Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 00:40
L’originalité de Sorru in Musica

«Les chants du cygne» à cause de la baisse des subventions des collectivités locales, voici comment est intitulé le dossier sur les festivals de Corse, paru dans «Settimana» du 20 mai.

La situation est grave pour certains lieux où les manifestations musicales de l’été auront du mal à se produire normalement.

Parmi les nombreux lieux évoqués, un cas particulier est évoqué de façon très sympathique sous le titre «Les archets qui font vibrer les Deux Sorru» : le festival Sorru in Musica.

L’originalité de Sorru in Musica

Comme la lecture peut être difficile sur cette image du journal, nous vous en offrons la transcription.

 

Le nombre, dit-on, porte bonheur. Cet été, le festival Sorru in Musica fêtera son treizième anniversaire. Une belle longévité pour un festival de musique classique, certes estival, mais bien loin des sentiers battus du littoral et des «hameaux» surpeuplés de la côte. Ce succès qui se renouvelle été après été, Bertrand CERVERA l’explique par une sorte de paradoxe: le professionnalisme des artistes, mêlé à la passion qui animerait des amateurs, au sens noble du terme.

«C’est comme une bande de copains qui jouent ensemble, en l’élargissant un peu», expose modestement le violoniste. Sauf que la «bande de copains» joue, la plupart du temps, sur les scènes les plus prestigieuses de la planète. On pourrait, dès lors, imaginer que le montant des cachets va se chercher du côté des astres. En fait, il n’en est rien. Si le budget du festival est conséquent, c’est «principalement en raison du coût du transport et des hébergements», assure Bertrand CERVERA qui déplore notamment le coût de l’aller-retour Paris-Ajaccio pendant la haute saison.

«Pour le reste, nos coûts sont plutôt modestes, nous avons une seule salariée à mi-temps, Marcelle PAOLI, tous les autres intervenants sont bénévoles», développe Bertrand CERVERA. Le bénévolat, la passion, l’entraide entre artistes. Notamment avec Robin RENUCCI. «Nous jouons mutuellement gratuitement l’un pour l’autre», explique Bertrand CERVERA.

Pour autant, Bertrand CERVERA ne s’interdit pas les demandes de subventions auprès des collectivités locales (mairies, CTC, conseil départemental) et reconnaît que les dossiers de Sorru in Musica sont généralement accueillis avec bienveillance. Avec une nuance cependant: les organisateurs se refusent à ne considérer que ce type de financement: «L’année dernière, nous avons eu la chance d’avoir également du mécénat d’entreprise avec Leclerc, cela nous a bien aidé», explique le musicien.

 

LA FORCE D’UNE RÉPUTATION

Si les demandes de subventions sont bien accueillies, si les entreprises commencent à s’impliquer, c’est aussi, qu’au fil du temps, le festival a acquis une réputation. Telle qu’au-delà des grands noms de la musique, un comédien comme Féodor ATKINE accepte immédiatement de venir y participer. «Si nous avions dû le payer au tarif qu’il est en droit d’exiger, nous n’aurions jamais pu le faire venir en Corse», insiste Bertrand CERVERA.

Mais, dans le monde du spectacle, tout le monde connaît désormais ce «petit» festival qui se promène entre scènes de plein air et nefs des églises villageoises. Tout le monde a entendu parler de ce rapport très simple, très direct avec un public chaleureux, y compris en dehors des concerts et des représentations. «Ce sont des moments de plaisir. Cela ne nous empêche pas de répéter de la même manière. Notre exigence est intacte. Nous ne sommes pas «en vacances». Mais c’est une sorte de privilège. D’habitude, nous ne voyons pas vraiment les gens, nous entrons et sortons par l’entrée des artistes. Là, nous les côtoyons vraiment et c’est très agréable», conclut Bertrand CERVERA. C’est sans doute cela la recette du succès. Beaucoup de professionnalisme, de passion… et de débrouille, alliés à une vraie simplicité.

I. L.

 

 

RAPPEL : en cette année 2016, le Festival Sorru in Musica se tiendra du lundi 18 jusqu’au mercredi 27 juillet 2016, 

Repost 0
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 09:12
Souvenir du Père Albini (précisions)

En cette année des 200 ans de la fondation des missionnaires OMI,

fête et pèlerinage à la tombe du Père ALBINI au couvent St François de VICO, samedi 21 mai, à 21 heures avec procession à la grotte.

