Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2022 3 09 /11 /novembre /2022 18:00

 

Oui, ils ont vraiment existé, les personnages dont les noms sont gravés sur les monuments aux morts.

 

Chaque 11 novembre, les cérémonies célèbrent des hommes qui ont vécu, grandi, aimé, souffert avant de tomber sur le champ de bataille.

 

Il reste à leurs familles de vieilles photos et aussi des lettres. La correspondance était le seul lien possible entre les soldats et leurs parents ou amis. Ils avaient besoin de ce véritable ballon d'oxygène pour oublier les horreurs du front et pour se sentir faire encore partie de la communauté familiale ou villageoise.

 

Ce blog a récemment publié le premier document de la guerre de 1914-1918 rédigé par François Marie Ceccaldi, document qui est  un texte juridique: un testament.

 

Nous vous présentons maintenant les dernières lettres rédigées peu avant leur mort au combat par deux Poggiolais très différents qui sont mentionnés sur le monument aux morts de Poggiolo. La ponctuation et l'orthographe ont été respectées. Lettres et photos ont été fournies par les familles concernées.

 

 

Tout d'abord, les derniers écrits de Jean-Toussaint DEMARTINI.

Né le 1er novembre 1890, d'Antoine François DEMARTINI et Gracieuse DESANTI, il était timonier dans la Marine. Il dut la quitter pour des raisons liées aux élections municipales à Poggiolo (voir l'article en cliquant ici). Il entra dans l'infanterie coloniale et combattit au Togo, où il obtint une citation à l'ordre des troupes du groupe de l'A.O.F. (Afrique Occidentale Française) pour sa bravoure dans les combats contre les Allemands, puis en France. Il mourut le 9 février 1916 à Cappy dans la Somme.

 

Les dernières lettres

Une lettre:

 

Aux tranchées le 30.1.1916

Mes chers parents

Toujours en bonne santé, je suis aux tranchées depuis trois jours, le 1er jour j'ai pris part à un rude combat, ma compagnie a beaucoup souffert, nous avons reçu des renforts et je crois que les Boches vont finir par croire que dans cette terrible guerre  nous voulons le dernier mot.

Quant à mon ami, c'était un nommé Marcangelli il a trouvé la mort glorieuse; précisément sa permission avait été retardée. C'était un jeune homme plein d'avenir et mon meilleur ami à la compagnie. Son père avait travaillé à la maison Pinelli à guagno les Bains comme maçon, mais maintenant il n'est plus, laissons reposer le jeune héros en paix.

Toujours bien portant, je compte qu'il en sera de même par la suite.

Toujours dispos et le moral meilleur que jamais je vous embrasse bien affectueusement.

Toussaint

Une carte de correspondance:

4.2.1916

Mes chers parents

 

Je me porte toujours bien, et vous en souhaite autant.

Depuis 6 jours on se bat. Tout va bien pour le moment. Je vous embrasse

Toussaint Demartini

sergent 24ème colonial

5ème colonial

secteur postal 13

 

 

 

Deuxième série de lettres: celles de Jean Ary François Léon LOVICHI.

Né le 10 novembre 1893 à Constantine, fils de Charles LOVICHI et Odile DELON, il était licencié de philosophie à la Sorbonne et préparait l'agrégation.

Bien que réformé, il voulut absolument défendre son pays. Aspirant au 2ème RMA, il partit se battre aux Dardanelles. Son attitude lui valut une citation et la promesse du grade de sous-lieutenant mais il fut tué au combat le 14 juillet 1915.

 

Jean Lovichi avec deux de ses sœurs dont une se prénommait Fanny.

Jean Lovichi avec deux de ses sœurs dont une se prénommait Fanny.

 

 

 

Sans date mais étant une de ses dernières lettes:

J'allais commencer une longue lettre quand l'invitation est venue de repartir. Quelques embarras gastriques ont disparu et j'ai bien apprécié votre eau lithinée.

Je vis comme un capitaine et j'ai l'élixir le plus précieux, la confiance de mes hommes. J'ai vu des blessés qui ne voulaient pas être évacués avant d'avoir de mes nouvelles. Voilà la seule vraie récompense avec l'autre vos lettres qui redeviennent rares et que je lis avec mon cœur.

Vos petits paquets, précieux. Ajoutez livres et journaux, plumes, encre et crayons, une main-serviette pour "m'approprier": je suis chocolat et créole.

