Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 01:18
La polenta ou "pulenta", de châtaigne se substituait jadis souvent au pain. C'est une bouillie que l'on confectionne avec de la farine de châtaigne et que l'on mange en tranches chaudes ou revenues à l'huile, voire grillées.
La préparer est tout un art que nos ancêtres se transmettaient de génération en génération. Ces traditions ne devant pas disparaître, Jean-Silius PAOLI, qui a travaillé sur ces questions et qui a recuelli les savoir-faire familiaux, a très volontiers accepté la proposition des CALDERONI. En août dernier, il a réalisé une démonstration qui a été photographiée par Joël.
Nous vous offrons le diaporama qui en est résulté. En souhaitant que chacun applique  ces conseils.



Si vous suivez bien la leçon de Jean-Silius, vous n'aurez pas le résultat évoqué par Alphonse DAUDET dans "Les Contes du Lundi":
<< La côte corse, un soir de novembre. - Nous abordons sous la grande pluie dans un pays complètement désert. Des charbonniers lucquois nous font une place à leur feu ; puis un berger indigène, une espèce de sauvage tout habillé de peau de bouc, nous invite à venir manger la polenta dans sa cabane. Nous entrons, courbés, rapetissés, dans une hutte où l'on ne peut se tenir debout. Au milieu, des brins de bois vert s'allument entre quatre pierres noires. La fumée qui s'échappe de là monte vers le trou percé à la hutte, puis se répand partout, rabattue par la pluie et le vent. Une petite lampe - le caleil provençal - ouvre un oeil timide dans cet air étouffé. Une femme, des enfants apparaissent de temps en temps quand la fumée s'éclaircit, et tout au fond un porc grogne. On distingue des débris de naufrage, un banc fait avec des morceaux de navires, une caisse de bois avec des lettres de roulage, une tête de sirène en bois peint arrachée à quelque proue, toute lavée d'eau de mer.
La polenta est affreuse. Les châtaignes mal écrasées ont un goût moisi ; on dirait qu'elles ont séjourné longtemps sous les arbres, en pleine pluie. Le bruccio national vient après, avec son goût sauvage qui fait rêver de chèvres vagabondes... Nous sommes ici en pleine misère italienne. Pas de maison, l'abri. Le climat est si beau, la vie si facile ! Rien qu'une niche pour les jours de grande pluie. Et alors qu'importe la fumée, la lampe mourante, puisqu'il est convenu que le toit, c'est la prison et qu'on ne vit bien qu'en plein soleil ? >>

Quant à l'opinion (non étayée) d'un article paru en 1893 dans le
 Bulletin de la Société de géographie de Tours, il vaut mieux  oublier son auteur.



Repost 0
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 07:45
Le jour de la fête de saint Roch, à savoir le 16 août,  est un des points d'orgue de l'année à Poggiolo.
C'est un moment de religiosité mais aussi de marque d'attachement à la tradition et d'occasion de rassembler la communauté poggiolaise.
Après la messe, la statue du saint est sortie de la chapelle qui lui est dédiée, au centre du village, pour une procession. Le trajet a varié certaines fois mais il consiste le plus souvent à descendre la stretta jusqu'à la route départementale, puis à suivre celle-ci pour retrouver la stretta et terminer la boucle à la chapelle.

Saint Roch était originaire de Montpellier mais il est très honoré en Corse et dans tout le bassin méditerranéen (les pages qui lui sont consacrées sur internet sont innombrables) car il est invoqué pour combattre la peste et les épidémies. Sera-t-il utile contre la pandémie de grippe qui est annoncée par tous les médias?
Pour connaître la vie du saint, cliquez ICI ou LÀ.
La procession va au rythme des
porteurs du brancard auquel la statue est attachée (et qui doivent bien sûr se relayer régulièrement) pendant que l'on récite des prières ou que l'on entonne l'hymne de saint Roch. Le trajet est ponctué par plusieurs haltes où ont lieu des lectures.
Un reportage de cette procession a été mis en ligne et il peut être consulté ci-dessous.

L'hymne à la Vierge conclue toute cérémonie importante à Poggiolo comme dans chaque village corse.

Obligatoirement, un apéritif est nécessaire pour se reposer et prolonger la journée par un moment plus convivial.


Les reportages sur les Saint Roch de 1995, 1997, 2000, 2001, 2003 et 2008 sont disponibles sur la
VIDÉOTHÈQUE POGGIOLAISE.

