Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 18:05

Les vacances d'été permettent aux membres des familles dispersés géographiquement pour leur travail de se retrouver et d'avoir des activités en commun. On peut organiser des repas à la maison et aussi des sorties en montagne avec ou sans spuntinu (pique-nique pour les continentaux). 

Il en a été ainsi à toutes les époques. En voici deux exemples.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Photo Jacques-Antoine Martini.

Photo Jacques-Antoine Martini.

Cette photo, venant de la famille MARTINI, date des années 1960-1968.

On peut y reconnaître, de gauche à droite:

- Edouard MARTINI

- Marie-Madeleine CUSENIER (famille BONIFACY), dite Madie, son épouse

- Noël POLI (de Guagno)

- Marie-Thérèse MARTINI, sœur d'Edouard et maintenant épouse LECCIA

- Antoine POLI (de Guagno)

 

 

De son côté, Michel DESANTI nous a transmis une image de sortie de membres de sa famille. Nous l'en remercions.

Sorties familiales

La photo date de 1927.

Avec le fusil tout à gauche, son arrière-grand-père Jean-Baptiste DESANTI, surnommé "Russignolu".

Né en 1876 et décédé en 1949, il était agent de la Sûreté en Tunisie où il épousa Clémence KETERS, née à Petite Synthe, dans le Nord, en 1878. Sur la photo, elle est à son côté, sur l'âne, .

Puis l'homme debout avec la chemise blanche est leur fils, également prénommé Jean-Baptiste. Né à Tunis en 1905, il a fait toute sa carrière en Tunisie comme instituteur puis directeur d'école. Il est mort à Ajaccio en 1983 et est enterré au village. Il avait quatre frères.

A sa gauche, avec le chapeau, son épouse Marie GARREC, d'origine bretonne.

 

Très certainement, plusieurs des lecteurs du blog doivent avoir des souvenirs de ces moments de réunions familiales. Ils seront volontiers accueillis sur ces pages.

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2017 4 05 /10 /octobre /2017 18:10

Que ce soit pour leurs loisirs ou leur travail, les Français sont nombreux à s'envoler pour l'Asie.

Mais, derrière le sourire du chef de cabine qui accueille avec gentillesse les passagers s'installant dans l'avion, il peut se cacher une grande fermeté. Anne-Laure GRIMALDI, la fille de Jeanne et Pierre, et sœur de Cécile, sait utiliser cette volonté pour améliorer les conditions de vie du personnel d'Air France.

Dans son numéro du 27 septembre dernier, "FO Hebdo", le bulletin confédéral de Force Ouvrière, vient de consacrer un article à la charmante militante  d'origine poggiolaise.

Et n'oubliez pas de la saluer lors d'un prochain voyage en Extrême-Orient !

 

Anne-Laure défend ses collègues
Anne-Laure défend ses collègues
Partager cet article
Repost0
2 octobre 2017 1 02 /10 /octobre /2017 17:49
La devinette du mois: la plus ancienne maison

Le village de Poggiolo est surtout constitué de maisons anciennes. Mais...

 

QUELLE EST LA PLUS VIEILLE MAISON DU VILLAGE?

 

QUELLE SERAIT SA DATE DE CONSTRUCTION?

 

Réponse demain.

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2017 6 30 /09 /septembre /2017 17:42

Une erreur visible par tous et qui n'est pas rectifiée devient une vérité. Il faut la rectifier au plus tôt. Mais encore faut-il se rendre compte de la contre-vérité.

Le conseil général de Corse-du-sud a fait installer des pupitres d'information dans les villages de Sorru in Sù en octobre 2015. Pendant l'été, les touristes, avides de renseignements sur cette région si particulière, s'arrêtent pour les lire. Par contre, les habitués des lieux n'y ont pas particulièrement attaché d'importance. Et c'est là leur erreur...

Dans ce blog, plusieurs erreurs et approximations concernant Poggiolo et Guagno-les-Bains avaient été relevées.

Mais les panneaux de Soccia auraient dû être examinés car une même grosse erreur se trouve deux fois.

Lisez le texte placé devant la mairie puis celui du lutrin qui est un peu plus loin, à la bifurcation de la route faisant le tour du village. Cliquez sur les images pour bien lire. 

