Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 août 2019 2 13 /08 /août /2019 17:57
La tradition de la Saint Roch continue

 

Vendredi 16 août à Poggiolo:

 

18 heures: messe et procession de Saint Roch.

 

Apéritif offert par la Mairie.

 

 

Bien entendu, toutes les bonnes volontés sont attendues pour préparer la chapelle et la statue. On compte aussi sur les spécialités sucrées ou salées que chacun pourra apporter.

 

Attention: dans le bulletin inter paroissial "Inseme", la cérémonie était indiquée pour 17 heures.

Partager cet article

Repost0
8 août 2019 4 08 /08 /août /2019 18:00
Le ruban de Sagone

Une bonne nouvelle: le projet de restauration du clocher de Sagone a reçu le prix départemental des rubans du patrimoine.

 

Lancés en 1994, les prix des Rubans du Patrimoine mettent à l’honneur les actions de réhabilitation des lieux de mémoire qui participent à la transmission des savoir-faire des métiers du patrimoine. 

Les rubans du Patrimoine sont organisés dans le cadre d'un partenariat entre la Fédération Française du Bâtiment, l'Association des maires de Francela Fondation du patrimoine, rejoints en 2014 par les Caisses d'Épargne et, pour cette 25e édition, par le Groupement Français des Entreprises de Restauration de Monuments Historiques.

 

 

 
 

 

Voici les différents éléments qui ont été réalisés:

 

Reprise de la maçonnerie, enduits et désordres intérieurs:

Réalisée par la société Firroloni, spécialiste du patrimoine. Lors de cette réhabilitation, la société a utilisé des méthodes traditionnelles, notamment un travail de la chaux "a fresco". Le choix du nuancier de couleurs a fait l'objet de nombreuses recherches et a été inspiré par des tableaux d'époque. Il a été validé par l'Architecte des Bâtiments de France.

Mise en accessibilité du cheminement et du parvis:

 

 

réalisé par la société Battesti, en granit bicolore.

Restauration des cloches et du beffroi:

Société u Campanile. L'une des deux cloches était tombée et avait été complètement détruite. Il a donc fallu en fondre une nouvelle et la baptiser. La gravure sur son flanc reprend traditionnellement le nom de la cloche "Sant'Appianu", la devise de la commune, l'année de son baptême et les initiales de la marraine et du parrain.

Sur l'autre face, une Vierge à l'enfant, en hommage à la Madunaccia célébrée à Sagone chaque année.

Le baptême a eu lieu à Sagone le 28 janvier 2018 en présence de nombreux fidèles.

L'association paroissiale a organisé, à cette occasion, un déjeuner convivial.

L'événement a déjà été évoqué dans un article de blog intitulé: "Un important baptême".

Habillage lumineux

 

La mise en valeur lumineuse et le travail de réseau électrique ont été réalisés en interne par l'équipe des agents municipaux.

Une nouvelle porte

 

La porte est en châtaignier local, son design, sa poignée et sa croix rendent cette pièce unique.

Travail réalisé par Christophe Chauveau.

 

 

Le budget total de l'opération a été de 63000 euros dont 50% venant de la CdC, 30% de la Commune de Vico et 20% de la souscription Fondation du Patrimoine.

Partager cet article

Repost0
30 juillet 2019 2 30 /07 /juillet /2019 22:45
Et si on profitait de l'été pour réfléchir  un peu?

 

Le programme des débats de l’été 2019 a été publié. 

Ces réunions, organisées par l'Association des amis du couvent, se tiendront au Couvent St François de Vico chaque vendredi du mois d'août, à 21h. 

Comme chaque année, des thèmes importants seront abordés par des intervenants de qualité.
 

 

Et si on profitait de l'été pour réfléchir  un peu?

 

Le premier débat, sur un sujet qui est vraiment d'actualité, "Ecologie et justice sociale", sera animé par le Père François EUVÉ qui dirige la revue jésuite "Etudes". 

On peut réfléchir même en été.

Père François Euvé.

Père François Euvé.

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2019 2 09 /07 /juillet /2019 18:00

"Christian, arrête-toi! Ça commence à bien faire!".

 

Il est rare qu'un prêtre interrompe sa messe pour s'écrier ainsi. Mais il est vrai que, en ce dimanche de juillet 1965, Christian PINELLI était un enfant de chœur bien turbulent. Et puis, le curé, le Père MILLELIRI, connaissait tout le monde à Poggiolo et pouvait se permettre une certaine familiarité avec ses ouailles. 

