Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2019 1 07 /10 /octobre /2019 18:00

Déjà éditeur de Christian MONDOLONI pour "Corse: indépendance" (voir l'article de présentation), les Editions Vincentello d'Istria viennent de rééditer "La Nécessaire Sécession", un ouvrage du Professeur Antoine LUCIANI.

 

Cette petite brochure (41 pages) offre aux lecteurs, avec beaucoup d'érudition, une utile réflexion sur le concept de "sécession" (et non d'"indépendance"), réflexion qui pourra intéresser les Corses, mais pas seulement!

 

 Le professeur Antoine Luciani a été de tous les combats depuis l'Argentella en 1960, il a joué un rôle de premier plan dans les luttes qui obtinrent la réouverture de l'Université aux côtés de Fernand Ettori, Jean Jacques Albertini, Jean Pascal Pierre etc... Eminent helléniste, il abandonna sa chaire en France pour faire partie du tout premier groupe d'enseignants à la rentrée 1982. 

 

Voici comment le Professeur Antoine Luciani présente son ouvrage de 41 pages: 


"Cette petite brochure se propose de montrer l’incompatibilité entre la France actuelle, fille des Lumières et du jacobinisme, et la Corse, dont le catholicisme fut l’élément constitutif majeur, et qui en reste imprégnée.

D’une part l’individualisme du monde dit «moderne» ou «post-moderne», d’autre part la conception classique de la société, héritée de l’antiquité et du christianisme, qui privilégie le bien commun au détriment de l’épanouissement de l’individu. 
La souveraineté de la France sur la Corse serait possible si elle ne détruisait pas l’identité de la Corse. Or, en France, selon la doctrine jacobine, il n’y a qu’un seul peuple, le peuple français. Dans ces conditions, la Corse n’a d’autre choix que de disparaître ou de reconquérir une indépendance perdue à Ponte Novu, en renouant avec so
n Histoire".

 

A commander à:

Edizione Vincentello d'Istria

Immeuble Arinella

903 avenue de la Libération

20600 - Bastia

 

Prix: 9€ (7€ + 2€ de frais d'envoi)

 

 ed.vincentello@gmail.com
 

 

Faut-il aller jusqu'à la sécession?


Vendredi 20 septembre 2019, Hervé Cheuzeville, directeur des Editions Vincentello d'Istria, a rencontré l'auteur et a enregistré la vidéo suivante.

 

Partager cet article

Repost0
1 octobre 2019 2 01 /10 /octobre /2019 18:00

Au début du mois de septembre, il y a eu de l'étonnement, puis de l'inquiétude et même, chez certains, de la colère. Un élément important de la vie du canton était absent: "Inseme" n'est pas paru.

 

Chaque mois, depuis 1998, est rythmé par la publication de ce bulletin inter paroissial gratuit fondé par le Père Bonnafoux. Se déclarant "Per a cumunicazione, a fraternità e a fede", il est bien un mensuel catholique mais il vise aussi à être un lien entre les gens des Deux Sorru et de Sevi in Grento, qu'ils habitent en Corse ou sur le Continent.

 

Il est irremplaçable de par le grand nombre d'informations qu'il donne sur tous les aspects de nos villages.

 

Mais les difficultés techniques, matérielles et humaines se sont récemment accumulées. Elles sont expliquées par Pascale Chauveau qui lance un appel dans le numéro double septembre-octobre qui vient de paraître.

 

 

Si vous voulez que "Inseme" continue, il faut des volontaires pour les diverses tâches (rédaction, impression et diffusion).

Faites-vous vite connaître au 06-46-50-33-60.

 

"INSEME" a besoin de vous

 

 

INSEME OCTOBRE 

Chers lecteurs, 

Vous avez attendu en vain le bulletin Inseme de septembre, le voici enfin, avec un mois de retard, agrémenté toutefois d'un supplément octobre. Nous nous en excusons, mais cela nécessite malgré tout quelques explications.

 

Chaque mois, depuis des années, publier Inseme est une gageure de plus en plus difficile. A ses débuts, le comité de rédaction était nombreux, mais avait fini par se réduire comme peau de chagrin, jusqu'à connaitre une première crise. En décembre 2003, Jean-Pierre Bonafoux, directeur de la publication, annonçait l'arrêt d'Inseme, faute de volontaires pour y participer. Avec Annie Abbamonte, je fais partie de ceux qui avaient intégré la nouvelle équipe, et c'était reparti pour un tour de 16 ans. 

