Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 22:03

     La devinette posée voici quelques jours demandait quelle est, en dehors de Philippe FRANCESCHETTI (de Poggiolo), l'autre personne originaire de Sorrù in Sù (plus précisément de Guagno) à avoir été honorée par un nom de place à Marseille.
La réponse est:

 PHILIPPE CERATI.

 

     Philippe Antoine CERATI a son nom inscrit sur une belle plaque de couleurs, œuvre de l'artiste marseillais Bernard BRANDI, à l'entrée d'une petite place marseillaise.

 

Cerati plaque 
   
 
Philippe CERATI est né à Guagno le 5 janvier 1867. Pharmacien, il s'est très vite lancé dans l'action politique. Militant du Parti Socialiste S.F.I.O., il se présente aux élections de 1908 dans le quartier de la Belle-de-Mai. Il est élu conseiller municipal en 1914, puis en 1919 sur la liste de Siméon FLAISSIERES. Il en devient l'adjoint aux emplacements. Il est également administrateur du bureau de bienfaisance. Sa position lui permit de placer quelques compatriotes dans l'administration marseillaise. Par ailleurs, il est le fondateur des A.I.L. (amis de l'Instruction Laïque) du sixième canton.
 
     Son décès accidentel fut annoncé ainsi dans le journal de gauche "Le Petit Provençal" du dimanche 27 février 1921:
 

     "C'est à la villa Fontaine que M. Cerati possède à Maldormé (au bord de la mer, entre les Catalans et la Corniche) et où il était allé passer quelques jours, que le triste accident, dû à une crevaison d'un tuyau de gaz, s'est produit. L'adjoint au maire était trouvé hier matin, sur son lit, asphyxié par les émanations du gaz d'éclairage".

Cerati décès
    
 
L'émotion fut intense et se montre dans la relation que ce même quotidien fit le lendemain des  obsèques qui eurent lieu le 27.
 
     Le corbillard, dont le poële (le drap mortuaire) était tenu par six adjoints, était suivi par le fils et le frère du défunt (Antoine, lui-même conseiller général), puis le sénateur-maire FLAISSIÈRES et tout le conseil municipal, la plupart des membres du conseil général et les chefs des services de la mairie. Une "affluence considérable" était venue, d'après l'article.
 
    Le discours du maire fut une longue suite de compliments:

     "homme politique ardent, convaincu, plein de loyauté courageuse, plein de haute droiture", il "était une conscience, il ne connut jamais la peur, sa pensée resta libre sous le seul contrôle définitif de sa froide raison".

 


Cerati enterrement
 
   
  Ces obsèques avaient été annoncées comme "purement civiles". Cela correspondait bien aux idées du défunt. La tête du cortège, avant même le corbillard, était formée par les Amis de l'Instruction Laïque de la Blancarde, la Libre Pensée de Saint-Antoine et la Libre Pensée du groupe Anatole-de-la-Forge. Parmi les délégations présentes, il était signalé celle du groupe antireligieux Le Chêne.
 
     Ensuite, le cercueil fut "placé au dépositoire en attendant qu'on le transporte dans son pays natal", c'est-à-dire à Guagno.
 

     Trois ans plus tard, le 15 janvier 1924, à la demande du groupe socialiste, le conseil municipal décida de donner son nom à la place, au début du boulevard de la Blancarde, pour l'aménagement de laquelle Philippe CERATI s'était dévoué.

 

Cerati jardin b
    
 
Mais qui peut imaginer aujourd'hui, parmi les enfants (et leurs parents) qui s'amusent ici, que cet homme a existé et qu'il a eu une quelconque importance? Et qui, parmi eux, connaît Sorrù in Sù?

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

"Portraits d'union", un beau cadeau

Renseignements en cliquant ici.

 

 

 

Vacances de Noël:

Fin des cours: samedi 19 décembre

Reprise des cours: lundi 4 janvier

---------------------------

"Inseme", le bulletin interparoissial des Deux Sorru de novembre, est paru. 

 

Pour le lire, cliquer ICI.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907