Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 17:47

La devinette du mois portait sur l'aspect physique de Jésus et plus précisément sur sa couleur de peau.

 

A Poggiolo, il existe un élément important concernant le possible aspect physique du Christ. 

En entrant dans l'église Saint Siméon, la première chapelle de droite abrite une peinture à huile sur bois de grandes dimensions. Elle représente une descente de croix ou plus exactement la déposition du Christ.

 

Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Le corps supplicié posé sur le sol a bien la peau noire tout en étant de type européen. Ce noir, ou plutôt ce gris très foncé, renforce l'impression que la vie est partie et que la pourriture commence.

Solution à la devinette du mois: pour les Poggiolais, le Christ était noir

Sept autres personnages sont sur ce tableau, quatre femmes et trois hommes. Aucun n'est noir. Selon la tradition, les hommes sont Joseph d'Arimathie et Nicodème qui sont debout et l'apôtre Jean qui tient le cadavre par les épaules.

Solution à la devinette du mois: pour les Poggiolais, le Christ était noir

Parmi les femmes, Marie, la tête nimbée, a les mains jointes près de son fils. La femme dont on ne voit pratiquement que l'abondante chevelure est Marie-Madeleine. Ses cheveux sont dénoués en signe de repentir de la pécheresse. Les deux autres devraient être Marie Salomé, mère de Jean, et Marie Jacobé, mère de Jacques.

 

 Cette peinture très originale est signée, datée et même localisée par une inscription visible dans le coin inférieur droit:

D. Maestracci

Occhiatana 1939

Solution à la devinette du mois: pour les Poggiolais, le Christ était noir

 

Ce tableau a été installé dans l'église paroissiale de Poggiolo peu de temps avant la déclaration de guerre de 1939. Il avait été peint à Occhiatana, en Balagne, près de L'Ile-Rousse, village où vivait le peintre Damaso MAESTRACCI.

 

Damaso MAESTRACCI naquit à Occhiatana en 1888 et y décéda en 1976,

Après avoir participé à la Grande Guerre, il s'inscrivit en 1921 aux Beaux-Arts de Marseille et en obtint le premier prix. Comme l'écrit Julia TRISTANI,

"il présente un profil d'artiste-artisan unique en Corse. Il est le premier sculpteur à introduire et à multiplier dans l'île des œuvres réalisées en plâtre, en ciment, voire en béton armé, reproduisant les techniques des rocailleurs de Provence qu'il côtoie à Bargemon, dans le Var, d'où est originaire son épouse (Apollonie)" ("Vico Sagone, Regards sur une terre et des hommes", page 573).

Il était donc beaucoup plus sculpteur que peintre.

 

Solution à la devinette du mois: pour les Poggiolais, le Christ était noir

Quand il se retira dans son village natal, il dirigea un atelier de statues et de bas-reliefs religieux, véritable entreprise dénommée "L'art religieux".

MAESTRACCI fit partie du grand mouvement de renaissance artistique que connut la Corse entre les deux guerres mondiales et qui fut illustré par la revue "A Muvra". Il fit paraître de nombreux placards publicitaires dans cette revue. Par contre, au contraire de certains rédacteurs de celle-ci, il ne fut pas tenté par l'irrédentisme italien, tout en étant un fervent partisan du régime de Vichy.

Sa notoriété était grande et il n'hésitait pas à répondre à de nombreuses commandes publiques et privées. Ses productions se trouvent dans toute la Corse, comme le montre cette carte:

Solution à la devinette du mois: pour les Poggiolais, le Christ était noir

Les détails sont disponibles en cliquant ici.

 

L'article de Julia TRISTANI cité plus haut donne la liste des réalisations de Damaso MAESTRACCI à Vico:

 

- statue de la Vierge de Lourdes (couvent)

- statue du Père ALBINI (au couvent)

- Ste Thérèse d'Avila (bas-relief installé dans l'église paroissiale en 1939)

- chemin de croix (église paroissiale Ste Marie), bas-relief monumental béni en 1941 et enlevé dans les années 1980 à cause de la dégradation du plâtre

- reproduction de la grotte de Notre-Dame de Lourdes, installée près du couvent St François en 1938

Photo CTC

Photo CTC

- tombeau du chanoine FRANCHI (cimetière communal)

Photo CTC

Photo CTC

- vase décoratif à l'entrée du cimetière

 

Photo CTC

Photo CTC

- buste en bronze de l'ancien maire François PADRONA, mort en 1938; réquisitionné et fondu par l'armée italienne en 1942, il en reste toujours la base sur la place PADRONA.

