Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2022 6 01 /01 /janvier /2022 02:35

 

Meilleurs vœux pour 2022.

 

Bon capu d'annu
Partager cet article
Repost0
27 décembre 2021 1 27 /12 /décembre /2021 07:18
Un petit arrêt

 

Entre Noël et le jour de l'an, le blog des Poggiolais va s'octroyer un moment de repos.

 

Retour le 1er janvier.

 

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2021 6 25 /12 /décembre /2021 20:11

Quoi de plus normal en période de Noël que de demander à Monseigneur François BUSTILLO ce qui signifie Noël dans le monde d'aujourd'hui?

L'entretien de l'évêque de Corse avec un journaliste est paru dans "Corse-Matin" vendredi 24 décembre. Il s'y exprime clairement et nettement contre le conformisme idéologique actuel qui nous fait vivre dans un monde de peur, alors que  "Penser à Noël et à la crèche ne signifie pas que l’on méprise les autres. On honore nos racines, un passé, nos ancêtres, ce qui a été transmis et reçu."

 

Noël contre la peur et l'idéologie

 

 

  « L’Eglise apaise quand la peur devient le moteur de la vie»

 

À la veille de Noël, l'évêque de Corse Monseigneur Bustillo évoque le message originel de l'Église, né dans cette image de la crèche ainsi que sur les enjeux d'un christianisme que l'on convoque beaucoup dans les débats politiques. «Il y a une tendance au conformisme idéologique ».

 

 

 

 

C’est le deuxième Noël sous Covid, un contexte très particulier. Comment l'Eglise parvient-elle à célébrer Noë1 en ces temps difficiles ?

Il y a de la crispation, des peurs, des tensions très fortes dans la société, qui est pour le vaccin, qui est contre. C'est la peur qui devient le moteur de la vie. Moi, ça m'inquiète. La peur nous lie toujours à la mort. Dans ce contexte, l'Eglise doit apporter une parole qui apaise. Regardez la crèche, qu'y voit-on ? Une famille, des bergers! une réalité extrêmement simple et humaine dans laquelle il n'y a ni discours, ni déclaration. Nous ne sommes pas dans l'idéologie mais dans la présence. Ce qui me parle justement, c'est qu'il y a un enfant, qui est Dieu, et qui ne parle pas. C'est fascinant et un peu anti-conformiste dans notre culture où l'on doit s'exprimer, s'affirmer.

 

 

Justement, certains voient dans la crèche de l'idéologie, un modèle traditionnel à remettre en question. Qu'en pensez-vous ?

C'est tragique. Nous avons tous des idées différentes et c'et bien légitime, Mais c'est le glissement, quand on part de l'idée, on tend vers l'idéal et on sombre dans l'idéologie. C'est ce qui se passe avec Noël. Pour nous, Noël est un idéal, on oublie souvent ce qu'il véhicule comme valeurs: pauvreté, respect, accueil, fraternité, simplicité, chaleur et joie. On les oublie et on se place d'un point de vue idéologique, voire politique. Penser à Noël et à la crèche ne signifie pas que l’on méprise les autres. On honore nos racines, un passé, nos ancêtres, ce qui a été transmis et reçu.

 

 

Dans un document interne destiné à ses employés, la Commission européenne envisageait la suppression du mot « Noël», jugé peu inclusif. C'est symptomatique d'une époque ...

 

Ces paroles tristes voulaient affirmer : « Soyons unis ». Pour cela, il faut retirer toute identité, soyons tous pareils. Il y a une tendance triste à un conformisme idéologique, politique et culturel. C'est inquiétant. Respecter l'autre signifie-t-il s'effacer soi-même et disparaître? Ou bien, moi avec mon identité, ma culture, j'enrichis le monde au lieu de l'appauvrir? C'est une maladresse de dire que l'on fait cela pour calmer tout le monde, avec une politique d'anesthésie. Il faut anesthésier tout le monde, pour que personne ne puisse se plaindre. Un peu comme Shiva, on met les mains partout et on répète: « Attention, pas de problèmes avec les chrétiens, ni avec les musulmans ou les juifs. Il On est dans la tactique, la stratégie politique et on perd la sérénité et la capacité de nous émerveiller. L'autre est vu comme une menace, surtout dans sa différence, au lieu d'être vu comme une chance qui va m'enrichir. Le soir de Noël, dans la crèche, les bergers sont là. Ils sont non pratiquants car pris par leurs activités, ils ne pouvaient pas aller à la synagogue, ni au temple. Et pourtant c'est à eux, à ceux qui se trouvent à la périphérie, que la bonne nouvelle est annoncée. Ce message n'est pas anachronique, il nous parle aujourd'hui. On a tous besoin de chaleur. Quand on prend une boule de Noël accrochée au sapin, on s'émerveille mais si on la casse, elle est vide. Dans notre société, on met les lumières, les cadeaux, la gastronomie et tout cela nourrit les yeux et le ventre. Mais qui nourrit le cœur et l’esprit? On peut avoir tout ce que l'on veut, mais si à l'intérieur on est vide, il y a un problème.

