Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 19:07

   Deux articles précédents (sur la rentrée scolaire et sur le bonheur d'enseigner) ont montré l'importance que les Poggiolais donnaient à l'école au XIXème et au XXème siècle. Egalement, au XVIIIème siècle, pendant le règne de Louis XVI,  l'instruction était bien organisée dans ce village comme dans ceux des environs. La piève n'était pas un désert culturel.

http://www.mollat.com/cache/Couvertures/9782846980241.jpg    L'ouvrage de référence en la matière est l'excellente  "Histoire de l'éducation en Corse" publiée aux éditions Albiana sous la direction de Jacques FUSINA. Parmi ses 625 pages, un chapitre sur "La Corse du début des Temps Modernes à la Révolution française", dû à Antoine Laurent SERPENTINI, nous renseigne utilement.

    Il indique que, à la fin du XVIIIème siècle, un tissu de petites écoles existe bien dans les campagnes corses. En calculant le rapport entre le nombre d'élèves par communauté (ou village) au nombre de feux (ou familles) qui la composent, on arrive à 30% pour la province de Vico contre seulement 18,7% pour le diocèse d'Ajaccio. L'existence du couvent de Vico dans cette performance est certainement un facteur d'explication important.

    Il est également remarquable que, dans la province de Vico, tous les responsables communaux savent écrire puisqu'ils signent des rapports adressés à l'administration royale.

    La pièce centrale pour nous est justement le rapport de M. de Bestagne, subdélégué de la province de Vico, à l'intendant, M. de Boucheporn, sur la situation des écoles primaires, en date du 26 mai 1783.

    Ce texte contient les rapports envoyés par les responsables de chaque communauté au subdélégué qui en fit ensuite une synthèse.

    Pour POGGIOLO (orthographié PIOGGIOLO dans le document), le rapport est daté du 30 avril 1783 et porte les signatures de "Francesco FRANCESCHETTI, Podestat; Gio-Stefano PINELLI et Paolo MARTINI, padre del comune".

    Francesco FRANCESCHETTI (1750-1818) fut ensuite élu au Parlement anglo-corse, comme un précédent article l'a relaté (voir ICI). Les actuels FRANCESCHETTI descendent de son frère Anton Francesco.

    En 1783, POGGIOLO avait "une école dirigée par le diacono Giovan-Antonio PINELLI, et comptant 16 élèves, dont 3 étudiant les principes de la philosophie, 3 la langue latine avec traduction de Cicéron, des épîtres et du bréviaire; 5 apprennent à lire et à écrire, et 5 à lire seulement." Les niveaux étaient donc très variés mais le diacono (diacre) PINELLI semblait assez bien s'en sortir. Ce personnage eut d'ailleurs une grande importance, non seulement pour POGGIOLO, mais pour l'histoire de toute la Corse sous la Révolution et l'Empire. Un article prochain sera consacré à sa carrière.

   Ce maître était rétribué par "34 sous, 24 sous et 16 sous par mois, suivant les cours, sans aucun autre supplément".


     Que dit le rapport du subdélégué M. de Bestagne sur les villages voisins?

         - GUAGNO: 40 écoliers payant 20 ou 10 sous par mois selon leur niveau, et également 4 petits pains par semaine. Le directeur de l'école est Carlo-Maria LECA, prêtre desservant.

         - SOCCIA: "l'abbé, Giovan-Simone, DEFRANCHI, curé doyen, enseigne gratuitement à 4 élèves, ses parents, la philosophie et la théologie morale. De plus, le jeune abbé OTTAVJ Giovansilio, un des élèves de théologie du piévan, fait classe, comme adjoint, à 3 parents auxquels il enseigne la grammaire latine, et à 11 autres enfants du village auxquels il enseigne la lecture et l'écriture."

         - ORTO: aucun renseignement. Le document a dû être perdu.

   Même s'ils étaient de simples paysans, les habitants de nos villages savaient que l'école était importante. Ils n'auraient certainement pas interrompu un cours d'arithmétique comme le fit le populaire et mythique Grossu Minutu.

 

grosso minuto école

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Tempi fa
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

La vidéothèque poggiolaise

La vidéothèque poggiolaise
Les films et les photos de famille et de vacances deviennent tous, au bout de quelques années, des documents historiques  qui montrent comment les diverses générations ont vécu.
Plusieurs films des décennies 60 et 70 à Poggiolo sont visibles sur DAILYMOTION (http://www.dailymotion.com/michelfran).
Cherchez dans vos greniers si vous n'avez pas des documents à faire connaître à la communauté poggiolaise.

Recherche

Le calendrier poggiolais

Fête de la Toussaint

Mercredi 1er novembre:

SOCCIA 11h messe Toussaint et bénédiction du cimetière; 

ORTO 15h messe Toussaint et bénédiction du cimetière;

GUAGNO Les BAINS 16h30 bénédiction du cimetière

Jeudi 2 novembre:

SOCCIA 11h messe Toussaint et bénédiction du cimetière; 

ORTO 15h messe Toussaint et bénédiction du cimetière; 

GUAGNO 11h messe Défunts et bénédiction du cimetière;

POGGIOLO15h messe Défunts et bénédiction du cimetière;

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907