Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2019 5 29 /11 /novembre /2019 17:59

Les associations Zeru Frazu, Couvent-Saint- François-Eglise Verte, Ambiente di u Pumonte et  l'associu Si Pò Fà se sont associées pour la projection d'un film-débat sur les déchets ménagers : "Déchets ménagers en Corse, bilan et perspectives".

 

Venez alors découvrir ZERU FRAZU un film de Jean-Michel Schiavo et Stella Productions.

 

La projection-débat aura lieu le samedi 30 novembre à 17h au couvent St Francois de Vicu dans la salle Albini.

 

Nous vous attendons nombreux !

Zéro déchet en Corse

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2019 3 20 /11 /novembre /2019 17:57
Napoléon III et Guagno-les-Bains: légendes et réalité

A Bastia, on peut voir jusqu'à fin décembre une exposition sur "Napoléon III et la Corse".

 

Ce thème a été celui de la conférence de Jean DAL COLLETTO, président de la Fédération des groupements corses de Marseille et des Bouches-du-Rhône, à la Maison de la Corse de Marseille jeudi 24 octobre.

 

L'orateur s'est particulièrement attaché à décrire l'entourage corse de l'empereur, notamment Tito Franceschini Pietri dont l'importance a été racontée par Sampiero Sanguinetti dans un excellent livre.

 

Passant ensuite aux réalisations, Jean DAL COLLETTO a évoqué le renouveau du thermalisme et l'a illustré avec cette carte postale des Bains de Guagno datant de la fin du XIXe siècle.

 

Napoléon III et Guagno-les-Bains: légendes et réalité

 

Il a insisté sur le style architectural typique du Second Empire. En fait, l'établissement en forme de U dont on voit ici les deux bouts a été construit à partir de 1845, sous le règne de Louis-Philippe. Il fut achevé en 1856, sous Napoléon III. En tout cas, il est vrai que la majorité des bâtiments publics corses date de l'époque du neveu de Napoléon Ier.

 

Dans la discussion qui suivit l'exposé, l'animateur du Blog des Poggiolais, présent à cette conférence, rappela que le territoire des Bains de Guagno fut attribué à la commune de Poggiolo par le décret du Prince-Président Louis-Napoléon BONAPARTE (qui n'était pas encore empereur) en date du 19 septembre 1852 (voir l'article "Poggiolo n'existe pas").

décret des 19 septembre 1852

décret des 19 septembre 1852

Il signala également que la venue de Napoléon III et de l'impératrice Eugénie à Guagno-les-Bains pour suivre une cure est une légende toujours présente dans de nombreux guides touristiques (voir l'article "Napoléon Ier à Guagno-les-Bains et pas Napoléon III"). 

 

Un grand merci à Jean Dal COLLETTO pour sa conférence et pour le dynamisme qu'il manifeste aussi bien à la Maison de La Corse qu'au Cesec (Conseil économique social environnemental et culturel de Corse) où il est président de la commission Europe, relations internationales Euro-région, Méditerranée, diaspora . 

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2019 7 17 /11 /novembre /2019 18:00

 

Le dernier article sur les violoneux poggiolais a suscité un grand intérêt, et notamment de la part de Stefanu PINELLI qui comme commentaire a écrit cette exclamation: "Mon arrière-grand-père!".

 

Il est le descendant direct de Ghjuvan-Martinu PINELLI (3 février1878-2 janvier 1950), surnommé Martinchjinu, dont le souvenir reste chez les plus anciens de Poggiolo.

 

Sur la page Facebook de Stefanu PINELLI, on peut trouver une rare photo de ce célèbre animateur de fêtes.

 

 

Retour sur Martinchjinu

 

Toujours sur Facebook, a été publié un beau texte, pouvant devenir une chanson, écrit par Anto Crescenzi et évoquant Martinchjinu.

 

Son violon est toujours présent.

 

Retour sur Martinchjinu

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2019 6 16 /11 /novembre /2019 18:03

 

Dans l'annonce d'un cours de chant et guitare dispensé par Fabrice Massiani à Vico, il a été fait allusion au travail de Jean-Baptiste PAOLI pour maintenir les traditions musicales corses. Il se situe dans la lignée des violoneux qui animaient autrefois les réunions villageoises.

 

Deux de ces artistes poggiolais d'autrefois ont été évoqués dans un article paru sur ce blog le 1er février 2015. Il nous paraît utile de le rééditer. 

