Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 17:59

Quelques jours après la participation du Père Jean-Pierre BONNAFOUX à l'émission "Per un dettu", son livre paraît aux éditions Albiana. Le titre "La Corse en mutation - U terramotu" exprime bien l'idée que la Corse est à un moment important de son histoire et que les changements en cours bouleversent la société insulaire bien plus que l'on ne croit.

L'auteur est un personnage connu et unanimement respecté en Corse par son caractère, ses activités multiples et ses réflexions profondes. Son éditeur le présente ainsi:

 

JEAN-PIERRE BONNAFOUX est prêtre, de la congrégation des Oblats de Marie Immaculée. Professeur de philosophie, il devient, après son service militaire en Algérie, prêtre ouvrier à Marseille, puis curé de Guagnu.
Aumônier étudiant à l’université de Corse à partir de 1996, il oriente ses recherches sur « l’évolution du sacré en Corse ». Son questionnement est à l’origine du présent essai.

Le "terramotu" de Jean-Pierre BONNAFOUX

Que dit ce livre de 570 pages? Regardons le copieux texte de quatrième de couverture.

« Que devient la Corse ? » À cette question simpliste, l’on pourrait répondre simplement « pas grand-chose » et puis détourner le regard. Ou bien « elle prend enfin son destin en main » et rêver tout haut. Car à l’heure où la mondialisation et l’uniformisation par le bas s’insinuent jusque dans les plus petits recoins de la planète, comment une si petite « unité » anthropologique et sociale pourrait-elle réussir là où le monde entier succombe ?
Pourtant, cette question, il faut bien se la poser car elle oblige chacun à la connaissance, à la réflexion puis à l’engagement conscient – politique, dans le sens le plus noble du terme, citoyen. La situation de l’île aujourd’hui doit être pensée dans toute sa complexité si l’on veut pouvoir un jour former la trame d’un avenir plus ou moins maîtrisé. Et ceci est l’affaire des individus qui composent la société.
C’est à cette tâche que s’est attelé l’auteur. Son parcours atypique l’a conduit à en évaluer les ressorts d’un point de vue historique – car rien en Corse n’est détaché de l’Histoire – ; d’un point de vue sociologique bien sûr, mais aussi philosophique et anthropologique – car son engagement sacerdotal en fait un observateur original et précieux des comportements individuels et groupaux et, pourquoi pas, de « l’âme » du peuple.
Le constat est alarmant. En parallèle à une appétence sans mesure de « modernité », libérale si elle n’est pas libératrice (connectivité, réseaux sociaux, consuméris-me, etc.), la Corse est régulièrement confrontée à la barbarie visible ou insidieuse (violence, suicide, comportements à risque, drogue…). À chaque fois, elle apparaît dans le peloton de tête des régions les plus touchées, au plan national voire européen.
La Corse souffre, c’est un fait, et nombreux sont les indicateurs de ce malaise. Pourtant, une fois le constat passé, une fois dépassé le vertige de la complexité, l’auteur propose une vision ouverte de ce que pourraient être les chemins à emprunter pour la pérennité d’une société insulaire humaine, généreuse, pétrie de son passé, des valeurs qui la caractérisent encore et des énergies qui la composent aujourd’hui. Des chemins qui, grâce à la volonté des hommes, s’écartent résolument des ténèbres, de l’auto flagellation, du pessimisme ambiant et de la soumission servile.

Des chemins de liberté et de lumière…

Si votre libraire n'a pas d'exemplaire, demandez- lui de le commander ou bien adressez-vous à l'éditeur.

Veuillez d'ores et déjà noter que le livre de Jean-Pierre BONNAFOUX fera l'objet d'une soirée des Débats de l'été au couvent de Vico jeudi 13 août à 21h30.

 

Partager cet article
Repost0
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 17:59

"Terrible et magnifique", ces deux adjectifs ont été utilisés sur sa page Facebook pour commenter la prestation télévisuelle du Père Jean-Pierre BONNAFOUX.