 

Originaire de Sotta, dans le sud de la Corse, Paul MILLELIRI naquit le 1er décembre 1917. Mobilisé en 1939, il resta prisonnier en Allemagne du printemps 1940 jusqu'à la fin de la guerre. Il était dans le stalag V-B, en Forêt-Noire, où étaient rassemblés de nombreux soldats corses.

 

Extrait du n°386 (mai 1983) de "Le lien", bulletin de l'union nationale des amicales de camps de prisonniers de guerre.

Extrait du n°386 (mai 1983) de "Le lien", bulletin de l'union nationale des amicales de camps de prisonniers de guerre.

 

Ce séjour eut des conséquences sur sa santé qui était fragile et sur sa vocation religieuse qui fut renforcée par les malheurs qu'il vit autour de lui.

 

Sorti du séminaire en juillet 1951, il fut nommé curé de Poggiolo, Soccia et Orto en 1956. A cette date-là, après le décès d'Ange Mathieu PASTINELLI, curé depuis 1928, un accord fut conclu entre le diocèse et les Oblats, confiant aux Pères de Vico la responsabilité du culte à Guagno et Guagno-les-Bains.

Le nouveau curé déploya une grande activité dans ses trois paroisses. A Poggiolo, il était parfois relayé pour les messes par le Monsignore Martin DEMARTINI (voir l'article "Curés sac au dos!").

La photo ci-dessous (extraite d'un film de Michel Franceschetti) permet de voir, sortant de l'église Saint-Siméon, le visage émacié, orné de petites lunettes, de l'abbé MILLELIRI qui précède la statue de la Vierge portée par Jean-Marie PASSONI, Etienne PINELLI et François PINELLI le 15 août 1965.

 

 

 

Photo Michel Franceschetti.

Photo Michel Franceschetti.

 

Ce curé "très classique et parfois même intransigeant", ainsi qu'il est écrit dans l'article de "Corse-Matin" du 28 juillet 2003, faisait des homélies parfois un peu longues mais il ne rechignait pas devant l'effort.

A pied ou sur un âne, il gravissait le chemin vers Saint Elisée en gardant sa soutane. Elles aussi extraites d'un film double 8, ces autres photos, bien que très floues, le montrent dans ce vêtement traditionnel le 29 août 1968, sur les bords du lac de Creno.

 

Photos Michel Franceschetti.
Photos Michel Franceschetti.

Photos Michel Franceschetti.

Paul MILLELIRI appliqua les réformes décidées par le concile Vatican II qui eut de si grandes conséquences sur les célébrations religieuses (voir l'article "L'effondrement religieux en France et en Corse").

Certains fidèles socciais furent, paraît-il, mécontents de la disparition du vieux carrelage et d'un grand lustre de leur église.

 

Mais la grande affaire fut la construction du nouveau presbytère de Soccia, à gauche de l'église Sainte Marie.

Soccia avant la construction du presbytère (carte postale appartenant à Judith Ottavy-Poli).

Soccia avant la construction du presbytère (carte postale appartenant à Judith Ottavy-Poli).

L'église et le presbytère (photo Michel Franceschetti).

L'église et le presbytère (photo Michel Franceschetti).

 

L'édification de ce grand bâtiment fut financée grâce aux dons des habitants et par les produits des kermesses.

Dans ces grands rassemblements estivaux, les jeux étaient variés: jeux de massacre, lancers d'anneaux sur des bouteilles, lapinodrome (paris sur le numéro de la boîte dans laquelle entrera un lapin lâché au centre du jeu)...

On pouvait payer pour écouter des disques, manger des gâteaux ou acheter des livres d'occasion (pas toujours très catholiques puisque l'on y trouva une fois "L'amant de Lady Chatterley"!!!).

Des bénévoles mirent aussi la main à la pâte sur le chantier.

Le résultat fut une belle maison.

 

Photos Michel Franceschetti.
Photos Michel Franceschetti.

Photos Michel Franceschetti.

Destiné à servir de logement au curé et à abriter des groupes de scouts l'été, le presbytère fut, après le départ du Père MILLELIRI, l'objet d'un long litige. L'association paroissiale et la mairie croyaient en être propriétaires alors que l'édifice appartenait à l'évêché.

 

En 1972, après dix-sept ans à Sorru in Sù, l'abbé MILLELIRI devint curé de Bonifacio, la région d'où il était originaire.

 

A la suite de son départ, en vertu d'un accord conclu en 1967 entre Mgr COLLINI, évêque d'Ajaccio, et le supérieur des oblats, les paroisses de Poggiolo, Soccia et Orto furent désormais desservies par le couvent de Vico.