Photo CTC

Photo CTC

Il faut y ajouter, tout près de Vico, le chemin de croix de l'église d'Arbori et, bien sûr, le tableau de Poggiolo

Les réalisations effectuées dans les Deux Sorru datent des années 1938 à 1941, créneau dans lequel s'insère parfaitement le tableau de St Siméon.

 

Poggiolo a donc la double particularité de posséder une des rares peintures de Damaso MAESTRACCI et, surtout, de montrer que le Christ était noir.

 

Une vidéo:

une conférence de Julia TRISTANI sur le sculpteur MAESTRACCI est disponible sur le site de TéléPaese en cliquant ICI.

 

Lectures conseillées:

"La commande publique et religieuse au sculpteur Damaso Maestracci: le cas de Vico" ("Vico Sagone, Regards sur une terre et des hommes", pages 572 à 576, ed. Alain Piazzola)

"La maison du sculpteur corse Damaso Maestracci, entre lieu de mémoire et demeure d’artiste", article disponible sur internet: https://insitu.revues.org/13438

"Les rocailles, une architecture oubliée", excellente présentation des rocailles de Marseille et notamment du quartier du Roucas-Blanc, par Yves GAUTHEY (ed. Mémoires millénaires)

Solution à la devinette du mois: pour les Poggiolais, le Christ était noir
Repost 0
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 18:00
La devinette du mois: le Christ était noir

Une des grandes énigmes historiques est l'aspect physique de Jésus.

Les Evangiles, ni aucun texte contemporain de sa vie, ne donnent le moindre renseignement sur la taille, la robustesse, la couleur des yeux ou des cheveux du Christ. Le physique d'un homme de type européen avec une petite barbe a été adopté au cours du Moyen Age et a été diffusé sur tous les continents, mais avec beaucoup d'adaptations locales. De nombreuses autres théories furent énoncées, y compris, au XXème siècle, celle d'un Christ noir dont Martin Luther King aurait été partisan.

Cette dernière idée semble avoir été adoptée à Poggiolo.

 

Devinette du mois:

Pourquoi les Poggiolais savent-ils que Jésus était noir?

Repost 0
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 17:27

Finalement, les tableaux consacrés à Poggiolo sont suffisamment nombreux pour envisager d’organiser une véritable exposition de peinture. 

Après avoir montré plusieurs tableaux de rues du village dans plusieurs articles récents (dont les références sont rappelées à la fin de ce texte), voici encore un tableau, cette fois-ci d’une maison toute seule. 

 

Intitulée «Blue Door» (la porte bleue), cette œuvre avait été publiée le 12 janvier 2010 sur le blog de l’Américaine Leslie HAWES et signalée sur le Blog des Poggiolais un mois plus tard (dans l’article «Voulez-vous acheter la maison des Dubreuil?»).

Elle représente la maison de Philippe et Hélène DUBREUIL, surnommée «le petit four» à cause du four qui est à l’entrée. Elle est l’avant-dernière habitation du village sur la route allant vers Soccia.

Ce dessin (car ce n’est pas une peinture) était proposé à la vente pour 100 dollars plus 15 $ de frais d’expédition depuis Tucson.

Mais son autre particularité est d’avoir été réalisée par le biais d’internet. Grâce à Google, il est possible de voir les bords des chemins. En circulant de façon virtuelle sur les routes corses, l’artiste avait remarqué le lieu et recopié la capture d’écran.

Voici le dessin réalisé.

 
Le curieux tableau de la porte bleue

Voici ce que Google montre.

 
Le curieux tableau de la porte bleue

D’autres lieux de Corse ont été croqués de cette façon, comme à Soccia.

Par exemple, cette autre œuvre représente le virage qui est au-dessus de la maison de Judith Ottavi-Poli et fait voir le panorama des montagnes jusqu’au col de Sorru.

Elle s'intitule "White cat Soccia Corsica" à cause du chat qui est dessiné à la fenêtre aux volets ouverts.

 
Le curieux tableau de la porte bleue

Google montre exactement pareil, exception faite de la fumée sortant de la cheminée.

Le curieux tableau de la porte bleue

Madame Hawes expliquait l’intérêt qu’elle portait aux paysages insulaires:

"Les maisons de la Corse sont inondées de portes et de volets colorés. Les tons subtils du rocher, des carreaux et des oliviers forment le contraste parfait».

