Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 18:06

En cette période de rentrée scolaire, les parents espèrent que leurs enfants vont bien travailler et apprendre beaucoup de choses. Il est courant que, le soir, l’enfant ait droit à cette question: «Qu’as-tu appris à l’école aujourd’hui ?». Le chanteur Graeme ALLWRIGHT en avait fait le thème d’une chanson : «Qu’as-tu appris à l’école aujourd’hui, mon fils ?» (voir la vidéo en dessous de cet article).. 

 

Si cette question avait été posée à Marie, voici plus d’un siècle, la réponse nous aurait été fournie de façon très concrète, sous la forme de cette splendide broderie dont la photo a été envoyée par Philippe PRINCE que nous remercions vivement.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Qu’as-tu appris à l’école aujourd’hui, Marie ?

Le 30 mai 1904, vers la fin de l’année scolaire, Marie DEMARTINI avait inscrit à l’aiguille toutes les lettres de l’alphabet, avec trois écritures différentes, et les dix chiffres. Le canevas était décoré avec des fleurs, un bateau et un oiseau, en utilisant des fils de couleurs différentes. On peut imaginer que le nombre d’heures nécessaires pour réaliser ce chef-d’œuvre fut considérable.

 

Le plus extraordinaire pour nous qui sommes au XXIème siècle est que cet ouvrage a été réalisé dans le cadre scolaire. D’ailleurs, il est bien signé «Demartini Marie élève de l’école de Poggiolo». Les programmes scolaires de 1882 avaient prévu des cours de couture pour les filles (cours qui restèrent en place jusque dans les années 1960) alors que les garçons avaient droit aux exercices militaires. Marie a montré ainsi qu’elle avait bien appris à l’école.

 

Egalement étonnant est l’âge de cette élève quand elle réalisa ce travail: Marie avait alors onze ans et demi ! Elle était née à Poggiolo le 9 octobre 1892.  La fin de l’obligation scolaire étant alors fixée à treize ans, elle était bien toujours écolière.

 

Elle se nommait exactement Marie Dominique DEMARTINI. Elle est présente sur la photo des écoliers de Poggiolo en 1900 déjà publiée ici le 9 septembre 2010 sous le titre: La cent dixième rentrée scolaire.

Qu’as-tu appris à l’école aujourd’hui, Marie ?

Marie est dans la rangée du fond, la sixième à partir de la gauche.

Qu’as-tu appris à l’école aujourd’hui, Marie ?

Elle était la fille de François Antoine DEMARTINI et de son épouse Marie Graziosa née DESANTI. Elle se maria le 29 avril 1921 avec Félix Antoine DESANTI, ce qui lui valut le surnom de «Marie de Félix-Antoine» qu’elle garda jusqu’à son décès le 25 juin 1979. Le couple habitait au village près de l’actuelle mairie, dans ce qui est devenu la maison DESANTI-PELÉ.

 

La photo suivante de "Marie de Félix-Antoine" est une copie d’image d’un film de vacances tourné le 15 août 1965. On voudra donc en excuser la mauvaise qualité mais elle ravivera des souvenirs chez ceux qui fréquentaient Poggiolo à cette époque.

Qu’as-tu appris à l’école aujourd’hui, Marie ?

Merci Marie d’avoir montré ce que tu avais appris à l’école de Poggiolo !

 

Une suggestion: cette broderie n’est pas la seule à avoir été réalisée autrefois. Certaines familles n’en auraient-elles pas dans leurs malles de grenier ? Il serait sympathique de pouvoir les faire connaître.

---------------------------------

Encore une fois, tous nos remerciements à Pierre LECCIA dont les recherches publiées sur Geneanet permettent de retrouver facilement les identités et les liens familiaux des Poggiolais d’autrefois.

