Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2020 2 25 /02 /février /2020 18:00

Comme dans de nombreuses petites communes, le maire d'Orto se représente aux élections municipales à la tête d'une liste unique.

 

L'union permet d'éviter des ressentiments qui durent parfois longtemps car ils sont surtout des problèmes d'ego. Mais l'union n'est utile que quand elle lie ensemble des personnes motivées pour se battre en faveur de leur village et quand il existe des projets communs. Par projets communs, il faut bien sûr entendre des actions précises et réalisables.

 

Nicolas RUTILY donne, dans cet entretien avec Pascale CHAUVEAU paru dans "Corse-Matin" de dimanche 23 février, une belle liste de projets réalistes: "goudronner la route, rénover l’éclairage public, et numériser le cimetière". Cette dernière idée serait très utile pour les familles et les historiens en quête des ancêtres. Il désire également aboutir à "l'aménagement du sentier qui va d’Orto au lac de Creno en sentier-patrimoine". Il est indispensable de savoir bien mettre en valeur toutes les richesses touristiques et patrimoniales que possède une commune.

 

Ainsi, pour Poggiolo, on peut se référer aux articles sur les 12 merveilles poggiolaises (Les douze merveilles de Poggiolo: de 1 à 6Les douze merveilles de Poggiolo: de 7 à 12 et Connaissez-vous le guide touristique de Poggiolo? La carte des merveilles poggiolaises).

 

Orto fait bloc

 

Maire sortant, Nicolas Rutily privilégie "l’unité" du village

 

PROPOS RECUEILLIS PAR PASCALE CHAUVEAU

 

Seul en lice pour ces élections, le maire sortant, qui brigue un troisième mandat, déclare : "Nous devons faire bloc pour maintenir la vie chez nous". / PHOTO P. C.

 

Candidat unique pour sa première élection, Nicolas Rutily était confronté à une liste d’opposition il y a 6 ans. Pour ce 3e mandat, le candidat à la mairie est seul en lice.

Vous présentez une liste partiellement renouvelée, avec des membres qui avaient fait campagne contre vous aux dernières municipales. Pouvez-vous préciser les raisons de ce choix ?

Il est important de préserver l’unité du village, et d’intégrer des jeunes dans l’équipe. Les divisions de pulitichella dans les villages, souvent dues à des problèmes d’ego, sont la mort de nos communes, qui se divisent et en gardent les meurtrissures durant plusieurs années. Trois membres de mon équipe sont partis pour permettre à des nouveaux d’intégrer l’équipe et de pérenniser le travail effectué. Le rural est en soins palliatifs. Les paroles et les grands discours des politiques ne nous atteignent plus. Soit nous sommes trop loin, soit nous sommes trop hauts. Nous devons faire bloc pour maintenir la vie chez nous.

 

Quel bilan tirez-vous de vos précédentes mandatures ?

Dans une petite commune comme la mienne, ce qui est fait est de suite visible. Le gros chantier a été la remise aux normes de notre station d’épuration, entièrement refaite pour devenir une station biologique avec des roseaux.

Mais nous avons dû aussi faire face à l’effondrement de trois murs importants suite aux fortes pluies, notamment le mur qui soutient l’unique route du village qui, en s’effondrant, l’a entraînée dans sa chute, coupant le village en deux (voir l'article Eboulement à Ortu). Après un vrai combat, nous avons heureusement obtenu l’arrêté de catastrophe naturelle, qui donne accès à des fonds de solidarité des communes du rural, et les reconstructions ont été rapidement menées. Pour information, la station d’épuration représentait un budget de 350 000 euros, et un seul mur a coûté 300 000 euros. À l’échelle du village, cela posait bien évidemment des problèmes budgétaires.

 

Malgré vos peu de moyens, avez-vous malgré tout des projets ?

L’entretien du village, entièrement à la charge de la commune, occupe l’essentiel de nos dépenses. Il est prévu dans les six mois à venir de goudronner la route, rénover l’éclairage public, et numériser le cimetière.

Avec les jeunes, nous avons mis en route un projet d’aménagement du sentier qui va d’Orto au lac de Creno, en sentier-patrimoine avec des explications sur la faune et la flore. Même si la plupart des gens vont à Creno au départ de Soccia, de plus en plus de monde passe par ici. Le trajet dure à peine plus longtemps, une heure trente au lieu d’une heure quinze, mais l’avantage est qu’on reste à l’ombre puisqu’il traverse la châtaigneraie. La prochaine mandataire sera vouée à la recherche de ressources financières. Le tourisme lié au lac devrait pouvoir ramener des retombées financières sur le village.

Le mur d’escalade de haut niveau, parfaitement équipé est à 15 minutes à pied du village, aussi.

Mais avant tout, il est impératif de doter Orto d’un vrai parking pour pouvoir accueillir le monde. Nous sommes activement à la recherche d’un terrain à l’entrée du village. Des pourparlers sont en cours avec les propriétaires privés.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

"Portraits d'union", un beau cadeau

Renseignements en cliquant ici.

 

 

 

Vacances de Noël:

Fin des cours: samedi 19 décembre

Reprise des cours: lundi 4 janvier

---------------------------

"Inseme", le bulletin interparoissial des Deux Sorru de novembre, est paru. 

 

Pour le lire, cliquer ICI.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907