Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 22:50

Le groupe Canta u Populu Corsu vient de fêter ses quarante ans d'existence par un concert inaugural de la nouvelle salle de spectacle ajaccienne U Palatinu vendredi 15 novembre.

Les chanteurs, entraînés par le Socciais Ceccé Buteau, ont enthousiasmé un public de tout âge qui suit un ensemble intimement lié au Riacquistu, le mouvement de renaissance culturelle de la Corse commencé dans les années 70.

Avez-vous acheté leur dernier disque "Altri menti", paru cet été?

Ecoutez le chant qui sert de titre à ce CD.

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 16:47

A la suite de nos articles du 23 octobre (Des panneaux de désorientation) et du 24 octobre (Le meli-mélo continue), repris par la correspondante de "Corse-Matin", la mairie de Poggiolo a obtenu des services de l'Equipement une remise en ordre de la signalisation. Chaque village a récupéré son identité.

Cependant, la zone des "Trois Chemins" a été oubliée par les techniciens.

Après avoir traversé Poggiolo en direction de Soccia, il n'est pas possible de savoir quand se termine le village. Sur la ligne droite, un bête poteau porte le numéro de la route. Il supportait autrefois le nom de notre commune préférée.

La question des panneaux est-elle réglée?

Dans le sens inverse, en descendant de Soccia, l'écriteau qui était tombé à terre (voir article du 23 octobre) a complètement disparu et le poteau est renversé. On ignore donc où est le début des terres poggiolaises.

La question des panneaux est-elle réglée?

Faut-il supposer que les "Trois Chemins" sont victimes du "mauvais œil"?

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 10:05

Ce n'était plus un secret pour personne mais rien n'avait été annoncé publiquement. Il a fallu que le "Corse-Matin" de samedi 16 novembre lève le voile. Dans ses pages consacrées aux "indiscrétions de campagne", le quotidien annonce que deux listes se présenteront bien aux élections municipales de Poggiolo-Guagno-les-Bains.

En voici la teneur:

POGGIOLO
DEUX DAMES SUR LE TERRAIN
Voilà une quinzaine d'années que cela n'était plus arrivé. Une liste d'opposition, conduite par Hélène-Pascale Dubreuil-Vecchi, pointe le bout de son nez face à Angèle Pinelli. Pour l'heure, les deux dames n'ont pas fait officiellement acte de candidature, mais la campagne bat déjà son plein à Poggiolo comme à Guagno-les-Bains.
La nouvelle venue en politique connaît bien les réalités de la fonction d'élue, puisqu'elle s'est chargée de leur formation, notamment à la collectivité territoriale de Corse. Désormais retraitée, elle souhaite impulser une nouvelle dynamique dans la commune des Deux-Sorru. Sa liste est constituée.
En face, Angèle Pinelli entend bien repartir pour un nouveau mandat. Les électeurs trancheront. Mais, en attendant, elle n'a pas trop à s'inquiéter sur le ton général de la campagne. Hélène-Pascale Dubreuil-Vecchi et ses colistiers ont entamé une démarche certes volontariste, mais ils ont déjà fait savoir qu'ils n'entendaient pas personnaliser le débat, ni faire preuve d'agressivité face à l'équipe sortante.

Deux dames pour un village

NOTA BENE:

Le blog des Poggiolais est destiné à faire un lien entre les habitants et les amis de Poggiolo sans aucune exclusive. Il n'est pas l'expression d'une association ou d'un parti. A ce titre, il n'est absolument pas question qu'il soutienne une équipe ou une autre. Les candidat(e)s qui le voudront pourront demander à faire paraître des communiqués, exclusivement sous forme de tribunes libres. Mais ce blog ne prendra pas parti. Qu'on se le dise !

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 18:11

Chaque semaine, des activités se succèdent dans la micro-région.

En novembre, le Secours Catholique organise collectes et animations pour recueillir des fonds. Dans ce cadre, à Vico, la Cunfraternita di u Padre Albini organise un temps de partage autour du chant profane et sacré dimanche 17 novembre à 15 heures à l'église du couvent St François. Les chorales, groupes et chanteurs désirant y participer sont les bienvenus (contacter François-Aimé Arrighi au 06-82-33-99-31).

Samedi 23 novembre à 20 heures, soupe corse au couvent, salle Albini. Prix (hors boisson): 18 €.

Réservation le matin au 04-95-26-83-83 ou au 06-75-33-42-95.

Mais quelles sont les particularités de la soupe corse?

La recette est publiée sur le site de Marmiton:

http://www.marmiton.org/recettes/recette_la-vraie-soupe-corse_34937.aspx

Autrement, cette vidéo explique la confection de la soupe à la façon du village de Vignale.

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 16:36

Le LRA (laboratoire régional d'archéologie) n'est pas seulement un rassemblement de scientifiques. Il a pour vocation d'entreprendre des fouilles mais avec le désir de faire connaître leurs résultats. Ainsi, le 9 août, Marie-Andrée Gardella, avait exposé le patrimoine archéologique d'Arbori. Voir l'article : Il faut savoir chercher le château.

