Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 19:59

La récolte de la châtaigne a lieu en automne mais le châtaignier n'a plus le rôle essentiel qu'il avait dans la vie corse traditionnelle. Il est donc important de conserver les documents qui témoignent de ce rôle.

Des enregistrements ont été rassemblés dans le répertoire constitué par le centre culturel Voce.

Ainsi, sur son site, on trouve "Anghjula Maria Leca, improvisatrice du canton de Guagno, 1990":

http://www.repertorium.centreculturelvoce.org/details/anghjula-maria-leca-improvisatrice-du-canton-de-guagno-1990.html

Petite remarque: ce canton n'a jamais existé car Guagno a toujours fait partie du canton de Soccia puis des Deux Sorru, sans jamais avoir été chef-lieu.

D'ailleurs, c'est à Ortu qu'a été réalisé cet enregistrement le 26 août 1990. Il dure 28 minutes 36 secondes.

Anghjula Maria LECA interprétait notamment "U lamentu di u castagnu".

Sa nièce, Marthe POLI, résume ainsi le thème de ce chant:

"Il veut simplement nous rappeler que la guerre a bouleversé les habitudes et qu'avant il était notre nourriture de base "tempu fà"....

Il nous demande de réfléchir et de garder en mémoire que ses fruits sucrés ont donné de la farine.

La pulenda remplaçait le pain qui manquait, et le soir autour du "Fucone" toute la famille chantait et ainsi passait dans la joie le reste de la soirée.

Mais tout à changé depuis, et le châtaignier n'est plus ce qu'il était ...

Il est désormais négligé en tant qu'aliment fondamental et il est, maintenant, très apprécié par les sangliers et cochons....

...et je trouve que cette chanson illustre bien ce passé qui s'en va et qui risque de tomber dans l'oubli..."

Marthe POLI en a fait un film vidéo qui montre des photos des bergeries de Livru et de Vultoghju. Ce film ayant deux ans, il montre de Livru une image qui n'est plus d'actualité. Depuis, la bergerie a été très bien restaurée.

Voici la chanson entière dont une petite partie est interprétée ici:

"U lamentu di u castagnu"

Or chi l'arveraghju fattu
A lu corsu cusi ingrattu
Chi m'ha fattu la sintenza
E amorte cundanntu
Senza sente testimoni
Ne cunsulta lu ghjuratu

M'ha dichjaratu la guerra
Cum'e a un veru malfattore
M'ha messu li sbirri appressu
Chi m'attaccanu terrore,
O Corsu rifletti un pocu,
Versi mè si senza core ,

M 'ai chjappu a l'arma bianca,
T'u per esse piu sicuru'
Quandu improntu li moi fiori,
Quandu lu fruttu hè sicuru,
Un mi porti alcun rispettu,
O Corsu, si cusi duru,

Subitu tagliatu à pezzi
E per mettemi in pappina
chjami li to mulatteri
Per cunducemi à l'usina;
O corsu, rifletti è pensa
Chi faci la to ruina;

Un sentu in tutte le borghe
Ch'è tintenne è tintinnoni,
Bestemmie di mulalleri,
Lu fiscu di li sigoni,
E di mule, carri è treni
N'hè pienu strade è stradoni,

U ti n'a ricordi piu
Corsu di li tempi andati ,
Di Sampierro e Sambuccucciu
Di tutti li to antenati
Quandu da tanti nemici
Eranu sempre assaltati

Qand'hé chi li succuria,
Chi si dava tanta pena
Qand'hé chi la mantenia
Ben purtanti à panza tena?
Li moi frutti inzuccarati,
O Corsu, riffletti appena

Un ti ne ricordi piu,
Una sera, à lu fucone
Tutta la to famigliola
Cantava la lazarone
Eranu un cennari sera
Di pane manc'un buccone

Qand'hé chi ti succuri,
O Corsu in quella sirata,
Chi mittisti la paghjola
E festi una pulendata
E cusi passasti alegra
U restu di la nuttata

Un annu nun ci fù granu
E d'orzu manc'un granella
Fiore tandu un ne sbarcava
Trimari da la tardella
Chi ti dava Mamma Piera,
E avale ùn più quella ?

Qual'hè chì ti rilevò,
O Corsu,in quella stagione?
Chì t'empia di pisticcine
Ogni sabatu un curbone?
Eppò avale ti si messu
O corsu, à fà lu briccone!

Ti vendii li me frutti
È impattavi li to affari;
Vistii li to figlioli,
Rigulari li scarpari;
Ingrassari lu purcellu,
Tuttu l'annu arii danari.

Cantara lu mulinaru
Ch'avia pienu lu mulinu,
U cavallu galuppara
Sott'à lu so carruzzinu,
Chi per tutti lu mio fruttu
Era, o Corsu, un gran fistinu.

Facii porte è purtelli,
Sulai, casce è cascioni,
Intempiavi la to casa
Tù cù travi è cantilloni,
Grazia, o Corsu, eppur la sai,
À li mio gran figliuloni.

Ancu sinu à la to cascia
Quandu parti à l'altru mondu
Ti furniscu, è sta sicuru,
O Corsu, ch'io non confondu;
Bastardu di Sambucucciu,
Almenu rifletti à fondu!

Quandu la guerra hè finita,
Chì sarà di tè, mischinu?
Zappa puru lu to fornu
È chjodi lu to mulinu:
Parterai pè lu mondu,
Errente senza un quattrinu.

Ne farai u tenistaffa,
E lustrarai ie botte,
Durmerai cum'è i cani
Quandu venerà la notte
Perchè vindetta dumanda
L'alberu di le ballotte

Sempre cu li stracci à collu
Passerai piani è muntagne;
Camperai à erbigle crude
Racolte in le campagne,
Perchè vindetta dumanda
L'alberu di le castagne

La to cumpagna di strada
Sara sempré M.amma Pièra;
Per tuttu la truverai,
Sempre ti sarà sincera;
Ti farà di la so scorta
Corso, lu portabandera.


Efamitu cum'è un braccu
Criparai dentru à un fossu.
Li patroni di l'usina
Diceramu: »Terra addossu
Chi lu nostr'affare hè fattu ».
Pensa bè, rifletti, o corsu?


Chi ti poi sempre rimette
Di tutti l'errori è sbagli.
Mandali à fà le sighere
Mandali à fà le sighere
A issa mansa di canagli;
Cusi abanduneramu
L'usine cù li travagli.


E lu to caru Castagnu
Risterà duv'ellu hè natu,
A lampatti lu so fruttu,
Tantu dolce è inzuccaratu.
Ecusi sarai, o Corso,
Cum'è nanzu invidiatu.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de janvier et février dans les Deux Sorru:

cliquer ici.

 

Fête de Saint Siméon:

messe à Poggiolo

samedi 20 février

à 15 heures. 

 

VACANCES SCOLAIRES DE FÉVRIER

fin des cours: 

samedi 13 février

reprise des cours:

lundi 1er mars

 

La nouvelle formule du mensuel "INSEME":

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907