Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 18:03

Les élections municipales sont le scrutin préféré des Corses car ils peuvent voter pour des gens qu'ils connaissent en fonction des questions de leur vie quotidienne. Le maire a l'avantage d'être tout proche, notamment dans les villages. Mais, s'il n'est pas là, la commune ne peut plus fonctionner.

Lisons la plainte envoyée le 17 janvier 1877 par Valère CECCALDI, adjoint au maire de Poggiolo. Maçon et cultivateur, il était né en 1816 ou 1817 et mourut le 6 janvier 1889.

Il écrivait au préfet de la Corse (qui était alors Antoine Charles Léon DAUNASSANS) pour signaler "la situation, anormale, résultant des procédés de M. le Maire de Poggiolo et les inconvéniants (sic) qui en résultent".

CECCALDI indiquait au représentant de l'Etat que le tout nouveau maire (qui n'est pas cité mais il s'agit de Martin DEMARTINI)

"habite, la plus part (sic) du temps, sa maison de campagne située sur le territoire de Murzo à plus de 6 kilomètres du village, et laisse les archives et le sceau dans la maison de l'ancien Maire qui continue à être, seul, le véritable administrateur de la commune."

En réalité, la distance entre les deux villages est de 10 kilomètres mais la route n'avait pas tout à fait le même tracé qu'aujourd'hui.

L'ancien maire mentionné est Pierre MARTINI qui avait présidé le conseil municipal les dix années précédentes. Sans en avoir le titre, il continuait donc à exercer les mêmes prérogatives.

Du coup, le premier adjoint ne pouvait rien faire, même pas, en l'absence des deux maires, assister avec écharpe et drapeau à des cérémonies officielles.

Cette dénonciation avait pour but "que la loi cesse d'être violée et que, comme partout, l'adjoint seul remplace le Maire".

On peut compatir à la détresse de cet adjoint abandonné !!!

Quelques jours après, Martin DEMARTINI, sans s'expliquer sur les faits incriminés, répondit au Préfet que son adjoint était "mené par des bonapartistes". L'accusation était grave: la France avait alors une majorité républicaine à la Chambre des Députés et un président du Conseil républicain (Jules SIMON) mais un Sénat et un Président de la République (le maréchal de MAC-MAHON) royalistes. Le 16 mai 1877, MAC-MAHON renvoya Jules SIMON et décida la dissolution de l'Assemblée le 25 juin. Ce coup de force échoua en octobre avec la victoire républicaine aux nouvelles élections législatives.

Et, justement, ce fut le 17 octobre que Valère CECCALDI devint maire de Poggiolo, mais pour très peu de temps. Il céda ensuite la place à nouveau à Martin, puis à Jean-Baptiste DEMARTINI.

En tout cas, il était assez étrange d'apprendre que le maire n'habitait point Poggiolo et que l'adjoint ne pouvait rien faire.

.

Mais tout cela appartient à une époque révolue depuis longtemps… 

-------------------------------

Les documents de cet article sont consultables aux Archives Départementales d'Ajaccio.

Péripéties municipales: le maire n'est pas là
Péripéties municipales: le maire n'est pas là

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

La vidéothèque poggiolaise

La vidéothèque poggiolaise
Les films et les photos de famille et de vacances deviennent tous, au bout de quelques années, des documents historiques  qui montrent comment les diverses générations ont vécu.
Plusieurs films des décennies 60 et 70 à Poggiolo sont visibles sur DAILYMOTION (http://www.dailymotion.com/michelfran).
Cherchez dans vos greniers si vous n'avez pas des documents à faire connaître à la communauté poggiolaise.

Recherche

qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Le calendrier poggiolais

 

Début des vacances d'été: samedi 8 juillet midi.

Festival Sorru in Musica: du 21 au 30 juillet.

Fête de saint Roch: mercredi 16 août.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907