de dédicaces à Poggiolo cet été? Participera-t-il au Carré des Ecrivains, la grande manifestation littéraire marseillaise de novembre? 

En tout cas, un livre original à se procurer absolument.

Repost 0
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 18:00

La photo qui était proposée pour la devinette de ce mois montre l’ensemble de la municipalité de Poggiolo qui venait d’être élue voici tout juste quarante ans, le 13 mars 1977.

 
La devinette du mois: les élus municipaux (solution)

On peut reconnaître de gauche à droite:

- Etienne PINELLI

- Raymond MARTINI

- Jean-Marie ORRAZI

- Christian PINELLI

- Yvette TRAMINI

- François DESANTI, dit François de Marosu (dont on n’aperçoit qu’un petit morceau du crâne)

La devinette du mois: les élus municipaux (solution)

- Jacques-Antoine MARTINI

- Louis DEMARTINI (premier adjoint)

- M. LECA, dit Patinellu, père de Pierre LECA et arrière grand-père de Christophe BATTESTI

- Bernard PAOLI (maire)

 

Quarante ans après, la moitié de cette équipe est toujours vivante.

Bernard PAOLI fut maire de l’été 1968 à mars 1989.

 

Merci à Jacques-Antoine pour nous avoir fait connaître ce document et bravo à Jean-Marc TRAMINI qui, pour le deuxième mois consécutif, a pu donner une réponse complète à notre devinette!

Repost 0
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 18:00

Le perron de l’ancienne mairie, à côté de la chapelle Saint Roch, n’a pas été utilisé seulement par des chanteurs ou des joueurs de china, comme l’a montré l’article «Combien de marches pour l’ancienne mairie?».

 
La devinette du mois: les élus municipaux

Il a également servi à présenter à la population les nouveaux équipes municipales après les élections. Voici la photo officielle des élus municipaux de Poggiolo. Elle peut être agrandie par un clic.

La devinette du mois: les élus municipaux

De quelle année date la photo?

Pouvez-vous identifier ces dix élus? Attention: on ne voit qu'un petit bout de crâne pour l'un d'eux.

 

Réponse demain.

Repost 0
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 17:59

Les amis du couvent de Vico vous invitent à partager une pulenda.

Pulenda pour le couvent
Repost 0
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 18:00
«Parle de ton village»

L’élément le plus original dans la 31ème Tumbera de Renno qui s’est déroulée dimanche 29 janvier ne se trouvait pas dans les stands de charcuterie.

En fin de journée, a été projeté le film «Filetta Meia* ou Le village de mes origines». Jean-Pierre MATTEI, fondateur de la Cinémathèque de Corse, l’a réalisé en rassemblant les photographies et les films d’amateurs confiés par les habitants de Renno, et également en discutant avec les habitants. 

Il en a fait un montage de 52 minutes qui présente un village particulier mais dont les idées peuvent concerner l’ensemble de nos communautés rurales touchées par la désertification mais où un esprit communautaire existe encore, notamment lors des fêtes traditionnelles.

Comme l’a écrit Vincent GAMBINI dans le «Corse-Matin» du 21 janvier:

 

«L’importance des Eglises et de la foi dans la construction d’un sentiment commun, avec Sainte-Célestine comme Patronne du village, la puissance du patrimoine bâti, de maisons de pierre qui font bloc, autant d’éléments que l’on peut aussi retrouver ailleurs et qui permettent donc à ce documentaire atypique d’utre à la fois centré sur un clocher tout en faisant écho bien au-delà de ses seules frontières».

 

La phrase de l’écrivain russe TOLSTOÏ, placée en début d’article, est tout à fait vraie:

«Si tu veux parler de l’Universel, parle de ton village».

 

Ce film a été diffusé sur Via Stella le 20 janvier. Il doit être rediffusé dimanche 5 février à 16 h 10. Ne le ratez pas!

 

Et pensez comment des films de ce genre pourraient être réalisés pour d’autres villages…

 

*Filetta Meia: ma fougère, mon chez-moi.
Repost 0
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 17:45
Nicolas, un artiste de la photographie

Nicolas MARTINI est un véritable artiste que les lecteurs de ce blog connaissent bien. Plusieurs de ses photos ont été publiées ici, par exemple dans les articles «Pour les amateurs de photographies», «Une nouvelle carte postale» ou «Poggiolo sous la lumière divine».