Je vous embrasse. Eu la joie de voir Théo Zanetacci ce matin.

 

Lettre du 6 juillet:

Retour de nouveaux combats. Je n'ai que la force, dans une fatigue de 5 jours d'action, de vous promettre une belle lettre.

Au camp, j'ai la joie de trouver deux lettres de maman, une - émouvante - de papa, et trois bons colis qui me comblent d'utile. La joie de ces lectures et de ces découvertes dans de pareils retours est un délice. Ô affection de mes parents!

Votre enfant vraiment à vous.

 

Mot du 11 juillet: 

En action - constamment depuis le 21 -, je reçois une lettre de Fanny dont je suis heureux. J'en aurais voulu de vous tous. Pas trop fatigué et toujours paré. Parfait guerrier, vieux guerrier. Les cuisiniers redescendent*. Je vous embrasse.

 

 

* L'unité étant en première ligne, et afin d'éviter les pertes par trop d'allées et venues, les cuisiniers se chargeaient du courrier en plus de la nourriture.

 

Une lettre écrite par son père arriva aux Dardanelles après sa mort et fut retournée à l'envoyeur.

 

Les dernières lettres

 

Un article a déjà été consacré à Jean LOVICHI: suivez le lien suivant:

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2022 2 08 /11 /novembre /2022 23:59
La commémoration du 11 novembre à Poggiolo

 

Le dépôt de gerbe en souvenir des soldats morts pour la France aura lieu au monument aux morts de Poggiolo

 

vendredi 11 novembre à 11 heures.

 

Exceptionnellement, la cérémonie ne sera pas suivie d'un apéritif.

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2022 1 07 /11 /novembre /2022 18:15
Jusqu'à présent, l'automne a été exceptionnellement doux. Il est vrai que la micro-région de Sorrù est en général assez bien protégée des excès climatiques, tout comme elle est rarement touchée par les incendies (voir article du 10 septembre 2009).
 
Mais, comme souvent en climat méditerranéen, le pire peut aussi se produire en automne. Les pluies peuvent être catastrophiques car torrentielles et tombant pendant plusieurs jours. Ce fut le cas en 1992 pour tout le sud-est de la France. Le 22 septembre, Vaison-la-Romaine avait été cruellement frappée. En Corse, en octobre, les précipitations tombèrent pendant 18 jours. Le résultat en fut des inondations et des coulées de boue qui décidèrent le gouvernement à classer plusieurs communes corses en état de catastrophe naturelle.
 
Il a fallu cependant attendre cinq mois, jusqu'au 19 mars 1993, pour qu'un arrêt ministériel reconnaisse ce classement pour les dégâts ayant eu lieu du 20 au 23 octobre 1992, pour les communes de Poggiolo, Marignana, Osani, Ota-Porto, Partinello, Piana et Serriera.

 

 
Guagno-les-Bains, le Fiume Grosso atteignit un niveau record et le Riosecco (la rivière que la route enjambe entre le col de Sorrù et les-Bains) n'avait plus rien à voir avec son aspect habituellement aride de l'été.
 
Photo du 23 juillet 2009 (par Michel Franceschetti).

Photo du 23 juillet 2009 (par Michel Franceschetti).

 

La seule vidéo disponible sur cette inondation concerne Serriera:
 

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2022 6 05 /11 /novembre /2022 06:30

 

 

TOUTES NOS CONDOLÉANCES.

 

 

L'avis de décès de Monique Chiti
L'avis de décès de Monique Chiti
Partager cet article
Repost0
4 novembre 2022 5 04 /11 /novembre /2022 15:30

 

 

Oh ! C'est haut, c'est haut, Poggiolo

 

La mise en place de nouvelles barres pour récipients n'a pas été la seule modification connue par la fontaine de Poggiolo ces derniers mois.

 

Entre le bassin de réception et le banc de droite, sur le mur du fond, on peut distinguer une tache blanche de quelques centimètres de diamètre (elle n'est pas visible sur la photo ci-dessus). 

 

Elle est entourée d'une bordure métallique sur laquelle est sculpté "NIVELLEMENT GENERAL IGN" et en son centre des lettres et des chiffres en relief indiquent "ALTITUDE 596 m".

 

 

Oh ! C'est haut, c'est haut, Poggiolo

 

En réalité, il n'y a là rien de vraiment nouveau.