 

 

Avez-vous le sentiment que le politique confisque le débat autour des racines chrétiennes et de l'identité ?

Les politiques contrôlent et gèrent le domaine public et parfois, dans la gestion du public, on peut déborder et être injuste. Lorsque l'on touche au culturel, on va se protéger et attaquer au nom de la laïcité mais parfois on crée un divorce entre la culture d'un peuple et ses racines. On ne peut pas dire que le christianisme est puissant et qu'il représente un danger. Mais dans les milieux politiques, souvent, il y a ce sentiment qu'il faut maîtriscr l'Egllse. Il faut la liberté pour tout le monde. D'autant qu'iI serait triste et dangereux de laisser la politique et la finance gouverner le monde.

 

 

Vous reconnaissez-vous dans l'idée d'une civilisation chrétienne en danger l'

Beaucoup de personnes cherchent à défendre le christianisme ou la culture occidentale chrétienne. Pourquoi pas ? Mais si on se limite à une dimension idéologique et formelle, je ne m'identifie pas. Nous disons « aimez-vous les uns, les autres » et même - je sais que c'est difficile - « aimez vos ennemis », soyez en paix, sans jugement ni condamnation. C'est le seul moyen pour couper avec les logiques de violence et de vengeance. Ces paroles ont fait notre société et ce que je suis aujourd'hui, pour moi ce n'est pas de la poésie. Et pourtant on ne les connaît plus. En un tweet, la violence et la cruauté se déchirent: « Tu n'es pas d'accord avec moi? Je t'écrase ». L'Evangile nous humanise, sinon on glisse vers l'animalité. On change une société quand on l'incarne et Noël fait cela.

 

 

Que doivent faire l'Église et ceux qui la servent?

Baptême, mariage, enterrement, les gens viennent. Mais comment accompagne-t-on les personnes dans l'ordinaire ? Nous, les hommes d'Eglise, nous devons donner envie de croire, vivre et vibrer. C'est à nous de communiquer la passion. Si nous nous contentons du formalisme ou du moralisme, on enterre l'Evangile. C'est à nous de faire découvrir la joie d'aimer l'autre.

 

 

Votre avis sur le besoin de laïcité ?

Vous avez une laïcité qui peut sombrer dans l'idéologie sectaire et une laïcité apaisée, comme chez nous en Corse. Je n'ai pas à dire aux élus ce qu'ils doivent faire mais nous avons une vie cordiale, humaine. Sur le Continent, Il y a beaucoup de violence idéologique.

 

 

Ce que l'on retiendra de Noël cette année?

La crèche nous apporte chaleur et lumière. La paix est plus que jamais opportune aujourd'hui pour être des êtres paisibles, sensibles aux autres et aimables au sens propre. Capable d'aimer,

 

GHJILORMU PADOVANI

 

Noël contre la peur et l'idéologie
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2021 3 22 /12 /décembre /2021 17:54

 

Dans la galerie marchande de Carrefour Ajaccio Finosello, une boutique propose divers souvenirs et notamment des magnets à poser sur la porte du réfrigérateur. Chacun comporte une vue d'un village corse et le nom du lieu.

 

Cliquer sur la photo pour l'agrandir.

Cliquer sur la photo pour l'agrandir.

 

 

Sur cette photo, les communes des Deux Sorru, entourées de bleu, sont bien présentes dans l'ordre alphabétique: Guagno, Letia, Murzo, Soccia, Vicu. 

 

Mais, si les étiquettes d'Orto et Poggiolo sont bien présentes, les emplacements des magnets, encerclés de rouge, sont vides.

 

Seule explication possible: ces deux communes ont tellement de succès que tout a été vendu et que le réapprovisionnement n'a pas encore été effectué !!!

 

😄

 

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2021 6 18 /12 /décembre /2021 09:41

 

TOUTES NOS CONDOLÉANCES.