Nico s’est maintenant installé comme photographe professionnel à Poggiolo et a ouvert le site Corsica Photos (http://corsicaphotos.com) dans lequel il décrit sa passion de la photo:

 
Nicolas, un artiste de la photographie

"BIENVENUE,

 

En parcourant la galerie, vous découvrirez une partie de mon univers photographique qui, j’espère, vous plaira.

J’habite dans la montagne corse, côte ouest, donc avec une grande variété de paysages.

Je suis un autodidacte «touche à tout» qui s’est passionné pour la photographie il y a quelques années. 

J’ai cherché à comprendre comment se faisait telle ou telle photo que je voyais dans les magazines, j’ai rencontré et je continue à rencontrer des photographes amateurs ou professionnels avec qui j’ai beaucoup d’échanges, ce qui permet d’avancer dans cet univers infini qu’est la photographie et aussi de garder une certaine humilité devant des personnalités bourrées de talents mais qui savent garder les pieds sur terre."

 
Nicolas, un artiste de la photographie
Nicolas, un artiste de la photographie

Plusieurs de ses œuvres sont présentées dans la galerie de ce site et des tirages de qualité sur papier, acrylique ou le moderne aluminium Dibond peuvent être commandés.

Nicolas MARTINI propose une grande gamme de prestations: mariages, baptêmes, reportages, portraits, entreprises, commerces et ateliers d’initiation (pose longue mer ou rivière, macrophotographie, rando photo…). 

Par ailleurs, un véritable studio a été aménagé au village.

N’hésitez pas à faire appel à lui pour avoir des images exceptionnelles. 

 

Son actualité et ses œuvres récentes se trouvent sur sa page Facebook:

 

https://www.facebook.com/NicoMartiniPhotos/

 
Nicolas, un artiste de la photographie
Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans figures poggiolaises
commenter cet article
26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 18:00

Plusieurs conférences ont présenté des ouvrages dans le cadre du salon du livre corse à Marseille les 21 et 22 janvier.

Le dimanche 22, après l'excellent "Pozzo di Borgo" de Michel VERGE-FRANCESCHI, la salle de conférences a été occupée par la présentation de "Vico-Sagone, regards sur une terre et des hommes".

Vico et Sagone expliqués aux Marseillais

Devant un public très attentif, le docteur Bernard ALLIEZ (à gauche sur la photo) et le professeur Jean-Dominique BERETTI (à droite) ont montré, s'appuyant sur un diaporama, les idées principales des différentes époques d'une région qui fut souvent insoumise mais qui était également ouverte à l'universel.

Michel FRANCESCHETTI prit la parole pour décrire la particularité de Jean-François GALLINI qui cumula des fonctions politiques en Corse et en Tunisie, ce qui explique la forte implantation de Sorrinesi dans ce protectorat avant la seconde guerre mondiale.

De son côté, l'éditeur Alain PIAZZOLA confiait son étonnement du succès de ce livre, qui est devenu une référence en matière de monographie. Un retirage, non prévu à l'avance, a été prestement effectué et "Vico-Sagone" est de nouveau disponible chez l'éditeur, les libraires et les sites de vente en ligne.

Les Méridionaux n'ayant pas encore acquis ce livre sont attendus pour les journées corses d'Aubagne des 18 et 19 février.

Vico et Sagone expliqués aux Marseillais

Le Blog des Poggiolais a évoqué la carrière de Jean François GALLINI et son influence sur Poggiolo et Soccia dans trois articles:

Repost 0
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 09:54

Le tribunal correctionnel de Bastia a rendu son verdict dans l'affaire de favoritisme et de d'infraction au code du travail dans le cadre de l'attribution de marchés publics à Vico en 2012 et 2013.

Six personnes étaient poursuivies : le sénateur et ex-président du Conseil Général de Corse du Sud, Jean-Jacques Panunzi, le maire de Vico-Sagone et ex-conseiller départemental, François Colonna, l’ex-Directeur général des services (DGS) du Conseil Général, Jean-Pierre de Rocca Serra, le conseiller municipal de Vico, Benoît Fieschi, et les deux gérants de la société de BTP Querciu, Pierre Paul Arrighi et Maurice Bellas, bénéficiaires de ces marchés, de plus accusés de falsification de déclarations d’emplois et de fraude fiscale.


