Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 17:59

Depuis que l'ancienne porte de la chapelle Saint Roch, au centre de Poggiolo, a été remplacée par de superbes panneaux de bois sculpté, le grand problème qui se posait était la difficulté d'arriver à fermer le bâtiment.

Le battant mobile, celui de droite, n'avait pas de poignée pour le tirer ou le pousser. De toute façon, les deux parties n'étaient pas ajustées et la fermeture n'était pas assurée.

La porte de Saint Roch est complète
La porte de Saint Roch est complète

Des travaux viennent d'avoir lieu et les deux battants ferment très bien. Une poignée ovale placée sur la porte de droite permet d'actionner le pêne et de le faire entrer ou sortir de la gâche. Et, pour être sûr de pouvoir bien manœuvrer la porte, une poignée ronde fixe a été ajoutée. L'ouverture et la fermeture se passent normalement.

Il est simplement dommage que le battant de gauche paraisse abandonné alors que son voisin de droite est surchargé.

La porte de Saint Roch est complète
La porte de Saint Roch est complète
Repost 0
18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 18:02

Pour sa quatre-vingt-unième édition, la journée des vocations sacerdotales pour la Corse se déroulera samedi 25 avril 2015.

Chaque année, à Marseille, a lieu une grande messe pour apporter un soutien des Corses et amis de la Corse de cette ville à l'Eglise diocésaine insulaire. Cette cérémonie religieuse est toujours un événement artistique avec chants traditionnels et polyphoniques. Elle est suivie par une soirée corse. Cette année, sera projeté l'excellent film "En Corse, sur le chemin des confréries", récemment diffusé à la télévision.

Religion et art à Marseille
Repost 0
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 12:13

Pour les chrétiens, la semaine de Pâques est la partie la plus sacrée de l'année. Pendant la Semaine Sainte, les cérémonies se succèdent. Le calendrier complet des célébrations dans les Deux Sevi et Deux Sorru se trouve dans le fichier PDF ci-dessous.

Pas de messe à Poggiolo le dimanche 5 avril, jour de Pâques, car elle aura lieu à Soccia à 16 heures.

Pour "se mettre dans l'ambiance", on peut écouter de beaux chants de Pâques dans l'émission Canti sacri di Corsica, animée par Patrizia Baudoux.

Repost 0
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 18:07

Une semaine avant Pâques, le dimanche des Rameaux est un jour important dans la liturgie catholique et a donné naissance à de nombreuses traditions en Corse.

Cette année, la fête des Rameaux n'aura pas lieu à Poggiolo mais il y aura une cérémonie à Orto samedi 28 mars à 16 heures. A Soccia, elle est prévue pour dimanche 29 à 11 heures.  

Cette fête, qui rappelle le jour de l'entrée de Jésus à Jérusalem, a été décrite par Claire TIEVANT et Lucie DESIDERI dans "Corse - Almanach de la mémoire et des coutumes".

"Les «Oraisons de la Bénédiction Rameaux» précisent le nom des plantes consacrées: le buis, les palmes, l'olivier; noms que l’on retrouve dans la désignation de la fête. En Corse, on l'appelle « e Palme » (les palmes), « e Crucette » (les petites croix ou croisettes) ou encore l'Alivu (l'olivier). En effet, n'est-ce pas encore la période où les olives, arrivées à maturité, sont récoltées dans villages? On ne peut s'empêcher de remarquer la coïncidence du calendrier religieux et de celui des « travaux et des jours » de la vie traditionnelle de cette île méditerranéenne.

Du point de vue cérémoniel, le dimanche des Rameaux ouvre la période de Pâques en nous faisant entrer dans la semaine sainte. A ce jour d'ailleurs, on pratique un rite de clôture et d’ouverture, connu dans la liturgie sous le nom d’Attolite portas (Ouvrez les portes). La Corse, jusqu’à tout récemment, a célébré ce rite qui se déroule sur le seuil de l'église:

 

Photos de la bénédiction des Rameaux à Poggiolo en 2011.
Photos de la bénédiction des Rameaux à Poggiolo en 2011.
Photos de la bénédiction des Rameaux à Poggiolo en 2011.

Photos de la bénédiction des Rameaux à Poggiolo en 2011.