 

Dimanche 22 mai:

- à 10 h 30: eucharistie

- apéritif offert et repas

- 14 h 30: projection et conférence-débat: "Les OMI - La cause du Père ALBINI"

- 16 15: procession à la grotte et clôture

 

Participation au repas et inscription en téléphonant au couvent le matin au 04-95-26-83-83.

Repost 0
16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 18:00

Le 30 avril, avait lieu à Guagno un concert pour financer l'édification d'une statue de Circinellu dans le village.

Voici deux extraits du spectacle, diffusés sur Facebook par Ange POLI.

Repost 0
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 18:00

Le couvent de Vico joue un rôle culturel et spirituel important dans les zones de Sorru et Sevi grâce à la présence des Oblats de Marie Immaculée.

Cette congrégation célèbre cette année le bicentenaire de sa fondation, en février 1816, sous le nom de Missionnaires de Provence, par Eugène de MAZENOD qui fut aussi évêque de Marseille.

La personnalité et l'œuvre de celui qui a été proclamé saint par l'Eglise catholique en 1995 seront évoquées à Marseille par Michel Franceschetti le vendredi 20 mai.

Mazenod: un bicentenaire important
Repost 0
22 avril 2016 5 22 /04 /avril /2016 18:00

Le prêtre-soldat Circinellu est devenu un véritable mythe en Corse et a souvent été évoqué dans de nombreux textes. Pourtant, seulement deux chansons lui ont été consacrées.

 

L’une d’elles aurait été écrite par le poète MAISTRALE (voir l’article «MAISTRALE de Marignana (et de Poggiolo ?)») en 1935. Elle a été enregistrée en 1980 par le groupe Voci di a Gravona.

On peut noter que, en mentionnant Saint Elisée et le Tretorre, les paroles replacent bien Circinellu dans notre micro-région. Mais la conclusion le hisse au même niveau que les autres héros corses Sambucucciu d’Alandu, Pascal Paoli et Sampieru Corsu.

Canzona di Circinellu

 

Circinellu di Guagnu hè nativu

Pè li Guagnesi u sangue hà versatu

Per mill'anni u so nome sia vivu

Fra le rose per sempre cantatu

 

Per guardallu c'è trè sintinelle

Santu Liseu u ghjuvanni u Tritorre

A sti canti currite o zitelle

L'esempiu soiu fra noi un pò more

 

U curatu di Guagnu hè lu sole

Ch'ogni matina ci manda lu raghju

Face nasce le nostre viole

E c'innacqua l'anticu curaghju

 

I Fiumicelli turrenti è luntane

Cùn viulini è pueti di sanna

A st'eroi la sera è la mane

Fatelli festa chì ride minanna

 

Di la giola ne schiatta una bomba

Di Circinellu u paese n'hè fieru

Ùn sintite chì balla in la tomba

Cùn Sambucucciu Paoli è Sampieru

Ùn sintite chì balla in la tomba

Cùn Sambucucciu Paoli è Sampieru

 

 

Antoine CIOSI, qui a si bien chanté la Corse, a interprété, dans son disque «Corsica nostra» paru en 1975, un texte écrit par Francis PINELLI.

La musique, composée avec Armand MIGLIANI, est assez "bandonéante".

Le groupe I Chjami Aghjalesi a ensuite repris cette chanson en lui donnant un aspect plus «paghiella».

Voici les deux interprétations.

Circinellu

 

In la bocca Manganellu

E bruste sò sempre accese

Sò quelle di Circinellu

Prete patriotu guagnese

 

Si lasciò la so chjesola

Ostie, calce è ostensoriu

Poi partì dopu la chjama

À battesi in Ponte Novu.

 

Ripigliu

Circinellu! Circinellu!

Oghje ti portu rispettu

Per esse mortu ribellu,

Ceppu in manu

È croce in pettu.

 

Quandu passanu le muvre

È chì lu cuccu c'incanta

L'ombra di prete Ghjustizia

Esce di la terra santa

 

L'accompagna lu culombu

È ci dà freddu in lu spinu

Simu tutti testimoni

Di stu tamantu destinu.

