Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2020 4 26 /11 /novembre /2020 18:00
Un anniversaire: il y a 230 ans
 
Menton, le 26 novembre 1790.
 
Quelque cent mètres en amont de l’église Saint Michel, dans la ruelle du Vieux-Château, un petit garçon venait de naître. Son père, Jacques Albini et sa mère, Laurence née Bosano, le dotèrent d’un double prénom: Charles-Dominique. 
 
Il y a 230 ans!
 
 
Un anniversaire: il y a 230 ans

 

Charles-Dominique ALBINI s'installa au couvent de Vico en 1836 avec la congrégation des Oblats de Marie Immaculée, fondée par Eugène de MAZENOD, sur la demande de Mgr CASANELLI d'ISTRIA, évêque d’Ajaccio.

 

Les Oblats doivent agir en missionnaires et le Père Albini s’employa sans relâche à ce travail intense dans les Deux Sorru et les Deux Sevi: prédications, catéchismes, confessions. Il aurait même fait des miracles.

 

Le 20 mai 1839, il s’éteignit au couvent dans sa chambre qui sera transformée en chapelle par la communauté.

 

Déclaré officiellement par l’Eglise «Vénérable» en 1968, Charles-Dominique ALBINI est fêté solennellement au couvent de Vico à chaque anniversaire de sa mort.

 

 

Un anniversaire: il y a 230 ans
Partager cet article
Repost0
24 novembre 2020 2 24 /11 /novembre /2020 18:00

Aux XIXe et XXe siècles, plusieurs Poggiolais furent entraînés dans les diverses guerres auxquelles la France participa. Comme de nombreux autres Corses, des jeunes de Poggiolo s'engagèrent dans l'armée pour éviter la misère, ce qui les conduisit parfois fort loin. L'un d'eux, Jean Charles FRANCESCHETTI, alla jusqu'en Chine.

 

Jean Charles FRANCESCHETTI, fils d'Antoine FRANCESCHETTI (1842-1909) et de son épouse Angèle Marie DEMARTINI (1843-1875), naquit à Poggiolo le 21 octobre 1869. Il était d'une branche différente des FRANCESCHETTI vivant actuellement au village.

 

Il s'engagea en mars 1890 dans l'infanterie, puis, en février 1894, dans l'infanterie de marine qui représentait la France dans les colonies et en outre-mer. Il séjourna au Sénégal de juin 1894 à juillet 1897. Il fut ensuite affecté en métropole.

 

A l'autre bout du monde, dans une Chine en pleine décadence, se développait la société secrète des Boxers, mouvement xénophobe et anti-chrétien soutenu en sous-main par le gouvernement impérial. Les Boxers passèrent à l'action en 1900, massacrant les Chinois chrétiens (30.000 furent torturés et assassinés) et les étrangers. Les légations  des grandes puissances présentes dans la capitale chinoise furent assiégées du 20 juin au 14 août.

 

Ce furent les fameux "55 jours de Pékin", qui inspirèrent en 1963 à Hollywood un film célèbre.

 

Jean Charles Franceschetti, un Poggiolais en Chine

 

Allemands, Japonais, Anglais, Russes, Américains, Italiens, Autrichiens et Français envoyèrent des renforts. Le gouvernement français déplaça des troupes d'Indochine et forma un corps expéditionnaire. Jean Charles fit partie du 3e régiment de marche constitué à cet effet le 1er juillet. 

 

Il parvint en Chine après la libération des légations mais participa aux combats qui forcèrent le gouvernement chinois à signer un traité de paix un an plus tard, le 7 septembre 1901. Les opérations de maintien de l'ordre durèrent jusqu'en juillet 1903.

 

Jean Charles FRANCESCHETTI faisait alors partie du 2e RIC (régiment d'infanterie coloniale). Une loi du 7 juillet 1900 avait remplacé la dénomination de troupes de marine par celle de troupes coloniales.

 

Le Poggiolais reçut la médaille commémorative de l'expédition de Chine instituée par la loi du 15 avril 1902 attribuée à plus de 34.500 titulaires.

