Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2020 6 03 /10 /octobre /2020 18:00

 

Les vols et les destructions sont de plus en plus importants dans les églises françaises. Nos villages espèrent en être protégés. Mais, voici quelques années, une partie de la décoration de l'église Saint Siméon a été enlevée. Certaines familles poggiolaises en possèdent des morceaux. Seulement, tout a eu lieu de façon légale et publique.

 

Les murs de l'église étaient ornés par les quatorze tableaux du chemin de croix qui est destiné à permettre aux fidèles de communier aux souffrances et à la mort du Christ.

 

Depuis 1897 où ils avaient été achetés par la fabrique (le conseil paroissial), des panneaux décoraient l'intérieur de l'église. Mais ce style très conventionnel, sulpicien, datait de plus en plus. La toile de ces tableaux se détériorait et partait parfois en lambeaux.

 

En voici un exemple avec, placée sur le mur d'un logement privé, une des dernières stations de la série.

 

Chacun son chemin de croix

 

Pendant les dernières années du XXe siècle, les Poggiolais rivalisaient de dynamisme et d'originalité pour trouver des financements afin de restaurer leurs églises. 

 

 

Fête de St Roch le 16 août 1997 (photos Michel Franceschetti)
Fête de St Roch le 16 août 1997 (photos Michel Franceschetti)

Fête de St Roch le 16 août 1997 (photos Michel Franceschetti)

 

Il fut décidé d'installer un chemin de croix plus moderne. Une partie des revenus des animations du 16 août permit de l'acquérir.

 

Stations II et IX de l'actuel chemin de croix (photos Michel Franceschetti).
Stations II et IX de l'actuel chemin de croix (photos Michel Franceschetti).

Stations II et IX de l'actuel chemin de croix (photos Michel Franceschetti).

 

Et, intelligemment, au plus de jeter au rebut les anciens panneaux, ils furent distribués à l'occasion d'une tombola. Ainsi, depuis 1999 ou 2000, des familles poggiolaises en possèdent certains exemplaires.

 

Si vous en connaissez, pourriez-vous nous envoyer des photos de ces témoins d'un ancien temps? 

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2020 5 02 /10 /octobre /2020 18:00
La devinette du mois: le rescapé de St Siméon

Cette photo montre un élément de chemin de croix qui se trouve chez un particulier au lieu d'être accroché sur le mur d'une église. En l'occurrence, ce tableau se trouvait autrefois à l'intérieur de St Siméon.

 

 

Pourquoi cette station de chemin de croix

n'est-elle pas dans l'église?

 

 

Serait-ce le résultat d'un vol ou d'un vandalisme?

 

Réponse demain.

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2020 1 21 /09 /septembre /2020 18:00

 

Pendant les journées du patrimoine, les bâtiments anciens peuvent être visités. Mais ils ne sont que les rescapés de ce que les générations anciennes ont pu édifier. De nombreux châteaux ou églises ont disparu. Il en reste parfois encore le souvenir et très peu de pierres.

 

 

Le docteur Bernard ALLIEZ raconte, dans le texte suivant, sa recherche, voici quelques semaines, d'une église pisane nommée Santa AnoriaSelon les documents, elle se nomme également Sant Anarilla, Santa Naria, Santa Nuria, Santa Noria ou Sannaria. la forme la plus courante est Santa Anaria, version celle utilisée par le cadastre de 1857. Ces orthographes extravagantes cachent simplement la déformation de Santa Maria.

 

Cadastre de 1857.

Cadastre de 1857.


 

 

Construite par les Pisans, cette construction était l’église-mère où se retrouvaient les habitants de Poggiolo, Aghja (premier emplacement de Soccia), Guagno, Orto, et Soccia. Elle était située près des Trois Chemins, où se rejoignent les sentiers venant de ces différents villages, sur le territoire de la commune de Soccia mais à la limite de celle de Poggiolo. 

 

 

Anciens et actuels bâtiments religieux de Poggiolo et Soccia. Cliquez sur la carte pour l'agrandir.

Anciens et actuels bâtiments religieux de Poggiolo et Soccia. Cliquez sur la carte pour l'agrandir.

 

Dans sa thèse sur "Les églises romanes de Corse" parue en 1967, la célèbre archéologue Geneviève MORACCHINI-MAZEL avait signalé qu'il existait quelques pierres.

 

 

En 2013, deux étudiantes d'origine guagnaise, MEDURIO Noelle et LECA Anna-Maria, avaient étudié le patrimoine bâti des Deux-Sorru. Elles avaient pu photographier une seule pierre de ce qu'elles ont nommé Santa Nuria. Bernard ALLIEZ en a trouvé deux en débroussaillant et a pu les prendre en photo.

 

Patrimoine: Santa Maria, l'église détruite et oubliée
Patrimoine: Santa Maria, l'église détruite et oubliée

 

 

 

Une chapelle oubliée entre Poggiolo et Soccia:

"Santa Anoria" ?

 

 


A cinq cents mètres au-delà du cœur du village de Poggiolo, sur la route de Soccia, dans un virage, au lieu-dit des 3 chemins, une allée bordée de chênes se dirige à gauche vers Guagno-les-Bains.

