Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 12:11

    Dans l'article précédent consacré à l'exposition sur Saint Jérôme, était retranscrite la déclaration du conservateur du Musée FESCH au sujet de deux tableaux venant de VICO: "Ils sont issus de la collection FESCH mais, en 1864, Monseigneur CASANELLI d'ISTRIA avait décidé d'en faire don à son village natal".

   En réalité, le cheminement fut plus particulier.

    Les renseignements sur cette question se trouvent dans la thèse de Marie DINELLI-GRAZIANI: "Le Cardinal Fesch (1763-1839), un grand collectionneur, sa collection de peintures", Thèse de doctorat d'histoire de l'art, Université de Paris I, Panthéon Sorbonne, Centre Ledoux, 2005.

    Entièrement digitalisée, cette thèse se trouve sur le site de la Fondation Napoléon:

http://digitalbooks.napoleon.org/book/index_fr.html

   Mais, à l'intérieur de cette thèse, l'attribution et l'inventaire des tableaux de l'église de Vico sont extraits du mémoire de Maîtrise, soutenu en 1998 à Paris I sous la direction du Professeur Philippe MOREL, par Marie BIANCARELLI, originaire de Vico..

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f2/Cardinal_Joseph_Fesch.jpg/240px-Cardinal_Joseph_Fesch.jpg   En mourant en 1839, le cardinal FESCH, oncle de NAPOLÉON Ier, légua une partie de sa fabuleuse collection de tableaux (16.000 pièces!) à la Corse. Après diverses péripéties juridiques et amputations, ce legs arriva à Ajaccio en septembre 1843. Le conseil municipal d'Ajaccio,  présidé par le comte PERALDI, procéda le 15 avril 1844 au tirage au sort pour attribuer les tableaux destinés aux communes en dehors des grandes villes de l'île.

    Puis, pendant des années, il fut possible aux municipalités et au clergé de demander la livraison de ce qui n'avait pas été distribué.

    Ainsi, le 29 octobre 1863, le couvent de VICO demanda à recevoir douze tableaux.http://fr.geneawiki.com/images/thumb/1/1d/2A348_-_Vico-église_paroissiale.jpg/280px-2A348_-_Vico-église_paroissiale.jpg

    Comme l'ancienne église était devenue trop vétuste et petite, l'actuelle église Sainte-Marie de VICO fut construite et inaugurée en 1864. Pour la décorer, la mairie d'AJACCIO lui accorda donc douze tableaux,  le 15 février 1864.

    Le maire de VICO réitéra sa demande  le 23 juillet 1864 pour pourvoir les autres paroisses de sa commune: APPRICCIANI, CHIGLIANI et NESA (dont l'église fut bâtie de 1863 à 1871 sur les plans et sous le contrôle du Père Oblat Jean Joseph De Veronico qui desservit comme curé la paroisse de Nesa jusqu’en 1853). Il eut une réponse positive le 8 août 1865. Le fait que l'évêque d'Ajaccio était alors, depuis 1833, le Vicolais CASANELLI d'ISTRIA facilita sans nul doute les opérations.

 

    Mais le filon finit par s'épuiser. Le 1er septembre 1865, le maire d'AJACCIO écrivit à la Mère Supérieure des Filles de Marie de VICO qu'il ne restait plus de tableaux dans les réserves.

    Marie DINELLI-GRAZIANI, reprenant les travaux  de Marie BIANCARELLI,  dénombre, dans l'église paroissiale, dix-sept œuvres d'art venant du fonds FESCH (la liste est disponible en cliquant ICI). Sept sont classés monuments historiques. Un doute est quand même émis au sujet du "Portrait de Mgr Citadella". Monseigneur Citadella, qui fut évêque du Nebbio de 1773 à 1775, avant d'être évêque de Mariana de 1775 à 1782, étant né à Vico, il pourrait s'agir d'un don de la famille CITADELLA.

 

    Mais VICO n'a pas eu le monopole de la distribution.

    L'église St Nicolas de GUAGNO reçut un portrait de Saint Charles Borromée et l'église Sainte Marie de SOCCIA un "Baptême du Christ" (voir l'article qui le présente en cliquant ICI).

     Et POGGIOLO dans tout ça? Il semble que le village n'ait rien reçu.

    Que fit donc la municipalité alors dirigée par Jean-Baptiste DEMARTINI? N'essaya-t-il pas d'obtenir une partie du pactole? Qui peut nous renseigner?

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de janvier et février dans les Deux Sorru:

cliquer ici.

 

 

 

FÊTE DE ST ANTOINE ABBÉ

Messe samedi 16 janvier à 15 heures

chapelle de Guagno-les-Bains.

 

Fête de Saint Siméon:

messe à Poggiolo

samedi 20 février

à 15 heures. 

 

VACANCES SCOLAIRES DE FÉVRIER

fin des cours: 

samedi 13 février

reprise des cours:

lundi 1er mars

 

La nouvelle formule du mensuel "INSEME":

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907