 

Photo wikipedia

Photo wikipedia

 

Quittant l'armée en 1906, il s'installa à Paris où il épousa, dans la mairie du 8e arrondissement, Angèle Marie VELLUTINI le 25 janvier 1913.

 

L'armée se souvint de lui avec la première guerre mondiale. Rappelé le 8 avril 1915, Jean Charles fut affecté au dépôt de matériel automobile de l'Ecole Militaire. Puis, d'avril à novembre 1917, il fit partie d'un escadron du train des équipages. 

 

Il fut libéré de ses obligations militaires le 1er décembre 1918 et put enfin goûter une retraite bien méritée.

 

----------------------------------

Bande-annonce du film "Les 55 jours de Pékin":

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2020 7 22 /11 /novembre /2020 17:54
   
Parmi les personnages assez particuliers originaires de Poggiolo, Oscar ROSEMBLY est certainement l’un des plus oubliés.
 
 
Un avis de décès vient de rappeler son souvenir. Le 6 novembre, «Corse-Matin» a publié l’annonce du décès à Corte de "Marie-Luce ROULOT-ROSEMBLY née ROSEMBLY". Elle était la fille d’Oscar.
 
 
Oscar Louis Jean ROSEMBLY naquit à Poggiolo le 4 avril 1909.
 
 
Son père, Oscar Louis Ernest, ouvrier imprimeur devenu commis de l'octroi, né à Paris en 1874, était mort dans la capitale le 23 octobre 1908 à l’âge de 34 ans. Son épouse, Marie Olive MARTINI, couturière, était enceinte. Elle retourna à Poggiolo où elle était née en 1883, pour attendre la naissance dans sa famille. Oscar était donc un enfant posthume.
 
 
Sa grand-mère, Marie-Marfise MARTINI, née FRANCESCHETTI (1838-1909), déclara le bébé à la mairie mais ne signa pas l'acte car "ne sachant ni lire ni écrire".
 
 
Acte de naissance d'Oscar Rosembly dans le registre de Poggiolo
Acte de naissance d'Oscar Rosembly dans le registre de Poggiolo
Acte de naissance d'Oscar Rosembly dans le registre de Poggiolo

Acte de naissance d'Oscar Rosembly dans le registre de Poggiolo

 
 
Sa mère retourna ensuite à Paris où elle reçut un secours financier de la municipalité. Elle mourut dans cette ville en 1970.
 
 
Oscar grandit et trouva un travail d’employé à la mairie du XVIIIe arrondissement. Il eut une vie de bohème à Montmartre et il devint très proche, dans les années 30 et pendant la seconde guerre mondiale, du peintre GEN PAUL et surtout de Louis-Ferdinand CÉLINE, l’auteur de «Voyage au bout de la nuit», «Mort à crédit» et «Bagatelles pour un massacre».
 
 
Louis-Ferdinand Céline en 1932 (photo Wikipedia)

Louis-Ferdinand Céline en 1932 (photo Wikipedia)

 
 
Il s’occupait de la comptabilité de l’écrivain. Oscar apparaît d'ailleurs dans des romans de CÉLINE sous les prénoms d’Alexandre, Alex et Oscar.
 
 
En 1947, Oscar ROSEMBLY épousa à Paris Mathé Eugénie Angèle GUALANDI, décédée en 1998, dont la famille était originaire de Corte. Ils eurent une fille, Marie-Luce, qui vient de mourir.
 
 
Après une vie mouvementée (il fut journaliste, antiquaire et même consul, disent certains), Oscar vint s’établir à Poggiolo dans les années 1980, dans la maison située au-dessus de la fontaine du Lucciu.
 
 
Il décéda à Ajaccio le 25 septembre 1990, âgé de 81 ans. 
 