---------------------------------

Repost 0
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 18:00

« Vico Sagone. Regards sur une terre et des hommes » est le grand succès de cet été. Cet ouvrage, qui est riche de renseignements complets et souvent inédits sur l’histoire et le patrimoine de ces deux cités, est d’accès facile grâce à sa présentation en nombreux chapitres écrits par les dix-huit collaborateurs. Il est également d’un prix modeste par rapport à son nombre de pages.

« Corse-Matin » a publié le 24 août un entretien avec Jean-Louis Arrighi, un des coordinateurs du projet.

Une nouvelle présentation du livre aura lieu à Letia le 17 septembre.

Le succès du livre sur Vico
Le succès du livre sur Vico
Repost 0
9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 18:00

Comme chaque été, votre blog prend un peu de vacances.

Il reprendra ses activités autour du 25 août.

En attendant, profitez du bon air.

Photo extraite du site http://www.journaldugeek.com

Photo extraite du site http://www.journaldugeek.com

Et, surtout, si vous êtes à Poggiolo,

Venez participer à la Saint Roch.

 

Messe et procession mardi 16 août à 18h.

 

Des jeux pour enfants seront organisés le 17 août.

Un petit repos pour le blog des Poggiolais
Repost 0
8 août 2016 1 08 /08 /août /2016 18:00

 Le 20 août, à 18 heure, dans l’église Saint Roch de Letia, Jean Joseph Franchi, ancien directeur de la revue en langue corse «Rigiru» chroniqueur sur la Radio RCFM, écrivain et poète, qui a publié une quinzaine d'ouvrages dont quelques-uns sur les contes corses, interviendra sur le sujet suivant :

 

Les contes corses, du Particulier à l'Universel.

Les contes corses au programme de Letia-Catena

Jean Joseph FRANCHI a enregistré plusieurs contes qui peuvent être vus sur Youtube :

Repost 0
30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 18:00

Depuis la fondation du Couvent Saint François d’Assise à VICO par les Franciscains en 1481 la fête de Notre Dame des Anges a toujours été célébrée, d’abord par les Franciscains (jusqu’à la Révolution Française) et ensuite à partir de 1835 par les Oblats de Marie Immaculée ( sauf entre 1905 et 1935); c’est A PRIZIUNCULA qui a lieu le 2 août.

La Portioncule (Porziuncola en italien) est la chapelle qu’a reconstruite François d’Assise en 1209, où il a fondé son ordre des Frères mineurs, où se sont réunis les premiers chapitres généraux OFM et où il est mort.

 

La Portioncule à Assise.

La Portioncule à Assise.

A Vico, en cette année de la MISERICORDE, tous les groupes présents autour du Couvent St François ont voulu redonner une vigueur nouvelle à cette célébration.

 

AU COUVENT SAINT FRANCOIS DE VICO

1er et 2 août 2016 : «Va et répare mon Eglise !»

Tous acteurs de la Miséricorde.

*Lundi 1er août :

18h :

Rencontre des Confréries avec l’Abbé Jean Yves COEROLI, Vicaire Général.

21h30:

Procession des Confréries (de l’église Sainte Marie de Vico au Couvent St François)

23h: chants polyphoniques religieux et profanes

 

* Mardi 2 août :

• 10h30 :

Grand’messe présidée par le Père Michel BRUNE o.m.i

• 11h30 :

Apéritif offert à tous. Tombola.

Vente de gâteaux, confitures, liqueurs….

 

Participez à la Priziuncula
Repost 0
21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 18:01

A Ajaccio, la place Foch (dite le plus souvent place des Palmiers) accueille, comme chaque année depuis plus de dix ans, les tréteaux de l’Association des Editeurs de Corse pour les Journées du Livre corse.

La manifestation se déroulera vendredi 22 juillet à partir de 17 h.

Elle est organisée avec le concours de la municipalité d’Ajaccio. Une occasion unique pour le public estival de découvrir toutes les nouveautés de l’édition corse et de venir à la rencontre de très nombreux auteurs, à l’occasion du shopping de nuit, jusqu’à une heure tardive de la soirée.