 

Jean-Baptiste Paoli à Soccia le 24 juillet 2009

Jean-Baptiste Paoli à Soccia le 24 juillet 2009

 

Toutes les générations ont eu, malgré la dureté du travail, le besoin de s'amuser. Au XIXème et au début du XXème siècle, le violon était l'instrument par excellence de toutes les fêtes.

Dans les villages de Sorru in Sù, Martitinu (qui s'écrit aussi Martinchjinu) eut une grande célébrité ainsi que, avant lui, Cumandante. Ces deux représentants de la culture populaire ont été évoqués dans un article ( de Xavier Paoli?) paru dans "L'info U Pighjolu" de juillet 2007. 

 

"Evoquons, pour leur rendre hommage, deux de ces modestes artistes qui faisaient danser nos arrière-grands-parents. 

 

Tout d'abord, chronologiquement, Ghjuvan Battistu BATTESTI, natif d'Ortu mais ayant fait souche à U Pighjolu par le mariage. Grand escogriffe, doté de plusieurs surnoms dont un lui allait comme un gant ("Cicala") et un autre ("Cumandante") dont on pouvait se demander où il en avait gagné les galons, lui qui n'avait jamais pratiquement quitté son île.

Il était en réalité maçon et sonneur de cloches (aux appointements de 50 francs par an en 1881). Mais il ajoutait à ces multiples et variées occupations un vrai talent de musicien, apprécié dans tout le canton et même au-delà.

Versificateur hors pair, il était très sollicité dans toute la région pour les festivités du carnaval. Mêlant musique et couplets entraînants, l'archet frénétique, le quatrain moqueur à la bouche, il menait la sarabande carnavalesque avec un entrain jamais démenti. Peut-être là est l'origine de son surnom de «Cumandante» (… di Carnavà, disaient les mauvaises langues). 

 

C'est probablement à son école que Ghjuvan Martinu PINELLI (Martinchjinu), né en 1878 à U Pighjolu, semble avoir fait son apprentissage de violoneux. Vigneron, cordonnier, il tenait aussi le Café du village où il vendait le vin et l'eau-de-vie de sa production. 

"Cumandante" se faisant vieux, il avait succédé à celui-ci dans le rôle d'animateur de festivités. Alors qu'il ne jouait plus depuis longtemps, les plus âgés d'entre nous ont pu l'entendre peu de temps avant sa mort en 1951, animer une soirée impromptue où plusieurs couples retrouvant leurs jambes de vingt ans, nous offrirent le témoignage d'une civilisation à jamais disparue." 

 

Violons, guitares et chants avec Ferdinand Passoni à U Pighjolu (16 août 1997)

Violons, guitares et chants avec Ferdinand Passoni à U Pighjolu (16 août 1997)

 

Article recommandé sur les violons et les violoneux:

Partager cet article

Repost0
7 novembre 2019 4 07 /11 /novembre /2019 18:00

Une excellente initiative qui existe depuis la rentrée scolaire a été décrite dans "Corse-Matin" de lundi 4 novembre: la Scola di cantu di i dui Sorri.

Fabrice MASSIANI, qui avait animé un atelier cet été dans le cadre de Sorru in Musica, donne maintenant, pour les enfants, des cours d'initiation au chant corse et à la guitare au couvent de Vico le jeudi et, pour les adultes, des séances ont lieu le samedi à l'église d'Orto.

Il est encore temps de  s'inscrire pour développer les dons artistiques dans nos villages.

 

 

Pour les retardataires désireux de s'inscrire aux ateliers, les séances ont lieu:

* le jeudi au couvent de Vico pour les enfants 
(chant à 17 h, guitare à 18 h)

*le samedi à l'église d'Ortu de 18h a 20h 

 

- atelier chant 30 € par mois et par élève 

- atelier guitare 30 € par mois et par élève 

 

Informations complémentaires et inscriptions au 06 21 97 16 01 ou sur la page Facebook.

 

Les Deux Sorru chantent grâce à Fabrice et à Bati

 

Dans la reproduction de l'article, une partie a été encadrée de rouge: celle où Fabrice MASSIANI déclare que son "vrai maître est Bâti de Poggiolo".

 

On aura reconnu Jean-Baptiste PAOLI, le fils de Xavier et Marie-Ange, dont l'investissement dans la perpétuation des chants et des traditions corses est important depuis longtemps.