 

 

Après le drame de Guagnu: obsèques aujourd'hui.
Après le drame de Guagnu: obsèques aujourd'hui.
Partager cet article
Repost0
15 décembre 2021 3 15 /12 /décembre /2021 06:55

 

Le récit du drame de Guagnu dans "Corse-Matin" aujourd'hui.

 

Cliquer sur le document pour l'agrandir.

Le drame de Guagnu
Le drame de Guagnu
Partager cet article
Repost0
14 décembre 2021 2 14 /12 /décembre /2021 09:55
Partager cet article
Repost0
10 décembre 2021 5 10 /12 /décembre /2021 18:04
Une robe Soccia pour les fêtes?

 

Soccia est un village suffisamment connu pour que son nom ait été utilisé pour une robe.

 

L'atelier Luyvon commercialise une robe portant le nom de la commune de Sorru in sù.

 

Sa description donnera-t-elle envie à certaines lectrices de passer commande, peut-être pas pour les fêtes de Noël et de nouvel an mais plutôt pour ce printemps?

 

 

 

 

adresse site: https://www.atelierluyvon.com

 

Une robe Soccia pour les fêtes?
 
ROBE SOCCIA NOIRE -
COTON PLUMETIS
149.00

La robe SOCCIA est modifiable dans toutes les tailles et les mensurations et n'est pas déclinable en coloris mais en tissu.

 

-DETAILS

- Robe noire à plumetis 
- Manches 3/4 
- Volant apparent autour du col 
- Volant bas de robe  
La robe est fabriquée dans l'Ain par la créatrice avec un 100% coton européen Oeko-Tex, un fil français certifié Oeko-Tex.

Chaque création étant confectionnée de manière artisanale et à la demande, dans l'Ain, par la créatrice Nolwenn, un délai moyen de fabrication de 10 jours est nécessaire.

 

-COMMANDE

Il vous suffit de cliquer sur "Je craque et j'attends ton mail afin de créer mon modèle personnalisé" pour passer commande. 
Puis, je vous contacterai par mail afin d'échanger avec vous sur vos souhaits et la prise de mensurations afin de créer une pièce parfaite pour votre morphologie.

 

-ENTRETIEN, INFORMATIONS GENERALES

Lavage doux main ou en machine dans un filet (20-30°C), pas de sèche linge, repassage doux sur l'envers.

Chaque pièce étant unique et travaillée rien que pour vous, vous recevrez un certificat d'authenticité indiquant l'authenticité, la provenance, la composition et la conception de votre pièce.

 

AtelierLuyvon propose des pièces faciles à porter, féminines et intemporelles, personnalisables, fabriquées en France, de qualité, et avec des matières durables.

 

----------------------------

 

Le 28 mars dernier, sur sa page Facebook, avait été publié le texte suivant pour inciter les lectrices à succomber à la tentation.

 

Une robe Soccia pour les fêtes?
Une robe Soccia pour les fêtes?

SOCCIA 🤍
C'est la robe qu'il te faut si tu aimes porter les petites robes noires travaillées. Si il fait un peu frais une paire de collants et des boots et quand il fera plus doux gambettes à l'air et baskets ou santiags.
De part son joli jeu de transparence, son col travaillé et ses volants, cette robe t'apportera féminité et confort pour toute la journée.
 
Une robe Soccia pour les fêtes?
Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 18:00
Techniciens et élus locaux (dont, à gauche, ceux de Poggiolo et Soccia) au pied du nouveau pylône.

Techniciens et élus locaux (dont, à gauche, ceux de Poggiolo et Soccia) au pied du nouveau pylône.

Antennes 4G : la Corse sur la bonne voie pour une couverture totale

 

par Livia Santana

 

publié le Vendredi 26 Novembre 2021 à 17:37 sur le site Corse net infos.

Ce vendredi 26 novembre, le directeur de la fédération française des télécoms, Michel Combot, s'est rendu en Corse pour inaugurer le premier site 4G multi-opérateurs à Soccia. Cette antenne résulte de l'opération lancée en 2018 pour lutter contre les zones blanches et grises. Pour CNI, Michel Combot revient sur le déploiement de la 4G sur l'île et les chantiers à venir.

 

- Quel est le rôle de la fédération de la téléphonie mobile ?  
- Nous représentons les opérateurs de télécoms, dans le cadre des contacts avec l’État. Nous sommes là pour animer le dialogue singulier entre les élus et les représentants de la société civile autour des aménagements du territoire, des enjeux environnementaux. Nous ramenons des expériences de terrain concernant la mise en œuvre des politiques publiques.   

