Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 18:01

   Poggiolo apparaît très rarement dans les documents concernant l'histoire de la Corse. Pourtant, le village se trouve dans un territoire qui joua un grand rôle au Moyen Age. Ces  articles vont résumer cette période en indiquant en quoi les Poggiolais ont pu y participer.

   Poggiolo faisait alors partie de la Terre des Seigneurs.


    La Corse est divisée en deux départements depuis 1975. La limite administrative correspond à la ligne de partage naturel des eaux. Elle est également une coupure historique entre En-Decà des Monts (Di quà da i monti) et l'Au-Delà des Monts (Di là da i monti). Ces dénominations ont été données par rapport à l’Italie péninsulaire ou «Terre Ferme».

    L'Au-Delà était appelé aussi la Terre des Seigneurs car des nobles y firent longtemps sentir une puissance qui eut du mal à s'imposer de l'autre côté et disparut au XVème siècle.

   Les plus puissants de ces seigneurs furent le plus souvent ceux de Cinarca dont la zone d'influence comprit Poggiolo.

    L'histoire de ces seigneurs est très compliquée et, pour le début du Moyen Age, les documents font défaut.

   Dans ces trois articles, nous n'allons pas en raconter tous les détails mais nous insisterons sur ceux impliquant les Deux Sorru.


http://rapaggio.free.fr/photos/carte_de_Corse.jpg

  ------------------------------------------------------------

 

Les seigneurs de la Catena

 

    La tradition fait remonter les seigneurs corses au IXème siècle, quand le pape Etienne IV lança une expédition, commandée par le comte romain Ugo Colonna, pour reprendre la Corse aux Sarrasins, peut-être en 816.

    "L’île libérée, Ugo Colonna institua en l’an 818, son neveu Orlandino seigneur de la contrée de Vico. Orlandino Colonna fit construire un Château, à Letia, appelé le castello della Catena, et un autre, à mi-chemin entre Sia et Salognu qu’il appela Geneparo. Le castello de la Catena était bâti sur un arc naturel de pierre qui surplombe deux précipices ce qui le rendait aisément défendable. Les études archéologiques confirment le récit de Giovanni della Grossa en indiquant que les ruines du Castello remontent au IXe siècle." (extrait du site http://letia-catena.fr). Giovanni della Grossa écrivit au xve siècle le premier grand texte historique et littéraire corse.

http://letia-catena.fr/images/zurlina/catena.jpg(vestiges du castello della Catena)


    Après l'an 1.000, "sans nous donner, malheureusement, de dates précises, la chronique de Giovanni della Grossa relate comme un fait exemplaire la rébellion des Rolandinacci de Vico contre leurs cousins Cinarchesi, eux-mêmes très divisés entre eux. Elle évoque, un peu plus loin, une prise de possession du château de la Catena par ces mêmes Rolandinacci. Avant que les Amondaschi, probablement des montagnards venus de villages pas très éloignés," (alors pourquoi pas de Sorro in Sù?) "ne viennent démolir le château, quelque temps après. Il faudra, une nouvelle fois, le reconstruire" (François PAOLI, "Letia et la région de Vico du Moyen Age à 1950", p. 23).

    Après une période de chaos, vers 1112, deux héritiers des Cinarchesi, de la famille de Leca, Arrigo et Diotaiuti, exilés en Sardaigne, débarquent dans l'île et s'en emparent avec l'accord de Pise, gestionnaire de la Corse depuis la décision papale de 1077. Diotaiuti ajoute le Vicolais à ses possessions de la Cinarca.

 

Le château de la Cinarca

    La Cinarca est le territoire du golfe de la Liscia et de Sagone. Le château, dont la première mouture datait du IXème siècle, dominait l'actuel village de Tiuccia du haut de sa butte de 222 mètres d'altitude d'où tout le golfe et la vallée du Liamone peuvent être surveillés. Le castellu, bordé par des à-pics vertigineux, avait une très bonne position défensive et n'avait pas besoin de fossés creusés par les hommes. On peut encore en apercevoir les restes depuis la route.

 

carte Cinarca


Casteddu-Capraghja

panorama Cinarca 1

panorama Cinarca 2

photos extraites du site: http://randonnee.cinarca.free.fr/Casteddu/Casteddu-di-Capraghja.htm

 

   Sur la partie supérieure, se trouvaient un petit donjon carré et un autre de forme circulaire (la torre bianca), à trois étages, avec des murs de trois mètres d'épaisseur. Une citerne d'eau de pluie et un palazzo de deux niveaux se trouvaient entre ces deux tours. La garnison comprenait 23 soldats au XVème siècle, et même 120 lors du siège de 1454.

casteddu 16s smallReconstitution du castellu à la fin du XVème siècle 

http://www.educorsica.fr/storia_di_a_corsica/moyen_age.html

 

   Les différents seigneurs qui voulurent prendre le titre de comte de Corse devaient être maîtres de ce lieu, dont la charge symbolique était très forte.


    Les Génois prenant progressivement pied en Corse, le pape Innocent III partage en 1133 les évêchés. Aleria, Ajaccio et Sagone dépendent de l'archevêque de Pise, les autres de celui de Gênes. Les Pisans ne se préoccupant pas des rivalités seigneuriales, qui multiplient combats et assassinats, les seigneurs de Cinarca s'imposent. 

   L'histoire, très compliquée, de ces seigneurs est racontée avec de nombreux détails dans   l'excellent blog casa-di-a-memoria de Sari d'Orcino.


(à suivre)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de mars et avril dans les Deux Sorru:

cliquer ici. 

 

VACANCES SCOLAIRES COVID

-fin des cours: 

samedi 10 avril

-reprise des cours:

lundi 26 avril (classes maternelles et primaires)

lundi 3 mai (collèges et lycées)

 

 

Le mensuel "INSEME" d'avril vient de paraître:

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907