 

Maintenant, ce blog n’existe plus et aucune commande n’est possible. Mais, à l’instar de cette artiste, on peut désormais croquer toutes sortes de paysages sans se promener de par le monde en traînant son chevalet. C’est le progrès!

 

--------------------------

 

Poggiolo vu par les artistes:

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Activités culturelles
commenter cet article
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 18:01

Un excellent dossier de deux pages sur Vico a été publié dans "Corse-Matin" de vendredi 28 avril. Annoncé en première page par un titre parodiant un slogan publicitaire d'une marque homonyme: "Le roi de la bonne terre, c'est Vico", il montre comment cette commune attire de plus en plus d'habitants.

Un excellent dossier et une grosse erreur

Seulement, une erreur s'est glissée dans le texte de présentation qui est signé par Véronique Emmanuelli. Elle a écrit qu’il existe «un foyer d’accueil médicalisé sur la commune de Guagno, à quelques kilomètres, depuis 2014».

Or, ce foyer se trouve dans le village de Guagno-les-Bains qu’il ne faut pas confondre avec la commune de Guagno.
Le territoire de Guagno-les-Bains est rattaché à la commune de Poggiolo depuis le décret du Prince-Président Louis-Napoléon Bonaparte en date du 19 septembre 1852. Il répondait ainsi à une délibération du 17 septembre 1850 du Conseil Général de la Corse, propriétaire de la source thermale.
Il aurait donc fallu écrire que ce foyer se trouve à Guagno-les-Bains, sur la commune de Poggiolo.
Un message demandant rectification a été envoyé à la journaliste qui nous en a remercié.
 
Le décret de 1852.

Le décret de 1852.

En dehors de ce point, la lecture de des deux pages est particulièrement réjouissante. Depuis 2012, Vico connaît un regain démographique et un véritable réveil économique et culturelle. La liste est longue des nouveautés de toutes sortes qui ont eu lieu en seulement une année:

- parution du livre "Vico-Sagone, Regards sur une terre et des hommes" (voir présentation en cliquant ici) en juillet 2016

- ouverture d'une crèche associative en septembre 2016

- réouverture de la pharmacie (voir l'article "La pharmacie de Vico revit") le 6 mars

- déménagement et modernisation du bureau de Poste en mars 2017 (voir l'article "un nouveau bureau de poste")

- remise à neuf du monument aux morts en mars dernier (cliquer ICI)

- l'inauguration du presbytère rénové le 23 avril 2017 (voir l'article "inauguration")

 

Il est recommandé de lire ce dossier qui montre que les villages de l'intérieur peuvent vivre si les habitants ont de la volonté et sont aidés par leur municipalité. L'extrait ci-dessous donne les témoignages de quatre jeunes qui veulent vivre au pays.

Un excellent dossier et une grosse erreur
Un excellent dossier et une grosse erreur
Repost 0
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 18:00

Grâce à un tableau représentant une ruelle de Poggiolo, il a été possible d'apprendre qu'il avait existé un café, maintenant complètement oublié (voir l'article "Le café de la ruelle derrière St Roch").

Il existe aussi dans le village un café caché. Ce débit de boissons est resté dans les mémoires car il a fermé plus récemment. Il se trouvait devant la chapelle Saint Roch. C'était le bar de Jean-Marie ORAZY.

Jean-Marie en 1977.

Jean-Marie en 1977.

Il n'avait pas de nom officiel mais cet endroit était parfois surnommé "le bar des hommes". Il y régnait une ambiance très corsiste avec un large emploi  de la lingua nustrale et des bruyantes conversations dans lesquelles les récits de chasse dominaient. Les soirées se terminaient souvent par des chants.

 

Pourquoi écrire qu'il s'agit d'un "café caché"?

D'abord, parce que rien ne permet de reconnaître son existence depuis la rue. La porte n'a aucune inscription, aucun vestige d'enseigne ou d'écriteau.

Après le café oublié, le café caché

Mais, une fois à l'intérieur, on se retrouve dans une salle de bar où le temps semble s'être arrêté. Les chaises sont bien rangées autour des tables en bois. Le petit comptoir est toujours intact, au fond, avec les verres et les bouteilles, sur des étagères, comme si tout était prêt à reprendre vie trente-quatre ans après sa fermeture. 

