Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 18:01

En s'adressant aux services officiels d'Ajaccio, il a été possible d'obtenir la liste définitive et officielle des électeurs de la commune de Poggiolo.

Ce blog a le plaisir de publier ci-dessous l'intégralité des trois pages de cette liste. 

.

L'examen de ce document amène quelques remarques:

- Les électeurs sont au nombre de 113.

- La distinction n'est pas faite entre les habitants de Poggiolo et de Guagno-les-Bains.

- Les familles les plus nombreuses sont DEMARTINI et MARTINI (22 personnes pour chacune), puis DESANTI (17 individus) et forment 54% du corps électoral.

- Ensuite, viennent dans l'ordre: FRANCESCHETTI (15 électeurs), PINELLI (9), LECA (5), CECCALDI (4), COLONNA et PAOLI (3 chacune).

- 13 familles sont représentées par un seul nom: ANGELI, ARRIGHI, BATTESTI, CAMILLI, CROS, de la ROCCA, DEBIENVILLE, LOVICHI, MARCELLI, PAPADACCI, PIETRI, OTTAVJ, RICCI.

.

Comme les professions et les fonctions sont mentionnées, d'autres observations peuvent être faites:

- La catégorie socio-professionnelle la plus importante est celle des cultivateurs (65 soit 57,5% du total). En y joignant les 5 bergers, la domination agricole est forte.

- Les artisans sont au nombre de 9 (3 forgerons, 3 maçons, 2 cordonniers et 1 boulanger).

- En troisième position, arrivent à égalité les 8 prêtres et les 8 militaires (dont 2 gendarmes).

- Les commerçants sont 5 (3 débitants et 2 aubergistes).

- L'Etat est représenté par 6 fonctionnaires et officiers ministériels (instituteur, facteur rural, garde-champêtre, notaire, greffier, huissier).

 - 3 employés (dont 1 du chemin de fer et 1 de l'octroi) sont marqués sur la liste.

- Il y a aussi 1 étudiant et 1 propriétaire.

Enfin, le maire est présent avec cette seule fonction.

Mais, problème, son nom n'est pas celui du maire actuel car il s'appelle Pierre MARTINI...

D'autre part, seuls des hommes sont sur ces pages. Les femmes sont exclues, tout comme elles l'étaient des élections françaises jusqu'en 1944...

.

Ah! Bon sang! Mais, c'est bien sûr! Ce document est 

 

LA LISTE ÉLECTORALE DE 1874 !

 

Désolé mais, 140 ans plus tard, pour la liste de 2014, il faudra attendre encore un petit peu.

La liste de 1874 se trouve aux Archives Départementales d'Ajaccio.

 

P.S.: cependant, cette liste officielle de 1874 fut ensuite modifiée par la Préfecture pour en éliminer les éléments les plus hostiles à la République, en vue des élections municipales de 1878. Cette manipulation a été expliquée dans l'article Péripéties municipales: une urne très convoitée

En exclusivité. Voici la liste officielle des électeurs de Poggiolo
En exclusivité. Voici la liste officielle des électeurs de Poggiolo
En exclusivité. Voici la liste officielle des électeurs de Poggiolo

Vous pouvez aussi télécharger cette liste en PDF pour l'étudier plus commodément.

Repost 0
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 18:17

Demain ..., lundi 24 février, à 18 heures, le blog de Poggiolo publiera la liste complète et officielle de tous les électeurs poggiolais acceptés par l'administration.

Repost 0
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 11:22
Une des étapes du marathon judiciaire

Un de nos lecteurs (qui a respecté les règles rappelées les 11, 20 et 22 février) nous apprend que cinq demandes de radiation de la liste électorale de Poggiolo ont été acceptées par le juge d'instance.

Nous espérons qu'il est bien informé.

Attendons les prochains résultats de cette longue série judiciaire qui est finalement conforme aux habitudes poggiolaises: voir l'article Péripéties municipales: les habitués du Palais-Royal

.

Par ailleurs, il est à rappeler que ce blog n'est absolument pas partie prenante dans les élections. Il donne donc des informations en toute impartialité... à condition qu'il ait été mis au courant !!!

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans vie municipale Actualités
commenter cet article
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 12:09

Malgré les articles parus sur ce blog le 11 et le 20 février, les mauvaises habitudes persistent au sujet des commentaires.

 Encore une fois, voici les règles du jeu:

1- Aucun commentaire ne paraîtra sous pseudonyme. L'AUTEUR DEVRA DONNER À LA FOIS SES VÉRITABLE NOM ET PRÉNOM.

2- Chaque commentateur devra également DONNER SON ADRESSE MAIL dans la case prévue à cet effet, pour éviter que certains prennent une identité qui ne serait pas la leur. Cette adresse sera connue par l'administrateur mais ne sera pas publiée.

3- Les commentaires ne seront pas publiés instantanément car ils seront lus auparavant par l'administrateur.

