Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 décembre 2019 3 04 /12 /décembre /2019 17:59

La cérémonie d'hommage à des soldats français morts au combat est toujours poignante, d'autant qu'elle peut s'organiser très vite après le décès et que les moyens modernes de transport permettent un rapatriement rapide des corps. L'émotion en est encore plus forte.

 

cour des Invalides 2 décembre 2019 (photo THIBAULT CAMUS/AFP)

cour des Invalides 2 décembre 2019 (photo THIBAULT CAMUS/AFP)

 

Il n'en a pas toujours été ainsi. Pendant longtemps, les cadavres jonchant les champs de bataille étaient ensevelis sur place, sauf pour quelques grands généraux.

 

Avec la première guerre mondiale, des nécropoles et des ossuaires rassemblèrent les restes de nombreux soldats. Mais des familles voulaient que leur enfants reposent dans leur ville ou village d'origine. De nombreux transports furent organisés mais il fallut du temps.

 

 

Ainsi, ce fut le cas pour au moins un Poggiolais qui est mentionné dans un journal quotidien. "Le Petit Marseillais" du 12 juin 1922 contient un encadré intitulé "Le Retour de nos Morts Glorieux". il annonce que, ce jour-là, le navire "Liamone" doit partir pour la Corse avec les cercueils de vingt-cinq soldats insulaires provenant de Creil et d'Orient.

 

Le retour des morts à Poggiolo

 

Le dernier nom de la liste est "Desanti Jean, sergent, Poggiolo".

 

Il s'agit de Jean Toussaint DESANTI, fils de François-Marie DESANTI (1865-1902) et de son épouse Françoise COLONNA (1868-1942). Il est né le 29 avril 1892 à Poggiolo.

 

Alors que, comme beaucoup de Sorrinesi, il habitait en Tunisie, il s'engagea dans l'armée à l'âge du service militaire. Le 18 mars 1913, il entra au 4e régiment de marche des tirailleurs algériens. Il devint sergent au début de la guerre, le 12 septembre 1914.

 

Mais, quelques semaines plus tard, le 2 octobre 1914, il mourut au combat à Crouy, dans la Somme. Il fut le quatrième des trente Poggiolais victimes de cette guerre. Il est inscrit sur le monument aux morts de Poggiolo sous l'identité de "DESANTI JEAN" et il lui est donné le grade de "sergent major" au lieu de "sergent".

 

Photo Michel Franceschetti

Photo Michel Franceschetti

 

Son corps, placé dans la nécropole de Creil, fut ramené par train jusqu'à Marseille le 11 juin 1922 et embarqué le 12 pour être inhumé dans son village de naissance presque huit ans après son décès.

 

Un cœur gravé signale toujours sa présence.

 

Photo Michel Franceschetti

Photo Michel Franceschetti

 

D'autres familles durent attendre pour voir revenir les cendres de leurs héros.

 

Ce ne fut pas spécifique à 1914-1918. A la fin de la seconde guerre mondiale, plusieurs années furent nécessaires avant le retour du corps de Marc Jean OTTAVY, mort le 19 novembre 1944 à Pont-de-Roide (Doubs) où il fut d'abord inhumé. Sa tombe fut entretenue par une famille de cette commune jusqu'à ce que le transfert vers le caveau familial à Poggiolo put être organisé.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2019 7 01 /12 /décembre /2019 06:59
Deuil à Guagno-les-Bains

Toutes nos condoléances.

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2019 3 30 /10 /octobre /2019 18:00

 

A Marseille, un chantier dans le quartier Blancarde avait provoqué des inquiétudes sur le devenir du jardin Philippe CERATI et de la plaque portant le nom de cet adjoint, d'origine guagnaise, au maire de la cité phocéenne. Voir l'article "Cerati n'est pas tranquille".

 

Philippe sera préservé et embelli

 

En réponse à la demande de Michel FRANCESCHETTI, Madame Marine PUSTORINO, maire des 4e et 5e arrondissements, a envoyé une lettre pour préciser la nature des travaux et pour assurer que la plaque émaillée sera conservée. Les dates de naissance et de décès de Philippe CERATI seront peut-être ajoutées.

 

Merci à Madame le Maire pour l'intérêt qu'elle a manifesté à cette question.

 

Philippe sera préservé et embelli
Partager cet article
Repost0
29 octobre 2019 2 29 /10 /octobre /2019 18:00

 

Après Rose, le mois d'octobre a vu fleurir une autre fleur dans une famille poggiolaise.