 
 
Post-scriptum: commentaire de Jacques-Antoine MARTINI
 
Et surtout le seul Poggiolais qui pouvait se promener dans le village vêtu seulement d'un peu d'huile d'olive et prendre son bain dans la vasque de la fontaine du Lucciu, été comme hiver, sans que personne n'y trouve à redire. Grand amateur d'opéra à la voix de baryton, il était capable de chanter seul des grands airs de Mozart ou de Verdi.
 
 
Partager cet article
Repost0
20 novembre 2020 5 20 /11 /novembre /2020 17:55

Les Editions Albiana viennent de faire paraître l’Atlas biogéographique de la flore de Corse. 

 

Un Atlas de la flore remarquable de Corse était attendu depuis de longues années. Il était nécessaire aux scientifiques pour retrouver en un seul ouvrage les données majeures de la plupart des plantes répertoriées en Corse et très demandé par les amoureux de la nature et les défenseurs de l’environnement insulaire désireux de connaître toute la diversité de notre flore.

Un atlas pour les amoureux de la flore corse


L’ouvrage collectif présenté aujourd’hui par le Conservatoire botanique national de Corse est un recueil ambitieux, préparé durant plusieurs années par les meilleurs spécialistes de la Corse. Plus de 500 plantes y sont répertoriées, décrites et leurs implantations dans l’île situées pour chacune sur une carte spécifique de la Corse. Elles sont situées aussi dans leur géographie générale (Méditerranée, Europe, Afrique du Nord) lorsqu’elles ne sont pas à proprement parler endémiques. 


La flore, comme le reste de la biodiversité, est un patrimoine commun à tous, parfois difficile à appréhender pour les non spécialistes. Face à l’érosion globale de la biodiversité, il était urgent de faire une synthèse à l’échelle de la Corse permettant de faire un bilan des connaissances relatif aux végétaux les plus emblématiques de ce territoire insulaire. Inventaires, cartographies et suivis des espèces menacées sont plus que jamais d’actualité.

 

La conservation et la protection de la flore ne peuvent se faire sans leur compréhension et leur prise en compte par les différents acteurs de la société. Le Conservatoire botanique national de Corse s’efforce de transmettre les éléments dont il dispose afin que la conservation devienne l’affaire de tous.

 

Cet ouvrage en est un témoignage et il permettra, nous l’espérons, de faciliter la reconnaissance de ce patrimoine végétal et des collections naturalistes associées qui méritent considération. Malheureusement, l’absence de références consultables localement ne permet pas de valoriser pleinement ce patrimoine, la Corse restant en effet à ce jour la seule île de Méditerranée sans herbier officiel.

 

La Corse est pour les végétaux à la fois un carrefour biogéographique, un refuge historique et une zone d’émergence de nouvelles espèces. Nombreuses sont les plantes présentées ici qui ne sont ni rares ni menacées mais qui ont une aire de répartition réduite, parmi lesquelles un grand nombre d’espèces endémiques, propres à l’île. Cet ouvrage met en avant ces espèces et, en complément des ouvrages existants, dresse un état des lieux précis et inédit sur la répartition de cette flore souvent unique, pour laquelle la Corse a une responsabilité de conservation de tout premier plan. 

 

Cet atlas est le fruit d’un important travail d’inventaire, de dépouillement de la littérature, de collecte des observations existantes. Nous avons cherché à faire un lien entre les données historiques issues des travaux des botanistes des XIXe et XXe  siècles, les connaissances des botanistes de terrain et les avancées les plus récentes issues des différentes disciplines des sciences de la vie.

 

Parce qu’il s’agit d’un atlas, nous avons privilégié les représentations cartographiques, facilitant les ouvertures sur le monde, retraçant ainsi les différentes influences qui font l’originalité de la flore de Corse. Nous espérons modestement que chacun à son niveau trouvera matière à réflexion et que nous contribuerons ainsi au respect et à la préservation de ce patrimoine naturel si riche. 

(Extrait de la préface)

  

Pour commander l'Atlas (39 euros), on peut s'adresser à sa librairie habituelle ou au site des éditions Albiana:

https://www.albiana.fr

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2020 3 18 /11 /novembre /2020 18:07
La montée vers Sant'Eliseu

 

Une série de films sur les randonnées en Corse est publiée sur Youtube par un nommé Xavier CASALONGA. Le numéro 32, qui a été mis en ligne le 10 octobre 2020, est intitulé "La montée vers Sant'Eliseu".

