Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 19:10

 

Suite de l'article "La nouveauté de 1924".

Les documents disponibles sur le Syndicat d'initiative de Poggiolo créé en 1924 (voir article du 15 juin) ne consistent pas seulement en circulaires et papier à lettres. Nous avons aussi la liste des adhérents grâce au carnet à souche  de reçus de cotisations trouvé dans les archives de la famille CHABROLLE-BARTOLI.

SI carnet

Ce carnet donne de nombreux renseignements sur les 55 Poggiolais qui y adhérèrent pendant les quatre années d'activité du SI. Nous pouvons ainsi avoir une vision assez nette des Poggiolais actifs, c'est-à-dire de ceux qui voulurent faire avancer le village. N'oublions pas que cette association apparaît 6 ans après la première guerre mondiale pendant laquelle trente enfants du village ont disparu. Il fallait réagir à cette saignée.

 

COMBIEN DE POGGIOLAIS ACTIFS?

Chaque talon comprend le nom et le prénom de l'adhérent, sa profession, son adresse et la date du versement de la cotisation. Mais toutes les rubriques ne sont pas toujours remplies correctement ou remplies tout court.

Ainsi, Charles LOVICHI est orthographié LOVIQUI. Autre exemple: un FRANCESCHETTI Antoine Dominique, retraité, est mentionné uniquement en 1924 alors qu'un FRANCESCHETTI Dominique Antoine, retraité, est noté pour les années suivantes. Il est plus que probable qu'il s'agit d'une seule et même personne. De même, le Noël PINELLI, commissaire principal de la Marine hors cadre, adhérent le 18 mars 1924 est le même que le Jean Noël PINELLI qui a la même qualification professionnelle et qui verse une autre cotisation le  20 août. Compte tenu de ces réserves, ce document donne 53 personnes différentes.

Parmi leurs noms, on peut compter 8 CECCALDI et 8 DESANTI, 6 DEMARTINI et 6 MARTINI, 4 PAOLI et 4 PINELLI, 3 FRANCESCHETTI, 2 ANTONINI et 2 CARLI. 11 noms ne sont cités qu'une fois (ARNAUD, COLOMBANI, COLONNA, LAMON, LOVIQUI (sic), MOZZICONACCI, NIVAGGIOLI, OLIVA, PAPADACCI, PASQUALINI et VALENTINI). Pas de surprise: les familles les plus nombreuses et les plus anciennes de POGGIOLO sont bien les plus représentées dans cette liste.

 

SI Franceschetti

Sur les trois femmes mentionnées, une seule (Julie LAMON) a ses nom et prénom  complets. Les deux autres n'ont pas droit à leur prénom mais à celui de leur mari, et sont donc appelées Mme Noël CECCALDI et Mme Martin DEMARTINI. 

Pour les prénoms, le décompte est difficile à cause de l'habitude des prénoms composés (il y en a 19). En comptant ceux-ci pour chaque fois deux, on arrive à 71 prénoms. Le plus usité est Jean (13 occurrences), suivi par François (9 fois) et Antoine (7 fois).

Une curiosité: COLOMBANI se prénomme Thimaute.

 

LEURS ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

La profession est mentionnée pour 37 adhérents. Comme beaucoup d'autres Corses de l'époque, ils travaillent surtout comme fonctionnaires.

L'activité la plus représentée est l'Enseignement (8 personnes dont 2 directeurs d'école), devant l'Armée (6 personnes), la Poste (4 personnes) et la Police (4 également). Parmi eux,  5 sont retraités. 5 autres sont retraités sans précision sur leur métier antérieur. 

Il y a même un administrateur colonial (Hyacinthe DESANTI) et un sous-préfet (Charles LOVICHI).

SI Hyacinthe

Valère DESANTI exerce le métier particulier de "maître de phare".

Aucune mention d'artisan ou d'agriculteur (sauf Martin Archange PAOLI qui est qualifié de "propriétaire"). 

 

SI professions

Cette liste est-elle donc représentative de la réalité poggiolaise ou des Poggiolais qui veulent agir car, comme le montre cet éventail, ils  sont de milieux plutôt aisés et cultivés?

De plus, beaucoup d'entre eux n'habitent pas en Corse.

 

LA RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE  DES POGGIOLAIS ACTIFS

7 adhérents seulement ont POGGIOLO comme adresse. Mais, comme pour 10 autres, aucune adresse n'a été indiquée, on peut supposer qu'ils devaient habiter au village. Du moins, on peut le supposer avec beaucoup de prudence car Charles LOVICHI est alors sous-préfet de BÔNE et son adresse habituelle ne peut être en Corse.

En 1924, les souches sont remplies par le trésorier Jean Noël PINELLI qui n'est pas le parlementaire (voir l'article du 4 juin) mais un homonyme, "lieutenant en retraite". Les adresses de tout le monde sont bien rédigées. Pour les années suivantes, le trésorier s'appelle CARLI et les indications deviennent moins précises.

Les adhérents n'habitant pas POGGIOLO ont leur domicile:

- en CORSE: 3 (1 à SOCCIA, 2 à AJACCIO)

- en FRANCE continentale: 17 (11 à PARIS, 3 à SAINT-DENIS, 1 à BAVAY dans le Nord, 1 à CAP FERRAT, 1 à MARSEILLE)

- dans les colonies: 10 en TUNISIE, 5 en ALGÉRIE, 1 au MAROC, 1 au DAHOMEY, 1 en GUYANE. Cette dernière catégorie représente donc 1/3 du total.

SI géographie

Paradoxalement, les Poggiolais les plus éloignés semblent être les plus attachés au développement du village.

Justement, il est à remarquer que l'idée du Syndicat d'Initiative semble venir d'Afrique du Nord. Tous les documents sortent de l'Imprimerie Libre, 23 Cours Bertagna, à Bône (Algérie). Bône est la ville où habitaient Toussaint PASQUALINI (qui ne cotisa qu'en 1924) et Antoine MARTINI (qui ne paya qu'en 1926). Mais le sous-préfet de  BÔNE est alors Charles LOVICHI qui le restera jusqu'à sa retraite en  1927. Serait-ce lui la cheville ouvrière?

 Dans le Bureau du Syndicat d'Initiative, le Président (Charles Antoine DESANTI) et deux membres du Bureau (César ANTONINI et Jean-Baptiste DESANTI) travaillaient à Tunis.

Si le déracinement de Poggiolais au profit de l'empire colonial est alors commun  à toute la Corse, la curiosité est la sur-représentation de la TUNISIE (10 sur 18 "coloniaux"). Cette originalité se vérifie pour l'ensemble des communes des Deux-Sorrù à cette époque.

Elle tient à un élément historique bien particulier qui fera l'objet d'un prochain article.

  =================================
 A suivre en cliquant ICI.
 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de mars et avril dans les Deux Sorru:

cliquer ici. 

 

VACANCES SCOLAIRES COVID

-fin des cours: 

samedi 10 avril

-reprise des cours:

lundi 26 avril (classes maternelles et primaires)

lundi 3 mai (collèges et lycées)

 

 

Le mensuel "INSEME" d'avril vient de paraître:

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907