 

Le 10 octobre, est née la ravissante Capucine, fille de Marie-Line et Renaud MANOURY et petite-fille de Dominique TEYSSEDOU-CHENEL.

 

Le mois des fleurs poggiolaises

 

Sa sœur Augustine est très heureuse de veiller sur le bébé.

 

Le mois des fleurs poggiolaises

 

Petit rappel: Dominique TEYSSEDOU-CHENEL, qui est bien connue au village, a fait l'acquisition l'an dernier de la maison située en face de la salle des fêtes (voir l'article publié à ce sujet).

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2019 1 28 /10 /octobre /2019 12:15
Une fille chez les Orazy

Nous avons omis d'annoncer la naissance le 2 octobre de ROSE ORAZY, fille de Valentine et Christophe (dont le mariage a eu lieu le 3 novembre 2018) et petite-fille de Monique et François.

Quand elle a vu le jour, elle pesait 2,575 kilos et mesurait 50,5 cm.

Elle est très mignonne et souriante.

Toutes nos félicitations à ses parents et grands-parents.

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2019 4 17 /10 /octobre /2019 18:00

Avis publié dans "Corse-Matin" du jeudi 17 octobre.

Remerciements de la famille Colonna
Partager cet article
Repost0
8 octobre 2019 2 08 /10 /octobre /2019 18:00

La recherche des ancêtres est une activité qui a beaucoup de succès. Mais les difficultés peuvent rebuter les débutants, surtout pour les familles corses.

Nous pouvons donc saluer la parution du numéro 244 (octobre-novembre 2019) de "La Revue Française de Généalogie" qui consacre un dossier aux particularités de la Corse.

 

 

Une aide précieuse pour les généalogistes corses

L’organisation du Congrès national de généalogie à Ajaccio offre l’occasion pour cette revue de dresser une photographie des particularités généalogiques et archivistiques de la Corse.

 

Ainsi, on tord le cou à la légende selon laquelle il n'existait pas de patronymes en Corse avant 1769.

 

La revue met en avant des particularités comme les traités de paix entre les familles pour mettre fin à une vendetta.

 

Tony LEPORATI donne les significations des abréviations les plus courantes 

- Fu': personne décédée

- Spurio: enfant illégitime

- Avo: grand-père

- N. Nob. n.: noble

- Cap.: capitano

- Ms: messer

- Sig. (Signor): monsieur

 

Une place est évidemment faite aux archives italiennes (et pas seulement génoises) et aux archives mises en ligne par le département.

Le plus ancien document d'état-civil de Poggiolo: actes de baptême de 1739.  Cliquez dessus pour l'agrandir.

Le plus ancien document d'état-civil de Poggiolo: actes de baptême de 1739. Cliquez dessus pour l'agrandir.

 

 

Depuis 40 ans, La Revue française de Généalogie est le partenaire des généalogistes. Elle apporte méthodes et conseils pour les guider précisément dans leurs recherches.

Elle est disponible chez les marchands de journaux au prix de 5,90 € ou sur le site de la revue.

 

 

Sommaire de ce numéro:

MAGAZINE

 

Grand angle • Le casse-tête des noms de lieux qui changent

La réforme territoriale modifie et crée de nombreux toponymes de manière heureuse… ou malheureuse. Comment se sont opérés ces changements et quels impacts pour le généalogiste ?

Portrait • Sylvain Athénour

Responsable FamilySearch des projets pour l’Europe francophone

L’homme-orchestre de la numérisation mormone

Avec Sylvain Athénour, FamilySearch dispose d’une carte maîtresse dans les discussions à mener avec les services d’Archives. Chargé de négocier et suivre les projets de numérisation en France et en Europe francophone, ce Toulousain, discret mais efficace, enchaîne les initiatives dans les Hautes-Alpes, en Seine-Saint-Denis, dans le Gers ou encore à Paris.

 

Vous avez le droit : La communicabilité des documents électoraux • Echos du monde • Simplifier l’accès aux instruments de recherche

 

METHODES & RESSOURCES

 

Grand angle • Les recherches généalogiques en Corse

L’organisation du Congrès national de généalogie à Ajaccio nous offre l’occasion de dresser une photographie des particularités généalogiques et archivistiques de la Corse.

 

Les cas pratiques de Jean-Louis Beaucarnot • L’identité mystérieuse révélée par un accident

Une légende familiale, un petit papier encadré de noir… Voici de quoi titiller l’intérêt d’un jeune généalogiste de 30 ans, curieux d’identifier la femme qui aurait été la bien-aimée de son aïeul. C’est un pari gagné grâce aux arbres en ligne, à la presse ancienne et aux possibilités offertes par les formulaires de recherche.

