Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2021 5 10 /12 /décembre /2021 18:04
Une robe Soccia pour les fêtes?

 

Soccia est un village suffisamment connu pour que son nom ait été utilisé pour une robe.

 

L'atelier Luyvon commercialise une robe portant le nom de la commune de Sorru in sù.

 

Sa description donnera-t-elle envie à certaines lectrices de passer commande, peut-être pas pour les fêtes de Noël et de nouvel an mais plutôt pour ce printemps?

 

 

 

 

adresse site: https://www.atelierluyvon.com

 

Une robe Soccia pour les fêtes?
 
ROBE SOCCIA NOIRE -
COTON PLUMETIS
149.00

La robe SOCCIA est modifiable dans toutes les tailles et les mensurations et n'est pas déclinable en coloris mais en tissu.

 

-DETAILS

- Robe noire à plumetis 
- Manches 3/4 
- Volant apparent autour du col 
- Volant bas de robe  
La robe est fabriquée dans l'Ain par la créatrice avec un 100% coton européen Oeko-Tex, un fil français certifié Oeko-Tex.

Chaque création étant confectionnée de manière artisanale et à la demande, dans l'Ain, par la créatrice Nolwenn, un délai moyen de fabrication de 10 jours est nécessaire.

 

-COMMANDE

Il vous suffit de cliquer sur "Je craque et j'attends ton mail afin de créer mon modèle personnalisé" pour passer commande. 
Puis, je vous contacterai par mail afin d'échanger avec vous sur vos souhaits et la prise de mensurations afin de créer une pièce parfaite pour votre morphologie.

 

-ENTRETIEN, INFORMATIONS GENERALES

Lavage doux main ou en machine dans un filet (20-30°C), pas de sèche linge, repassage doux sur l'envers.

Chaque pièce étant unique et travaillée rien que pour vous, vous recevrez un certificat d'authenticité indiquant l'authenticité, la provenance, la composition et la conception de votre pièce.

 

AtelierLuyvon propose des pièces faciles à porter, féminines et intemporelles, personnalisables, fabriquées en France, de qualité, et avec des matières durables.

 

----------------------------

 

Le 28 mars dernier, sur sa page Facebook, avait été publié le texte suivant pour inciter les lectrices à succomber à la tentation.

 

Une robe Soccia pour les fêtes?
Une robe Soccia pour les fêtes?

SOCCIA 🤍
C'est la robe qu'il te faut si tu aimes porter les petites robes noires travaillées. Si il fait un peu frais une paire de collants et des boots et quand il fera plus doux gambettes à l'air et baskets ou santiags.
De part son joli jeu de transparence, son col travaillé et ses volants, cette robe t'apportera féminité et confort pour toute la journée.
 
Une robe Soccia pour les fêtes?
Partager cet article
Repost0
9 décembre 2021 4 09 /12 /décembre /2021 18:00

 

Pour le 8 décembre, qui est à la fois la fête de l'Immaculée Conception, de la nation corse et des oblats, une messe était inévitable.

 

Elle a été célébrée dans l'église du couvent de Vico, inaugurant ainsi le nouveau carrelage.

 

Quelques copies d'écran de la retransmission en direct par Elisabeth Berfini sur Facebook.

 

Lecture par François Buteau.

Lecture par François Buteau.

Lecture par François-Aimé Arrighi.

Lecture par François-Aimé Arrighi.

Célébration par les oblats.

Célébration par les oblats.

Le chœur pendant la messe et à la fin, pour interpréter un excellent Dio vi salvi Regina.
Le chœur pendant la messe et à la fin, pour interpréter un excellent Dio vi salvi Regina.

Le chœur pendant la messe et à la fin, pour interpréter un excellent Dio vi salvi Regina.

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2021 3 08 /12 /décembre /2021 18:00
L'Alba à Guagno le 11 décembre

L'Alba

à Guagno

Samedi 11 Décembre

 2021

 

Lieu : à l'église à 16 h

Entrée : 10 €

 

Les musiciens chanteurs de L’Alba aiment à dire que leur tradition musicale corse n’est pas figée, mais vivante au contraire, en évolution, en mouvement.

 

La musique de L’Alba, intemporelle et ouverte sur le Monde, offre en scène, avec force et finesse, de purs moments de grâce.