Après que le curé a bénit et distribué aux paroissiens les rameaux de palme et d'olivier, on ouvre les portes de l'église et l’on sort processionnellement. Cette procession, au cours de laquelle on porte à la main les rameaux, doit être relativement longue. Elle faisait autrefois le tour du village, elle se limite aujourd'hui à faire le tour de l'église. Pendant ce temps, la porte de cette dernière est fermée de l'intérieur par trois hommes. A son retour, la procession se masse derrière l'officiant, sur le parvis. Le prêtre demande alors à trois reprises l'ouverture des portes: il frappe trois fois avec le pied de la croix en disant, en langue corse: « - Apri la porta! Hosanna pia! » (Ouvre la porte, Hosanna saint!). Au troisième coup et à la troisième invocation, les hommes demeurés à l'intérieur procèdent à l'ouverture: alors la foule s'engouffre dans l'église et l'on peut célébrer enfin la messe des Rameaux.

Les palmes et l'olivier bénits le dimanche des Rameaux possèdent une puissante vertu protectrice; ils empêchent les calamités de s'abattre sur les gens et les biens, ils procurent bienfaits et abondance. Chaque famille ramène chez elle et suspend dans sa maison ces crucette (petites croix). Celles-ci sont aussi appelées San Martini (Saints-Martin), par évocation du saint que la Corse vénère comme protecteur des troupeaux et des récoltes, comme fournisseur d'abondance. Les San Martini sont plantés dans les champs fraîchement cultivés ou sur les tas de céréales tout juste moissonnées. Dans les maisons, e crucette ont les mêmes vertus bénéfiques que les petits pains de Saint-Antoine (panioli), l'œuf de l'Ascension, et le cierge de la Chandeleur, qui conjurent les orages, protègent les enfants contre la maladie ou le mauvais œil (l'occhju). Les signatore (guérisseuses) savent d'ailleurs utiliser ces végétaux bénits pour chasser les « mauvais esprits », dans un rite qui consiste à enfumer le malade en faisant brûler l'olivier et les rameaux. Chaque année, on renouvelle ces plantes rituelles dans toute leur fraîcheur. Les vieux rameaux sont incinérés dans le focu novu (le feu nouveau) du samedi saint."

 

La fabrication des crucette est expliquée dans ces deux articles parus sur ce blog en 2011:

E crucette guagnaises

Traditions pascales et corses

Les traditions des Rameaux
Repost 0
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 10:20

Aujourd'hui et demain, les fêtes de N.D. de la Miséricorde ne vont pas être comme d'habitude. Elles vont mobiliser les Ajacciens mais elles concernent tous les Corses car, pour la première fois depuis plus d'un siècle, un cardinal corse sera présent, en la personne de Mgr MAMBERTI.

Ajaccio ville cardinale

Il est à signaler que plusieurs confréries seront présentes, et notamment la Cunfraternità di u Padre Albini, des Deux Sorru.

Les personnes qui ne seront pas à Ajaccio pourront suivre sur la chaîne KTO mercredi 18 mars à 10 heures la messe pontificale présidée par le Cardinal Dominique Mamberti et Olivier de Germay, Evêque de Corse. Ouverture de la messe par les voeux des Magnifiques Anciens prononcés par le Député-maire et ses adjoints.

Pour recevoir KTO avec une box, aller sur: 

Bouygues : Canal 223

Free (ou Alice) : Canal 164

Numericable : Canal 58

Orange : Canal 166

SFR : Canal 210

Virgin : Canal 163

-------------------------------

L'origine de cette fête de la Madunnaccia a été présentée sur le blog des Poggiolais le 20 mars 2013, en faisant un rapport avec le culte qui lui est rendu à Orto.

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 17:33

  De la pharmacie de Sagone aux guerres de Mahomet en passant par la culture des amaryllis et la présence du Père Bonnafoux à Rome, le numéro de mars 2015 montre l'éclectisme de "INSEME".

  Le mensuel publié par l'Association des Amis du Couvent de Vico joue pleinement  son rôle de lien entre les habitants des diverses communes des Deux-Sorru et Sevi. Ne manquez pas de le lire !