L'ouvrage "Vico-Sagone Regards sur une terre et des hommes" sera présent sur le stand de l’éditeur Alain PIAZZOLA.

La journée des éditeurs
La journée des éditeurs

Pour ceux qui désirent se le procurer et ne pourront être à Ajaccio, le livre sera en vente à la soirée de clôture du Festival 'Sorru in Musica" au Couvent de Vico et il peut être commandé par internet à l’adresse :

http://www.decitre.fr/livres/vico-sagone-9782364790445.html

Repost 0
16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 18:19

Un col est un lieu de passage dans la montagne. Ainsi, le col de Sorru est important pour notre micro-région, qui formait la pieve de Sorru in sù, car il pemet la communication avec Vico, puis avec la côte.

 

Mais l’ancien canton de Soccia ne forme pas un véritable cul-de-sac. Par d’autres passages, on peut joindre le Niolu ou Corte. Quelques kilomètres de route avaient été tracés autrefois mais les travaux s’arrêtèrent par manque d’argent et d’intérêt. Certaines mauvaises langues (mais ce sont des mauvaises langues) disent même que la famille Giacobbi s’y était opposée car son fief de Venaco aurait nui d’une circulation trop importante.

Pour passer de l’autre côté du Tretorre et descendre dans le Cruzzini, il existe des sentiers. Depuis Guagno, on peut passer par le col de Missicella (ou de Messicella) ou celui de Campu d’Occhiu. De Poggiolo, on peut monter à travers la forêt de Libbio.

Missicella, trait d’union entre les villages

Un col peut être un lieu d’affrontement. Dans les légendes corses, Missicella était l’endroit où se battaient les mazzeri de Guagno et de Pastricciola dans la nuit du 31 juillet.

Ce sujet est développé dans l’article « Les légendes de chez nous (4/7): la nuit des mazzeri »

 

Un col est également un lieu de rencontre et d’échange. Missicella l’a été et vient de l’être de nouveau comme le montre l’article publié dans «Corse-Matin» de mercredi 15 juin. Une journée de spuntinu et d’échange de souvenirs (comme sur les « petites messe » qui y furent dites jusqu’en 1923) s’est déroulée dimanche 12 juin entre habitants de Guagno et du Cruzinu.

Le détail peut être lu sur l’article qui est reproduit ci-dessous (cliquer pour l’agrandir).

Missicella, trait d’union entre les villages
Repost 0
5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 18:15

Retrouver sa généalogie est complexe pour différentes raisons, notamment le manque ou l'imprécision des documents. A Poggiolo, comme dans toute la Corse, l'utilisation du même prénom par plusieurs générations est une difficulté. Les homonymies demandent des vérifications soigneuses. En effet, les Jean, Antoine, François, Marie sont extrêmement nombreux.

Mais chaque famille a également ses prénoms préférés qui sont beaucoup moins donnés dans d'autres.

Ainsi, plusieurs CECCALDI ont eu (et ont encore) le prénom Valere.

Chez les PINELLI, Laurent a été plusieurs fois utilisé.

 

La famille FRANCESCHETTI a eu une préférence pour PHILIPPE.

Parmi les descendants de Lorenzo, premier membre connu de la famille, qui vivait entre 1640 et 1671, les recherches ont permis de savoir qu'il y a eu:

- trois enfants qui n'ont vécu que quelques mois: Philippe (1857), Philippe Antoine (1859-1860) et Ours Philippe Antoine (1865)

- Filippo Antonio (1807-1836), fils d'Anton Francesco (vers 1733-1818)

-Philippe-Antoine (1840-1924), fils d'Antoine-François (1811-1885). Il fut prêtre.

Les prénoms préférés des familles

- Philippe (1857-1921), fils de Jean-Antoine (1831-1922). Il fit carrière dans l'armée et obtint la médaille militaire en 1889.