 

24 juillet 2011 à Poggiolo (photo Michel Franceschetti)

24 juillet 2011 à Poggiolo (photo Michel Franceschetti)

 

La vidéo de la Saint Roch 2008 permettra à chacun d'apprécier le talent de Jean-Baptiste.

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2019 6 26 /10 /octobre /2019 19:12

Organisée par Jean-Laurent CHITI, la préparation des bastelle à Poggiolo commence lundi 28 octobre avec le ramassage du bois pour le feu. La réalisation des bastelle est prévue pour mercredi.

Tout renseignement au: 06-56-76-81-57

A cette occasion, nous proposons à nos lecteurs une vidéo qui vient d'être mise en ligne. Elle montre les diverses étapes de la confection des bastelle par la communauté poggiolaise en 2013.

Rappel: opération bastelle

Partager cet article

Repost0
22 octobre 2019 2 22 /10 /octobre /2019 22:57
Qu'a fait Napoléon III pour la Corse?

Salute à tutte è à tutti.

Les prochaines conférences de notre Société Napoléonienne se tiendront à la Maison de la Corse, 69/71 rue Sylvabelle à Marseille, le jeudi 24 octobre prochain selon les horaires suivants :
- 17 h 30, dans le cadre de notre séminaire, "Talleyrand, prince de la diplomatie ou traître" par Monsieur le docteur Jacques Di Costanzo.
- 19 h 00, "Napoléon III et la Corse" par Monsieur Jean Dal Colletto.
Nous partagerons notre habituel cocktail. 
Pour nous permettre de vous accueillir dans les meilleures conditions, merci de signaler votre présence par téléphone au 07 77 89 37 82, ou au 06 62 62 50 08, ou par mail à maisondelacorse13@gmail.com ou jacquesdico@aol.com.
Venite numerosi, ci sarà da beie è da manghjà.
In amicizia.
 
 
Jean Dal Colletto, Président de la Fédération des Groupements Corses 
de Marseille et des Bouches-du-Rhône
 
     
   Maison de la Corse

 69/71, rue Sylvabelle

    13006 Marseille

     04 91 13 48 50


 

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2019 3 16 /10 /octobre /2019 18:29

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2019 5 11 /10 /octobre /2019 18:03
Octobre avec Si Po fà

 

Voici le programme des activités variées (randonnée, yoga, danse grecque..) proposées en octobre par la dynamique association Si Pó Fà de Rennu.

 

Octobre avec Si Po fà

Partager cet article

Repost0
8 octobre 2019 2 08 /10 /octobre /2019 18:00

La recherche des ancêtres est une activité qui a beaucoup de succès. Mais les difficultés peuvent rebuter les débutants, surtout pour les familles corses.

Nous pouvons donc saluer la parution du numéro 244 (octobre-novembre 2019) de "La Revue Française de Généalogie" qui consacre un dossier aux particularités de la Corse.

 

 

Une aide précieuse pour les généalogistes corses

L’organisation du Congrès national de généalogie à Ajaccio offre l’occasion pour cette revue de dresser une photographie des particularités généalogiques et archivistiques de la Corse.

 

Ainsi, on tord le cou à la légende selon laquelle il n'existait pas de patronymes en Corse avant 1769.

 

La revue met en avant des particularités comme les traités de paix entre les familles pour mettre fin à une vendetta.

 

Tony LEPORATI donne les significations des abréviations les plus courantes 

- Fu': personne décédée

- Spurio: enfant illégitime

- Avo: grand-père

- N. Nob. n.: noble

- Cap.: capitano

- Ms: messer

- Sig. (Signor): monsieur

 

Une place est évidemment faite aux archives italiennes (et pas seulement génoises) et aux archives mises en ligne par le département.

Le plus ancien document d'état-civil de Poggiolo: actes de baptême de 1739.  Cliquez dessus pour l'agrandir.

Le plus ancien document d'état-civil de Poggiolo: actes de baptême de 1739. Cliquez dessus pour l'agrandir.

 

 

Depuis 40 ans, La Revue française de Généalogie est le partenaire des généalogistes. Elle apporte méthodes et conseils pour les guider précisément dans leurs recherches.

Elle est disponible chez les marchands de journaux au prix de 5,90 € ou sur le site de la revue.