Après le café oublié, le café caché

Depuis le décès de Jean-Marie, le Belvédère reste le seul bar du village à exister et à maintenir l'esprit traditionnel.

Repost 0
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 17:43

Pour ce premier tour d'élection présidentielle, Marine LE PEN a obtenu la première place dans l'ensemble de la Corse.

Des éléments pour comparer les résultats des élections à Poggiolo et chez les voisins

Avoir placé Marine LE PEN en tête des suffrages exprimés n'est pas une nouveauté pour POGGIOLO. Il en avait été de même en 2012 où la candidate du Front National avait obtenu 38 voix dans la commune, comme cette année, mais elle était alors ex-aequo avec HOLLANDE et SARKOZY.

23 avril 2017
CandidatsSuffragesPourcentages
Marine LE PEN3831,93%
Emmanuel MACRON3630,25%
François FILLON2319,33%
Jean-Luc MELENCHON97,56%
Jean LASSALLE75,88%
Nicolas DUPONT-AIGNAN21,68%
Benoît HAMON21,68%
Philippe POUTOU21,68%
autres candidats00%

 

Résultats du premier tour de 2012:

Des éléments pour comparer les résultats des élections à Poggiolo et chez les voisins

On peut donc constater que LE PEN a un socle important dans ce village qui a longtemps été très à gauche.

Emmanuel MACRON recueille 36 voix. Si on lui ajoute les deux bulletins HAMON, le total correspond parfaitement aux 38 voix socialistes de 2012, pour HOLLANDE, et de 2007, pour ROYAL. 

Les 28 voix de SARKOZY en 2012 sont devenues 23 pour François FILLON (mais elles étaient 31 en 2007).

Dans le même temps, les électeurs de Jean-Luc MELENCHON sont passés de 6 à 9.

Quant à Philippe POUTOU, il garde toujours deux "fans".

 

Dans les villages voisins,

François FILLON est en tête à ORTO, SOCCIA, GUAGNO et VICO.

Mais LE PEN a la première place à MURZO (32,43%).

Il serait injuste d'oublier Jean LASSALLE qui est troisième à GUAGNO et qui, surtout, fait jeu égal avec FILLON à ORTO (26 voix, soit 26,8% chacun).

Pour mémoire,

En 2007, le premier tour avait donné à Poggiolo:

Inscrits: 151

Votants: 124

Blancs et nuls: 3

Exprimés: 121

Résultats 2007
Candidats Suffrages obtenusPourcentages
Ségolène ROYAL3831,4 %
Nicolas SARKOZY3125,62 %
Jean-Marie LE PEN1915,70 %
François BAYROU 1714,05 %
Olivier BESANCENOT64,96 %
Frédéric NIHOUS43,31 %
Marie-Georges BUFFET32,48 %
José BOVÉ21,65 %
Philippe de VILLIERS10,83 %
Trois autres candidats00 %

 

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Actualités vie municipale
commenter cet article
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 19:58

Voici comment ont voté les électeurs de la commune de Poggiolo pour ce premier tour de l'élection présidentielle.

Inscrits: 157

votants: 120

blancs et nuls : 1

exprimés: 119

Premier tour présidentielle 23 avril 2017
CandidatsSuffragesPourcentages
Nathalie ARTHAUD00
François ASSELINEAU00
Jacques CHEMINADE00
Nicolas DUPONT-AIGNAN21,68
François FILLON2319,33
Benoît HAMON21,68
Jean LASSALLE75,88
Marine LE PEN3831,93
Emmanuel MACRON3630,25
Jean-Luc MELENCHON9

7,56

Philippe POUTOU21,68

 

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Actualités vie municipale
commenter cet article
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 18:00

Samedi 29 avril va être une journée très chargée pour les Corses de Marseille. En effet, deux grands événements vont avoir lieu en même temps dans la cité phocéenne.

 

Premier événement: La traditionnelle journée des vocations sacerdotales pour la Corse.

Elle en sera à sa quatre-vingt-troisième édition. Cette journée qui doit aider au recrutement de prêtres pour la Corse comprendra: rencontre avec Mgr de Germay, l'évêque de Corse, repas, concert du groupe ARAPA et grande messe à la cathédrale.  

 

Deuxième événement: Les quinze ans de la RHFC (recherche sur l'histoire des familles corses).

