Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 18:00

Lundi 18 juillet à 18 heures, dans le cadre de la soirée d’ouverture du Festival Sorru in Musica, sera présenté à la mairie de Vico l’ouvrage collectif «VICO-SAGONE, REGARDS SUR UNE TERRE ET DES HOMMES» écrit sous la direction de Jean-Laurent ARRIGHI et Francis BERETTI.

 

L’événement ne concerne pas seulement les habitant de Vico mais toutes les personnes originaires des Deux Sorru et, de façon plus générale, tous les passionnés de l’histoire de Corse.

Ainsi, la contribution de Michel FRANCESCHETTI, animateur du Blog des Poggiolais, permet de rappeler le rôle de Jean-François GALLINI au début du XXème siècle en tant que sénateur et conseiller général et son importance pour l’implantation des Corses des Deux Sorru dans la Tunisie du protectorat. 

PARUTION DU LIVRE " VICO SAGONE . REGARDS SUR UNE TERRE ET DES HOMMES "

Voici la présentation écrite par les coordinateurs de l’ouvrage :

"VICO SAGONE. REGARDS SUR UNE TERRE ET DES HOMMES" est une véritable encyclopédie de 660 pages conçue comme un ensemble d’articles inédits rédigés dans l’unique but de permettre une meilleure connaissance de Vico-Sagone dans des domaines aussi variés que l’archéologie, l’histoire, politique, religieuse, médicale, la généalogie mais aussi l’urbanisme, l’art, la littérature, la toponymie ou encore l’héraldique. Ce magnifique livre d’art est la réunion en un seul volume de contributions inédites et indépendantes écrites par dix-huit auteurs portant, chacun dans son domaine, un regard nouveau et éclairé sur notre commune.

Nous les citerons tous par ordre alphabétique :

D’abord, le professeur B. Alliez qui nous propose un regard complet sur la santé à Vico,

 F.-A. Arrighi qui revient sur la riche histoire du Diocèse de Sagone et de la paroisse Santa Maria.

 J.-L. Arrighi nous livre, pour sa part, une dizaine d’articles comprenant à la fois des gros-plans sur l’histoire de Vico depuis l’épopée de Sampieru Corsu jusqu’à la Seconde Guerre mondiale en passant par les Révolutions de Corse, la Révolution française ou la Grande Guerre mais également des visions d’ensemble sur la toponymie, sur l’histoire du pouvoir à Vico ou sur les écrivains et compositeurs qui sont originaires de notre commune.

 F. Beretti, de son côté, éclaire notre compréhension des armoiries modernes de Vico-Sagone alors que J.-D. Beretti nous propose, en trois articles, sa vision de la politique au XIX e siècle, de l’activité sismique à Vico ainsi que le regard porté par un fonctionnaire continental sur le Vico de l’Entre-deux-guerres. M. Biancarelli, dans une enquête passionnante et inédite, dévoile sous nos yeux la véritable généalogie vicolaise du célèbre régicide Joseph Fieschi.

 Avec Ph. Costamagna, elle est également l’auteur d’un article sur les somptueux tableaux de la collection Fesch accrochés dans l'église de Vico dont les vitraux sont, quant à eux, magnifiquement mis en lumière par le regard expert de S. Cueille, Conservateur régional de l’Inventaire général de Corse.

Dans cet ouvrage, M.-T. Dambacher fait également pour nous un gros plan sur l’écrivain Marie Susini alors que le père Doazan nous invite à contempler les plus de cinq cents ans de présence de religieuse au couvent de Vico.

M. Franceschetti nous convie pour sa part à tourner les yeux vers l’Outre-mer en brossant un pan oublié du passé nord-africain de nos concitoyens qui, à l’image de Jean-François Gallini, surnommé « l'empereur du Sahel », s’en allèrent faire de brillantes carrières aux portes du désert.

Si ce sont bien les millénaires que M.-A. Gardella, nous propose de voir défiler dans une vision panoramique du territoire de Vico des origines au Moyen Âge, Daniel Istria, quant à lui, nous invitera à focaliser notre attention sur le centre de pouvoir religieux éphémère que constitua alors le complexe épiscopal Sant'Appianu de Sagone.