Dimanche 31 mai, le supérieur de la communauté des Oblats du couvent de Vico était invité par Pierre LECA dans l'émission "Par un dettu".

A l'occasion de la très prochaine sortie en librairie de son livre "La Corse en mutation; u terramotu" (chez Albiana), le Père BONNAFOUX s'exprima avec sa fougue habituelle, alternant humour et analyses sérieuses. Il décrivit ses origines familiales, sa foi, son apostolat dans des lieux très variés (dont les quartiers nord de Marseille). Puis, il parla de la situation de l'Eglise en Corse et eut des mots forts sur l'identité corse. Il évoqua aussi bien les problèmes de la jeunesse que de la vieillesse.

Une émission à regarder absolument, avant de lire le livre.

Partager cet article
Repost0
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 18:00
Le programme du festival se précise

Le programme de Sorru in Musica Estate 2015 se précise de plus en plus.

D'après les dernières nouvelles, les soirées se dérouleraient ainsi:

Lundi 20 juillet

Vico -Eglise- Concert d’ouverture ...
Mardi 21 juillet

Vico -Couvent Saint-François-Ciné-concert « Carmen » en partenariat avec la cinémathèque de Corse
Mercredi 22 juillet

Vico -Couvent Saint-François- Ciné-concert (suite) en partenariat avec la cinémathèque de Corse
Jeudi 23 juillet

Vico -Eglise-« De Mozart à Piazzolla » avec Richard Galliano
Vendredi 24 juillet

Murzo -Eglise- « Du Soleil-Levant ! » avec Iwao Furosawa et Keïko Daiko
Samedi 25 juillet

Letia Saint-Martin -Eglise- Soirée surprise lyrique!
Dimanche 26 juillet

Renno -Eglise- Soirée musique de chambre avec Stéphane Petitjean (piano)
Lundi 27 juillet

Soccia -Piazza l’Aghja- « La sérénade »
Mardi 28 juillet

Coggia Lecture-concert avec Robin Renucci « René Char en musique », en partenariat avec l’Aria
Mercredi 29 juillet

Vico -Couvent Saint-François- Concert de clôture
Florilège des meilleurs moments du festival avec les musiciens, intervenants du festival et les étudiants de l’Académie.

Tous les soirs:

• des animations conviviales avant les concerts,
• des concerts gratuits
-avec l’orchestre Paris Classik -avec et sous la direction de Bertrand Cervera- .
-avec le virtuose de l’accordéon Richard Galliano
-avec les solistes japonais Iwao Furosawa (violon) et Keïko Daiko(violoncelliste).


Les dates ne sont pas encore arrêtées pour les sorées:
• concert-dégustation avec le sommelier Raphaël Pierre-Bianchetti,
• concert Musiques et saveurs avec le maître-glacier Pierre Geronimi.

On pourra remarquer qu'aucune soirée ne se déroulera à Poggiolo et que le haut-canton sera uniquement représenté par Soccia.

Partager cet article
Repost0
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 12:00

Cette année encore, le concert Veranu de Sorru in Musica a été une réussite. Alors que l'été s'installe, cet après-midi samedi 9 mai, dans la quiétude de l'église de Murzo, Bertrand CERVERA et sa formation Paris Classik, qu'on ne présente plus, nous ont offert un moment magique et incomparable. L'assemblée était transportée et, quand le dernier accord est tombé, chacun d'entre nous s'est éveillé d'un songe merveilleux...

Bravo pour ces initiatives hors saison, bravo aux musiciens enchanteurs et merci aussi à tous ceux, mélomanes ou non, qui permettent que ces rencontres aient lieu.

Et à bientôt pour Sorru in Musica d'Estate du 20 au 29 Juillet.

Dernière mise au point avant le Festival
Partager cet article
Repost0
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 18:02

Le Festival Sorru in Musica est le grand événement de l'été dans notre canton.

Retenez bien ses dates (du 20 au 29 juillet). Le programme précis paraîtra très prochainement.