 

Ripigliu

 

 

Traduction française (par PM.Filippi)

Circinellu

 

Au col de Manganellu

Brûlent encore les braises

Laissées par Circinellu

Prêtre de Guagnu et patriote

 

Il quitta son humble église

Les hosties, le calice et l'ostensoir

Pour répondre à l'appel

Et se battre à Ponte-Novu

 

Refrain

Circinellu! Circinellu!

Aujourd'hui je te dis mon respect

Pour être mort rebelle

L'arquebuse au poing

Et la croix sur ta poitrine

 

Quand vient l'heure où passent les mouflons

Et que le coucou nous enchante

L'ombre du prêtre

Justice sort de la terre sacrée

 

L'accompagne le son du culombu

Et cela fait froid dans le dos

Nous sommes tous les témoins

De ce si grand destin.

 

Refrain

Repost 0
14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 18:00
ND de Lavasina (commune de Brando)

ND de Lavasina (commune de Brando)

En cette année de la Miséricorde, le secteur pastoral Deux Sorru-Sevi in Grentu et l'Association des Amis du Couvent organisent un pèlerinage pour le passage de la Porte Sainte à Notre Dame de Lavasina, le dimanche 1er mai.

Départs:

     - de Sagone (parking du Spar) 7h15

     - de Vico (devant le monument aux morts) 7h30

     - de l'embranchement d'Evisa 7h45.

Participation: 20€ par personne.

Programme:

     -11h: messe

     -12h30: repas tiré du sac (dans une salle prévue à cet effet)

     -16h: retour.

Inscriptions auprès de la Communauté OMI (06 47 36 72 96) ou auprès de Marcelle Paoli (06 75 43 82 35) jusqu'au 24 avril.

 

Pour avoir des renseignements sur le sanctuaire de Lavasina, suivre le lien: http://www.curagiu.com/lavasina.htm

A Lavasina le 1er mai
Repost 0
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 18:00

Samedi 16 avril de 9h30 à 17h au Couvent St François de Vico, journée-rencontre de réflexion et d'échanges avec Nathalie SARTHOU-LAJUS, rédactrice en chef adjointe de la revue "Etudes" sur le thème :

 

 « Pourquoi je suis encore chrétienne ».

 

Pour les croyants, pour ceux qui s'interrogent, pour tous ceux qui se préoccupent de notre avenir chrétien dans une société en mutation.

 

Les participants peuvent manger sur place le midi (15 €).

Une inscription est demandée pour le repas au 04 95 26 83 83 (le matin seulement).

La journée est organisée par Gaston PIETRI pour l'association des Amis du Couvent de Vico.

 

Pourquoi je suis encore chrétienne

Philosophe chrétienne, Nathalie Sarthou-Lajus est titulaire d’un doctorat de 3ème cycle en philosophie et d’un DEA de philosophie sur Walter Benjamin. De retour d’un long séjour à San Francisco en 1994, elle enseigne, dans un premier temps, la philosophie à des lycéens sur Paris et la région parisienne puis aux étudiants de Sciences Politiques à l’ICES (Institut Catholique d’Études Supérieures) de La Roche-sur-Yon en Vendée de 1996 à 1999. Après avoir travaillé comme éditrice aux Éditions Fleurus durant 7 ans de 2000 à 2007, elle est maintenant rédactrice en chef adjointe de la revue « Etudes ». (biographie publiée sur le site de France-Inter).

Elle a écrit :

L’Éthique de la dette (PUF, 1997)

La culpabilité (Armand Colin, 2002)

La défaite de la volonté (Le Seuil, 2005)

2012 Éloge de la dette (PUF, 2012)

Sauver nos vies  (Albin Michel, 2013)

Peut-on croire à l’amour ?  (avec J.-P. Winter), (Le Passeur Éd., 2015).

Vous pourrez appécier sa pensée en regardant la vidéo de présentation de « Sauver nos vies » :

Comment se relever d'une catastrophe, qu'elle soit individuelle ou collective ? Comment traverser les crises ou les épreuves ? Aujourd'hui, nous voudrions guérir de tout et par nous-mêmes, mais cette obsession de la thérapie et du sauvetage ne suffit pas toujours à étancher notre soif de sens. Dès lors resurgit la question : comment sauver nos vies ?