Mais comment parler de Vico sans évoquer l’ancienne Signoria da Leca dont elle fut la capitale politique ? J.-M. Rocca, dans un article qu’il lui consacre, conduira notre regard sur la figure incontournable que fut incontestablement pour notre cité le plus grand des seigneurs du Moyen Âge, Jean-Paul de Leca.

Après les tableaux et les vitraux, J. Tristani, spécialiste de l’artiste corse Damaso Maestracci, nous fera découvrir combien notre commune est aussi riche d’un patrimoine artistique sculpté unique avant que J.-P. Mattei, fondateur de la Cinémathèque de Corse, ne nous conte, dans les moindres détails, tous les petits secrets liés à la pratique du septième art dans notre région.

Enfin, notre parcours s’achèvera par deux déambulations raffinées au cœur de notre cité.

Celle proposée par J.-M. Tidori, au cours de laquelle il nous confie sa lecture de la couleur à Vico, précédant la promenade éclairée à laquelle nous convie J.-C. Quinton-Gaffory. C’est à partir de quatorze de ses superbes dessins réalisés à la plume lors de l’un de ses séjours à Vico que le tout nouveau directeur de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles ouvrira nos yeux de néophytes aux secrets des formes architecturales et urbaines de Vico.

Destiné à combler une absence évidente de données publiées sur notre commune, cet ouvrage collectif, en plus de ses textes riches d’informations, d’anecdotes rares et de révélations parfois exceptionnelles, s’embellit, au fil des pages, d’une iconographie considérable et souvent elle-aussi inédite.

Le comité de rédaction de cette somme de connaissances sur Vico-Sagone tient à remercier chaleureusement les éditions Alain Piazzola, la CTC ainsi que la Municipalité de Vico pour l’appui décisif qu’ils lui ont apporté afin de rendre réalisable cet ambitieux projet.

Enfin, le collectif des auteurs tient à remercier la population de Vico et de Sagone pour avoir manifesté un intérêt constant pour cet ouvrage qu’il lui dédie.

 

Vous êtes tous attendus lundi 18 juillet à 18 heures à la mairie de Vico.

 

Repost 0
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 18:00
SORRU IN MUSICA...le programme 2016

Que sera le Festival Sorru in Musica de cet été?


10 jours de concerts dans les villages de Vicu, Rusazia, Murzu, Letia, Sagone, Rennu, A Soccia, Coghja, et au couvent Saint-François de Vico.


Des animations conviviales avant les concerts à 18h30,
avec les associations des villages et les étudiants qui participent aux Master classes de l’académie de musique du festival


Des concerts gratuits à 21h30:
    -avec l’orchestre Paris Classik (avec et sous la direction de Bertrand CERVERA)
    -avec le soliste japonais Iwao Furusawa (violon) lundi 25 juillet.

 

Des partenariats, des histoires d'amitié et de partage
    - avec Robin RENUCCI que l'on retrouve pour une lecture-concert , sur des textes de Paul Valéry et des musiques de Brahms, Fauré, Ravel
    - avec le sommelier Raphaël Pierre-Bianchetti, pour un concert-dégustation (sans abus!)
    - avec Pierre GERONIMI, maître-glacier, pour un concert musiques et saveurs en compagnie de Schubert et Vivaldi
    - avec Jean-Pierre Matteï, président de l'association La Corse et le cinéma, pour un ciné-concert "Casanova" d'Alexandre Volkoff sur une musique originale de Didier Benetti.


