Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 09:49
Silence sur les programmes

En dehors des recours sur la composition de la liste d'électeurs, le blog des Poggiolais n'a rien publié sur la campagne électorale municipale dans la commune. Il était inutile de monter en épingle chaque dispute ou chaque rumeur. Par contre, il eut été fort intéressant pour les électeurs, mais aussi pour les personnes s'intéressant au village sans être électrices, de savoir ce que proposaient les deux listes en présence.

Dans ce but, l'administrateur du blog avait contacté les deux têtes de liste pour leur demander de bien vouloir envoyer leurs programmes et de les publier sur ce blog.

Ces deux candidates à la mairie ont immédiatement accepté. Le texte de la liste "U PIGHJOLU - I BAGNI, DUMANE" animée par Hélène DUBREUIL-VECCHI est bien arrivé. Mais, à la date d'aujourd'hui, samedi 22 mars, malgré les assurances réitérées d'Angèle PINELLI, nous n'avons toujours pas reçu le programme de la liste "INSEME PER TUTTI".

CE BLOG N'ÉTANT LIÉ À AUCUN GROUPE OU PARTI, IL SE DOIT DE TENIR L'ÉQUILIBRE ENTRE LES CANDIDATS.

IL NE PEUT PUBLIER UN SEUL PROGRAMME.

C'EST UN GRAND DOMMAGE POUR L'INFORMATION.

 

Nous nous contenterons de recopier le résumé extrêmement succinct (et avec une erreur dans l'orthographe d'une candidate) publié dans "Corse-Matin" aujourd'hui samedi 22 mars.

Deux listes en lice

Le maire sortant, Angèle Pinelli, se présente pour un nouveau mandat à la tête de la liste « Inseme per tutti », sensiblement renouvelée par rapport à la précédente mandature. Outre son bilan basé sur diverses réalisations « dans le domaine de l'environnement, de la voirie, des villages et des cimetières, de l'eau, de l'environnement et du patrimoine », Angèle Pinelli insiste sur son action en faveur de l'emploi, après avoir réclamé que les ressortissants de sa commune soient embauchés de façon prioritaire dans la future structure d'accueil médicalisé de Guagno~les~Bains. Liste « Inseme per tutti» : Angèle Pinelli, Vannina Bernard, Marie-Marcel Ottavi, Jean-Silius Paoli, Ange-Marie Pinlli et Marie Susini.

En face, Hélène Dubreuil-Vecchi conduit une "liste d'intérêt local apolitique, de proposition et non d'opposition": "U Pighjolu-I Bagni dumane". Son projet repose sur six engagements, dans les domaines de l'eau et de l'assainissement; la sécurité; la revitalisation de la commune ou l'aménagement et l'entretien des bâtis et espaces publics. Elle entend porter une conception nouvelle de la politique. Liste "U Pighjolu-IBagni dumane" : Hélène Dubreuil-Vecchi, François Colonna, Jean~Marc Franchi, Julie Lagrange, Nicolas Martini, Jacqueline Pellegrini, Jean-Dominique Pinelli.

Partager cet article

Repost0
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 18:54

Voilà qui est fait ! Les listes de candidats ont été déposées. La campagne électorale a commencé officiellement lundi 10 mars. Le premier tour aura lieu dimanche 23 mars de 8 h à 18 h.

A Poggiolo, comme prévu depuis longtemps, deux listes se présentent. Les voici, par ordre alphabétique.

A chacun de faire son choix.

 

Voici les candidats

Liste "INSEME PER TUTTI"

- BERNARD Vanina

- MARTELLI-COIN Marianne

- OTTAVI Marie-Marcelle

- PAOLI Jean-Silius

- PINELLI Ange-Marie

- PINELLI Angèle

- SUSINI Marie

 

 

Liste "U PIGHJOLU - I BAGNI, DUMANE"

- COLONNA François

- DUBREUIL-VECCHI Hélène

- FRANCHI Jean-Marc

- LAGRANGE Julie

- MARTINI Nicolas

- PELLEGRINI Jacqueline

- PINELLI Jean-Dominique 

Partager cet article

Repost0
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 18:17

Demain ..., lundi 24 février, à 18 heures, le blog de Poggiolo publiera la liste complète et officielle de tous les électeurs poggiolais acceptés par l'administration.

Partager cet article

Repost0
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 11:22
Une des étapes du marathon judiciaire

Un de nos lecteurs (qui a respecté les règles rappelées les 11, 20 et 22 février) nous apprend que cinq demandes de radiation de la liste électorale de Poggiolo ont été acceptées par le juge d'instance.

Nous espérons qu'il est bien informé.

Attendons les prochains résultats de cette longue série judiciaire qui est finalement conforme aux habitudes poggiolaises: voir l'article Péripéties municipales: les habitués du Palais-Royal

.

Par ailleurs, il est à rappeler que ce blog n'est absolument pas partie prenante dans les élections. Il donne donc des informations en toute impartialité... à condition qu'il ait été mis au courant !!!