 

Dans la ville de l'extrême-sud corse, le curé fit montre d'une grande activité pastorale et fut très aimé de ses paroissiens.

Milleliri avec des communiants de Bonifacio en 1991 ou 1992 (photo François Canonici).

Milleliri avec des communiants de Bonifacio en 1991 ou 1992 (photo François Canonici).

Il contribua à mettre en valeur la patrimoine religieux de la cité, restaurant par exemple avec Geneviève MORACCHINI-MAZEL le vieux couvent St François et publiant, avec elle et le général SERAFINO en 1981 un cahier CORSICA sur "Les monuments et œuvres d'art de la Corse: Bonifacio" qui fait autorité.

Nommé chanoine honoraire juste avant sa retraite en 1995, Paul MILLELIRI se retira dans son village de Sotta où il décéda le 26 juillet 2003.

Apprenant son rappel à Dieu, ses anciens fidèles de Poggiolo, Soccia et Orto furent très déçus que le long article biographique qui lui fut consacré dans le "Corse-Matin" du 28 juillet ne fasse aucune allusion aux années passées dans ces villages. 

Milleliri, un prêtre de caractère
Milleliri, un prêtre de caractère

Merci à François Canonici pour ses renseignements sur la période bonifacienne et merci à Judith Ottavy-Poli pour ses souvenirs de l'époque socciaise.

Partager cet article

Repost0
25 juin 2019 2 25 /06 /juin /2019 18:00

A l'approche de l'été, notre mini-région, semble intéresser les "conseilleurs" en voyage.

 

 

Avec la recommandation de Guagno-les-Bains par un amateur de camping-car, qui sera vue dans le prochain article, voici un reportage tiré du vlog (blog vidéo) de Franck et Richard, des voyageurs très sympathiques qui, depuis 2011, partagent leurs impressions de voyage en France et à l'étranger. Leur chaîne YouTube (Onedayonetravel) a plus de 6.600 abonnés.

 

Richard dans l'église de Vico.

Richard dans l'église de Vico.

 

Leurs dernières aventures les ont conduits en "Ouest Corsica". Ils nous montrent notamment la fête de Pâques à Cargèse, les trésors de l'église de Vico et le couvent St François, ainsi qu'une bergère et un professeur de yoga !. 

 

 

Richard au couvent St François.

Richard au couvent St François.

 

Voici comment ils présentent eux-mêmes ce reportage:

 

5 K vues

SE RESSOURCER EN CORSE
Retour sur un lundi de Pâques pas comme les autres à Cargèse dans l'Ouest Corsica, où nous assistons à une célébration typique de cette ancienne colonie grecque, avant de rejoindre les montagnes non loin pour découvrir les trésors du village perché de Vico dont l'église abrite des toiles de maîtres.

Puis, après la culture et le patrimoine place au ressourcement en pleine Nature en rencontrant une bergère et ses chèvres, en s'initiant à la pêche au lancer et en pratiquant le yoga face au coucher de soleil.

S'immerger dans la culture locale et rencontrer des passionnés, quoi de plus ressourçant en voyage ?
 

 

Visionnez le résultat:

 

 

Autre reportage de Franck et Richard à regarder: celui sur la Spelunca et la forêt d'Aitone.

Partager cet article

Repost0
23 juin 2019 7 23 /06 /juin /2019 17:30

Tous les médias semblent jouer à nous faire peur: la canicule arrive et elle va être TERRIBLE!

 

Les prévisions de Météo-France sont assez claires et envisagent une semaine de grosses chaleurs.

 

Ainsi, pour Poggiolo:

Clin d'œil: comment lutter contre la canicule

 

Des conseils sont diffusés pour surmonter les températures excessives. Et d'abord, il faut rester dans les endroits frais.

Un prêtre vient malicieusement de recommander sur Facebook d'entrer dans les églises dont l'intérieur est toujours frais.

 

Clin d'œil: comment lutter contre la canicule

 

L'intérêt est que les établissements catholiques se trouvent dans toutes les agglomérations.

 

Ainsi, à Poggiolo, la chapelle St Roch est presque toujours ouverte.

 

Clin d'œil: comment lutter contre la canicule

 

Rien n'empêche d'en profiter pour méditer ou même prier un peu.

 

En tout cas, n'exagérons pas: si l'on est à la fraîcheur, il ne faut pas s'attendre à se trouver dans une atmosphère glaciale, comme ci-dessous en février 2013.