En attendant, on retrouvera le quatuor Paris Classik, sous la direction et avec Bertrand CERVERA, pour un fabuleux voyage musical qui nous emmènera de Bach à Piazzolla,

SAMEDI 9 MAI À MURZO, ÉGLISE ST LAURENT, À 14H 30. 

Entrée libre.

Moins de trois mois à attendre pour le Festival
Partager cet article
Repost0
22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 18:01
Venez fêter la nature dimanche 26 avril

VICO FESTA DI A NATURA

PROGRAMME

Ouverture de la foire à 10h.

Une célébration aura lieu à l'église Ste marie de Vico à 11h.

De nombreuses animations sont prévues et animées par Fun Radio.

Tout au long de la journée, des expositions et des exposés avec M. Gabriel Chapuis et les plantes de la région et même d'un peu plus loin, Bernard Ramay et les champignons, le laboratoire régional d'archéologie, la Corse vue par M. Bruno Luciani, les objets anciens présentés par M. Morati, le Comité Régional Corse Montagne Escalade, les «promen'ânes» avec M. Corrieras.

De nombreux stands: artisanat d'art, agroalimentaire, parfumerie, cosmétique, aromathérapie .....

Atelier d'écriture ... Théâtre ... Défilé de mode avec la participation de Miss Corse ...

 

Venez fêter la nature dimanche 26 avril

Des billets de tombola sont en vente chez les commerçants de Vico et Sagone au prix de 2€ le billet avec de très nombreux lots dont une TV écran plat de 80 cm, un multi-outil oscillatoire Black et Decker, une machine à café Nespresso, des produits de beauté, des produits alimentaires....

Le tirage aura lieu vers 18 heures.

 

Pour saisir tout l'intérêt de cette fête, regardez  le film de la version 2013.

 

 

Partager cet article
Repost0
18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 18:02

Pour sa quatre-vingt-unième édition, la journée des vocations sacerdotales pour la Corse se déroulera samedi 25 avril 2015.

Chaque année, à Marseille, a lieu une grande messe pour apporter un soutien des Corses et amis de la Corse de cette ville à l'Eglise diocésaine insulaire. Cette cérémonie religieuse est toujours un événement artistique avec chants traditionnels et polyphoniques. Elle est suivie par une soirée corse. Cette année, sera projeté l'excellent film "En Corse, sur le chemin des confréries", récemment diffusé à la télévision.

Religion et art à Marseille
Partager cet article
Repost0
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 18:01

En présentant la Festa di A Natura qui aura lieu le dimanche 26 avril à Vico, Jean-Martin TIDORI explique l'importance patrimoniale et identitaire des plantes (article paru dans "Inseme" d'avril 2015).

 

Vico fêtera la nature, heureuse initiative qui connaîtra sa troisième édition le 26 avril et peut-être sera aussi le préambule à une action pérenne autour de l'idée d'un petit « museu di a Natura ». En effet, au-delà de l'événement, nous avons sans doute la possibilité de créer un lieu qui soit une vitrine de notre patrimoine naturel, de notre flore. À l'heure du numérique, il ne manque pas d'idées et d'images pour alimenter des écrans. Une partie des contenus existe déjà. Le site de Monsieur Gabriel Chapuis de Balogna est d'ores et déjà à découvrir: les plantes de Balogna.

Un herbier de notre micro-région peut offrir matière à un très beau projet pédagogique et à un très beau décor. De même, la cosmétique et ses artisans en Corse sont source d'intérêt. Nos plantes à parfum, dont l'immortelle est emblématique, sont potentiellement sujettes à expositions. Un site internet dédié pourrait être créé dans un but de préfiguration, une souscription lancée pour faire avancer cette proposition.

Elle répond à plusieurs objectifs: la valorisation identitaire, ce qui dans un monde globalisé est une forte tendance. Autre forte tendance : le souci de compréhension des milieux dans une préoccupation écologique généralisée et enfin répondre au vieil adage de ne pas bronzer idiot en offrant aux vacanciers matière à de multiple visites.