Sommaire du dernier numéro:

- "Nous avons tous des TIC !", éditorial de Pascale Chauveau (p. 1)

- les célébrations catholiques en mars 2015 (p. 2)

- "Voyage à Rome de la délégation vicolaise" (à l'occasion de l'installation du cardinal Mamberti) par J-P BONNAFOUX (p. 3 et 4)

- "A propos du prophète Mahomet" (le point sur les guerres de Mahomet à Médine) par Michel FRANCESCHETTI (p. 5)

- "Le coin du jardinier: amaryllis" par Antoine le jardinier (p. 5)

- "Rencontre avec Jean-François Marcaggi" (entretien d'Annie Abbamonte et Bernard Ramay avec le nouveau pharmacien de Sagone) (p. 6 et 7)

- "Vico: mort aux vaches!" (cri d'exaspération de Jean-Martin Tidori contre la divagation des vaches) (p. 8)

- Proverbes sur le mois de maars (p. 8 et 9)

- "Préparation pour l'ouverture de la micro-crèche à Vico" (par Elodie Fieschi) et "Le marché communal à Vico" (p. 9)

- "Murzo fêtera le chocolat et l'artisanat" par Pascale Chauveau (p. 10)

- "Acqua in festa" par Jean-Yves Torre (p. 10 et 11)

- Calendrier du mois de mars (p. 12)

 

Comme tous les numéros depuis décembre 2009, ce bulletin est disponible sur internet.

Repost 0
22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 18:05

Aujourd'hui, dimanche 22 février, a été un bon jour pour les Poggiolais: à l'occasion de la fête de Saint Siméon, la croix du Fragnu est revenue.

Cette croix qui s'était écroulée le 26 décembre (voir l'article La croix n'a pas tenu jusqu'en 2015) signale de nouveau l'entrée du village. Elle est l'œuvre de Christophe CHAUVEAU, suite à une commande de la mairie. Comme les photos de Nicolas MARTINI le montrent, elle n'est pas encore vernie. Elle le sera prochainement.

La croix est revenue
La croix est revenue
La croix est revenue
Repost 0
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 18:00

Les villages dont le saint patron est saint Siméon fêtent, selon les cas, deux personnages différents:

-  Saint Siméon le grand, crucifié en 107-108 ou en 115-117, qui fut le deuxième ou le troisième chef de l'église de Jérusalem;

- le vieux Siméon qui ne voulait pas mourir sans avoir vu le Christ et qui fut exaucé le jour où Marie et Joseph amenèrent Jésus au Temple.

Depuis toujours, Poggiolo s'est mis sous la protection du second, comme le montre le vitrail de la façade de l'église, avec le vieillard tenant l'enfant Jésus dans ses mains.

Saint Siméon sera fêté dimanche 22 février

Cette année, la fête de saint Siméon aura lieu à Poggiolo dimanche 22 février. La messe célébrée à 15h marquera également l'entrée en Carême pour l'unité paroissiale "Haut Canton" (Poggiolo, Orto, Soccia, Guagno).

Repost 0
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 18:00

Monseigneur MAMBERTI, devenu cardinal, a reçu aujourd'hui samedi 14 février, des mains du pape FRANÇOIS, les symboles de sa nouvelle mission: la barrette (bonnet carré), l'anneau et le titre de diacre de San Spirito in Sassia. Pour la première désignation d'un cardinal corse depuis 150 ans, de nombreux Corses ont fait le déplacement à Rome, avec l'évêque d'Ajaccio et le maire de Vico.

Arrighi avant Mamberti
Arrighi avant Mamberti
Arrighi avant Mamberti

Dans l'entretien accordé récemment à Philippe de Casabianca, le futur cardinal Mamberti avait déclaré: "Le village de Vico est aussi un élément important en raison du nombre de prêtres qui sont issus de la région tout comme de trois évêques récents qui en viennent, Monseigneur Arrighi, Monseigneur Zevaco et moi-même." 

Un point commun de l'évêque de Sagone avec le premier cité, Monseigneur ARRIGHI, réside dans une carrière qui s'est presque entièrement déroulée à Rome.

Photo Kyrn

Photo Kyrn

La notice publiée dans l'encyclopédie Wikipedia indique:

"Jean-François Arrighi, né le 1er mai 1918 à Vico en Corse et mort le 1er décembre 1998 à Rome (Italie), est un évêque catholique français, évêque in partibus de Vico Equense de 1985 à 1998, il est vice-président du Conseil pontifical pour la famille au Vatican de 1985 à 1992. 