Repost 0
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 00:05
Le traditionnel pèlerinage à Saint Elisée est annoncé dans le  "Corse-Matin" de mardi 25 août:

"Le 29 août de chaque année est l'occasion pour toute une population des villages de Sorru in Sù et de la région de se retrouver à Orto, pour célébrer dans la ferveur, la convivialité, la grande fête de Sant'Eliseo. des centaines de pèlerins rejoignent à pieds, à dos d'âne ou de chevaux la chapelle sur le chemin du lac de Crena, à plus de 1.200 mètres d'altitude.
La messe y sera célébrée à 10 h 30 par les pères oblats du couvent Saint François de Vico. Elle sera chantée par la chorale des jeunes Ortigais. Cette messe en plein air est un moment fort de la journée.
Après la procession, grandiose dans ce site que représentent les aiguilles rocheuses d'Orto, le traditionnel apéritif autour de la fontaine est programmé vers 12 h 30.
Il sera suivi du repas tiré du sac pris sous les pins. Les plus courageux termineront l'après-midi au lac de Crena, que l'on visite et revisite sans jamais se lasser.

Dans la soirée, c'est le grand bal clôturant les festivités de l'été qui marquera, à Orto, le final d'une journée qui s'annonce extraordinaire".

                                                Le Mont St Elisée                                                    
La chapelle















La cérémonie



La vue jusqu'à la mer

Photos extraites des sites http://orto2a.site.voila.fr/index.jhtml et http://ortu.free.fr/Elysee.htm

Pour connaître la vie de saint Elisée, cliquez ICI.

Et pour les paroles de son cantique, c'est LÀ.
Repost 0
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 06:01

Ils étaient bien étonnés, pour ne pas dire héberlués, les randonneurs qui venaient, dimanche  26 juillet, entre 11 h et midi, d'entamer leur ascension vers le lac de Crena. Tout près de la croix, ils se sont trouvés au milieu d'une messe célébrée sur le chemin. Il fallait les voir hésiter, ralentir et passer très respectueusement, ou accélérer le pas pour s'éloigner de ce lieu insolite. Les cérémonies religieuses sur les lieux élevés ne sont pas rares. Elle se déroulent plutôt dans des chapelles (St Elisée, col de Sorru). Dans le cas présent, le lieu est en plein air mais la messe a lieu au pied de la croix qui domine Soccia (a Croce Maio), chaque dernier dimanche de juillet. Il en est ainsi depuis 1988, année où l'ancienne croix a été remplacée par l'actuelle croix métallique, constituée par des morceaux de canalisation restant de la construction de la micro-centrale hydroélectrique.
Excursionnistes, n'ayez pas peur. Vous ne pouvez être troublés qu'un jour par an.

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Patrimoine et traditions
commenter cet article
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 06:54
Le 16 août, fête de saint Roch, est à Poggiolo l'occasion d'avoir une messe, une procession et diverses animations. Tous participent à ce moment de réunion religieuse et identitaire. Au fil des ans, des visages disparaissent, d'autres prennent leur place. L'itinéraire change parfois. Les animations sont plus ou moins variées.
Un moyen de s'en rendre compte est de visionner et de comparer les films diffusés par la vidéothèque poggiolaise à la fois sur Youtube et sur Dalymotion.
On y trouve les reportages des années 1995, 1997, 2000, 2001, 2003 et 2008 (3 films pour cette seule année).
Retrouvez-les aux adresses:
http://www.dailymotion.com/michelfran
ou
http://www.youtube.com/michelpog
... et si vous avez des images d'autres années, anciennes comme récentes, signalez-le afin que chacun puisse en profiter.
Repost 0
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 23:54
Entre le 3 et  le 13 août, les Pères Oblats du couvent Saint François de Vico pourront venir à Poggiolo et Guagno-les-Bains pour la bénédiction des maisons. Autres villages de Sorrù in Sù, Soccia est prévu pour le 6 juillet, Orto et Guagno à partir du 25 juillet. Le numéro de juillet de "INSEME" donne le calendrier complet pour le canton.
Pour plus de précisions et prendre rendez-vous, vous pouvez vous adresser à l’un des membres de votre Conseil Paroissial.
Cette cérémonie a désormais lieu en été, à un moment où presque toutes les maisons sont ouvertes. Mais, dans la tradition, cet exorcisme destiné à protéger les habitations des mauvais génies par l'aspersion (spergiata) d'eau bénite avait lieu lors du Samedi Saint. Ce jour-là, avait lieu la "pulizia di Pasqua", le grand nettoyage des maisons, qui est décrit dans le texte suivant, extrait de "Almanach de la mémoire et des coutumes de la Corse" par Claire TIÉVANT et Lucie DESIDERI (Albin Michel).

"Le samedi saint est, entre la mort du Christ et sa résurrection, un jour d'attente, notamment marqué par des bénédictions et des fêtes. ... Les fenêtres des maisons sont largement ouvertes et dans les foyers, on accomplit une série de gestes pour "chasser la misère et le diable": les femmes bougent tous les meubles, elles les touchent ou les tapent avec des baguettes en bois. Ainsi remuée et libérée des forces mauvaises, la demeure pourra, l'après-midi, être bénie. C'est en effet l'après-midi du samedi saint que le prêtre procède à la bénédiction des maisons. En guise de contre-don, on lui offrait jadis des provisions de bouche (œuf, jambon et fromages de brebis)."