 

 

​​​​​​​Spectacle présenté par l'Associu Scopre de Marignana.

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2021 1 06 /12 /décembre /2021 18:00

 

Le récit quotidien de la répression policière de 1931, entamé le 8 novembre, sur le Blog des Poggiolais s'est terminée le 5 décembre, la majorité des forces de l'ordre engagées ayant alors rembarqué.

 

Une synthèse de la question du banditisme et de sa répression à l'époque a été publiée par le quotidien La Provence vendredi 3 décembre. Dans sa rubrique hebdomadaire "Campà corsu", Marine STROMBONI a signé un article intitulé "Le jour où l'Etat a décidé "d'épurer le maquis" corse"". Elle remet l'expédition de 1931 dans le cadre de l'ensemble de l'histoire du banditisme dans l'île.

 

Une seule remarque: l'arrestation d'André SPADA n'eut lieu que le 29 mai 1933, un an et demi après la "répression du maquis". Mais il est vrai que le bandit avait perdu sa tranquillité, ses complices et ses abris à cause de l'opération de retour à la loi et à l'ordre.

 

Les documents peuvent être agrandis en cliquant sur eux.

La débanditisation en un seul article
La débanditisation en un seul article
Partager cet article
Repost0
5 décembre 2021 7 05 /12 /décembre /2021 18:00
Messe bilingue le 8 décembre

 

Depuis 1735, le 8 décembre est la date de A festa di a Nazione, la fête de la Nation Corse. Cette date marque l'élaboration de la Constitution Corse. A cette occasion, l'île fut placée sous la protection de la Vierge Marie que l’on fêtait alors le 8 décembre.

 

Pour l’Immaculée Conception qui est aussi la fête de la Corse et aussi la fête des Oblats, la messe aura lieu à l'église du couvent de Vico

 

mercredi le 8 décembre à 18h.

 

 

Ce sera également l'occasion de découvrir le nouveau carrelage.

 

Messe bilingue le 8 décembre
Partager cet article
Repost0
5 décembre 2021 7 05 /12 /décembre /2021 08:00

 

   L'alerte était passée. L'expédition avait réussi. L'ordre et la loi étant rétablis en Corse, le dispositif policier pouvait se relâcher. 

 

   LE PETIT PROVENÇAL le démontra jeudi 5 décembre 1931 en publiant en première page deux photos de gardes mobiles débarquant à Marseille et montant dans des camions. En plus des hommes arrivés par le "Ville d'Ajaccio" le 2 décembre (voir article ICI), le journal annonçait qu'un autre contingent venait d'arriver avec le "Cap Corse". La cause était entendue.

 

Chronique de la répression du maquis - 5 décembre: la boucle est bouclée

 

   La boucle était bouclée. Pratiquement un mois après l'appareillage de l'armada, le maquis corse avait été "épuré".

 

   En réalité, les grandes vedettes se cachaient encore dans les Deux Sorru et la Cinarca.

 

   Les villages, et notamment ceux du canton de SOCCIA, subirent encore pendant de longs mois une forte surveillance policière.

 

   Ce maintien eut d'ailleurs une conséquence dramatique à GUAGNO à la fin du mois de décembre: les armes ayant été confisquées, il ne fut pas possible de tirer un coup de feu pour prévenir la population d'un incendie, incendie que les gendarmes mobiles cantonnés dans le village auraient pu contribuer à éteindre. Lisez l'article paru le 29 décembre dans LE PETIT MARSEILLAIS.

 

Chronique de la répression du maquis - 5 décembre: la boucle est bouclée

 

   Il faudra attendre le 11 février 1932 pour prendre Jean-Baptiste TORRE à MUNA, le 1er juin pour que Bastien SPADA se constitue prisonnier à AJACCIO et, enfin, le 29 mai 1933 pour capturer André SPADA à COGGIA.

 

   Le gouvernement eut peu de temps pour se glorifier d'avoir rétabli la loi et l'ordre en Corse, car le ministère dirigé par Pierre LAVAL fut renversé le 14 janvier 1932 par la Sénat... pour avoir voulu changer la loi électorale.