Partager cet article

Repost0
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 17:51

Pour bien gérer la commune, le maire doit pouvoir compter sur un personnel sérieux. Qu'ils soient municipaux ou départementaux, les employés ont pour mission d'entretenir le village pour le plus grand contentement des habitants.

Il arrive pourtant que des incidents montrent que la bonne harmonie n'existe pas. L'article précédent a donné l'exemple d'un conflit au sujet de la qualité du travail.

Péripéties municipales: on ne peut pas se fier au petit personnel (2/2)

DES MOTIFS POLITIQUES

Des motifs politiques peuvent également influer sur la carrière des agents publics.

L'avocat Simon UCCIANI (photo ci-contre) écrivit, le 6 juillet 1878, une lettre au préfet pour soutenir la plainte de "plusieurs membres du Conseil municipal de Poggiolo" contre les agissements du garde-forestier COLONNA:

"Le sieur COLONNA ne se contente pas d'être bonapartiste; il met au service de sa passion politique l'autorité dont il est investi".

Aux critiques poggiolaises, l'auteur de la lettre ajoutait un autre élément politique et aussi personnel:

"Aux élections du 4 novembre, interpellé par moi il me répondit qu'il combattrait ma candidature attendu que j'étais républicain".

Le scrutin auquel il est fait allusion est l'élection cantonale de 1877 dans laquelle UCCIANI battit le comte François POZZO DI BORGO, élu bonapartiste depuis 1874. Il devint ainsi le premier conseiller général républicain du canton de Soccia. Si sa lettre du 6 juillet 1878 porte comme en-tête imprimé son métier d'avocat, sa signature est accompagnée du titre de conseiller général (voir la lettre en bas de cet article).

N'oublions pas le contexte national de l'époque. Les 14 et 28 octobre 1877, les républicains de GAMBETTA avaient remporté les élections législatives. Le maréchal MAC-MAHON, Président royaliste de la République, avait dû se soumettre, avant de se démettre le 30 janvier 1879. Et le préfet à qui la lettre du conseiller général est adressée n'était autre que le très fervent républicain Eugène SCHNERB, mis en place le 27 décembre 1877 par les vainqueurs des élections d'octobre. Son rôle a déjà été évoqué dans l'article Péripéties municipales: une urne très convoitée

.

LE RÔLE DE SIMON UCCIANI

Né le 24 mars 1838 à Ajaccio, Simon UCCIANI représenta notre canton à l'assemblée départementale jusqu'en 1884 et fit une belle carrière dans la magistrature: procureur de la République à LANNION (en Bretagne !) dès 1879 et conseiller à la Cour de PARIS.

Dans son domaine, aidé par la mairie poggiolaise, il contribua à l'épuration des cadres hostiles à la Troisième République débutante, de ceux qui, comme le garde COLONNA, sont "un défi aux institutions actuelles". On est loin ici des motifs d'incapacité professionnelle.

Evidemment, dans un XXIème siècle où la liberté d'expression est si grande, personne n'imaginerait que des mises à l'écart pour des raisons politiques puissent avoir lieu...!!!

.

Car tout cela appartient à une époque révolue depuis longtemps…

-------------------------

Sauf la photo de Simon Ucciani, les documents de cet article sont consultables aux Archives Départementales d'Ajaccio.

Péripéties municipales: on ne peut pas se fier au petit personnel (2/2)

Partager cet article

Repost0
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 17:41

Un article paru sur ce blog le 11 février précisait les règles des commentaires qui seront désormais modérés jusqu'à la fin des opérations électorales. "Modérés" signifie "surveillés".

Cette précaution a été rendue nécessaire car:

1- L'orthographe, la grammaire et la ponctuation sont outrageusement et systématiquement violées. La lecture et la compréhension en pâtissent beaucoup.

2- Trop de remarques sont très souvent à la limite de l'insulte au lieu d'exposer une argumentation.

Surtout, les textes les plus méchants sont écrits sous pseudonyme, certains employant même plusieurs pseudos pour occuper plus d'espace.

Comme certains lecteurs ne semblent pas les avoir comprises, voici de nouveau les règles du jeu:

1- Aucun commentaire ne paraîtra sous pseudonyme. L'AUTEUR DEVRA DONNER À LA FOIS SES VÉRITABLE NOM ET PRÉNOM.

2- Chaque commentateur devra également DONNER SON ADRESSE MAIL dans la case prévue à cet effet, pour éviter que certains prennent une identité qui ne serait pas la leur. Cette adresse sera connue par l'administrateur mais ne sera pas publiée.

3- Les commentaires ne seront pas publiés instantanément car ils seront lus auparavant par l'administrateur.

Il est désolant d'en arriver à ces précautions mais, en dehors de remarques sans intérêt, trop de méchancetés de bas étage ont été échangées et il vaut mieux se calmer avant que des blessures trop profondes divisent irrémédiablement les gens de Poggiolo.