Résumé de l'exposé dans la page 10 du dernier numéro du bulletin "INSEME":

Du 15 au 17 novembre, le LRA organise un colloque intitulé "Six millénaires en centre ouest Corse".

Des conférences à l'espace Diamant d'Ajaccio, des expositions et des visites de sites comme le Castaldu d'Arbori (et même un buffet cinarchesu) montreront la richesse des trouvailles réalisées dans le Cruzini-Cinarca, les Deux Sevi et les Deux Sorru, notamment à Sagone, Vico, Balogna, Marignana et Appietto.

Les Poggiolais et tous les Sorrinesi qui pourront y aller comprendront mieux leur passé. Espérons que les recherches continueront dans notre micro-région afin de retrouver encore plus de nos racines !!!

Inscriptions: lra@lra-corse.fr

Le programme détaillé peut être téléchargé ci-dessous ou sur la page Facebook https://www.facebook.com/lra.laboratoireregionaldarcheologie

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 19:25

Les enfants de Poggiolo et des villages voisins morts pour la France pendant la première guerre mondiale ne sont pas mentionnés uniquement sur les monuments aux morts de ces localités.

Il en avait été question dans l'article Les doublons de la guerre 14-18 du 7 février 2013 qui donnait les noms des cinq Poggiolais inscrits sur d'autres monuments aux morts de Corse (quatre pour 14-18 et un pour 39-45).

Mais deux noms ont été inscrits bien plus loin: sur le monument aux morts de CONSTANTINE en Algérie. Les soldats concernés sont:

- MARTINI Pierre Paul, né le 4 janvier 1884 à Poggiolo et mort le 9 mars 1916 au Bois de La Chalade (Meuse) ; 36° Rgt d'Infanterie Coloniale

- Jean Toussaint PINELLI, né le 22 octobre 1891 à Poggiolo, décédé le 14 avril 1918 dans l'ambulance 2/10 à Vendeuil-Caply, Meuse. Il était sous-lieutenant au 3e RMZT.

Le Monument aux Morts de la Grande Guerre de Constantine est perché sur le rocher de Sidi M'Cid, dominant la plaine du Hamma de plus de 200 mètres, se dresse .

Cet arc de triomphe est inspiré de celui de Trajan qui se situe dans les ruines de Timgad. Il est surmonté d'une statue de la Victoire réalisée par Ebstein. Cette statue reproduit une statuette romaine en bronze, nommée "La Victoire de Constantine", trouvée par des militaires lors de fouilles dans la cour de la Casbah. Cette statuette est actuellement visible au musée Cirta.

Ce monument est l'oeuvre du cabinet d'architecture Marcel Dumoulin et Maurice de La Chapelle qui avait ses bureaux 92 rue Georges Clémenceau.
La première pierre du Monument aux Morts a été posée le 18 novembre 1918, Constantine étant la première ville de France à voter la construction d'un monument en hommage aux victimes de la guerre 14-18. Les travaux s'étalent sur 12 ans, et le Monument est inauguré le 7 mai 1930, en présence de Gaston Doumergue, Président de la République, Paul Doumer, Président du Sénat, Ferdinand Buisson, Président de la Chambre des Députés, de Ministres et de M. Morinaud, Maire de Constantine.

Constantine hier et aujourd'hui

Les "poilus" poggiolais de Constantine
Les "poilus" poggiolais de Constantine

Notre partie de la Corse était représentée par d'autres noms sur les 844 Constantinois gravés sur les plaques de bronze de cet arc de triomphe (plaques qui auraient été enlevée voici quelques années).

Un relevé mentionne trois originaires d'Evisa, un de Renno, un de Cargese, un de Marignana et un de Letia.

Preuve supplémentaire de la nombreuse expatriation de Corses dans l'empire colonial.

Renseignements trouvés à l'adresse:

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/qui-cherche-quoi/patrie-corses-tombes-sujet_5878_2.htm

----------

PS: un autre Poggiolais de Constantine fut victime de la seconde guerre mondiale. Voir l'article suivant:

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 10:26

Comme chaque 11 novembre, la population poggiolaise s'est rassemblée à 11 heures, malgré le froid, autour du monument aux morts pour se souvenir du sacrifice de nos soldats.

Le maire Angèle PINELLI a prononcé un texte d'introduction puis Jean Silius PAOLI, premier adjoint, a lu le message de M. Kader ARIF, ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants.

Après le dépôt d'une gerbe, les personnes présentes ont partagé un moment de convivialité avec l'apéritif offert par la mairie au bar Le Belvédère.

Poggiolo maintient la tradition du 11 novembre
Poggiolo maintient la tradition du 11 novembre
Poggiolo maintient la tradition du 11 novembre
Partager cet article
Repost0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 18:03

Aujourd'hui est un jour important, le jour de la première neige.

L'annonce vient d'être faite par Marthe POLI sur son blog (http://marthepoli.blog.club-corsica.com/), d'où ces photos sont extraites:

Aujourd'hui, les sommets qui entourent Guagno ont blanchi. La période hivernale commence.