Préparez-vous!
Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Patrimoine et traditions
commenter cet article
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 22:43
Nombreux sont ceux qui passent au col de Sorrù sans faire attention à la bâtisse blanche qui est sur le bord de la route. Autrefois, chaque  voyageur faisait au moins le signe de la croix en l'honneur de la Vierge car il s'agit bien d'une chapelle dédiée à Notre Dame de Lavasina.
Il est vrai que pratiquement chaque col comporte une chapelle, une croix ou un oratoire.
Haut de 624 mètres, le col de Sorro (ou Bocca di Sorrù) marquait autrefois la limite entre les pièves de Sorrù in Sù et de Sorrù in Giù, pièves qui donnèrent deux cantons avant le regroupement qui créa les DEUX-SORRÙ.
Mais, en fait, ce col est entièrement compris dans la commune de MURZU. Celle d'U PIGHJOLU ne commence que 2 kilomètres plus bas, à 507 m d'altitude, au pont qui enjambe le Rioseccu.
La route reliant Vico au Bocca di Sorru était une route nationale française, la Nationale 849a ou RN 849a. Suite à la réforme de 1972, elle a été déclassée en RD 23.


Au col lui-même, se trouve donc une chapelle construite par François PASTINELLI en 1887, sur l'emplacement d'une église plus ancienne. Elle est dédiée à Notre-Dame de LAVASINA, sanctuaire proche de Bastia qui a un grand prestige en Corse.
Pour des renseignements sur LAVASINA, cliquez ICI et ICI.
La chapelle contient ainsi une statue de "N. D. de LAVASINA de SORRO"(inscription que l'on aperçoit dans le diaporama de cet article).
Propriété privée, ce bâtiment, qui comprend aussi un logement, est entretenu par les familles COLONNA, LECA et  CIPRIANI, descendantes du fondateur.
Traditionnellement, une messe est célébrée le 8 septembre, à l’occasion de la Nativité de la Vierge Marie, pour ceux qui ne peuvent aller au pélerinage qui a lieu ce jour-là à Lavasina.
Une autre occasion est fournie le 22 mai, anniversaire de l'inauguration de la chapelle. La messe est dite par un oblat du couvent de Vico puis les participants se retrouvent autour d'un apéritif offert par les familles propriétaires. Cette année, la cérémonie, célébrée par le Père Dominique, a eu lieu dimanche 24 mai, à la place de la messe prévue initialement au village.
Le diaporama vous présente quelques images de ce rendez-vous traditionnel.
 
Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Patrimoine et traditions
commenter cet article
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 20:34
La semaine dernière, Toto CANAVELLI et son épouse Josiane ont inauguré leur nouveau four et ont pu régaler leurs amis avec force pizzas.
La toute dernière  construction poggiolaise se trouve au bord de la route, jouxtant leur habitation. Elle s'intègre bien dans le paysage et elle a aussi l'originalité d'utiliser sur son côté droit une roue de meule. Or, nous sommes ici au Fragnu, ce qui signifie "moulin à huile". Mais la pièce utilisée ici n'a pas joué ce  rôle car elle comporte un défaut:  ses faces inférieure et supérieure ne sont pas parallèles.
Toto et Josiane  sont donc à la fois au four et au moulin.
Leur réalisation est visible dans le diaporama ci-dessous qui montre aussi des photos de divers fours  présents dans le village (attention: ne pas s'impatienter si le démarrage est un peu lent).
Pour voir comment fonctionne un four corse,  regardez la vidéo qui suit et qui est le reportage réalisé à la Toussaint 2008 par Thierry CALDERONI. La cuisson des bastelles au "petit four" de Philippe et Hélène DUBREUIL est très bien montrée.

Fours de Poggiolo - Faire un diaporama

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Patrimoine et traditions
commenter cet article
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 14:21

Le 15 août est le jour de l'Assomption de Marie. La procession réunissait autrefois pratiquement tout le village, dans un ordre bien précis comme le montre ce film datant de 1966. Elle a été maintenant totalement évincée par la procession de la Saint Roch, à qui est dédiée la chapelle du centre de Poggiolo et dont (hasard du calendrier) la fête est le 16 août.

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

La vidéothèque poggiolaise

La vidéothèque poggiolaise
Les films et les photos de famille et de vacances deviennent tous, au bout de quelques années, des documents historiques  qui montrent comment les diverses générations ont vécu.
Plusieurs films des décennies 60 et 70 à Poggiolo sont visibles sur DAILYMOTION (http://www.dailymotion.com/michelfran).
Cherchez dans vos greniers si vous n'avez pas des documents à faire connaître à la communauté poggiolaise.

Recherche

qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Le calendrier poggiolais

 

Début des vacances d'été: samedi 8 juillet midi.

Festival Sorru in Musica: du 21 au 30 juillet.

Fête de saint Roch: mercredi 16 août.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907