 

 

Empruntant ce chemin parfaitement tracé, on passe devant un dépôt de travaux puis une station d'énergie solaire et, après un portail à bestiaux ouvert, on atteint une esplanade utilisée comme dépôt de divers objets "encombrants". Au fond de cette surface en plateau d'environ 100m2, on distingue les restes d'un enclos à cochons et, à gauche de cet enclos, un amas de pierres gît sous des fagots de bois coupés dans un roncier très fourni et épais de plus de deux mètres de haut.

 


 Il ne s'agit pas de gravats éparpillés comme dans le voisinage immédiat mais de pierres moussues, très anciennes, en partie taillées en biseau attirant la curiosité. Après quelques travaux d'approche au sécateur, on distingue des alignements de pierres évoquant l'arase d'anciens murs. A l'ouest de l'ensemble, on remarque deux grosses pierres taillées présentant des empreintes cupuliformes* comme il en existe sur les linteaux des portes des églises romanes.

 


 Avec beaucoup d'imagination, on pourrait reconstituer l'ensemble de cette ruine comme les pauvres restes d'une très ancienne chapelle romane du XIIème ou XIIIème siècle. En témoignent l'orientation est/ouest de l'ensemble, la vue des ébauches  d'alignements et l'appareillage visible, la taille de grosses pierres avec des empreintes cupuliformes.

 

 

Cette ruine est très dégradée. Elle est particulièrement vénérable car elle témoigne de la vie et du souvenir de nos lointains ancêtres. Elle est actuellement rescapée de l'agression d'un démaquisage "utilitaire" et de l'usage domestique de son voisinage immédiat.

 


 Depuis ce lieu, la vue porte loin. On distingue les villages de Letia, Soccia, Guagno entre autres, et cela permet d'envisager une chapelle destinée à la réunion de plusieurs communautés à des fins religieuses mais également administratives, judiciaires ou politiques. Par ailleurs, jouxtant ce type d'édifice, il était d'usage d'ensevelir les morts, et, même si ces usages sont lointains, pourquoi les oublier?

 

Avant la disparition définitive de ces vestiges, une protection nous paraît s'imposer.  

  

Les communautés de Poggiolo et/ou de Soccia pourraient s'intéresser à ces insignes vestiges et les sauver .

 

Ces pierres sont multiséculaires, elles recouvrent les restes et le souvenir des ancêtres des villageois actuels. Je suis certain qu'elles pourront être préservées et respectées.

 

 

Bernard Alliez/Mariotti

 

 

*Du latin cupula (petite cuveet forma (forme), désigne toute chose ayant une forme de cupulec'est-à-dire d'une petite coupe 

 

 

 

Commune ou collectivité de Corse, quelle que soit l'administration, ces vestiges doivent être sauvées.

 

Intervenir est urgent.

 

 

Leca Anna-Maria ; Medurio Noelle, “chapelle Santa Nuria,” Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses, consulté le 17 septembre 2020, http://m3c.univ-corse.fr/omeka/items/show/1099724.

Leca Anna-Maria ; Medurio Noelle, “chapelle Santa Nuria,” Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses, consulté le 17 septembre 2020, http://m3c.univ-corse.fr/omeka/items/show/1099724.

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2020 2 15 /09 /septembre /2020 18:07

 

Des travaux d'électricité viennent de débuter au couvent de Vico. Sa page Facebook le signale en l'accompagnant de photos:

 

Comme une vieille dame qui assume fièrement son âge et les réalités de l'usure qui vont avec, l'église du Couvent de Vico avait besoin de subir une réfection de son système d'éclairage pour mieux apprécier sa beauté. 
Ce chantier coûteux a commencé lundi et déjà nous pouvons nous émerveiller devant les charmes de cette vieille dame. Merci de faire un tour pour, non seulement une visite, mais aussi une prière sur la tombe du Père Charles Dominique Albini.

Lumière au couvent
Lumière au couvent
Lumière au couvent
Lumière au couvent
Lumière au couvent

Partager cet article

Repost0
9 septembre 2020 3 09 /09 /septembre /2020 18:09

 

Le jour du 8 septembre, fête de la Nativité de Marie, est important pour les Corses. Dans toute l'île, on célèbre la protectrice de la Corse et on chante "Dio vi salvi regina", l'hymne adopté par les nationaux corses en 1735.

 

Partout où ils se trouvent, les Corses peuvent interpréter ce chant, même dans des endroits très inattendus.

 

Ainsi, le 25 septembre 2016, sur les bords du lac souterrain de Mélissani dans l'île grecque de Céphalonie, Christiane DIZIER-DESANTI et Brigitte Franceschetti profitèrent de l'acoustique particulière de ce lieu.

 

Partager cet article

Repost0
6 septembre 2020 7 06 /09 /septembre /2020 17:53
Inseme: le numéro de septembre est paru !

 

Une nouvelle fois, «INSEME», le bulletin interparoissial des Deux Sorru et des Deux Sevi, ne peut pas encore être distribué sous forme papier et paraît seulement sous version électronique.