La première neige
La première neige
Partager cet article
Repost0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 08:17

Comme dans toutes les communes de France, les villages de Sorru-in-Sù rendent hommage à leurs enfants morts lors des guerres.

Les monuments aux morts ont été confectionnés avec beaucoup de soin. Ils ont peut-être été financés (entièrement ou en partie) par le millionnaire François COTY après son élection comme conseiller général. Voir l'article: En 1921, le canton était au parfum (fin)

Ils sont érigés à des endroits choisis après réflexion.

Ainsi, pour SOCCIA, d'utiles renseignements sont fournis par Jean-Baptiste PAOLI, dans sa monographie "Histoire d'un petit village de montagne au cœur de la Corse du Sud":

Dès 1919, un Comité fut créé pour l'érection du monument à la mémoire des morts pour la France.
Réalisé en 1929 par la statuaire parisien Ely Ottavj, médaillé des artistes français, originaire de Soccia. Il fut inauguré en 1932. Après bien des hésitations, son érection ayant été successivement envisagée sur la place de l'église, puis à l'Ochju (à l'emplacement actuel de l'abreuvoir), il fut élevé à la place de la fontaine monumentale qui se trouvait là et qui sera déplacée pour être transférée Piazza a Croce.

Le haut-canton n'oublie pas ses morts

Simple remarque: dans tous les documents, y compris sur son œuvre socciaise, le sculpteur (né en 1887 et mort en 1951) orthographie son identité OTTAVY Elie.

Le haut-canton n'oublie pas ses morts

Le monument d'ORTO est placé au bord de la route, près de l'entrée du cimetière.

L'excellent site http://ortu.free.fr/ permet de savoir qu'il fut inauguré le 6 septembre 1926, et fournit même le texte du discours. Il nous apprend également que son aspect a changé.

A l'origine, il était constitué par une pyramide très semblable à celle de Poggiolo.

Le haut-canton n'oublie pas ses morts

Puis, il a été étendu et se présente maintenant en trois parties rassemblées par des pierres roses.

Une autre particularité en est la présence du nom d'un soldat mort pendant la guerre de 1870.

Le haut-canton n'oublie pas ses morts

A GUAGNO, le monument est devant l'entrée de l'église Saint Nicolas, sur une large place.

Le haut-canton n'oublie pas ses morts
Le haut-canton n'oublie pas ses morts

Et POGGIOLO? Le nombre d'articles consacrés à cet édifice sur ce blog est suffisant pour que tous les lecteurs connaissent ses spécificités.

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 17:51

La célébration du 11 novembre ne pouvait pas être oubliée par Patricia BAUDOUX, la dynamique animatrice de l'intelligente émission de radio associative "Corsica ... ou la musique corse dans tous ses états".

Son émission numéro 265 du 10 novembre 2013 (elle est hebdomadaire), tout aussi bien documentée que d'habitude, permet d'entendre une belle liste de chants inspirés par la guerre de 1914-1918. A recommander particulièrement: Altru sirinatu, paghiella enregistrée par un soldat corse dans un camp de prisonniers en Allemagne.

Corsica; Petru Guelfucci; Corsica

Altru sirinatu; ; Alemania 14-18

Verdun; Jacques Culioli; L'Ossi del Mondu

Sanctus; Chjami Aghjalesi; Cantu Sacru

U Focu; Ange Lanzalavi Trio; Dulcezza

Lettera a mamma; Terra; Les secrets d'une terre

Stella di ghjornu; Isulatine; Sumena Amore

Chemin Des Dames; Alte Voce; Chants Et Polyphonies Corses

Un omu in Verdun; Christophe Mondoloni; Cresce

Paghjella madrigalesca; Madricale; Sempre fidi

Ai Maria; Filu d'Amparera; Incanti di Natali

U Mio Vecchju Maestru; Jean-Paul Poletti; Stonde, Stonde

Mazurka corse; I Cignali; L'âme de la Corse CD4

Tù babbu in 18; Surghjenti; La source

U ritrattu; Maryse Nicolai; Anthologie chanson corse vol 4

Memoria (Instrumental); Xinarca; Orenda

Dio vi salvi Regina; Jérôme Valinco; Corsica-bella

Par ailleurs, les animateurs de célébrations religieuses et les amateurs de chants sacrés peuvent se connecter avec profit sur Canti sacri di Corsica, l'autre émission (celle-ci mensuelle) de la même animatrice.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

 

Le mensuel "INSEME" de mai vient de paraître:

Pour le lire, cliquez ICI.

 

PROGRAMME DE CÉLÉBRATION DE LA FÊTE DU PÈRE CHARLES DOMINIQUE ALBINI:

 

--------------------------------------

Samedi 22 mai

CONSÉCRATION DE LA CHAPELLE du COL DE SORRU.

Messe à 10h30.

--------------------------------------

 

Le dernier livre de Michel FRANCESCHETTI:

 

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907