 

Clin d'œil: comment lutter contre la canicule

Partager cet article

Repost0
17 juin 2019 1 17 /06 /juin /2019 18:00

Le père Jean-Pierre BONNAFOUX est une célébrité en Corse par ses idées, son charisme et le dynamisme dont il a fait longtemps preuve. Il est donc difficile de se rendre compte que cet Oblat de Marie Immaculée atteint ses cinquante ans de sacerdoce.

 

Ce demi-siècle sera célébré

 

DIMANCHE 30 JUIN

au couvent St François de Vico

à 10h30

 

 

Célébration eucharistique suivie d'un apéritif et du repas pris en commun.

 

Pour faciliter l'organisation de cette manifestation, veuillez indiquer votre participation le plus vite possible au couvent (04-95-26-83-83) le matin.

 

Partager cet article

Repost0
13 juin 2019 4 13 /06 /juin /2019 17:49

Le mois de juin a une bonne réputation car il annonce l'été. Les journées sont plus longues et plus agréables qu'en mai. On peut se régaler des premières cerises. Les bergers vont amener les troupeaux en montagne.

 

Mais il est bon d'être assuré que tout se passera bien. Il est donc traditionnel de solliciter saint Antoine de Padoue dont la fête se place le 13 juin.

 

Sa statue est présente dans pratiquement toutes les églises corses. A Poggiolo, si elle n'est pas à Saint Siméon, elle est bien placée dans la chapelle Saint Roch, sur le côté gauche devant le chœur.

 

Statue de st Antoine de Padoue, chapelle St Roch à Poggiolo (photo Michel Franceschetti).

Statue de st Antoine de Padoue, chapelle St Roch à Poggiolo (photo Michel Franceschetti).

 

Avant le départ de la transhumance, les bergers célébraient le saint padouan pour demander sa protection contre les orages. La messe était l'occasion de distribuer les petits pains bénits dont un était donné à manger à une brebis ou une chèvre du troupeau.

 

Pour que le troupeau soit protégé en permanence, on utilisait l'orazione ou raggione (l'oraison): on plaçait des objets bénits (petit pain, toute petite statue de St Antoine...) dans un sac ou dans la pointe d'une corne évidée et portée au cou de l'animal meneur.

 

L'orazione suspendue au cou d'un animal (photo extraite de "Usi sacri è prufani" par P-J Luccioni et P. Walter, ed. Piazzola)

L'orazione suspendue au cou d'un animal (photo extraite de "Usi sacri è prufani" par P-J Luccioni et P. Walter, ed. Piazzola)

 

Dans les maisons, on gardait (et on garde toujours maintenant) un ou plusieurs pains de Saint Antoine sur la cheminée. Il était mis sur le bord de la fenêtre au moment des orages.

 

Saint Antoine de Padoue est invoqué dans tous les pays comme celui qui permet de retrouver les objets perdus. Il existe en Corse une prière spéciale, u dispensoriu, dont les paroles sont secrètes, qui est très efficace. A Poggiolo, des initiés la connaissent. Mais, chut: nous ne vous donnerons pas leurs noms.

Partager cet article

Repost0
6 juin 2019 4 06 /06 /juin /2019 18:00
Cinquante jours après Pâques

Il faut attendre cinquante jours après Pâques pour arriver au dimanche de Pentecôte. 

Cette fête est importante pour les chrétiens car elle célèbre la venue de l'Esprit Saint sur les apôtres, leur donnant ainsi la force pour aller convertir le monde.

Dans les Deux Sorru, contrairement à d'autres parties de la Corse, il ne semble pas exister de traditions particulières à Pentecôte. Mais, si certains de nos lecteurs, ont des informations différentes, qu'ils n'hésitent pas à nous contacter.

 

Cette année, les cérémonies religieuses prévues sont les suivantes:

 

Samedi 8 juin: 

   SAGONE 17h; 

   POGGIOLO 17h

 

Dimanche 9 juin: 

   COUVENT 9h30; 

   VICO 11h; 

   SOCCIA 11h; 

   COGGIA 16h

 

D'autre part, du 8 au 16 juin, il sera présentée une exposition des oeuvres faites par les membres de l'association des amis du couvent à la salle du Padre Albini au Couvent Saint François de Vico.

Cinquante jours après Pâques

Partager cet article

Repost0
28 mai 2019 2 28 /05 /mai /2019 17:45
L'herbe et l'œuf de l'Ascension

 

Les gens sont contents quand ils peuvent  profiter d'un "pont". L'Ascension, qui est un jeudi, le 30 mai cette année, offre cette possibilité.  

Mais que savez-vous sur l'Ascension, du moins l'Ascension en Corse?

Marthe POLI, de Guagno, avait publié, sur son ancien blog, un texte que nous recopions et qui montre les coutumes corses de cette fête.