 

 

En cinq minutes, il montre le chemin partant du village d'Ortu pour accéder à la chapelle.

 

 

 

La montée vers Sant'Eliseu
La montée vers Sant'Eliseu

 

Les différents paysages de cette excursion sont bien montrés grâce à une bonne utilisation d'un drone. 

 

Savourez ce reportage.

 

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2020 1 16 /11 /novembre /2020 18:00

 

 

 

Mathieu HENRY est bien connu dans les Deux Sorru. Il est un talentueux joueur de l'équipe de football de l'AS SOCCIA. Il a aussi un talent littéraire. 

 

 

En 2011, il avait publié  "Fenêtre sur l'étrange" (éditions Persée), un recueil de quinze nouvelles dont une avait d'ailleurs le bal de la Saint Laurent à Murzo comme cadre. Le blog des Poggiolais l'avait alors présenté (voir l'article "Un succès dans le succès").

 

Voulez-vous passer Noël avec Anna?

 

Cette année, ce Socciais âgé de 34 ans publie "Anna" (éditions Les Trois Colonnes), son premier roman qui est présenté ainsi en quatrième de couverture:

 

"Anna, 25 ans, jeune fille en apparence sans problème, est retrouvée assassinée. Dans un village calme et loin des violences de la ville, deux policiers vont mener l'enquête. A la recherche de la vérité, ils vont explorer les secrets, les grandeurs et les petitesses des habitants jusqu'à l'ultime rebondissement."

 

 

Vous pouvez préparer vos cadeaux en commandant cet ouvrage dès à présent par internet chez votre libraire habituel.

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2020 6 14 /11 /novembre /2020 17:54

 

En octobre et novembre, la nature se transforme pour se préparer à l'hiver. Ce moment permet de réaliser de belles photos que l'on montre ensuite sur les fameux "réseaux sociaux".

 

Les images suivantes ont été publiées sur Facebook dans les vingt derniers jours.

 

 

A la Toussaint, Bernadette PIETRI a ramassé des châtaignes.

C'est vraiment l'automne sur Facebook

 

De son côté, Thierry CALDERONI avait cueilli des champignons près de Poggiolo.

 

C'est vraiment l'automne sur Facebook
C'est vraiment l'automne sur Facebook

 

A Orto, Chantal SINTENAC PAOLI a été intéressée par les couleurs des feuilles.

 

C'est vraiment l'automne sur Facebook
C'est vraiment l'automne sur Facebook

 

Le couvent de Vico est caché par un arbre de la cour.

"La couleur jaune monte à ses feuilles comme le rouge aux joues des timides. 
Les feuilles qui dansent, ivres, au bras du vent, n’échangeraient leur place contre rien au monde." 
(Christian Bobin, La présence pure.)
C'est vraiment l'automne sur Facebook

 

Mais Marie OTTAVY-DANIELLI montre que, après les vacances de Toussaint, l'automne est aussi le moment du désert dans les rues de Soccia.

 

C'est vraiment l'automne sur Facebook
Partager cet article
Repost0
12 novembre 2020 4 12 /11 /novembre /2020 11:59

 

Les petits commerçants fournissent de grands efforts pour survivre, notamment les restaurants qui vendent des plats à emporter. Ce blog avait montré l'exemple du snack de Soccia il y a quelques jours.

 

Aujourd'hui, nous passons, toujours à Soccia, à Pane è Vinu qui donne chaque jour sur Facebook la liste de ses plats disponibles à la vente.

 

Livraison possible si vous insistez. 
 
 
Appelez Pascale et Christophe CHAUVEAU au 
 
06 88 27 03 93.
 