Des créations inédites en Corse :
    - "Dracula" de Bram Stoker , concert-fiction, avec l'acteur Feodor Atkine; adaptation pour le festival d'une coproduction France Culture-Orchestre National de France.
    - "Le cinéma italien" où l'on retrouve et revisite les créations d' Ennio Morricone et Nino Rota entre "Le Bon, la Brute et le Truand" " Cinéma Paradiso" et tant d'autres...
    - "Une histoire corse", le concert de clôture du festival scénarisé

SORRU IN MUSICA...le programme 2016
SORRU IN MUSICA...le programme 2016
SORRU IN MUSICA...le programme 2016
Repost 0
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 23:23

Samedi 4 juin, exactement un mois après le décès de Jean GRAZI, l’assemblée générale de la Fédération des Groupements Corses de Marseille et des Bouches-du-Rhône a élu comme président Jean DAL COLLETTO, professeur de langue corse au lycée privé Lacordaire de Marseille.

Nous lui adressons tous nos compliments et lui envoyons tous nos encouragements pour continuer à faire briller la culture corse en Provence. 

"La Provence" de vendredi 10 juin 2016

"La Provence" de vendredi 10 juin 2016

Repost 0
10 juin 2016 5 10 /06 /juin /2016 12:24
Assemblée générale de l’association Chjassi e Monti

L’association Chjassi e Monti di Sorru in Sù tiendra son Assemblée générale samedi 11 juin à 15 heures à l’Auberge des Deux Sorru.

Ordre du jour :

- Bilan

- Elire le nouveau conseil d’administration

- Elire le bureau

- Informer sur l’organisation actuelle de l’entretien des sentiers par le service environnement du Conseil départemental dont le responsable est M. DIROSA.

 

Adhérent, donc membre décideur de l’assemblée générale: 5 euros.

 

Contacts :

Jean-Marie BONIFACY : 06-84-01-83-54

Jean-Marc LECA : 06-89-70-75-16

François OTTAVI : 04-95-28-34-99 ou 06-76-49-36-20

 

Rappel des buts  et objectifs de Chjassi e Monti :

- Inciter au développement micro-régional par la mise en valeur du patrimoine existant : bergeries, sentiers, moulins, ponts anciens…

- Sauvegarder une partie de notre patrimoine qui permet d’imaginer la vie de nos aïeux dans notre «pieve»

- Contribuer à restaurer, à entretenir, baliser l’essentiel de nos sentiers qui permettent d’animer l’environnement de nos villages, et feront apprécier aux visiteurs nos «monti», maquis et forêts

- Pour ne pas être désignée éternellement «plus belle pieve de Corse» : faire classer les Deux Sorrù hors concours !

 

Repost 0
4 juin 2016 6 04 /06 /juin /2016 11:23

Dimanche 5 juin, deux rendez-vous très différents sont proposés aux habitants du canton.

 

En premier lieu, le député Laurent MARCANGELI, accompagné de son suppléant Jean-Jacques FERRARA, continue sa tournée parlementaire pour présenter son bilan annuel . Dimanche 5 juin, il sera dans le haut-canton:

- à 10 heures à Guagno

- à 11 heures à POGGIOLO

- à 14 h 30 à Orto

- à 16 heures à Soccia

- à 18 heures à Coggia

Les rendez-vous du dimanche

Le même jour, à partir de 10 heures et toute la journée, aura lieu A FESTA DI A NATURA à VICO

Les rendez-vous du dimanche

Organisée pour la troisième année par l’association A Natura, présidée par Brigitte ARTILY, cette fête va envahir les rues de la cité vicolaise. De nombreux stands permettront de mieux connaître les fleurs et plantes qui nous entourent.

Les rendez-vous du dimanche

Des produits locaux artisanaux seront proposés.

Vous pourrez ainsi visiter le musée éphémère d’outils traditionnels de M. Morati.

Les rendez-vous du dimanche

Vous pourrez même manger des fleurs!!!

Les rendez-vous du dimanche

Parmi les animations, il est prévu les chants corse du groupe INSEME, un défilé de mode présenté par le Comité Miss Corse, une initiation à l’escalade, un atelier d’écriture…

 

A 15 h 45, un débat sur  la gestion des dechets aura lieu en présence d’Agnès SIMONPIETRI, présidente de l’office de l’environnement de Corse.