 


Dans ce numéro de septembre, vous trouverez comme chaque fois des réflexions spirituelles, le calendrier des cérémonies religieuses et des articles sur la vie de nos villages.

 
 
Bonne lecture et bonne fin d'été.
 
 
Cordialement,
 
 
l'équipe d'Inseme
 
 
 
Le bulletin peut être consulté en téléchargeant le fichier joint ou en allant sur le site http://inseme-bulletin.hautetfort.com

Partager cet article

Repost0
5 septembre 2020 6 05 /09 /septembre /2020 18:00

 

 

Mardi 8 septembre,

 

à l'occasion de la Nativité de la Vierge Marie,

une messe sera célébrée 

 

à 10h30

 

à la chapelle du Col de Sorru.

 

 

Cette chapelle, qui est sur le territoire de la commune de Murzo, a la particularité d'être un édifice privé construit en 1887 sur l'idée de François PASTINELLI, originaire d'Orto.

 

Une autre fête a lieu le 22 mai, anniversaire de l'inauguration de la chapelle.

 

 

 

Leca Anna-Maria ; Medurio Noelle, “chapelle Notre-Dame de Lavasina de Sorro,” Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses, consulté le 4 septembre 2020, http://m3c.univ-corse.fr/omeka/items/show/1099529.

Leca Anna-Maria ; Medurio Noelle, “chapelle Notre-Dame de Lavasina de Sorro,” Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses, consulté le 4 septembre 2020, http://m3c.univ-corse.fr/omeka/items/show/1099529.

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2020 2 01 /09 /septembre /2020 18:00

 

La pandémie de covid ayant entraîné des mesures de protection, la procession de saint Roch, le 16 août, avait un aspect très inhabituel. De nombreux participants (mais pas tous) portaient le masque sanitaire.

 

La devinette de ce mois de septembre est donc évidente:

 

 

sur ces photos de la cérémonie,

pouvez-vous identifier

les personnes masquées?

 

 

Il y avait là Delphine, Germaine, Hélène, Jean-Laurent, Jean-Pierre, Marie, Rose-Marie, Sophie et d'autres encore. La difficulté n'est pas la même pour toutes.

 

ATTENTION: ce mois-ci, contrairement aux habitudes, nous ne publierons pas les réponses à cette énigme.

 

La devinette du mois: derrière les masques
La devinette du mois: derrière les masques
La devinette du mois: derrière les masques
La devinette du mois: derrière les masques
La devinette du mois: derrière les masques
La devinette du mois: derrière les masques
La devinette du mois: derrière les masques
La devinette du mois: derrière les masques
La devinette du mois: derrière les masques
La devinette du mois: derrière les masques

Partager cet article

Repost0
24 août 2020 1 24 /08 /août /2020 18:37
Elisée attend les pèlerins

 

Pour préparer la messe et le pèlerinage du samedi 29 août en l'honneur de saint Elisée, une équipe de précurseurs bénévoles vient de débroussailler et nettoyer la chapelle et le chemin d'accès au-dessus d'Orto. Merci à eux.

 

Les fidèles pourront partir dès l'aube pour gravir la montagne (pieds nus pour les plus courageux), allumer les cierges devant la statue et couper les genévriers qui seront bénis pendant la procession et la messe (à 10h ou 10h30).

 

Les photos viennent de la page Facebook de "Amicizia di San Liseu".

 

 

Elisée attend les pèlerins
Elisée attend les pèlerins
Elisée attend les pèlerins
Elisée attend les pèlerins

Partager cet article

Repost0
22 août 2020 6 22 /08 /août /2020 16:43

 

A Poggiolo, le dernier 16 août a révélé que saint Roch n'est pas seulement le saint des chiens. Traditionnellement, les représentations de ce saint montpelliérain le montrent accompagné d'un chien, celui qui lui apportait du pain quand il fut atteint par la peste.

Mais, lors de la mise en place de la décoration de la chapelle avant la cérémonie, un chat est entré et s'est allongé dans l'allée centrale, comme s'il se trouvait en confiance, sous la protection du saint.

Et le chien sculpté sur la porte a accepté volontiers ce nouveau compagnon.

 

Roch entre chien et chat

 

Par ailleurs, il ne faut pas oublier de féliciter les bénévoles qui ont fleuri la statue et très joliment décoré l'intérieur et l'extérieur de la chapelle.

 

Roch entre chien et chat
Roch entre chien et chat
Roch entre chien et chat

 

-----------------

Les trois premières photos sont dues à Delphine Franceschetti, la dernière à Marie-Pierre Maisetti.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de janvier et février dans les Deux Sorru:

cliquer ici.

 

 

 

FÊTE DE ST ANTOINE ABBÉ

Messe samedi 16 janvier à 15 heures

chapelle de Guagno-les-Bains.

 

Fête de Saint Siméon:

messe à Poggiolo

samedi 20 février

à 15 heures. 

 

VACANCES SCOLAIRES DE FÉVRIER

fin des cours: 

samedi 13 février

reprise des cours:

lundi 1er mars

 

La nouvelle formule du mensuel "INSEME":

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907