 

Bon à savoir • Comment calculer un lien de parenté ?

En généalogie, on le répète à l’envi : « nous sommes tous cousins ». Oui, mais encore ? Dans quelle mesure ? La parenté est la clef de voûte de la généalogie puisque toute quête de ses aïeux vise à établir les liens de parenté entre différents individus. D’où la nécessité de bien appréhender cette notion et de savoir définir sans ambigüité le degré de parenté entre deux personnes.

 

Nos spécialistes vous répondent

 

Paléographie • écritures manuscrites imprimées

Double dose pour ce numéro avec ces deux extraits l’un d’un manuscrit l’autre d’un livre imprimé. Ils permettent de constater que le passage de l’écriture scripturale vers l’imprimerie ne s’est pas faite sans tâtonnement.

 

Repères historiques • Le Bon-Pasteur : refuges pour filles turbulentes

Jugées de mauvaises mœurs, orphelines ou en danger dans leur famille, nombre de jeunes filles furent accueillies dans des refuges tenus par des religieuses. Ce furent prières, travail et brimades qui composèrent le quotidien de ces pensionnaires.

 

Le testament, décrypter généalogique

 

BOITE À OUTILS

 

Grand angle • Le cru 2020 de Généatique

Comme chaque année, le CDIP profite de l’arrivée de l’automne pour sortir la nouvelle version de son logiciel de saisie familiale, Généatique. Présentation des innovations et améliorations majeures qui faciliteront à coup sûr le travail généalogique.

 

Heredis 2020 mise sur la localisation

 

Les noms de famille par Pierre-Gabriel Gonzalez

ALAPHILIPPE, CLÉRY, BERLIOZ VERDET, BOILOT, CASTEUBLE, CHAMOUILLET, KARST, LARDON, MANGIN, PARIS, VANAKER

 

Auteurs : Laurence Abensur-Hazan, Pierre-Valéry Archassal, Gabriel Audisio, Jean-Yves Baxter, Jean-Louis Beaucarnot, Marie Cappart, Pierre-Gabriel Gonzalez, Tony Leporati, Guillaume de Morant, Tony Neulat, Brigitte Rochelandet, Frédéric Ville

  • Nombre de pages : 68
  • Date d'édition : Octobre 2019

 

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2019 6 21 /09 /septembre /2019 18:01

 

Avec toutes nos condoléances.

 

Avis de décès de Toussaint Colonna
Avis de décès de Toussaint Colonna

 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2019 4 12 /09 /septembre /2019 18:00

Vous avez apprécié la recette des frappe poggiolaises dans l'article précédent.

 

Le blog des Poggiolais a déjà publié des vidéos pour deux autres spécialités culinaires: la pulenta et les bastelle.

 

Regardez, appliquez les recettes... et dégustez !

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2019 2 10 /09 /septembre /2019 17:44

 

Parmi les spécialités de la cuisine corse, les frappe sont toujours appréciées. Ces beignets accompagnent les fêtes et les moments joyeux.  

 

Plat de frappe à Poggiolo (fête de St Roch 2008). Photo Michel Franceschetti.

Plat de frappe à Poggiolo (fête de St Roch 2008). Photo Michel Franceschetti.

 

Comme pour toutes les spécialités insulaires, il existe plusieurs variantes dans leur recette.

 

Aujourd'hui, les familles CALDERONI et FRANCESCHETTI vous proposent les frappe à la poggiolaise.

 

Deux originalités:

- le parfum ne se fait pas avec du rhum, du citron ou de l'orange mais au pastis (on est à Poggiolo!)

- la pâte ne se découpe pas en simples triangles comme souvent, mais en rectangles qui sont ensuite noués.

 

Le diaporama suivant vous montrera tout.

 

Merci à Monique FRANCESCHETTI qui a recueilli l'expérience des anciens et à Thierry CALDERONI qui a réalisé les photos.

 

 

Régalez-vous !

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

 

Lisez "INSEME" de juillet en cliquant sur l'image:

--------------------------------------

 

Le marché de Vico:

Le mardi soir place Casanelli (place de la fontaine) de 19h à 23h

Le mercredi matin place de l’ancienne mairie de 9h à 13h

 

- Mardi 16 août:

fête de Saint Roch à Poggiolo à 18 heures.

- Samedi 20 août:

jeux d'enfants à Poggiolo

- Lundi 29 août: fête de Saint Elisée.

- Dimanche 25  septembre:

u Mele in Festa à Murzo.

 

-----------------
 

 

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907