Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juillet 2016 6 23 /07 /juillet /2016 18:00

Sorru in Musica sera à Soccia lundi 25 juillet. L’église Sainte Marie sera le lieu où les étudiants de l’académie montreront leurs talents à partir de 18h30. Ensuite, après un moment de partage sur la place de la mairie, commencera à 21h30 le concert-dégustation. L’orchestre Paris Classik interprétera des créations d’Iwao FURUSAWA entrecoupées de moments de dégustation de vins sélectionnés par le sommelier Raphaël Pierre BIANCHETTI en rapport avec cette musique.

Une soirée qui sera certainement très conviviale comme le sont toutes les soirées du Festival, surtout à Soccia.

Le Festival à Soccia lundi 25 juillet

Partager cet article

Repost0
27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 11:32

La Roche-sur-Yon,

Mouilleron-le-Captif
(La Prise d'Ambois),

SOCCIA (2A)

 

Pierre Spilmann, son époux;


Gaël et Emmanuelle, 


Mélissa et Benoît, 


Mathias et Amélie, 
ses fils, sa fille et leurs conjoints;


Leïa, Aurèle, Camille, 


Nina, Virgile, ses petits-enfants chéris;


Marina et Bernard David, 


René et Emmanuelle Clementi, 


Romaine


et Dominique Augier de Cremiers, 


ses soeurs et son frère, 


ainsi que toute la famille et ses amis,

ont la douleur de vous faire part du décès du


 

Docteur Eva CLEMENTI


épouse SPILMANN


 

survenu le 24 mai 2016, à l'âge de 64 ans. 


La cérémonie d'hommage aura lieu vendredi 27 mai 2016, à 14 h 45, en la salle de cérémonie du crématorium de La Roche-sur-Yon, suivie de l'inhumation au cimetière de La Péronnière. 


Eva repose au funérarium Roc, La Roche, 81, impasse Jean Mouillade, ZA l'Horbetoux à La Roche-sur-Yon.

Remerciements à toutes les équipes soignantes et médicales de Mouilleron-le-Captif, du CLRC de St-Herblain et du CHD.


Fleurs naturelles seulement. 


Cet avis tient lieu de faire-part et de remerciements.

Condoléances sur registre et sur


roc-eclerc85.fr


Roc Eclerc, La Roche-sur-Yon, 
02 51 37 27 37.

 (annonce parue dans « Ouest-France » jeudi 26 mai 2016)

 

---------------------------------------------

Ce blog, centré sur Poggiolo et Guagno-les-Bains, publie rarement des avis de décès d’autres villages. Mais cette annonce fait exception car Eva CLEMENTI était une des petites-filles de Louis CLEMENTI, mort pour la France pendant la guerre de 1914-1918, et de son épouse Francesca, originaire de Soccia.

 

Décès d’Eva CLEMENTI

La vie de Louis et de Francesca a été racontée par Marina CLEMENTI-DAVID, sœur d’Eva, dans un texte très émouvant publié sur ce blog sous le titre « Les bonheurs et les malheurs de Francesca ».

Lire aussi le témoignage de son frère René CLEMENTI:

« Le pompon rouge de Louis ».

Partager cet article

Repost0
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 10:31

Maryse MORETTI, de Guagno-les-Bains, a fait parvenir à l'administration du Blog une photo d'un retour de chasse au sanglier. On y retrouve le regretté Mimi CANALE et quelques autres disparus.

Cliquer la photo pour l'agrandir.

Cliquer la photo pour l'agrandir.

Voici la description rédigée par notre correspondante:

sur cette photo, Mimi Canale (assis) avec sa casquette et son éternelle salopette bleue - il y a également, parmi quelques Poggiolais et autres Socciais, le père de Josiane,  Mathieu Canale le frère de Mimi, le petit Mathieu Poli, le fils du garde-champêtre de l'époque, Marie-Angèle Canale, Pierre Leca du Café des Amis, à l'extrême droite, à peine visible, Josèphe Roméo près de son grand-père et, près de lui, mon grand-père Louis Antonini

Retour de chasse et nostalgie

Partager cet article

Repost0
19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 18:03

Pour les lecteurs qui ont apprécié le beau texte publié sous le titre «Les bonheurs et les malheurs de Francesca» et qui voudraient mieux connaître Francesca et Louis, quelques éléments historiques et biographiques peuvent être nécessaires.

-------------

Francesca était la fille d’Antoine-Toussaint ANTONINI et de son épouse Julie DEMARTINI. Elle naquit à Soccia le 1er février 1889.

C’est à Bastia qu’elle fit la connaissance de Louis CLEMENTI, né le 8 avril 1881 dans cette ville. Il fut incorporé dans l’armée en 1902 et se rengagea en 1904 jusqu’en 1908. Il obtint le grade de caporal.

Libéré, il devint facteur à Paris où Francesca le rejoignit et mit au jour leur fils François-Antoine, surnommé Pierre, le 28 mai 1910, dans le Xe arrondissement.

Renié par sa famille, Louis fut adopté par les ANTONINI de Soccia.

Leur bonheur fut brisé par la guerre. Louis fut mobilisé en 1914. Sa fiche biographique du Ministère de la Défense montre qu’il mourut «tué à l’ennemi» dans l'Oise, le 6 juin 1915 à la Ferme d'Écafaut, à Moulin-sous-Touvent, commune de Tracy-le-Mont (Oise). Il fut inhumé dans le cimetière communal de ce lieu.

Le pompon rouge de Louis

Sur cette fiche, Louis était caporal alors que, d’après les Registres matricules du recrutement militaire, il l’était déjà depuis 1904 et qu’il devint sergent le 30 janvier 1915. Le graveur du monument aux morts de Soccia a donc eu raison d’accompagner son nom de ce grade.