 

 

Ainsi s'achève la série d'articles consacrée à cette expédition qui secoua fortement la Corse et dans laquelle Poggiolo, Guagno-les-Bains et Sorru se trouvèrent en position centrale. Un grand merci aux lecteurs qui nous ont suivis et encouragés dans cette étude.

 

 

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2021 6 04 /12 /décembre /2021 08:00

 

   On pouvait feuilleter et refeuilleter toutes les pages du PETIT PROVENÇAL et du PETIT MARSEILLAIS du vendredi 4 décembre 1931 mais il fallait se rendre à l'évidence: aucune nouvelle sur la Corse.

 

    Profitons de l'occasion pour publier un autre texte de chanson de l'époque: "u lamentu di Spada", copié dans le livre de Lucia MOLINELLI-CANCELLIERI consacré à "SPADA, dernier bandit corse".

 

Chronique de la répression du maquis - 4 décembre: u lamentu di SPADA

 

    Contrairement au chant déjà publié, nous avons ici à la fois la version corse et la version française. Censé parler en personne, le plus célèbre des bandits y évoque son père, sa mère, son frère Bastien, son ami RUTILI, l'attaque de la voiture postale de LOPIGNA et sa maîtresse Marie CAVIGLIOLI.

Chronique de la répression du maquis - 4 décembre: u lamentu di SPADA
Chronique de la répression du maquis - 4 décembre: u lamentu di SPADA
Partager cet article
Repost0
3 décembre 2021 5 03 /12 /décembre /2021 18:00

 

Le village de Guagno est placé sous la protection de saint Nicolas. Son église, construite en 1582, a été agrandie en 1883 et en 1902. Connue pour avoir été celle où officiait le célèbre Circinellu, elle serait une des plus grandes de Corse.

 

16 vitraux réalisés par Carole Caterina Mufraggi, spécialiste de cet art mariant le verre et le plomb, ont été mis en place en 2018 et 2019.

 

La statue du saint est portée en procession le 6 décembre, jour de la Saint Nicolas.

 

Cette année, la fête aura lieu dimanche 5 décembre à 11 heures

 

Le calendrier des autres cérémonies religieuses de décembre dans les Deux Sorru se trouve à la fin de cet article. 

 

Pour le moment, nous vous proposons quelques photos de la saint Nicolas 2003 (images de Jean-Martin Franceschetti).

 

Saint Nicolas de Guagno
Saint Nicolas de Guagno
Saint Nicolas de Guagno
Saint Nicolas de Guagno

 

SECTEUR DES DEUX SORRU

MESSES MENSUELLES

 

 

Saint Nicolas  Dimanche, 5 décembre  GUAGNO  11h00

 

Immaculée Conception  Mercredi, 8 décembre  COUVENT  10h30

 

Vendredi, 10 décembre  EHPAD Vico  15h00 Messe

 

Samedi, 11 décembre 2021 ; Conseil de Paroisses à 14h30

 

Dimanche, 12 décembre  COUVENT  9h30 ; VICO  11h00 ; SOCCIA  11h00

 

Vendredi, 17 décembre  EHPAD Vico  15h00 Prière

 

Samedi, 18 décembre  SAGONE  17h00

 

Dimanche, 19 décembre   COUVENT  9h30 ; LETIA St MARTIN  11h00 ; RENNO  11h00

 

Nuit de la Nativité  Vendredi 24 décembre  

SAGONE  18h00 ; 

POGGIOLO  18h00 ; 

RENNO  18h00 ; 

COGGIA  20h00 ;  

SOCCIA  20h00 ; 

LETIA St ROCH  21h00 ;  

VICO  23h00 ;  

GUAGNO  23h00

 

Jour de la Nativité  Samedi, 25 décembre  

COUVENT  10h30 ;  

EHPAD Vico  15h00

 

Dimanche, 26 décembre   ARBORI  11h00 ;  APPRICIANI  11h00 ;  BALOGNA  11h00 

 

Vendredi, 31 décembre  EHPAD Vico  15h00 Prière

 

Ringraziamentu  Vendredi, 31 décembre 

COUVENT  18h00 ; 

GUAGNO  18h00

 

Dimanche, 2 janvier  COUVENT  9h30 ;  ORTO  11h00 

 

Vendredi, 7 janvier  EHPAD Vico  15h00  Messe

 

Samedi, 8 janvier   SAGONE  17h00

 

Fête de la Ste Famille  

COUVENT  9h30 ;  VICO  11h00 ;  RENNO  11h00

 

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2021 5 03 /12 /décembre /2021 08:00

 

   Après l'arrestation de Toussaint CAVIGLIOLI,  les journaux du jeudi 3 décembre annoncèrent celle de Jacques GARDELLA près de ZIGLIARA. Il avait été la cause du meurtre de deux gendarmes qui l'avaient arrêté et qui furent abattus par Joseph BARTOLI dans un café de PALNECA le 29 avril 1931.

