Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 18:07

La source de la Goccia n’a pas eu la même célébrité que les thermes de Guagno-les-Bains mais elle a toujours été mentionnée dans les guides touristiques et dans les livres présentant la Corse.

 

François VAN CAPPEL de PRÉMONT, dans son étude «Guagno-les-Bains à travers la petite histoire du thermalisme», précise que les deux sources ont des compositions chimiques similaires: «toutes deux présentent des eaux à dominante sulfatée sodique, chlorurée et carbonatée, de minéralisation peu élevée (0,3 g/j) mais de teneur en silice considérable (30 à 35 % de la minéralisation)».

La Goccia était toujours mentionnée comme ayant un débit d’un peu plus 6 litres à la minute avec une température de 37°, l’eau de Venturino ayant 49° et coulant à la vitesse de plus de litres à la minute.

Par contre, leurs vertus étaient légèrement différentes. Si l’eau de la grande source était bonne pour de nombreuses maladies, la Goccia était plus spécialisée, comme l’écrivit Jean de la ROCCA dans «La Corse et son avenir» (1857): «les effets de ces eaux sont merveilleux pour la guérison des organes les plus délicats, les yeux, les oreilles, toutes les parties de la face qui peuvent être affectées, et surtout elles opèrent des cures admirables dans les maladies de la vessie». De nombreux écrits reprirent les mêmes termes et précisèrent souvent, pour la face, que ces qualités se faisaient sentir surtout sur la gorge et le larynx. On ajoutait souvent les blessures par armes à feu.

Le bâtiment qui recevait cette source a été construit en plusieurs étapes.

De 1808 à 1810, un bassin circulaire fut édifié par le conseil général du département. François VAN CAPPEL de PRÉMONT en donne le plan et la reconstitution.

Heurs et malheurs de la Goccia. 2/3: un bâtiment bien conçu

Il fut reconstruit entre 1816 et 1818. En 1826, lui fut accolée une petite pièce moins haute que la première et qui était destinée au traitement des yeux et des oreilles. Ainsi s’explique le décalage entre les deux parties du toit de la Goccia.

Heurs et malheurs de la Goccia. 2/3: un bâtiment bien conçu
Heurs et malheurs de la Goccia. 2/3: un bâtiment bien conçu
Heurs et malheurs de la Goccia. 2/3: un bâtiment bien conçu

L’eau arrivait par une gargouille en granit dans la salle à la baignoire circulaire carrelée en bleu. Plusieurs marches permettaient de descendre progressivement dans l’eau chaude et de s’asseoir dans le bain.

Heurs et malheurs de la Goccia. 2/3: un bâtiment bien conçu
Heurs et malheurs de la Goccia. 2/3: un bâtiment bien conçu

Une partie de l’eau était dirigée dans la partie plus récente par un conduit en maçonnerie. Le long du mur de séparation, un plan, également en granit, avait été creusé pour permettre l’écoulement. Son rebord était percé et permettait d’avoir deux filets d’eau pour asperger les organes affectés et pour remplir des bouteilles.

Heurs et malheurs de la Goccia. 2/3: un bâtiment bien conçu
Heurs et malheurs de la Goccia. 2/3: un bâtiment bien conçu

L’eau partait ensuite dans un canal à ciel ouvert qui rejoignait le ruisseau.

L’entrée de la partie fontaine était ouverte ou barrée par une simple barrière, ce qui permettait à chacun de venir librement et gratuitement profiter des bienfaits de l’eau sulfurée.

Les buveurs étaient nombreux.

Heurs et malheurs de la Goccia. 2/3: un bâtiment bien conçu

Alors, pourquoi la Goccia est-elle maintenant abandonnée ?

(à suivre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

"Portraits d'union", un beau cadeau

Renseignements en cliquant ici.

 

 

 

Vacances de Toussaint:

Fin des cours: samedi 17 octobre

Reprise des cours: lundi 2 novembre

 

Calendrier des messes d'octobre:

cliquer ICI.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907