Prêtre. Après avoir été formé au séminaire des Carmes - Institut catholique de Paris (Licence en théologie et en droit canonique), il est ordonné prêtre le 27 mars 1948 pour le diocèse d'Ajaccio. Jean-François Arrighi est économe de Saint-Louis-des-Français (1949-1954), nommé administrateur des Pieux Établissements de la France à Rome et Lorette (1954). Il devient attaché à la Congrégation pour les Églises orientales (1955-1960) puis sous-secrétaire du Secrétariat pour l'unité des Chrétiens (1960-1985). Il est nommé recteur de l'église et abbaye de la Trinité-des-Monts en 1974.

Évêque. Le pape Jean-Paul II le nomme évêque titulaire de Vico-Equense et vice-président du Conseil pontifical pour la famille au Vatican le 17 avril 1985. Jean-François Arrighi est consacré le 9 juin de la même année par le cardinal Édouard Gagnon. Il reste en poste jusqu'à sa retraite en 1992, où en décembre il est nommé par le pape Jean-Paul II membre du conseil pontifical pour l'unité des chrétiens. et décède le 1er décembre 1998 à Rome."

Il fut enseveli dans l'église dans l'église Sainte Marie de Vico.

Par ailleurs, dans la revue Sodalitium n°38 de février-mars 1995, M. l'Abbé Francesco Ricossa, reprenant d'autres auteurs, écrit: "Arrighi faisait le lien avec des théologiens français comme Yves-Marie Congar, encore en disgrâce". Le prélat de Sa Sainteté travailla durement à préparer le concile Vatican II. Il se préoccupa surtout de la collégialité et de l'œcuménisme.

 

de gauche à droite: Mgr Arrighi, le cardinal Bea et le pape Jean XXIII (janvier 1961).

de gauche à droite: Mgr Arrighi, le cardinal Bea et le pape Jean XXIII (janvier 1961).

On pourra remarquer l'attention (ou l'humour?) du pape Jean-Paul II qui a confié à cet enfant de VICO, en Corse, le titre d'évêque de VICO Equense en Campanie, près de Naples. 

Le numéro de mai 1985 du magazine "Kyrn" écrivait:

"Brillant orateur, conteur attachant, animé de cette antique foi chrétienne qui pendant des siècles fit vibrer la Corse, Jean-François Arrighi connaît mieux que personne l'histoire commune du Saint-Siège et de la Corse. (...) 
Comme il connait l'histoire des Corses à Rome, ces Corses qui eurent le privilège, avec les Suisses, d'assurer la garde du Pape. 
Cette connaissance lui permet d'affirmer que nos traditions religieuses ont les mêmes racines que celles que l'on trouve encore en Toscane et dans le Latium et qui ont forgé le proverbe qui veut que "da Capicorsu à Bonifaziu, aria di Roma è mar di Laziu."
Et d'affirmer également que le français liturgique lui semble étranger à l'âme corse."

Par ailleurs, le bulletin "INSEME" a publié une liste de serviteurs importants de l'Eglise catholique qui sont passés par Vico.

Voir: http://inseme-bulletin.hautetfort.com/media/00/00/3378024614.jpg

Nota Bene: L'évêque Jean-François était le frère de Pascal ARRIGHI qui eut une triple carrière de juriste, d'universitaire et d'homme politique. Né à Vico en 1921 et mort à Toulon en 2004, Pascal ARRIGHI fut résistant, membre des Commandos, blessé en 1944 lors de la campagne des Vosges.

Avocat, professeur, membre du Conseil d'Etat, il fut président de l'Université de Toulon (1970-1975) et de celle de Corte (1975-1981).

Débutant sa carrière comme radical puis étant partisan de l'Algérie Française, il fut député de Corse de 1956 à 1962. En mai 1958, il dirigea le soulèvement de la Corse et son ralliement à de Gaulle. Maire de Vico de 1959 à 1983 et conseiller régional de Corse (1986-1998), il fut aussi député FN des Bouches-du-Rhône de 1986 à 1988.

Repost 0
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 17:58

En prévision du consistoire du 14 février prochain, à l'occasion duquel Monseigneur MAMBERTI recevra officiellement le titre de cardinal, l'évêque de Sagone a été très sollicité par les médias corses. "Corse-Matin" a publié dimanche 8 février une longue interview de deux pages. Quelques jours auparavant, Philippe de CASABIANCA avait obtenu un entretien dont le texte intégral a été publié sur le site du diocèse d'Ajaccio. Nous en extrayons seulement ce qui concerne Vico et la Corse.