Voyez-vous le problème?

devant la mairie

devant la mairie

à la bifurcation

à la bifurcation

Les éminents lecteurs habituels du Blog des Poggiolais n'ont aucune difficulté à trouver l'erreur, tant elle est manifeste:

Il est écrit par deux fois que san Marcellu était église piévane et que, après son abandon, ce rôle fut rempli par l'église paroissiale de Soccia.

Rien de plus faux !

Une énorme erreur à Soccia
Une énorme erreur à Soccia

 

Une église piévane était l'église principale de la pieve. Pendant longtemps, au Moyen Age, les baptêmes ne se déroulaient que dans ce bâtiment, même si des églises secondaires et des chapelles existaient dans le même territoire. Le lieu servait aussi de siège à l'assemblée qui attribuait les pâturages collectifs et de tribunal local (renseignements trouvés sur Wikipedia).

 

Pour Sorru in Sù, l'église piévane fut au Xème siècle Sant'Anorilla ou Sant'Anarilla, aux Trois Chemins, entre Poggiolo et Soccia.

L'archéologue Moracchini-Mazel en avait trouvé quelques pierres dont une a été retrouvée en 2013 par Noelle MEDURIO et Anna-Maria LECA dans le cadre de leur recherche sur le patrimoine bâti des Deux-Sorru (voir le compte-rendu ICI).  

pierre vestige de Sant'Anarilla (site m3c.univ-corse.fr)

pierre vestige de Sant'Anarilla (site m3c.univ-corse.fr)

Cette église fut remplacée, peut-être au début du XVIème siècle, par Saint Siméon de Poggiolo.

Quant à San Marcello, elle n'a jamais été qu'une chapelle, édifiée peut-être à cause de la présence d'une source qui coule toujours près de la route. En dehors de quelques pierres éparses, il reste un vestige important: le triptyque peint sur bois à la fin du XVème et représentant la Vierge à l'enfant entourée de saint Marcel et de saint Pierre, classé monument historique depuis 1957. Or, le texte de présentation placé sous cette peinture dans l'église de Soccia indique bien qu'elle se trouvait "dans une modeste chapelle située non loin du village au lieu dit "San Marcello" dont les vestiges ont pratiquement disparu aujourd'hui".

 

 

Une énorme erreur à Soccia

Questionné en août dernier, Jean-Baptiste PAOLI, le spécialiste de l'histoire socciaise, nous a confirmé l'impossibilité que San Marcello ait jamais été église piévane.

A Soccia, l'église Santa Maria delle Gratie était une simple chapelle installée au XVIème siècle. Elle devint paroissiale en 1713, avec autorisation par l'évêque de Sagone d'ouvrir des registres paroissiaux.

L'église de Poggiolo resta piévane jusqu'en 1781, année où l'évêque choisit celle de Guagno. Mais le curé poggiolais s'y opposa jusqu'à la fin de la Révolution.

 

Il est inutile de chercher quel est l'auteur de cette bourde mais il est indispensable de ne pas la laisser perdurer.

Elle risque de devenir vérité officielle, tout comme le mythe des séances de cure thermale de Napoléon III et de l'impératrice Eugénie à Guagno-les-Bains.

Nos villages ne méritent pas une Histoire travestie.

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 18:01

Les amateurs marseillais de Napoléon pourront profiter dès le début octobre de plusieurs activités intellectuelles sur leur période favorite avec deux conférences et un séminaire universitaire.

 

1- Le 6 octobre, conférence de la Société Napoléonienne sur le chirurgien LARREY

 

vendredi 6 octobre à 18 h 30 à la Maison de la Corse

(69/71 rue Sylvabelle)

par le docteur Paul CHAPOY

sur le sujet

Jean-Dominique LARREY 

« Chrirurgien de la Grande Armée »

 

Elle sera suivie d’un apéritif.

Pour les amateurs marseillais de Napoléon

2- Le 7 octobre, l'historien Jacques SAINT-PIERRE donnera une conférence du Souvenir Napoléonien sur le grand corsaire SURCOUF

Statue de Surcouf à Saint-Malo.
Statue de Surcouf à Saint-Malo.

Statue de Surcouf à Saint-Malo.

3- Séminaire sur "Napoléon Ier et le Premier Empire" à l'Université du Temps Libre. 

Pour les amateurs marseillais de Napoléon
Partager cet article
Repost0
27 septembre 2017 3 27 /09 /septembre /2017 17:42

Fosca, l'une de nos plus célèbres aînées, a fait une mauvaise chute voici quelques jours et a eu les deux poignets fracturés. Elle a été rapidement soignée.