Par ailleurs, les lecteurs qui ne veulent pas faire de commentaires mais donner une remarque ou poser une question directement à l'administrateur du blog peuvent cliquer sur la rubrique "Contact" qui se trouve tout à fait en bas de la page du blog. Ils auront alors une réponse personnelle, à la condition, évidemment, qu'ils aient donné leur NOM, PRÉNOM et ADRESSE MAIL.

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Actualités
commenter cet article
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 17:51

Pour bien gérer la commune, le maire doit pouvoir compter sur un personnel sérieux. Qu'ils soient municipaux ou départementaux, les employés ont pour mission d'entretenir le village pour le plus grand contentement des habitants.

Il arrive pourtant que des incidents montrent que la bonne harmonie n'existe pas. L'article précédent a donné l'exemple d'un conflit au sujet de la qualité du travail.

Péripéties municipales: on ne peut pas se fier au petit personnel (2/2)

DES MOTIFS POLITIQUES

Des motifs politiques peuvent également influer sur la carrière des agents publics.

L'avocat Simon UCCIANI (photo ci-contre) écrivit, le 6 juillet 1878, une lettre au préfet pour soutenir la plainte de "plusieurs membres du Conseil municipal de Poggiolo" contre les agissements du garde-forestier COLONNA:

"Le sieur COLONNA ne se contente pas d'être bonapartiste; il met au service de sa passion politique l'autorité dont il est investi".

Aux critiques poggiolaises, l'auteur de la lettre ajoutait un autre élément politique et aussi personnel:

"Aux élections du 4 novembre, interpellé par moi il me répondit qu'il combattrait ma candidature attendu que j'étais républicain".

Le scrutin auquel il est fait allusion est l'élection cantonale de 1877 dans laquelle UCCIANI battit le comte François POZZO DI BORGO, élu bonapartiste depuis 1874. Il devint ainsi le premier conseiller général républicain du canton de Soccia. Si sa lettre du 6 juillet 1878 porte comme en-tête imprimé son métier d'avocat, sa signature est accompagnée du titre de conseiller général (voir la lettre en bas de cet article).

N'oublions pas le contexte national de l'époque. Les 14 et 28 octobre 1877, les républicains de GAMBETTA avaient remporté les élections législatives. Le maréchal MAC-MAHON, Président royaliste de la République, avait dû se soumettre, avant de se démettre le 30 janvier 1879. Et le préfet à qui la lettre du conseiller général est adressée n'était autre que le très fervent républicain Eugène SCHNERB, mis en place le 27 décembre 1877 par les vainqueurs des élections d'octobre. Son rôle a déjà été évoqué dans l'article Péripéties municipales: une urne très convoitée

.

LE RÔLE DE SIMON UCCIANI

Né le 24 mars 1838 à Ajaccio, Simon UCCIANI représenta notre canton à l'assemblée départementale jusqu'en 1884 et fit une belle carrière dans la magistrature: procureur de la République à LANNION (en Bretagne !) dès 1879 et conseiller à la Cour de PARIS.

Dans son domaine, aidé par la mairie poggiolaise, il contribua à l'épuration des cadres hostiles à la Troisième République débutante, de ceux qui, comme le garde COLONNA, sont "un défi aux institutions actuelles". On est loin ici des motifs d'incapacité professionnelle.

Evidemment, dans un XXIème siècle où la liberté d'expression est si grande, personne n'imaginerait que des mises à l'écart pour des raisons politiques puissent avoir lieu...!!!

.

Car tout cela appartient à une époque révolue depuis longtemps…

-------------------------

Sauf la photo de Simon Ucciani, les documents de cet article sont consultables aux Archives Départementales d'Ajaccio.

Péripéties municipales: on ne peut pas se fier au petit personnel (2/2)
Repost 0
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 17:41

Un article paru sur ce blog le 11 février précisait les règles des commentaires qui seront désormais modérés jusqu'à la fin des opérations électorales. "Modérés" signifie "surveillés".

Cette précaution a été rendue nécessaire car:

1- L'orthographe, la grammaire et la ponctuation sont outrageusement et systématiquement violées. La lecture et la compréhension en pâtissent beaucoup.

2- Trop de remarques sont très souvent à la limite de l'insulte au lieu d'exposer une argumentation.

Surtout, les textes les plus méchants sont écrits sous pseudonyme, certains employant même plusieurs pseudos pour occuper plus d'espace.

Comme certains lecteurs ne semblent pas les avoir comprises, voici de nouveau les règles du jeu:

1- Aucun commentaire ne paraîtra sous pseudonyme. L'AUTEUR DEVRA DONNER À LA FOIS SES VÉRITABLE NOM ET PRÉNOM.

2- Chaque commentateur devra également DONNER SON ADRESSE MAIL dans la case prévue à cet effet, pour éviter que certains prennent une identité qui ne serait pas la leur. Cette adresse sera connue par l'administrateur mais ne sera pas publiée.

3- Les commentaires ne seront pas publiés instantanément car ils seront lus auparavant par l'administrateur.

Il est désolant d'en arriver à ces précautions mais, en dehors de remarques sans intérêt, trop de méchancetés de bas étage ont été échangées et il vaut mieux se calmer avant que des blessures trop profondes divisent irrémédiablement les gens de Poggiolo.