Les prénoms préférés des familles

- Philippe Antoine Pascal, dit Filippone (1901-1970), fils du Philippe précédent et frère de Jean-Antoine (1897-1987). Il fut fonctionnaire municipal à Marseille. Militant socialiste, il présida l'Amicale laïque de la Blancarde, créée par son oncle Philippe CERATI (voir l'article "La réponse à la devinette guagnaise"), et participa à la Résistance au sein des Milices Socialistes.

Filippone pendant son service militaire.

Filippone pendant son service militaire.

- Philippe (1922-1996), fils de Jean-Antoine (1897-1987), et dont la biographie a été publiée dans l'article "Souvenir de Philippe Franceschetti".

Les prénoms préférés des familles

Donc, huit Philippe FRANCESCHETTI ont existé.

Un neuvième Philippe FRANCESCHETTI, né en 1978, fils de Michel,  vit actuellement sur le continent.

Les prénoms préférés des familles
Repost 0
28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 18:00

Les ruines de la cathédrale Saint Appien sont, avec sa tour génoise, un des symboles de Sagone.

Son clocher est également bien connu. Autrefois, il était bien visible de la route ou de la mer, comme le montre cette carte postale qui a presque un siècle.

Le clocher de Sagone est menacé

Maintenant, sur cette photo du même endroit publiée sur Google, les plantations d’arbres et les villas cachent l’édifice.

Le clocher de Sagone est menacé

Le beffroi s’aperçoit encore depuis la route à l’embranchement des routes de Vico et de Cargese.

Le clocher de Sagone est menacé

Ce clocher est en danger. N’ayant jamais été restauré depuis sa construction au milieu du XIXème siècle, il «voit aujourd’hui sa façade se fissurer ; son beffroi menace de s’effondrer tandis qu’une des cloches s’est déjà détachée et a subi de gros dégâts», comme l’indique le site de la mairie de Vico.

La commune présidée par François COLONNA vient de lancer un programme de restauration complété par une souscription populaire pilotée par la Fondation du Patrimoine. Pour en savoir plus sur ce projet, connectez-vous au site de la Fondation Patrimoine en cliquant ICI.

Vous saurez aussi pourquoi Sagone a un clocher sans véritable église.

 

Un bon de souscription est disponible ci-dessous.

Repost 0
14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 18:00
ND de Lavasina (commune de Brando)

ND de Lavasina (commune de Brando)

En cette année de la Miséricorde, le secteur pastoral Deux Sorru-Sevi in Grentu et l'Association des Amis du Couvent organisent un pèlerinage pour le passage de la Porte Sainte à Notre Dame de Lavasina, le dimanche 1er mai.

Départs:

     - de Sagone (parking du Spar) 7h15

     - de Vico (devant le monument aux morts) 7h30

     - de l'embranchement d'Evisa 7h45.

Participation: 20€ par personne.

Programme:

     -11h: messe

     -12h30: repas tiré du sac (dans une salle prévue à cet effet)

     -16h: retour.

Inscriptions auprès de la Communauté OMI (06 47 36 72 96) ou auprès de Marcelle Paoli (06 75 43 82 35) jusqu'au 24 avril.

 

Pour avoir des renseignements sur le sanctuaire de Lavasina, suivre le lien: http://www.curagiu.com/lavasina.htm

A Lavasina le 1er mai
Repost 0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

La vidéothèque poggiolaise

La vidéothèque poggiolaise
Les films et les photos de famille et de vacances deviennent tous, au bout de quelques années, des documents historiques  qui montrent comment les diverses générations ont vécu.
Plusieurs films des décennies 60 et 70 à Poggiolo sont visibles sur DAILYMOTION (http://www.dailymotion.com/michelfran).
Cherchez dans vos greniers si vous n'avez pas des documents à faire connaître à la communauté poggiolaise.

Recherche

qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Le calendrier poggiolais

 

Début des vacances d'été: samedi 8 juillet midi.

Festival Sorru in Musica: du 21 au 30 juillet.

Fête de saint Roch: mercredi 16 août.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907