 

 

Sommaire de ce numéro:

MAGAZINE

 

Grand angle • Le casse-tête des noms de lieux qui changent

La réforme territoriale modifie et crée de nombreux toponymes de manière heureuse… ou malheureuse. Comment se sont opérés ces changements et quels impacts pour le généalogiste ?

Portrait • Sylvain Athénour

Responsable FamilySearch des projets pour l’Europe francophone

L’homme-orchestre de la numérisation mormone

Avec Sylvain Athénour, FamilySearch dispose d’une carte maîtresse dans les discussions à mener avec les services d’Archives. Chargé de négocier et suivre les projets de numérisation en France et en Europe francophone, ce Toulousain, discret mais efficace, enchaîne les initiatives dans les Hautes-Alpes, en Seine-Saint-Denis, dans le Gers ou encore à Paris.

 

Vous avez le droit : La communicabilité des documents électoraux • Echos du monde • Simplifier l’accès aux instruments de recherche

 

METHODES & RESSOURCES

 

Grand angle • Les recherches généalogiques en Corse

L’organisation du Congrès national de généalogie à Ajaccio nous offre l’occasion de dresser une photographie des particularités généalogiques et archivistiques de la Corse.

 

Les cas pratiques de Jean-Louis Beaucarnot • L’identité mystérieuse révélée par un accident

Une légende familiale, un petit papier encadré de noir… Voici de quoi titiller l’intérêt d’un jeune généalogiste de 30 ans, curieux d’identifier la femme qui aurait été la bien-aimée de son aïeul. C’est un pari gagné grâce aux arbres en ligne, à la presse ancienne et aux possibilités offertes par les formulaires de recherche.

 

Bon à savoir • Comment calculer un lien de parenté ?

En généalogie, on le répète à l’envi : « nous sommes tous cousins ». Oui, mais encore ? Dans quelle mesure ? La parenté est la clef de voûte de la généalogie puisque toute quête de ses aïeux vise à établir les liens de parenté entre différents individus. D’où la nécessité de bien appréhender cette notion et de savoir définir sans ambigüité le degré de parenté entre deux personnes.

 

Nos spécialistes vous répondent

 

Paléographie • écritures manuscrites imprimées

Double dose pour ce numéro avec ces deux extraits l’un d’un manuscrit l’autre d’un livre imprimé. Ils permettent de constater que le passage de l’écriture scripturale vers l’imprimerie ne s’est pas faite sans tâtonnement.

 

Repères historiques • Le Bon-Pasteur : refuges pour filles turbulentes

Jugées de mauvaises mœurs, orphelines ou en danger dans leur famille, nombre de jeunes filles furent accueillies dans des refuges tenus par des religieuses. Ce furent prières, travail et brimades qui composèrent le quotidien de ces pensionnaires.

 

Le testament, décrypter généalogique

 

BOITE À OUTILS

 

Grand angle • Le cru 2020 de Généatique

Comme chaque année, le CDIP profite de l’arrivée de l’automne pour sortir la nouvelle version de son logiciel de saisie familiale, Généatique. Présentation des innovations et améliorations majeures qui faciliteront à coup sûr le travail généalogique.

 

Heredis 2020 mise sur la localisation

 

Les noms de famille par Pierre-Gabriel Gonzalez

ALAPHILIPPE, CLÉRY, BERLIOZ VERDET, BOILOT, CASTEUBLE, CHAMOUILLET, KARST, LARDON, MANGIN, PARIS, VANAKER

 

Auteurs : Laurence Abensur-Hazan, Pierre-Valéry Archassal, Gabriel Audisio, Jean-Yves Baxter, Jean-Louis Beaucarnot, Marie Cappart, Pierre-Gabriel Gonzalez, Tony Leporati, Guillaume de Morant, Tony Neulat, Brigitte Rochelandet, Frédéric Ville

  • Nombre de pages : 68
  • Date d'édition : Octobre 2019

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de janvier et février dans les Deux Sorru:

cliquer ici.

 

 

 

FÊTE DE ST ANTOINE ABBÉ

Messe samedi 16 janvier à 15 heures

chapelle de Guagno-les-Bains.

 

Fête de Saint Siméon:

messe à Poggiolo

samedi 20 février

à 15 heures. 

 

VACANCES SCOLAIRES DE FÉVRIER

fin des cours: 

samedi 13 février

reprise des cours:

lundi 1er mars

 

La nouvelle formule du mensuel "INSEME":

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907