 

Pourtant, chaque mois, publier ce bulletin relève parfois du miracle. Il y a 6 mois, notre fidèle multi-copieur nous a lâchés. Une simple imprimante ne suffisant pas, il faut désormais amener la maquette à Ajaccio pour tirer sur du matériel professionnel. Fin août, le coup de grâce: les orages violents ont détruit au couvent chaudière, alarme, téléphone et internet! Seuls deux ordinateurs sont équipés du programme Publisher, qui n'est plus commercialisé aujourd'hui, avec lequel nous faisons la mise en page. La maquette était prête, mais, Annie partie à l'étranger, l'ordinateur du couvent gardait Inseme en otage. 

 

Vous avez été nombreux à vous plaindre, parfois sans complaisance. Voici une petite mise au point: Inseme repose aujourd'hui sur DEUX BENEVOLES. Si beaucoup de plumes régulières alimentent le contenu d'Inseme (les 2 Bernard, Jean-Martin, Nathalie, Marie-Hélène, et les autres...) et nous les en remercions très vivement, chaque numéro représente d'autres heures de travail non liées à l'écriture: relire et corriger tous les textes, faire la mise en page de chaque numéro, descendre la maquette à Ajaccio et imprimer (une demi-journée), transmettre et récupérer les numéros au village qui plie (et le faire à leur place quand ils ne peuvent pas), préparer les paquets et les distribuer dans chaque commerce (à Vico, Sagone, et dans les villages), préparer les enveloppes pour les 110 abonnés et faire les envois. 

 

Souvent, vient l'envie d'arrêter tout. Aujourd'hui, Inseme n'existe que parce que les pères nous ont demandé de continuer notre effort pour maintenir ce bulletin, ce lien entre les gens de tout le canton, les Corses d'ici et ceux de la diaspora. 

 

Alors encore une fois, si d'aucuns parmi vous ont envie de nous rejoindre pour quelque tâche que ce soit, n'hésitez pas. 

 

Pascale Chauveau 

 

--------------------------------------------

Tous les numéros de "Inseme" depuis janvier 2010 sont disponibles sur le blog:

http://inseme-bulletin.hautetfort.com

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2019 7 15 /09 /septembre /2019 18:00
Maryse Nicolaï, Antoine Ciosi, i Chjami Aghjalesi: la chanson corse prend un coup de vieux

Le décès de Maryse NICOLAÏ, mardi 10 septembre à l'âge de 85 ans, ne dira peut-être pas grand-chose aux jeunes d'aujourd'hui. Pourtant, elle était une très grande chanteuse.

 

Dans les années 70, elle participa au mouvement du riacquistu, cette renaissance culturelle corse. Comme son ami Antoine CIOSI, elle avait débuté dans les chansonnettes avant de s'orienter vers des œuvres plus proches de l'esprit corse.

 

Elle a interprété "S'o era un", "E tre surelle", "Voceru", "Romantica", "C'est mon pays", "Amore", "Isula Rossa", "La complainte corse", "U pastore", "Ritratu", "A tribbiera", et d'autres encore. Nous vous proposons à la fin de cet article d'écouter "Parlemu corsu" où elle défend la langue de ses ancêtres.

 

Maryse Nicolaï, Antoine Ciosi, i Chjami Aghjalesi: la chanson corse prend un coup de vieux

 

La mort de Maryse NICOLAÏ intervient à moment qui est un tournant pour la chanson insulaire.

 

Antoine CIOSI, à 88 ans, fait cette année les derniers concerts de son "Ultimu giru".

 

Il y a deux ans, le groupe I Chjami Aghjalesi a fêté ses quarante ans d'existence par un disque- anniversaire.

 

I Muvrini avait commencé à se faire connaître, lui aussi il y a quarante ans, avec "Ti ringrazianu".

 

Le premier enregistrement de Canta U Populu Corsu ("Eri, Oghje, Dumane") date de 1975 (44 ans). A Soccia, nous connaissons tous Ceccè BUTEAU qui entretient toujours l'âme de ce groupe mythique.

 

Les grands ancêtres laissent la place. Aux jeunes, et ils sont nombreux à le vouloir, de continuer à maintenir la qualité de la chanson corse.