L'association, hébergée par la Maison de la Corse (69 rue Sylvabelle) fera le bilan de ses recherches généalogiques et donnera conférences et ateliers pour faire découvrir la généalogie corse.       

 

On verra, ci-dessous, que les programmes sont intéressants et bien fournis. Mais le télescopage des dates est vraiment bête!                                                                                                           

Les Corses de Marseille sont trop gâtés
Les Corses de Marseille sont trop gâtés
Les Corses de Marseille sont trop gâtés
Repost 0
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 07:15
Un enterrement à Poggiolo vendredi

Toutes nos condoléances.

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Dans nos familles
commenter cet article
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 18:19

La campagne électorale actuelle n'est pas toujours très intéressante. Surtout, elle évite les problèmes  les plus importants pour l'avenir et se complaît dans des sujets très à ras de terre. Parfois, on sent le besoin de s'élever un peu. Ce serait le moment de chercher de l'air frais, de l'altitude mentale (comme a écrit Marcel PROUST), auprès de Jean BARTOLI.

Jean BARTOLI est connu à Poggiolo sous le prénom de Jean-José. Fils de Dominique BARTOLI et de Jéromine DESANTI, son épouse, il est le petit-fils de Jean Hyacinthe DESANTI, gouverneur du Dahomey et du Soudan, dont la biographie a été publiée dans l'article "Un Poggiolais au Mali". Il est le frère de Rose-Marie CHABROLLE et de François BARTOLI.

Né à Paris en 1950, il vit au Brésil depuis 1975, après des études de philosophie à Paris et de théologie à Rome.

Jean BARTOLI est devenu consultant en ressources humaines et intervenant en entreprise sur les questions d'éthique dans les affaires à l'Université Pontificale Catholique de Sao Paolo.

Sa biographie complète se trouve dans l'article "Un lien au-dessus de l'océan".

 

Prenons un peu de hauteur avec Jean Bartoli

Jean a tenu un blog de philosophie très intéressant et très suivi. Il écrit maintenant sur Linkedin à l'adresse https://www.linkedin.com/in/jean-bartoli-91b946112/

Ses trois ou quatre billets mensuels sont écrits en portugais mais la fonction "Traductions" de Google permet d'en avoir la version française, qu'il faut parfois corriger. Ces textes courts sont marqués par une grande profondeur d'esprit. Les penseurs français y ont une grande part. Ainsi, dans le dernier article, le 3 avril, il est fait référence à Jacques ELLUL et à Blaise PASCAL.

Prenons un peu de hauteur avec Jean Bartoli

Son avant-dernière réflexion, parue le 10 mars, porte sur "la vérité et la confiance", deux notions bien utiles en période électorale. Saint Augustin fait la distinction entre "veritas lucens" (la vérité qui éclaire) et  "redarguens veritas" (la vérité qui nous confronte, qui accuse ou nous ordonne l'humilité).

Pour la première forme, il faut constater que "la vérité est plus démocratique que nous pensons  et dépend plus de la pureté du regard que de la sophistication du raisonnement".

La seconde sorte de vérité est tout à fait d'actualité: "Les surprises récentes créées par des décisions collectives telles que les élections américaines, le Brexit et l'élection française en cours montrent une confrontation profonde entre ce que certains annoncent comme la pensée correcte et ce que pensent vraiment les gens".

"Le vide de certains discours politiques, économiques, commerciaux et religieux ne supporte pas la confrontation avec le simple bon sens. La langue fleurie est facilement vaincue par la crudité de la réalité."

"Pourquoi ne pas être vrai? C'est le moyen d'établir des relations durables fondées sur la confiance mutuelle."

Souvenir: Jean-José à la fontaine de Poggiolo en 1966.

Souvenir: Jean-José à la fontaine de Poggiolo en 1966.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

La vidéothèque poggiolaise

La vidéothèque poggiolaise
Les films et les photos de famille et de vacances deviennent tous, au bout de quelques années, des documents historiques  qui montrent comment les diverses générations ont vécu.
Plusieurs films des décennies 60 et 70 à Poggiolo sont visibles sur DAILYMOTION (http://www.dailymotion.com/michelfran).
Cherchez dans vos greniers si vous n'avez pas des documents à faire connaître à la communauté poggiolaise.

Recherche

qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Le calendrier poggiolais

 

Début des vacances d'été: samedi 8 juillet midi.

Festival Sorru in Musica: du 21 au 30 juillet.

Fête de saint Roch: mercredi 16 août.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907