Repost 0
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 18:00

Rendez-vous pour tous les amateurs de musique

 

le vendredi 15 avril 

 

à ARBORI

 

pour le concert

 Sorru in Musica VERANU

 

A 19h à l'église d'Arbori: concert violon et piano avec Bertrand CERVERA et Stéphane PETITJEAN: Œuvres de Bach, Tchaïkovski, Saint Saëns, Verdi...

Le concert de printemps de Sorru in Musica

… Et à partir du lundi 18

jusqu’au mercredi 27 juillet 2016,

 

Sorru in Musica Estate !

Repost 0
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 18:10

L’association Letia-Catena vient de publier "L'attaque du préside génois d'Ajaccio par l’avocat Giuseppe Maria Masseri (1763)", en vente notamment à Ajaccio, la Librairie "Le Mouflon", 19 Boulevard Fred Scamaroni. 

Cet ouvrage a été présenté recemment sur notre blog mais en voici la première page et la quatrième de couverture, avec une belle vue aérienne de la vieille ville d'Ajaccio.

 

Les projets de Letia-Catena

Mais les activités de cette association pour entretenir la mémoire de nos communautés ne s’arrêtent pas là. De nouveaux projets existent. Ils ont été publiés sur le site http://letia-catena.fr/

1 - L'historien et chercheur Antoine-Marie Graziani donnera une conférence à Letia, le samedi 31 juillet prochain, sur un sujet qui concerne spécialement l'histoire de Letia et de la région, au Moyen-Âge: "Jean Paul de Leca et l'Etat de Cinarca".

2 - André Flori, spécialiste reconnu en ce qui concerne les recherches généalogiques, interviendra à Letia pour les journées du Patrimoine des 10 et 11 septembre. Il exposera les méthodes de recherche et de travail portant spécialement sur "la Généalogie".

3 - Toujours à l'occasion des Journées du Patrimoine des 10 et 11 septembre, Jean Joseph Franchi, écrivain qui a publié une quinzaine d'ouvrages dont quelques-uns sur les contes corses, donnera une conférence portant sur le sujet suivant: "Les contes corses, du Particulier à l'Universel". Proche de notre association, Jean Joseph Franchi est déjà intervenu à deux reprises pour divers exposés en faveur de Letia-Catena.   

 

Voici des initiatives passionnantes qui montrent qu'une activité culturelle importante peut exister dans le moindre village.

Repost 0
3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 18:00

La fédération des Groupements corses de Marseille et son président Jean Grazi organisent vendrdi 8 avril une soirée et une veillée "Polyphonies corses et Confréries":

-18h30: à l’abbaye Saint-Victor, une messe sera célébrée en langue corse, chantée par les chantres de l’Archiconfrérie de Saint-Joseph de Bastia;

- à 20h30, le groupe polyphonique l’Attrachju donnera un concert polyphonique de chants sacrés et profanes, toujours à l’abbaye Saint-Victor.

- A 22h30, aura lieu, à la Maison de la Corse (69 rue Sylvabelle, Marseille 6e), une veillée, avec repas traditionnel, animée par les chanteurs de l’archiconfrérie et le groupe.

 

Participation : 12€ pour le concert, 25€ pour le concert et la veillée.

Inscription à la Maison de la Corse, au 04 91 13 48 50, du lundi au vendredi, de 14h à 17h, ou par mail à maisondelacorse@hotmail.fr

 

 

Polyphonies et confréries à Marseille
Repost 0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

La vidéothèque poggiolaise

La vidéothèque poggiolaise
Les films et les photos de famille et de vacances deviennent tous, au bout de quelques années, des documents historiques  qui montrent comment les diverses générations ont vécu.
Plusieurs films des décennies 60 et 70 à Poggiolo sont visibles sur DAILYMOTION (http://www.dailymotion.com/michelfran).
Cherchez dans vos greniers si vous n'avez pas des documents à faire connaître à la communauté poggiolaise.

Recherche

qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Le calendrier poggiolais

 

Début des vacances d'été: samedi 8 juillet midi.

Festival Sorru in Musica: du 21 au 30 juillet.

Fête de saint Roch: mercredi 16 août.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907