François COLONNA, le maire de Vico, a été condamné à un an de prison avec sursis et 5.000 euros d'amende mais a été reconnu innocent de l'accusation de prise illégale d'intérêts. Il échappe à l'inéligibilité.

 

François Colonna reste éligible
Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Chez nos voisins Actualités
commenter cet article
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 18:01

La Maison de la Corse de Marseille (69/71 rue Sylvabelle) a connu un grand succès avec son habituel salon du livre corse les 21 et 22 janvier.

Le  public a circulé entre les stands des éditeurs, écrivains et artisans. La première journée s'est terminée par un excellent buffet sous forme d'assiettes individuelles avec panzetta, saucisse, pulenda et bruccio, préparées et servies avec efficacité par l'équipe d'Anne-Marie VENTURINI.

Mais, auparavant, la traditionnelle cérémonie des vœux montra un grand consensus entre les nombreux élus présents.

L'assistance apprécia l'annonce de la prochaine création d'une journée des Corses de Provence par le conseil départemental.

Salon du livre corse de Marseille: deux lettres et un état d'esprit

Jean DAL COLLETTO, président de la Fédération des Groupements Corses de Marseille et des Bouches-du-Rhône, émit le souhait que les Corses de l'extérieur soient plus liés à l'évolution de l'île en étant représentés au sein du conseil économique social et culturel.

Il proposa également que, pour les transports en avion ou en bateau, en plus du tarif résident pratiqué depuis longtemps, il soit institué un tarif "diaspora" permettant aux familles corses du continent de venir plus facilement sur leur terre d'origine.

Salon du livre corse de Marseille: deux lettres et un état d'esprit

Gilles SIMEONI, président du conseil exécutif de l'assemblée de Corse,  fut la vedette de la soirée. Il s'était déplacé spécialement dans la cité phocéenne pour participer à cette réunion. Il dit son accord avec ces deux idées:

- Le gouvernement a refusé la présence de Corses de l'extérieur dans les prochaines institutions insulaires mais un "comité consultatif", une structure souple de concertation, peut être envisagé pour utiliser les bonnes volontés.

- Quant aux transports, la DSP (délégation de service public) sera bientôt renégociée.

L'espoir existe pour la Corse car, comme l'a dit le général de GAULLE dans une formule reprise par plusieurs intervenants de la soirée, "entre impossible et possible, il n'y a que deux lettres et un état d'esprit".

Repost 0
22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 10:33

L'avenir du couvent Saint François de Vico était l'objet d'inquiétudes qui ont nécessité le déplacement, en décembre dernier, du Père GRUBER, provincial des OMI (Oblats de Marie Immaculée), la congrégation fondée par Mgr Eugène de MAZENOD (voir l'article "Quel avenir pour notre couvent? ").

Statue de Mgr de Mazenod à l'entrée de ND de la Garde à Marseille (photo Michel Franceschetti)

Statue de Mgr de Mazenod à l'entrée de ND de la Garde à Marseille (photo Michel Franceschetti)

Le Père Jean-Pierre BONNAFOUX a fait le point de la situation dans un entretien publié le 9 janvier dans "Corse-Matin".

Le provincial s'est engagé à maintenir le couvent pour au moins dix ans car l'endroit est "magique", car le père ALBINI y est enterré, car le couvent remplit une fonction d'accueil très importante et car les oblats remplissent le rôle de curés des paroisses du canton.

"La difficulté actuelle est que nous ne sommes pas assez nombreux" et aussi "qu'une génération entière de jeunes est absente". Mais il faut être optimiste et profiter des dix ans assurés pour développer les activités du couvent.

L'ensemble du texte de l'entretien est à lire ci-dessous.

Le couvent a dix ans devant lui
Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Religion Chez nos voisins
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

La vidéothèque poggiolaise

La vidéothèque poggiolaise
Les films et les photos de famille et de vacances deviennent tous, au bout de quelques années, des documents historiques  qui montrent comment les diverses générations ont vécu.
Plusieurs films des décennies 60 et 70 à Poggiolo sont visibles sur DAILYMOTION (http://www.dailymotion.com/michelfran).
Cherchez dans vos greniers si vous n'avez pas des documents à faire connaître à la communauté poggiolaise.

Recherche

qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Le calendrier poggiolais

Vacances de Pâques: du samedi 18 avril midi jusqu'au mardi 2 mai matin.

Début des vacances d'été: samedi 8 juillet midi.

Fête de saint Roch: mercredi 16 août.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907