 

Ce morceau de métal rond enfoncé dans le mur est une borne de nivellement posée par l'Institut Géographique National (IGN), c'est-à-dire un repère dont l'altitude est déterminé avec précision. Les 596 mètres sont destinés au grand public et ne comportent pas les décimales. Le Lucciu est exactement à 596,194 mètres. 

 

Cette borne avait été placée depuis longtemps et elle avait fait l'objet d'un article du blog en février 2010. Elle vient seulement d'être rénovée.

 

Ancienne version de la borne de nivellement de la fontaine. Toutes les photos de cet article sont de Michel Franceschetti.

Ancienne version de la borne de nivellement de la fontaine. Toutes les photos de cet article sont de Michel Franceschetti.

 

Dans la commune, il existe depuis 2008 trois autres bornes de nivellement:

 

- au pont de Genice, sur le Fiume Grosso (443,498 m)

- au Fragnu (578,838 m)

- à la maison Martini, à l'angle de la route et de la stretta, mais cachée par des câbles électriques (589,660 m)

 

Grâce au sérieux du travail des employés de l'IGN, nous savons que "Oh, c'est haut, Poggiolo" (allusion à une chanson peu connue de Serge Gainsbourg sur New-York).

 

 

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2022 4 03 /11 /novembre /2022 17:51

 

Tous nos lecteurs ne suivent pas Facebook. Ils n'ont alors pas vu les images de la réunion bastelle de Poggiolo.

 

En compensation, nous reproduisons les photos de ce moment prises par Jean-Baptiste PAOLI.

 

Images de la réunion bastelle
Images de la réunion bastelle
Images de la réunion bastelle
Images de la réunion bastelle
Images de la réunion bastelle
Images de la réunion bastelle
Images de la réunion bastelle
Images de la réunion bastelle
Images de la réunion bastelle
Images de la réunion bastelle
Images de la réunion bastelle
Partager cet article
Repost0
31 octobre 2022 1 31 /10 /octobre /2022 17:42

 

Si, dans tous les villages des Deux Sorru, des réunions de fabrication et de dégustation de bastelle sont organisées pendant ces jours de Toussaint, celle de Soccia, qui s'est déroulée samedi 29 octobre, est celle qui se fait le plus connaître grâce à la presse écrite et télévisée.

 

Aujourd'hui, lundi 31 octobre, Corse-Matin publie un compte-rendu de Pascale CHAUVEAU qui décrit bien l'organisation de cette fête.

 

Des bastelle très médiatisées

 

Et, hier dimanche 30 octobre, sur France 3 Via Stella, Corsica Sera a diffusé un excellent reportage sur la fête socciaise en donnant la parole à plusieurs habitants de tout âge que l'on reconnaîtra facilement.

 

L'émission peut être revue pendant une semaine en suivant le lien ci-dessous. Il est question de Soccia à partir de 16 minutes 45.

 

 

 

Et pendant ce temps, obscurément, loin des médias, les Poggiolais préparent leur réunion bastelle de mardi 1er novembre.

 

Merci à Jean-Baptiste PAOLI pour ces photos.

 

 

Des bastelle très médiatisées
Des bastelle très médiatisées
Des bastelle très médiatisées
Partager cet article
Repost0
30 octobre 2022 7 30 /10 /octobre /2022 17:09
Précision pour le 1er novembre

 

 

Dernière nouvelle:

 

A Poggiolo, la messe de la Toussaint aura lieu

mardi 1er novembre à 15 heures

et sera suivie par la bénédiction du cimetière

une heure plus tard environ.

 

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2022 5 28 /10 /octobre /2022 18:00

 

Les Marseillais n'ont pas beaucoup aimé Napoléon Ier et Napoléon III mais leur ville a joué un grand rôle dans les préoccupations des deux empereurs. Aussi, le Souvenir Napoléonien organise-t-il un colloque sur

 

"MARSEILLE, VILLE IMPÉRIALE"

 

le samedi 5 novembre. 

 

Cliquez sur l'image pour mieux lire les renseignements.

Cliquez sur l'image pour mieux lire les renseignements.

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2022 4 27 /10 /octobre /2022 19:00

Une soirée d'épouvante
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

 

Vacances scolaires

 

Noël:

du samedi 17 décembre au mardi 3 janvier

Hiver:

du samedi 18 février au lundi 6 mars

Pâques:

du samedi 15 avril au mardi 2 mai

vacances d'été:

à partir du samedi 8 juillet

-----------------

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907