 

Partager cet article

Repost0
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 17:58

Pour bien gérer la commune, le maire doit pouvoir compter sur un personnel sérieux. Qu'ils soient municipaux ou départementaux, les employés ont pour mission d'entretenir le village pour le plus grand contentement des habitants. 

Il arrive pourtant que des incidents montrent que la bonne harmonie n'existe pas toujours

.

 

 

DES RAPPORTS CONTRADICTOIRES

Ainsi, le préfet de Corse, dans un arrêté daté du 21 octobre 1857, remarqua "qu'il résulte de divers rapports qui nous sont parvenus que le garde-champêtre de Poggiolo néglige habituellement son service et qu'il fait des absences sans autorisation".

En conséquence, il destitua Joseph OBINO de sa fonction.

 

 

 

 

 

Péripéties municipales: on ne peut pas se fier au petit personnel (1/2)

Par qui ces "divers rapports" avaient-ils été établis? Peut-être par la mairie poggiolaise. Peut-être par la gendarmerie qui avait un droit de regard sur les gardes-champêtres.

Pourtant, c'était bien un capitaine de gendarmerie qui avait certifié, par un document du 18 juin 1856, après enquête, "que le sieur OBINO (Joseph) ancien brigadier de gendarmerie demeurant à Guagno (...) est de bonne vie et mœurs et très capable de bien remplir l'emploi pour lequel il est proposé".

Curieux revirement en un an et demi !

 

Mais nous verrons la prochaine fois qu'il peut y avoir conflit à un niveau très différent.

------------------------------

Documents consultés aux Archives Départementales d'Ajaccio.

Péripéties municipales: on ne peut pas se fier au petit personnel (1/2)

Partager cet article

Repost0
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 17:23

Les candidats aux élections municipales doivent se déclarer à partir de lundi 17 février. Attention aux dates et aux conditions à remplir.

Tous les renseignements ont été publiés par "Corse-Matin" de jeudi 13 février.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Partager cet article

Repost0
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 20:02

Depuis la publication des modifications de la liste électorale de Poggiolo, le nombre de commentaires consacrés aux prochaines élections municipales a connu une augmentation vertigineuse.

Ce phénomène a démontré l'intérêt des Poggiolais pour ces élections mais témoigne également d'un manque certain de communication dans la communauté poggiolaise. Certains avaient besoin de s'exprimer et le blog leur a servi de forum, ce qui est peut-être une bonne chose. Mais deux regrets sont à exprimer:

1- L'orthographe, la grammaire et la ponctuation sont outrageusement et systématiquement violées. La lecture et la compréhension en pâtissent beaucoup.

2- Trop de remarques sont très souvent à la limite de l'insulte au lieu d'exposer une argumentation.

Surtout, les textes les plus méchants sont écrits sous pseudonyme, certains employant même plusieurs pseudos pour occuper plus d'espace.

 

En conséquence, les commentaires seront désormais modérés jusqu'à la fin des opérations électorales.

Pratiquement, cette décision implique:

1- Aucun commentaire ne paraîtra sous pseudonyme. L'auteur devra donner ses véritable nom et prénom.

2- Chaque commentateur devra également donner son adresse mail dans la case prévue à cet effet, pour éviter que certains prennent une identité qui ne serait pas la leur. Cette adresse sera connue par l'administrateur mais ne sera pas publiée.

3- Les commentaires ne seront pas publiés instantanément car ils seront lus auparavant par l'administrateur.

Il est désolant d'en arriver à ces précautions mais, en dehors de remarques sans intérêt, trop de méchancetés de bas étage ont été échangées et il vaut mieux se calmer avant que des blessures trop profondes divisent irrémédiablement les gens de Poggiolo.

Internet permet de réduire les distances entre les hommes mais on peut parfois se demander si MONTESQUIEU n'avait pas raison d'écrire dans les "Lettres Persanes", « Il semble, mon cher***, que les têtes des grands hommes s’étrécissent lorsqu’elles sont assemblées, et que, là où il y a le plus de sages, il y ait aussi le moins de sagesse. »

Partager cet article

Repost0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 11:26
Du côté du tribunal

Le juge du Tribunal d'Instance saisi des contentieux sur la liste électorale de Poggiolo a décidé :

- de mettre en délibéré au 18 février les décisions relatives aux demandes de radiation;

- de renvoyer au 24 février l’examen des cas des électeurs ayant demandé leur inscription et refusés par la commission administrative .

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

"Portraits d'union", un beau cadeau

Renseignements en cliquant ici.

 

 

 

Vacances de Noël:

Fin des cours: samedi 19 décembre

Reprise des cours: lundi 4 janvier

---------------------------

"Inseme", le bulletin interparoissial des Deux Sorru de novembre, est paru. 

 

Pour le lire, cliquer ICI.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907