------------------

 

L’Ascension est, d'abord, une fête pour les chrétiens.

Célébrée 40 jours après Pâques, elle intervient toujours un jeudi.

L’Ascension rappelle l’élévation de Jésus vers Dieu, son Père, après sa résurrection. 

Jésus n’est plus présent sur terre. Mais il n’abandonne pas les hommes pour autant et leur envoie une force, L’ESPRIT SAINT (que l’on célèbre tout particulièrement lors de la Pentecôte).

Depuis, les Chrétiens vivent sa présence à travers l’Eucharistie (qui est le rappel du dernier repas avant sa mort, où il partage le pain et le vin avec ses apôtres).

Mais, en Corse, nous avons aussi des traditions.. des croyances...

 

 

 

L'HERBE DE L'ASCENSION

Aujourd'hui c'est jeudi de l'Ascension.

C'est ce jour-là qu'il faut cueillir l'herbe dite justement "Herbe de l'Ascension" (Arba di l'Ascinzioni en corse). 

Cette herbe pousse dans les murs, dans les coins des rochers. Ses feuilles sont très petites. Il faut la cueillir avec ses racines.

François Bianchini, héritier de certains dons transmis par ses aînés, cueillait cette herbe qui guérit et apaise, spécialement à la Trinité de Bonifacio; puis il en faisait de petits paquets à l'intention de ses amis. ("La Trinité de Bonifacio et du Grand Sud Corse", F. Canonici, A Stamperia, 2002)

Mais attention, il y a tout un programme à respecter.

Il faut se lever de très bonne heure le matin de l'Ascension pour aller cueillir cette fameuse herbe.

Il s'agit du "Sedum étoilé pourpier" que, depuis des générations, les Corses vont chercher dans la campagne avant l'aube (dès que le soleil est levé surtout ne pas cueillir !). 

Rapportée à la maison, l'erba di l'Ascinziune est attachée au mur avec un clou, la tête en bas. 

Au cours des jours suivants, les tiges remontent lentement; puis la plante fleurit le jour de la Saint Jean (24 juin) et se conserve jusqu'à Sainte Anne ( 26 juillet).

Mais attention ! ses vertus protectrices peuvent se retourner contre ceux qui la cueillent trop tard, quand le soleil est déjà levé. 

Dans ce cas, la plante meurt et cela ne présage rien de bon pour les habitants de la maison....

(La plupart des informations de cet article sont tirées de "l'Almanach de la Mémoire et des coutumes de la Corse", Claire Thiévant, Lucie Désideri, Albin Michel, et de "La Trinité de Bonifacio et du Grand Sud Corse", François Canonici, Stamperia).

 

 

Sedum étoilé pourpier. Photo extraite du site Corse par l'image (https://www.fromei.fr)

Sedum étoilé pourpier. Photo extraite du site Corse par l'image (https://www.fromei.fr)

 

L'OEUF DE L'ASCENSION

Il y a aussi l'oeuf de l'Ascension qui possède également ses vertus magiques.

L'œuf doit, bien entendu, être pondu précisément le jour du Jeudi de l'Ascension, sinon il n'a aucune vertu,

Phénomène magique ou don de Dieu ?

La première caractéristique de l'œuf de l'Ascension est qu'il est imputrescible. 

En effet, l'œuf de l'Ascension, à la différence des œufs ramassés à d'autres périodes de l'année, si il est cassé l'année d'après a simplement séché, il n'a ni pourri ni dégagé durant ce temps aucune odeur de décomposition.

Sa seconde vertu est, dit-on, de préserver les habitants de la maison de plusieurs maladies, ou à tout le moins de diminuer leur fréquence ou leur gravité.

Quand il est posé sur le rebord d'une fenêtre, Il protège également les membres de la famille qui se trouvent éloignés du foyer,

L'œuf de l'Ascension protège enfin les habitations de la foudre et des incendies. Il détourne l'éclair et éteint les flammes qui menacent de destruction l'ensemble d'une bâtisse. (source: Corsica News)

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de janvier et février dans les Deux Sorru:

cliquer ici.

 

 

 

FÊTE DE ST ANTOINE ABBÉ

Messe samedi 16 janvier à 15 heures

chapelle de Guagno-les-Bains.

 

Fête de Saint Siméon:

messe à Poggiolo

samedi 20 février

à 15 heures. 

 

VACANCES SCOLAIRES DE FÉVRIER

fin des cours: 

samedi 13 février

reprise des cours:

lundi 1er mars

 

La nouvelle formule du mensuel "INSEME":

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907