- Vous avez inauguré ce vendredi 27 novembre, le premier site 4G multi-opérateurs (...) à Soccia, qu’est-ce que c’est ? 
- Le placement de cette antenne s’inscrit dans le (contrat) signé entre l’État et L’arcep, (Ndlr ; Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse) en 2018. Avant, l’attribution des lignes se faisait aux enchères. Sous l’impulsion du gouvernement, il a été décidé une politique publique pour intégrer la 4G plus rapidement sur les territoires. Trois milliards d’euros ont été posés sur la table pour prendre en charge la construction de pylônes et couvrir les nouvelles zones blanches. A présent, ce sont les élus qui disent où il est nécessaire d’en implanter. A Soccia, il s’agit de la réalisation de cette action. Nous espérons que ce sera la première installation d’une longue série de pylônes mutualisés entre les opérateurs.  

Dans notre micro-région, les installations prévues seront à Murzo, Arro, Pastricciola et Ambiegna.

Dans notre micro-région, les installations prévues seront à Murzo, Arro, Pastricciola et Ambiegna.

- Où en est-on du déploiement de la 4G en Corse ? 
- En Haute-Corse nous avons actuellement 474 antennes installées tous opérateurs confondus et depuis 2018 elles ont toute été converties en 4G.  Depuis trois ans nous avons aussi placé 159 nouvelles antennes et 36 pylônes mutualisés sont encore à construire dans les zones blanches. En Corse-du-Sud, nous avons identifié 31 pylônes à construire, 437 antennes sont présentes et toutes sont converties. Aujourd’hui, chaque opérateur améliore son réseau. En Corse, le partenariat est important pour tenter de surmonter les difficultés nombreuses comme les zones de montagnes, les zones littorales où les raccordements électriques des pylônes sont difficiles. Mais (...) 80 millions ont été investis en Corse sur 8 ans, c’est un peu au-dessus de la moyenne nationale.   

- Quels sont les grands enjeux des prochaines années ?  
- Au-delà des zones blanches, nous voulons couvrir les axes routiers. Il faut aussi se projeter sur ce que pourra être la 5G. Elle sera surtout utilisée dans les zones à forte population comme Ajaccio ou Bastia, dans les gares, les aéroports… Là où il y aura besoin de technologies sans fil. L’enjeu est pour nous d’expliquer aux élus ce que sera la 5G et aussi ce qu’elle ne sera pas aussi. Dans le futur, nous voulons atteindre la neutralité carbone grâce à la 5G qui est moins énergivore, mais aussi au recyclage des portables ou encore en sensibilisant les utilisateurs à l’économie de consommation de Co2. Par exemple, en regardant Netflix sur sa télévision plutôt que sur son ordinateur on fait un usage plus responsable.

https://www.corsenetinfos.corsica/Antennes-4G-la-Corse-sur-la-bonne-voie-pour-une-couverture-totale_a61482.html

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2021 7 28 /11 /novembre /2021 18:00

 

 

Attendue depuis longtemps, la nouvelle a été rendue officielle le 24 novembre: le chantier de réhabilitation de la station thermale va débuter.

 

2,3 millions d'euros ont été alloués au projet qui permettra de rouvrir la station thermale fermée en raison d'une pollution bactériologique.

 

 

Les retombées économiques seront importantes pour... Isulacciu fi Fium'Orbu.

 

 

Mais oui, le chantier concerne I Bagni de Pietrapola, la station thermale de cette commune.

 


 

Bains de Pietrapola (photo Stéphane Gamant)

Bains de Pietrapola (photo Stéphane Gamant)

 

Vous vouliez des nouvelles de Guagno-les-Bains?

 

Pour notre station, il faut attendre, et attendre encore. 

 

Il est bien écrit dans l'article paru dans Corse-Matin le 25 novembre: "la Collectivité entend développer le thermoludisme dans d'autres établissements à fort potentiel: Baracci bien sûr, mais aussi Guagno ou Guitera".

 

Alors, attendons, attendons, attendons.

 

 

Ci-dessous: lien pour accéder à l'article sur le site du journal.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

 

Vacances scolaires

 

Noël:

du samedi 17 décembre au mardi 3 janvier

Hiver:

du samedi 18 février au lundi 6 mars

Pâques:

du samedi 15 avril au mardi 2 mai

vacances d'été:

à partir du samedi 8 juillet

-----------------

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907