Le pompon rouge de Louis

Contrairement à ce qui est écrit sur certains sites, son nom n’est pas inscrit sur le monument de Matra. Il s’agit d’un homonyme, Charles-Marie Joseph Louis Antoine CLEMENTI, aspirant décédé en 1918.

 

Louis était véritablement devenu Socciais, tout comme son fils Pierre qui tint à ce que son premier enfant, Louis-Pierre, naquit à Soccia en 1935.

Francesca termina sa vie le 20 mai 1978 à Sevran.

Pierre mourut à Paris le 16 avril 1982.

Comme beaucoup d’autres orphelins de guerre, il fut profondément marqué par la mort de son père. La preuve en est le texte suivant que le dernier fils de Pierre, René, né en 1967, posta sur le "Forum Pages 14-18" le 4 février 2007 :

« À la lecture d'un des fils de ce forum, j'ai appris qu'un pompon ornait le képi des soldats avant 1910. 

Cela a fait remonter un souvenir d'enfance à ma mémoire. Ma grand-mère paternelle, veuve de guerre en 1915, morte en 1978 alors que j'avais 11 ans, avait conservé dans ses affaires un pompon, un simple pompon rouge; je crois aussi me souvenir qu'on m'a dit en famille que mon père (né en 1910, mort en 1982), pleurait lorsqu'il tombait dessus (et pour faire pleurer mon père, vous pouvez me croire, il fallait que ce soit spécial). Personne dans la famille ne sait ce que c'était que ce pompon, et il va d'ailleurs falloir, maintenant qu'il est remonté de ma mémoire, que je m'inquiète de savoir ce qu'il est devenu. 

(…) 

Je devine maintenant que le fameux pompon rouge de ma grand-mère devait être un souvenir du grand-père. »

Exemple de képi à pompon d'avant 1910.

Exemple de képi à pompon d'avant 1910.

Dans de nombreuses maisons, il y avait des pompons rouges ou d’autres reliques qui peuvent paraître dérisoires mais qui étaient chargés de souvenirs et d’émotions. Cent ans après, combien a-t-on conservé de ces souvenirs de vies détruites par la Grande Guerre ?

Le pompon rouge de Louis

Partager cet article

Repost0
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 18:02

Malgré le temps très hésitant et l'actualité dramatique en Corse, la saison touristique a débuté. Les restaurants sont tous réouverts de façon régulière.

Il en est ainsi de "A Merendella" à Soccia. Mais cette année est particulière car l'établissement tenu par Stéphanie et Michel CAPRINO a reçu sa première distinction des guides Michelin.Caprino

Il fait partie des cinq  restaurants corses ayant reçu le "Bib gourmand", distinction créée en 1997 pour les endroits qui, sans bénéficier des fameuses étoiles, offrent un très bon rapport qualité/prix.

http://www.lhotellerie-restauration.fr/hotellerie-restauration/Articles/2008/3084_05_Juin_2008/Bib-rouge-bis-3084-eps.jpgLe rapport des inspecteurs du guide Michelin est très élogieux:

Un sentiment de plénitude avec la nature: voilà ce que dégagent ce village corse isolé dans la montagne et cette authentique auberge. Les légumes du potager, la charcuterie, les recettes traditionnelles comme l'agneau fermier ou le veau en civet embaument le terroir insulaire. Une belle expérience corse !

 

Félicitations à notre cuisinier socciais!

 

"A Merendella" a un site internet: http://www.a-merendella-soccia.fr/

 

Mais, quand on séjourne dans notre canton, il ne faut pas oublier les autres lieux de restauration de Poggiolo, Soccia, Murzo et Vico.

Partager cet article

Repost0
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 13:00

    Les rediffusions à la télévision ont du bon quand elles permettent d'admirer des images de qualité. Ce fut le cas mercredi 16 mars 2011 à 20h35, avec "Des racines et des ailes" qui rediffusait son émission sur les "Gardiens des trésors de Corse", diffusée une première fois le 18 février 2009.
    Dans ce voyage qui allait de Bonifacio à la Castagniccia, SOCCIA bénéficia d'une séquence de 6 minutes grâce à Eva POLI. Cet "ange gardien restauratrice d’art" vient de loin. Polonaise, elle a élu domicile en Corse il y a près de trente ans et s’est spécialisée dans les tableaux, la peinture murale et les objets en bois. Dans son atelier de Speloncato, elle restaure tableaux, christs et statues que lui confient les municipalités de l’île.

   Elle a rendu leurs  couleurs aux deux monuments historiques accrochés dans l'église de SOCCIA:

- le triptyque en bois polychrome du XVème siècle représentant la Vierge à l'enfant entourée de St Marcel et St Pierre,

  Soccia triptyque

 

Soccia triptyque détail

 

- et une huile sur toile représentant le "Baptême du Christ par St Jean-Baptiste" (école italienne du XVIIème siècle).    

     baptême St Jean mise en place

 

baptême St Jean

   Le reportage montre Eva POLI ramenant le St Jean-Baptiste restauré et donne la parole  à Gérard BLANC qui explique l'importance de tels objets pour un village.

Nous pourrons désormais regarder ces chefs-d'œuvre d'un autre œil.

  

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

"Portraits d'union", un beau cadeau

Renseignements en cliquant ici.

 

 

 

Vacances de Toussaint:

Fin des cours: samedi 17 octobre

Reprise des cours: lundi 2 novembre

 

Calendrier des messes d'octobre:

cliquer ICI.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907