Un lieu de connaissance et d'information sur notre nature serait, aussi l'un des meilleurs moyens pour en assurer sa préservation. Je l'ai souvent dit : notre mémoire collective s'efface rapidement. Tout un savoir sur notre milieu, notre tradition est encore là ! Disponible, gratuit ! Il faut cependant s'en préoccuper car doucement il disparait avec les anciennes générations. Quelques bergers en savent plus que bien des étudiants « a pratica sempre vince a gramatica ». A « noca », l'hellébore de Corse, était autrefois coupée pour être une barrière de protection contre les rongeurs et préserver les récoltes de châtaignes. Voilà une plante qui transporte vers l'imaginaire, à la littérature et à la recette magique de Jean de La Fontaine.

Le thym de nos montagnes, « arba barona », a donné lieu à bien des recherches. Une plante commune dans nos jardins, la chélidoine à sève jaune, soignait les verrues. Les exemples sont nombreux, et, si l'on ajoute à cela les huiles essentielles et leurs vertus, on se trouve transporté dans un univers olfactif. Mais plus encore, comme le docteur Bach l'a révélé, les fleurs ont des actions sur nous, leurs combinaisons sont connues, et il ne s'agit pas simplement de remèdes de « grand-mère » que par ailleurs on voudrait ne pas avoir oubliés.

On peut apprendre également comment se fabrique un parfum et c'est un Corse, François Coty, ne l'oublions pas, qui a inventé et révolutionné la parfumerie moderne. « Coty inc » qu'il avait fondé outre-Atlantique reste l'une des premières sociétés de parfum au monde.

Derrière ce plaidoyer se trouve aussi un enjeu économique qui peut à terme être source d'emplois qualifiés et induits pour l'intérieur. L'idée vaut pour d'autres domaines afin d'offrir plusieurs motifs à quitter le littoral et la ville pour nos villages. Pour nous, tout cela est connu. Pour d'autres, venir ici est une totale et véritable découverte mais peu encadrée et donnant lieu à peu d'échanges.

Un ménage européen consacre une part importante de ses revenus à l'achat de biens culturels ainsi qu'à des dépenses de plus en plus en relation avec son cadre de vie. Il s'agit de mutations lourdes. Ici aussi,il faudrait pouvoir les accompagner, y répondre.

Les initiatives comme « A Casa di u Mele » doivent s'additionner et conduire à créer un circuit, et tendre au final vers une économie. Voilà un projet qui attend des bonnes volontés ..... n'hésitez pas ...

Jean-Martin Tidori

Plaidoyer pour une mise en valeur de notre patrimoine naturel…

VICO FESTA DI A NATURA

PROGRAMME

Ouverture de la foire à 10h, une célébration aura lieu à l'église Ste marie de Vico à 11h. De nombreuses animations sont prévues et animées par Fun Radio. Tout au long de la journée, des expositions et des exposés avec M. Gabriel Chapuis et les plantes de la région et même d'un peu plus loin, Bernard Ramay et les champignons, le laboratoire régional d'archéologie, la Corse vue par M. Bruno Luciani, les objets anciens présentés par M. Morati, le Comité Régional Corse Montagne Escalade, les «promen'ânes» avec M. Corrieras.

De nombreux stands: artisanat d'art, agroalimentaire, parfumerie, cosmétique, aromathérapie .....

Atelier d'écriture ... Théâtre ... Défilé de mode avec la participation de Miss Corse ...

Cette liste non exhaustive sera complétée avec le programme que vous trouverez chez les commerçants de Vico et Sagone.

Des billets de tombola sont en vente chez ces mêmes commerçants au prix de 2€ le billet avec de très nombreux lots dont une TV écran plat de 80 cm, un multi-outil oscillatoire Black et Decker, une machine à café Nespresso, des produits de beauté, des produits alimentaires ..... Le tirage aura lieu vers 18 heures.