Monseigneur Mamberti et la Corse

 

- Diriez-vous que vos racines corses, que vos liens avec le village d’origine de votre famille, Vico, ont pu vous aider dans votre ministère ?

- Les racines sont fondamentales pour toute personne et cela compte beaucoup pour les Corses. Le fait d’avoir été séminariste du Diocèse d’Ajaccio, d’avoir été ordonné prêtre pour ce diocèse, d’y être revenu régulièrement demeure quelque chose d’important pour moi. Je suis vraiment heureux de voir qu’à l’occasion de ma nomination comme cardinal beaucoup de Corses se sont manifestés pour me rappeler des souvenirs communs.

Le village de Vico est aussi un élément important en raison du nombre de prêtres qui sont issus de la région tout comme de trois évêques récents qui en viennent, Monseigneur Arrighi, Monseigneur Zevaco et moi-même. Le supérieur général des oblats de Marie Immaculée m’a récemment envoyé un livre sur le Père Albini et je crois que les fruits spirituels de ce dernier au couvent de Vico se sont aussi manifestés par ces vocations et par la vie chrétienne dans le canton.


- Malgré des liens anciens avec le Vatican, les cardinaux corses n’y sont pourtant pas si nombreux. Quelle est donc la réalité des liens entre la Corse et le Vatican ?

- Je suis tout de même fier d’être le premier cardinal corse depuis plus d’un siècle. Je suis également qu’une délégation du diocèse vienne au consistoire du 14 février. Cela montre la permanence de mes liens avec le diocèse. J’en suis très reconnaissant à Monseigneur de Germay ainsi qu’aux prêtres et fidèles qui l’accompagneront à cette occasion.

Il y a des liens historiques documentés entre la Corse et le Saint-Siège. Ils se sont développés aussi en raison de la proximité géographique entre Rome et la Corse qui permet plus facilement le pèlerinage au tombeau des apôtres. Mais je crois qu’au delà de cette proximité géographique, il y a une véritable proximité spirituelle. J’ai toujours été frappé de la dévotion des Corses envers le Pape.


- Quel regard portez-vous justement sur la vie spirituelle de la Corse ?

- Il appartient à l’évêque et aux pasteurs qui sont chargés de la vie spirituelle du diocèse de répondre à cette question. Pour ma part, je pense que nous y avons certainement un riche patrimoine spirituel, surtout de religiosité populaire. Les festivités de Notre-Dame-de-la Miséricorde à Ajaccio, la fête de la Saint Joseph à Bastia et tant d’autres exemples en sont les témoins. Mais pour être vraie, la foi doit être intériorisée et vécue. Et cela, chaque génération, chaque personne est appelée à le faire pour son propre compte, puisant dans ce riche héritage et le mettant en pratique jour après jour. Cela nous appelle nous Chrétiens à être davantage cohérents. Si nous vivions davantage l’Evangile notre vie serait meilleure et la société se porterait mieux.


- Serez-vous donc en Corse pour la Miséricorde et la Saint-Joseph les 18 et 19 mars prochains ?

- S’il plait à Dieu, oui. 

 

Mgr Mamberti aux côtés de ses parents lors de son ordination (cathédrale d'Ajaccio, 20 septembre 1981).

Mgr Mamberti aux côtés de ses parents lors de son ordination (cathédrale d'Ajaccio, 20 septembre 1981).

Repost 0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

La vidéothèque poggiolaise

La vidéothèque poggiolaise
Les films et les photos de famille et de vacances deviennent tous, au bout de quelques années, des documents historiques  qui montrent comment les diverses générations ont vécu.
Plusieurs films des décennies 60 et 70 à Poggiolo sont visibles sur DAILYMOTION (http://www.dailymotion.com/michelfran).
Cherchez dans vos greniers si vous n'avez pas des documents à faire connaître à la communauté poggiolaise.

Recherche

qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Le calendrier poggiolais

 

Fête de Saint Elisée: messe mardi 29 août à 10h30 à la chapelle.

 

Rentrée des classes:

lundi 4 septembre pour les enseignants

mardi 5 septembre pour les élèves.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907