Repost 0
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 00:09
De belles vêpres à Marseille

La 82ème journée des vocations sacerdotales pour la Corse

aura lieu à Marseille

 

Samedi 28 mai 2016,

Cathédrale de la Major

(entrée libre)

 

    * 16h00

      Vêpres musicales corses

      Concert (chants polyphoniques et sacrés)

Les chanteurs du groupe Arapa seront les invités d'honneur. lls animeront ce concert avec la chorale Fior di Machju, les trompettes de René Perinelli, et Philippe Gueit, aux grandes orgues

    * 17h30

      Apéritif offert sur le parvis de la Cathédrale

    * 19h00

      Accueil Salle des Martégales (2eme arrdt)

      Communication d’Antoine Galloni d’Istria

      « Les Corses dans la Grande Guerre »

 

Apéritif - Buffet dinatoire (sur réservation) - veillée - Animation musicale par le groupe ARAPA

 

Renseignements et réservations pour le buffet (23 euros) à l’Institut Corse Méditerranée (5 place Sadi Carnot, 13002 Marseille)

ou par téléphone :

Jean-Baptiste Renucci : 06 81 64 82 69

Jean Giacomoni : 06 11 67 33 77

Cette journée, placée sous le signe de la générosité et de la solidarité, permettra d'apporter, comme chaque année depuis 82 ans, une généreuse contribution à la formation des séminaristes.

Vous pouvez faire un don en faveur du diocèse de Corse pour les vocations sacerdotales en envoyant un chèque à Jean-Baptiste RENUCCI, 5 place Sadi Carnot, 13002 Marseille.

Libeller le chèque à l'ordre de "Association Diocésaine de Corse - Vocations sacerdotales".

Vous recevrez un reçu du diocèse de Corse pour la déduction fiscale.

 

 

 

 

 

Repost 0
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 00:40
L’originalité de Sorru in Musica

«Les chants du cygne» à cause de la baisse des subventions des collectivités locales, voici comment est intitulé le dossier sur les festivals de Corse, paru dans «Settimana» du 20 mai.

La situation est grave pour certains lieux où les manifestations musicales de l’été auront du mal à se produire normalement.

Parmi les nombreux lieux évoqués, un cas particulier est évoqué de façon très sympathique sous le titre «Les archets qui font vibrer les Deux Sorru» : le festival Sorru in Musica.

L’originalité de Sorru in Musica

Comme la lecture peut être difficile sur cette image du journal, nous vous en offrons la transcription.

 

Le nombre, dit-on, porte bonheur. Cet été, le festival Sorru in Musica fêtera son treizième anniversaire. Une belle longévité pour un festival de musique classique, certes estival, mais bien loin des sentiers battus du littoral et des «hameaux» surpeuplés de la côte. Ce succès qui se renouvelle été après été, Bertrand CERVERA l’explique par une sorte de paradoxe: le professionnalisme des artistes, mêlé à la passion qui animerait des amateurs, au sens noble du terme.

«C’est comme une bande de copains qui jouent ensemble, en l’élargissant un peu», expose modestement le violoniste. Sauf que la «bande de copains» joue, la plupart du temps, sur les scènes les plus prestigieuses de la planète. On pourrait, dès lors, imaginer que le montant des cachets va se chercher du côté des astres. En fait, il n’en est rien. Si le budget du festival est conséquent, c’est «principalement en raison du coût du transport et des hébergements», assure Bertrand CERVERA qui déplore notamment le coût de l’aller-retour Paris-Ajaccio pendant la haute saison.

«Pour le reste, nos coûts sont plutôt modestes, nous avons une seule salariée à mi-temps, Marcelle PAOLI, tous les autres intervenants sont bénévoles», développe Bertrand CERVERA. Le bénévolat, la passion, l’entraide entre artistes. Notamment avec Robin RENUCCI. «Nous jouons mutuellement gratuitement l’un pour l’autre», explique Bertrand CERVERA.