 

  LE PETIT MARSEILLAIS coupla l'annonce concernant GARDELLA avec la photo de Toussaint CAVIGLIOLI entouré par les gendarmes. 

 

   Le filet semblait se resserrer de plus en plus sur les bandits restants.

 

 

Chronique de l'épuration du maquis - 3 décembre: bientôt la fin?

 

   Il n'est donc pas étonnant de trouver, en pages locales du PETIT PROVENÇAL, l'annonce de l'arrivée à Marseille du navire "Ville d'Ajaccio" avec une trentaine de gardes mobiles et leurs autos-mitrailleuses. Le retour à l'ordre ne nécessitait plus de gros effectifs.

 

    L'article reprit les propos de M. TOMASI, commissaire de police mobile, qui confirma que les têtes des deux frères SPADA, de BORNÉA et de TORRE étaient mises à prix pour 100.000 francs chacune. Il déclara également sa certitude que l'arrivée de la mauvaise saison allait les obliger à se rendre.

 

Chronique de l'épuration du maquis - 3 décembre: bientôt la fin?
Partager cet article
Repost0
2 décembre 2021 4 02 /12 /décembre /2021 08:00

 

   Une grande victoire put enfin être annoncée par LE PETIT PROVENÇAL du mercredi 2 décembre 1931: "Toussaint Caviglioli a été capturé par la police mobile et la gendarmerie".

 

   Cette capture s'est déroulée entre Vico et Murzo, près du pont de Belfiore, plus exactement "dans une bergerie abandonnée, située entre le col de Belfiore et le village de Vico".

 

Pont de Belfiore (photo publiée sur la page Facebook de Cyrnea Découverte).

Pont de Belfiore (photo publiée sur la page Facebook de Cyrnea Découverte).

 

   D'après cet article, "Caviglioli était très fatigué, déprimé par les privations et la vie errante qu'il menait depuis un mois". 

 

   LE PETIT MARSEILLAIS, bien que titrant "Le jeune bandit Toussaint Caviglioli tombe dans une embuscade et se rend", laissa entendre qu'un accord avait été conclu entre le bandit et la gendarmerie. 

 

"La nuit précédant l'arrestation, il l'avait passée dans une bergerie du col de Belfiore et c'est quelques minutes après avoir quitté la bergerie, vers 3 heures du matin, qu'il rencontra sur la route les deux commissaires et les trois gendarmes embusqués, qui le trouvèrent, en effet, désarmé et disposé à éviter toute résistance."

 

 

 

Chronique de l'épuration du maquis - 2 décembre: Victoire à Belfiore

 

    Toussaint CAVIGLIOLI fut jugé avec Jean-Baptiste TORRE par les Assises de Bastia du 16 au 20 novembre 1933. Il plaida avoir été sous l'influence de son oncle François CAVIGLIOLI et, la Cour lui ayant accordé les circonstances atténuantes, il fut condamné aux travaux forcés à perpétuité alors que TORRE subit la peine de mort pour avoir tiré le coup de feu qui coûta la vie à Antoine GUAGNO lors de l'attaque de GUAGNO-LES-BAINS.  

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

 

Lisez "INSEME" de juillet en cliquant sur l'image:

--------------------------------------

 

Le marché de Vico:

Le mardi soir place Casanelli (place de la fontaine) de 19h à 23h

Le mercredi matin place de l’ancienne mairie de 9h à 13h

 

- Mardi 16 août:

fête de Saint Roch à Poggiolo à 18 heures.

- Samedi 20 août:

jeux d'enfants à Poggiolo

- Lundi 29 août: fête de Saint Elisée.

- Dimanche 25  septembre:

u Mele in Festa à Murzo.

 

-----------------
 

 

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907