Un grand merci à tous les généreux donateurs.

Nous n'avions pas pensé à l'inviter les années précédentes, mais cette année, nous lui avons envoyé un carton, il nous a promis d’être là ..... Oui, vous avez deviné, il s'agit du SOLEIL.

Les bénévoles de l'Association Festa di A Natura 

Partager cet article
Repost0
9 avril 2015 4 09 /04 /avril /2015 19:00

La fête du chocolat et de l'artisanat dimanche 29 mars à Murzo a été excellente, comme l'indique l'article de Pascale Chauveau paru dans "Corse-Matin" de mercredi 1er avril (cliquer sur l'article pour l'agrandir).

Murzo a réussi sa fête du chocolat et de l'artisanat
Partager cet article
Repost0
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 17:59

Le festival Acqua in Festa, qui se déroulera entre Sagone et Vico du 8 au 10 mai prochain, se veut un espace ouvert à tous les mouvements sociaux, aux syndicats, aux mouvements des «sans», aux mouvements féministes, de lutte contre le racisme, aux associations culturelles, à l'éducation populaire, au secteur de l'économie sociale et solidaire, aux organisations de lutte pour l'environnement et à la solidarité internationale avec les paysans.

On le devine, les thèmes qui doivent s'imposer au sein même du festival sont nombreux ! Ils résultent de dix ans de réflexion, de travail avec une évolution constante.

Pendant ces dix ans, des liens d'amitié et de lutte se sont enracinés. Nombreux sont les contacts qui ont pu se mettre en place de part et d'autre, ici et ailleurs.

Pendant ce festival, sont organisées des projections, des tables rondes, des conférences, aptes à faire passer le message : de l'agro-écologie et des concepts qui s'y attachent, du social et des solidarités internationales avec les peuples en lutte.

Acqua in Festa est un lanceur d'alerte. Il va souffler sa 10ème bougie. Qui aurait cru, qu'un festival aussi modeste puisse continuer à creuser son sillon pour y semer des graines d'idées, de tolérance, d'amour, de révolte, de résistance et de poésie ?

Ce festival dont les médias n'ont pas trop fait d'écho. En dix ans, pas de subventions, ni de sponsors. Pour rester libre et autonome, notre humus, c'est un réseau d'amis et de bénévoles qui croient qu'une autre Corse est possible avec une fenêtre ouverte sur notre planète Terre. Tous les ans, c'est une remise en question, continuer, arrêter, un défi en sorte, et surtout un défi à continuer, avec plus de rêves à réaliser, des résidences de théâtre, de musique, de paysannerie, des films nouveaux pour petits et grands, emmener les débats pour mettre en place des actions concrètes. 

Acqua in Festa 2014

Acqua in Festa 2014

Cette année, une table ronde, débats, ateliers, avec les acteurs ruraux d'ici et d'ailleurs, sur: agro-écologie, agro-tourisme, l'accès à la terre, à l'eau et aux semences. Construire des alternatives pour que la désertification ne soit plus une fatalité, mais pour qu'il y ait une transformation économique, sociale, environnementale et poétique dans les villages. L'objectif d'Acqua in Festa est de repartir avec des outils, pour donner suite aux idées et agir dans la durée. Alors, quoi qu'il se passe, nous continuerons à semer des utopies, pour créer, inventer, résister et désobéir.

Vous êtes militant associatif, artisan, musicien, vous voulez un stand au festival, vous avez une idée à partager, écrivez-nous à :

Droits paysans. L'Alivu. 20160 Vico. Tél: 04 95 26 69 72.

 

Jean-Yves Torre 

 

(texte publié dans "Inseme" de mars 2015)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de janvier et février dans les Deux Sorru:

cliquer ici. 

 

VACANCES SCOLAIRES DE FÉVRIER

fin des cours: 

samedi 13 février

reprise des cours:

lundi 1er mars

 

 

La nouvelle formule du mensuel "INSEME":

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907