Pour autant, Bertrand CERVERA ne s’interdit pas les demandes de subventions auprès des collectivités locales (mairies, CTC, conseil départemental) et reconnaît que les dossiers de Sorru in Musica sont généralement accueillis avec bienveillance. Avec une nuance cependant: les organisateurs se refusent à ne considérer que ce type de financement: «L’année dernière, nous avons eu la chance d’avoir également du mécénat d’entreprise avec Leclerc, cela nous a bien aidé», explique le musicien.

 

LA FORCE D’UNE RÉPUTATION

Si les demandes de subventions sont bien accueillies, si les entreprises commencent à s’impliquer, c’est aussi, qu’au fil du temps, le festival a acquis une réputation. Telle qu’au-delà des grands noms de la musique, un comédien comme Féodor ATKINE accepte immédiatement de venir y participer. «Si nous avions dû le payer au tarif qu’il est en droit d’exiger, nous n’aurions jamais pu le faire venir en Corse», insiste Bertrand CERVERA.

Mais, dans le monde du spectacle, tout le monde connaît désormais ce «petit» festival qui se promène entre scènes de plein air et nefs des églises villageoises. Tout le monde a entendu parler de ce rapport très simple, très direct avec un public chaleureux, y compris en dehors des concerts et des représentations. «Ce sont des moments de plaisir. Cela ne nous empêche pas de répéter de la même manière. Notre exigence est intacte. Nous ne sommes pas «en vacances». Mais c’est une sorte de privilège. D’habitude, nous ne voyons pas vraiment les gens, nous entrons et sortons par l’entrée des artistes. Là, nous les côtoyons vraiment et c’est très agréable», conclut Bertrand CERVERA. C’est sans doute cela la recette du succès. Beaucoup de professionnalisme, de passion… et de débrouille, alliés à une vraie simplicité.

I. L.

 

 

RAPPEL : en cette année 2016, le Festival Sorru in Musica se tiendra du lundi 18 jusqu’au mercredi 27 juillet 2016, 

Repost 0
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 09:12
Souvenir du Père Albini (précisions)

En cette année des 200 ans de la fondation des missionnaires OMI,

fête et pèlerinage à la tombe du Père ALBINI au couvent St François de VICO, samedi 21 mai, à 21 heures avec procession à la grotte.

 

Dimanche 22 mai:

- à 10 h 30: eucharistie

- apéritif offert et repas

- 14 h 30: projection et conférence-débat: "Les OMI - La cause du Père ALBINI"

- 16 15: procession à la grotte et clôture

 

Participation au repas et inscription en téléphonant au couvent le matin au 04-95-26-83-83.

Repost 0
16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 18:00

Le 30 avril, avait lieu à Guagno un concert pour financer l'édification d'une statue de Circinellu dans le village.

Voici deux extraits du spectacle, diffusés sur Facebook par Ange POLI.

Repost 0
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 18:00

Le couvent de Vico joue un rôle culturel et spirituel important dans les zones de Sorru et Sevi grâce à la présence des Oblats de Marie Immaculée.

Cette congrégation célèbre cette année le bicentenaire de sa fondation, en février 1816, sous le nom de Missionnaires de Provence, par Eugène de MAZENOD qui fut aussi évêque de Marseille.

La personnalité et l'œuvre de celui qui a été proclamé saint par l'Eglise catholique en 1995 seront évoquées à Marseille par Michel Franceschetti le vendredi 20 mai.

Mazenod: un bicentenaire important
Repost 0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

La vidéothèque poggiolaise

La vidéothèque poggiolaise
Les films et les photos de famille et de vacances deviennent tous, au bout de quelques années, des documents historiques  qui montrent comment les diverses générations ont vécu.
Plusieurs films des décennies 60 et 70 à Poggiolo sont visibles sur DAILYMOTION (http://www.dailymotion.com/michelfran).
Cherchez dans vos greniers si vous n'avez pas des documents à faire connaître à la communauté poggiolaise.

Recherche

qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Le calendrier poggiolais

 

Début des vacances d'été: samedi 8 juillet midi.

Festival Sorru in Musica: du 21 au 30 juillet.

Fête de saint Roch: mercredi 16 août.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907