 

---------------------------------

Dans son excellente production "La musique corse dans tous ses états", Patricia Baudoux a consacré son émission du 8 septembre aux quarante ans d'I Chjami Aghjalesi. Vous pourrez y entendre une douzaine de leurs chansons.

Partager cet article

Repost0
14 septembre 2019 6 14 /09 /septembre /2019 18:00

Dimanche 22 septembre verra se dérouler U Mele in Festa à Murzu.

Allez goûter les productions des apiculteurs corses et profitez des nombreuses animations.

 

U Mele in Festa: le programme est sorti

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2019 7 01 /09 /septembre /2019 07:18
Pieds nus et hélico pour Saint Elisée

Excellent reportage de Via Stella sur le pèlerinage de Saint Elisée.

Partager cet article

Repost0
23 août 2019 5 23 /08 /août /2019 18:00

Le 16 août est le point fort de l'année à Poggiolo.

 

Le jour est celui de saint Roch et il est placé au  cœur de l'été. En plus des résidents permanents, les Poggiolais de l'extérieur qui sont revenus dans le village de leurs ancêtres se joignent à la procession, laquelle est toujours suivie d'un temps de convivialité, offert par le comité paroissial puis, maintenant, par la mairie qui fournit l'apéritif et les habitants leurs spécialités.

 

Seize de ces manifestations ont été filmées ou photographiées par Michel FRANCESCHETTI: les années 1995, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003 et toutes les années de 2008 à 2018.

 

Ces reportages sont visibles sur internet.

 

Dans certains cas, seule la procession a été enregistrée; dans d'autres, vous pourrez voir l'apéritif qui suivit, soit sur le même film, soit en plusieurs vidéos.

 

Pour 1997 et 1999, n'ont été filmés que les stands de vente de gâteaux et produits locaux. A cette époque-là, la cérémonie religieuse était précédée de stands, de tombola, de jeu de china et d'animations diverses dans le but de rassembler des fonds pour réparer les clochers des deux églises. Le film de 2000 donne des vues de la paella organisée sur la place et dans la stretta.

 

L'ensemble constitue un fonds documentaire important et unique.

 

On peut reconnaître tel ou tel membre de sa famille aujourd'hui disparu. On peut voir grandir les enfants et vieillir les adultes. L'évolution de la l'habillement et de l'organisation (qui porte la croix processionnaire? les enfants sont-ils groupés ou dispersés? combien de participants? quand la confraternité di u Padre Albini est-elle présente?...) peut être étudiée.

 

Des informations d'ordre sociologique ou historique peuvent y être puisées.

Elles peuvent être comparées au film de la procession de l'Assomption du 15 août 1966 (https://www.dailymotion.com/video/x3nlmw).

 

Ces reportages sont parfois sous forme de film, d'autres fois présentés en diaporama de photos.

 

Les vidéos ayant eu la plus forte audience sont le chant du "Duo vi Salvi regina" de 2008 et 2009.

 

 

 

On peut reconnaître le Père Doazan en 1995.

Partager cet article

Repost0
20 août 2019 2 20 /08 /août /2019 18:03
Regardez en l'air

 

Parmi les nombreux clients de la pizzeria de Finfin, il arrive que certains, à la fin du repas, prennent un peu de temps pour admirer le ciel. A plus de mille mètres d'altitude, bien au-dessus des lumières de Soccia, l'endroit est idéal: les étoiles visibles sont très nombreuses et les constellations se retrouvent facilement.

 

Il n'est pas étonnant qu'une soirée de découverte des étoiles à travers des contes mythologiques soit organisée. Elle aura lieu jeudi 22 août. 

 

A Croce Maio, il n'y a pas que les assiettes à contempler.

 

Regardez en l'air

Partager cet article

Repost0
19 août 2019 1 19 /08 /août /2019 19:13

 Mercredi 21 août à U Ponte, dans le village de Rennu, à partir de 17h, exposition "Arte e manere di i nostri lochi". L'occasion de découvrir les artistes de ce village et du canton.

 

L'occasion aussi de découvrir l'association "SI PÓ FÀ".

On peut faire beaucoup dans nos villages

 

Parmi les associations qui ont des activités dans les Deux Sorru, "SI PÓ FÀ" qui est basée à Rennu est particulièrement dynamique.