Tous les jours à Pane e Vinu, des plats à emporter

 

Quelques exemples de ce qui a été proposé récemment:

 

3 novembre:
 
Pot au feu
 
Tous les jours à Pane e Vinu, des plats à emporter
 
Mousse aux asperges
Tiramisu orange Grand Marnier 
Crumble aux pommes 
Egalement, agneau rôti aux herbes
et steak tartare maison fait au dernier moment
 

 

4 novembre:

Poulet aux trompettes de la mort
Tartare de saumon
Fondant au chocolat 
 

 

5 novembre:

Filet mignon en croûte 
Tous les jours à Pane e Vinu, des plats à emporter
 
Tartare de saumon frais 
Moelleux au chocolat 
Endives braisées
 

 

7 novembre:

Salade de poulpe
Pulpette a la Corse.
Pour ceux qui l’ignorent, les pulpettes sont des boulettes de viande (bœuf/veau /porc) à la sauce tomate.

 

 

8 novembre:

Sardines marinées au thym frais 
 
 
Tous les jours à Pane e Vinu, des plats à emporter
 
Chou braisé saucisse de Morteau 
Magret sauce huître et gingembre 
Flan à la farine de châtaigne 

 
 
9 novembre
 
Aujourd’hui :
Calamars farcis !
Tous les jours à Pane e Vinu, des plats à emporter

10 novembre

 

Mousse aux asperges
 
 
Tous les jours à Pane e Vinu, des plats à emporter
Salade de champignons
Bœuf bourguignon
Pardon pour les puristes, le bourguignon ne mijote pas avec du Bourgogne mais avec du Niellucciu Aop...
 
 
11 novembre
 
Agneau rôti aux herbes
 
Tous les jours à Pane e Vinu, des plats à emporter

Tartare de saumon

Gratin dauphinois

 

Tous les jours à Pane e Vinu, des plats à emporter

 

Jeudi 12 novembre

Pour faire face aux demandes, j’ai refait du gratin dauphinois 
Et du poulet aux trompettes de la mort

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2020 3 11 /11 /novembre /2020 18:01
11 novembre: se souvenir des soldats poggiolais

 

En ce jour du 11 novembre, anniversaire de l'armistice de 1918 et alors que la dépouille de Maurice GENEVOIX, l'écrivain des Poilus, entre au Panthéon, ayons une pensée pour les jeunes de Poggiolo qui ont participé à la première guerre mondiale.

 

Sur une centaine de Poggiolais qui ont revêtu l'uniforme, trente ont perdu la vie et ont leurs noms inscrits sur le monument aux morts; les autres ont perdu les illusions de leur jeunesse. 

 

Ils sont emblématiques de ces milliers de soldats qui ont quitté un jour leur terre natale pour accomplir leur devoir et défendre leur patrie.

 

11 novembre: se souvenir des soldats poggiolais

Photos de:

Laurent-Antoine PINELLI, Félix-Antoine DESANTI, François DEMARTINI, Hyacinthe DESANTI, Louis Antoine ANTONINI, Joseph CASALONGA, Jean-Baptiste PAOLI, Jean Baptiste DEMARTINI, Jean Antoine FRANCESCHETTI, Jean François CECCALDI, Jean Toussaint DEMARTINI, Noël PINELLI, Pierre Toussaint ANTONINI.                                                                                                                     

 

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2020 3 11 /11 /novembre /2020 17:04
Un 11 novembre difficile
 
 
Pour le 11 novembre, la mairie d'Orto a tenu, en respectant les consignes sanitaires, à démontrer le respect dû à ceux qui ont laissé leur vie pour préserver la nôtre.
 
 
 
 
Photo Bernadette Pietri

Photo Bernadette Pietri

 

Des fleurs ont été déposées devant le monument aux morts de Soccia.

 

Photo Marie Ottavy-Danielli

Photo Marie Ottavy-Danielli

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de janvier et février dans les Deux Sorru:

cliquer ici. 

 

VACANCES SCOLAIRES DE FÉVRIER

fin des cours: 

samedi 13 février

reprise des cours:

lundi 1er mars

 

 

La nouvelle formule du mensuel "INSEME":

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907