Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 17:41

    Poggiolo est un cas particulier dans la piève de Sorru in Sù. C'est une commune mais qui est composée de deux hameaux séparés par trois kilomètres: Poggiolo et Guagno-les-Bains. Mais le terme "hameau" n'est pratiquement jamais utilisé. Quand on parle du "village", il s'agit bien de Poggiolo.

   A la suite de péripéties assez compliquées entre Poggiolo, Soccia, Guagno et Vico, Guagno-les-Bains fut rattaché à la commune de Poggiolo. La délibération du Conseil Général de Corse du 17 septembre 1850 fut entérinée par le décret du Prince-Président Louis-Napoléon BONAPARTE en date du 19 septembre 1852 (voir article sur ce sujet ICI). L'enjeu était important car c'était l'époque où la station thermale prit son essor avec la création de l'hôpital militaire et le début du tourisme de cure. Guagno-les-Bains eut au cours du XIXème siècle une activité touristique et commerciale importante alors que Poggiolo était agro-pastoral.

   L'Etat reconnut la nécessité d'une administration particulière à la bourgade en créant, le 19 janvier 1897, au sein de la municipalité poggiolaise, un adjoint spécial s'occupant de l'état-civil et de l'exécution des lois. Il était un véritable "sous-maire" pour Guagno-les-Bains. Le décret du Président de la République Félix FAURE était contresigné par Louis BARTHOU, ministre de l'Intérieur dans le gouvernement de Jules MÉLINE.

   On peut remarquer que le texte du décret publié dans le "Bulletin des Lois" emploie le terme de "section" pour désigner Guagno-les-Bains.

adjoint spécial

   Ce cas très particulier d'un adjoint spécial provoqua même un certain embrouillamini http://missiontice.ac-besancon.fr/college_le_rochat/site_hg/CONCRESISTANCE/image/PETAIN.jpgjuridique pendant la seconde guerre mondiale.

   Le maréchal PETAIN, ayant obtenu les pleins pouvoirs le 10 juillet 1940, fit procéder à la dissolution de nombreuses municipalités jugées trop peu favorables à l'Etat Français et à son œuvre de Révolution Nationale. Il en fut ainsi pour le conseil municipal de Poggiolo présidé depuis 1919 par Jean-François CECCALDI. Il fut supprimé en septembre 1941 et une délégation spéciale dirigée par Antoine-Dominique MARTINI fut mise en place.

   Les membres de la délégation envoyèrent le 22 octobre suivant une lettre au préfet Paul Louis Emmanuel BALLEY (dont l'attitude pendant la guerre est décrite ICI) pour lui faire remarquer que la dissolution du mois précédent ne faisait pas allusion à l'adjoint spécial des Bains. Celui-ci, Joseph Antoine LECA, était donc, bien involontairement, resté en place. Mais, comme il se déclarait solidaire de l'ancienne équipe municipale, la délégation spéciale proposait sa révocation et son remplacement par Jules LECA, ce qui fut fait. Puis, à  son tour,  le 24 mars 1943, Pierre CASANOVA devint l'adjoint spécial.

   Nouveau changement avec la libération de la Corse. Comme l'écrit Ours Jean CAPOROSSI sur son site consacré à l'histoire de la Corse, "toutes les municipalités indignes sont déchues. Sur 365, seules 130 restent en place". Dès les premiers jours de septembre 1943, Jean-François CECCALDI reprit sa place à la tête du conseil municipal et changea l'adjoint.

   Guagno-les-Bains jouit toujours de sa "spécialité", même si l'état-civil n'est plus son grand souci. L'adjoint actuel est Christophe BATTESTI dont on sait l'attachement à sa "section" ou à son "hameau" (voir l'article intitulé "Christophe va-t-il vivre dans l'indigence?").

    Mais peu de nos contemporains savent que cette fonction a été créée voici 116 ans.

Partager cet article
Repost0

commentaires

laurence voutier 21/02/2017 13:59

Bonjour,
Je n'ai pas connu mon grand père, François CIPRIANI, décédé vers 1950 (vers l'age de 40 ans). J'ai peu d'information sur lui mais j'aimerais retrouver de la famille et connaitre un peu son histoire.... Pour ceux qui connaissent, je suis la fille de Blanche Lacharme !
Merci beaucoup pour votre aide.

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de mars et avril dans les Deux Sorru:

cliquer ici. 

 

VACANCES SCOLAIRES COVID

-fin des cours: 

samedi 10 avril

-reprise des cours:

lundi 26 avril (classes maternelles et primaires)

lundi 3 mai (collèges et lycées)

 

 

Le mensuel "INSEME" d'avril vient de paraître:

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907