 

Le lien pour sa page Facebook vient d'être placé sur notre liste des "Sites amis" du blog des Poggiolais (tout en bas de la colonne de droite).

 

On peut faire beaucoup dans nos villages


 

L'association Si Po fà a pour objectif principal de renforcer le lien social et solidaire au sein du monde rural et paysan, entre les villages de Spelunca-Liamone, particulièrement ceux de montagne, par:

- la préservation et la transmission des savoirs-faire traditionnels

- des activités de plein air

- des activités liées au développement durable et à la transition écologique

- des activités linguistiques et culturelles liées à la langue corse

- des initiations à la réalisation de produits locaux à partir d'équipements collectifs mis à disposition par l'association.

 

 

 

Pendant l'été, des ateliers pour les enfants de 6 à 10 ans ont lieu chaque jeudi matin (contes corses, personnalisation de bocaux en verre. Le 22 août, de 10h à 12h, ce sera un atelier cuir. Les enfants pourront créer et repartir avec un joli bracelet en cuir!

 

On peut faire beaucoup dans nos villages
On peut faire beaucoup dans nos villages

 

Un vide grenier et un marché de producteurs se sont déroulés le 27 juillet et le 10 août.

 

On peut faire beaucoup dans nos villages
On peut faire beaucoup dans nos villages
On peut faire beaucoup dans nos villages

 

Une représentation théâtrale : « Liberty Valence est mort », de et avec Noël Casale, a été jouée le 12 août.

 

Un stand était prévu sur la Foire de San Roccu les 16 et 17 août.

 

Mais, en dehors de l'été, il y a eu excursions à Crena et aux gorges de la Spelunca ainsi que des cours de Chi Kong et Yoga à Sagone.

 

 

Pour tout renseignement, s'adresser à:

associusipofa@gmail.com 

ou 06-89-97-66-08

et, bien sûr, aller à la page Facebook.

 

----------------

Toutes les illustrations sont extraites de la page Facebook de l'association.

Partager cet article

Repost0
17 août 2019 6 17 /08 /août /2019 14:26

En 2019, les Poggiolais ont célébré saint Roch comme chaque année.

 

Un grand merci à Thierry CALDERONI et à Marie-Pierre MAISETTI pour les photos de cette journée. 

 

Dès le début de la matinée du 16 août, les volontaires sont venus nettoyer la chapelle, préparer la statue et décorer le porche d'entrée.

Toujours vivante, la tradition de Saint Roch
Toujours vivante, la tradition de Saint Roch
Toujours vivante, la tradition de Saint Roch
Toujours vivante, la tradition de Saint Roch

En fin de journée, la messe a été célébrée par le Père Joseph.

Toujours vivante, la tradition de Saint Roch

 

Puis, les fidèles ont fait le tour du village avec la statue du saint et en faisant halte à la croix du Fragnu.

 

 

Toujours vivante, la tradition de Saint Roch
Toujours vivante, la tradition de Saint Roch
Toujours vivante, la tradition de Saint Roch
Toujours vivante, la tradition de Saint Roch
Toujours vivante, la tradition de Saint Roch
Toujours vivante, la tradition de Saint Roch

 

Revenue à la chapelle, la procession a encore entonné des cantiques et Jean-Baptiste PAOLI a chanté "Dio vi salvi regina".

 

Toujours vivante, la tradition de Saint Roch

 

Ce fut ensuite l'habituel apéritif offert par la mairie.

 

 

Partager cet article

Repost0
13 août 2019 2 13 /08 /août /2019 17:57
La tradition de la Saint Roch continue

 

Vendredi 16 août à Poggiolo:

 

18 heures: messe et procession de Saint Roch.

 

Apéritif offert par la Mairie.

 

 

Bien entendu, toutes les bonnes volontés sont attendues pour préparer la chapelle et la statue. On compte aussi sur les spécialités sucrées ou salées que chacun pourra apporter.

 

Attention: dans le bulletin inter paroissial "Inseme", la cérémonie était indiquée pour 17 heures.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de janvier et février dans les Deux Sorru:

cliquer ici.

 

Fête de Saint Siméon:

messe à Poggiolo

samedi 20 février

à 15 heures. 

 

VACANCES SCOLAIRES DE FÉVRIER

fin des cours: 

samedi 13 février

reprise des cours:

lundi 1er mars

 

La nouvelle formule du mensuel "INSEME":

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907