Nous lui souhaitons un bon rétablissement.

Fosca à la fête de Saint Roch le 16 août dernier.

Fosca à la fête de Saint Roch le 16 août dernier.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2017 2 26 /09 /septembre /2017 17:59

Avec 95 exposants et des milliers de visiteurs, parfois venus de loin, u Mele in Festa a été une réussite. Dimanche 24 septembre, le long de la route qui traverse Murzu, des produits très variés, le plus souvent à base de miel, étaient proposés dans une ambiance très sympathique.

 

Photo Michel Franceschetti

Photo Michel Franceschetti

L'article de Pascale CHAUVEAU, paru dans "Corse-Matin" du 25 septembre, donne une bonne description de cette belle journée. 

Succès à Murzu
Partager cet article
Repost0
25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 17:43

Un an après son épouse, Marcel LAGRANGE vient de décéder.

Toutes nos condoléances.

Chagrin à Guagno-les-Bains
Partager cet article
Repost0
24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 17:47

Même si tout paraît aller de soi, une fête ou une cérémonie demande un minimum de préparation.

Cette année, dès le matin du 16 août, un groupe de préparateurs a été mobilisé pour décorer la chapelle en vue de la messe et de la procession de saint Roch.

Certains sont allés couper des branches d'arbousiers aux Trois Chemins pour confectionner un arc de triomphe autour de l'entrée de l'église. Ils ont également pris plusieurs tables et chaises à la salle des fêtes en vue de l'apéritif prévu sur la place.

Une fête, ça se prépare
Une fête, ça se prépare

Il a fallu descendre la statue du saint qui trône au dessus de l'autel pour l'attacher sur le brancard processionnaire.

Une fête, ça se prépare
Une fête, ça se prépare

L'intérieur de la chapelle a été soigneusement nettoyé, en n'oubliant pas d'enlever les toiles d'araignée dans les coins du plafond.

Une fête, ça se prépare

Surtout, l'ensemble a été superbement fleuri.

Une fête, ça se prépare
Une fête, ça se prépare
Une fête, ça se prépare
Une fête, ça se prépare
Une fête, ça se prépare

L'entrée et la statue ont également été bien agrémentées de fleurs.

Une fête, ça se prépare
Une fête, ça se prépare
Une fête, ça se prépare

Un grand merci à tous les préparateurs:

 

- Germaine

- Jeannine

- Jean-Baptiste

- Marie

- Nénette

- Nico

- Philippe

- Pierre

- Valère

 

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2017 4 21 /09 /septembre /2017 17:42

La procession est loin d'être le seul moment de la fête de saint Roch le 16 août. Le verre de l'amitié qui suit la cérémonie religieuse est important. Il n'est pas nécessaire d'exhiber son certificat de baptême pour y participer. C'est la fête de la communauté poggiolaise dans son ensemble.

 

Cette année, comme chaque fois, les boissons et les "frappe" ont été fournis par la mairie. Nombreuses sont les familles poggiolaises à avoir apporté aussi les quiches, tartes et autres spécialités réalisées à la maison.

Cette année, bouteilles et victuailles n'étaient pas concentrées sur la seule grande table de Pierre GRIMALDI. Quelques tables et chaises apportées de la salle des fêtes ont permis d'éviter la concentration en un seul endroit de la place. Les déplacements, les rencontres et les conversations en ont été facilités, donnant un cachet très sympathique à la soirée.

Ce diaporama en donne une petite idée.

 

 

16 août, le moment de la rencontre et du partage
16 août, le moment de la rencontre et du partage
16 août, le moment de la rencontre et du partage
16 août, le moment de la rencontre et du partage
16 août, le moment de la rencontre et du partage
16 août, le moment de la rencontre et du partage
16 août, le moment de la rencontre et du partage
16 août, le moment de la rencontre et du partage
16 août, le moment de la rencontre et du partage
16 août, le moment de la rencontre et du partage
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de mars et avril dans les Deux Sorru:

cliquer ici. 

 

VACANCES SCOLAIRES COVID

-fin des cours: 

samedi 10 avril

-reprise des cours:

lundi 26 avril (classes maternelles et primaires)

lundi 3 mai (collèges et lycées)

 

 

Le mensuel "INSEME" d'avril vient de paraître:

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907