 
Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans vie municipale Actualités
commenter cet article
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 17:58

Pour bien gérer la commune, le maire doit pouvoir compter sur un personnel sérieux. Qu'ils soient municipaux ou départementaux, les employés ont pour mission d'entretenir le village pour le plus grand contentement des habitants. 

Il arrive pourtant que des incidents montrent que la bonne harmonie n'existe pas toujours

.

 

 

DES RAPPORTS CONTRADICTOIRES

Ainsi, le préfet de Corse, dans un arrêté daté du 21 octobre 1857, remarqua "qu'il résulte de divers rapports qui nous sont parvenus que le garde-champêtre de Poggiolo néglige habituellement son service et qu'il fait des absences sans autorisation".

En conséquence, il destitua Joseph OBINO de sa fonction.

 

 

 

 

 

Péripéties municipales: on ne peut pas se fier au petit personnel (1/2)

Par qui ces "divers rapports" avaient-ils été établis? Peut-être par la mairie poggiolaise. Peut-être par la gendarmerie qui avait un droit de regard sur les gardes-champêtres.

Pourtant, c'était bien un capitaine de gendarmerie qui avait certifié, par un document du 18 juin 1856, après enquête, "que le sieur OBINO (Joseph) ancien brigadier de gendarmerie demeurant à Guagno (...) est de bonne vie et mœurs et très capable de bien remplir l'emploi pour lequel il est proposé".

Curieux revirement en un an et demi !

 

Mais nous verrons la prochaine fois qu'il peut y avoir conflit à un niveau très différent.

------------------------------

Documents consultés aux Archives Départementales d'Ajaccio.

Péripéties municipales: on ne peut pas se fier au petit personnel (1/2)
Repost 0
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 18:00

Voici deux photos prises par Hervé CALDERONI lors de son séjour en Corse, les 2 et 4 février.

Pendant qu'il pleut en plaine, plus haut la neige et la glace ont habillé la montagne corse de ses habits de lumière constituant des paysages dignes des plus belles montagnes himalayennes.

 

Lac de Crena entièrement gelé (là, c'est presque du noir et blanc!).

Lac de Crena entièrement gelé (là, c'est presque du noir et blanc!).

Vue prise prés du Tretorre, vers le monte d'Oru.

Vue prise prés du Tretorre, vers le monte d'Oru.

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Natura corsa
commenter cet article
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 17:49

Chacun sait que Poggiolo a la particularité d'avoir Saint Siméon comme saint patron et protecteur depuis des temps immémoriaux. L'église qui lui est consacrée domine le village et se voit de loin. Sa fête est donc un moment important. 

Elle aura lieu

SAMEDI 22 FÉVRIER à 15 HEURES.

La fête du patron

La messe sera suivie d'un goûter, réalisé par les paroissiens, qui aura lieu au fond de l'église ou sur le parvis, selon le temps.

Une belle occasion de se retrouver et de montrer une unité qui dépasse les divisions passionnées et artificielles du moment.

Repost 0
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 17:19

Geneviève MORACCHINI-MAZEL vient de disparaître vendredi 14 février.

Cette archéologue de grande valeur avait révélé la richesse du patrimoine architectural médiéval de la Corse.

L'article paru dans "Corse-Matin" du 15 février, reproduit ci-dessous, donne plus de renseignements sur son œuvre (cliquer sur l'image pour l'agrandir).

Dans son livre sur les églises romanes de Corse, référence incontournable, elle mentionnait Sant'Anorilla (déformation de Santa Maria), qui fut sans doute le premier édifice chrétien de Sorru in Sù et dont il ne reste plus rien que quelques pierres réutilisées dans des murs de clôture, du côté des Trois Chemins.

On nous a signalé sur place, notamment le chanoine A. M. Pastinelli, curé de Soccia, le lieu-dit Sant'Anorilla, très bien situé au centre de la vallée à une croisée de chemins muletiers. Les petites pierres taillées que nous y avons vues dans les murs des propriétés alentours sembleraient effectivement indiquer un édifice du Xème siècle.

-----------------------

Le chanoine Ange-Mathieu Pastinelli, fut curé de Soccia de 1928 à 1955.

Les églises romanes corses ont perdu leur protectrice
Repost 0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

La vidéothèque poggiolaise

La vidéothèque poggiolaise
Les films et les photos de famille et de vacances deviennent tous, au bout de quelques années, des documents historiques  qui montrent comment les diverses générations ont vécu.
Plusieurs films des décennies 60 et 70 à Poggiolo sont visibles sur DAILYMOTION (http://www.dailymotion.com/michelfran).
Cherchez dans vos greniers si vous n'avez pas des documents à faire connaître à la communauté poggiolaise.

Recherche

qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Le calendrier poggiolais

 

Début des vacances d'été: samedi 8 juillet midi.

Festival Sorru in Musica: du 21 au 30 juillet.

Fête de saint Roch: mercredi 16 août.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907