Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2020 1 24 /02 /février /2020 18:00

 

Sous le nom "Uniti pa l'avvene", la liste des candidats à l'élection municipale de Poggiolo a été rendue publique. En voici la photo officielle.

 

Cliquez sur la photo pour mieux la voir.

Cliquez sur la photo pour mieux la voir.

 

De gauche à droite, 

- François COLONNA

- Ange-Marie PINELLI

- Vanina ATLAN

- Antoine-Louis COIN

- Jean-Laurent PINELLI

- Jean-Silius PAOLI

- Lucie CANAVELLI

- Jean-Laurent CHITI

- Anthony PINELLI

- Dominique PINELLI

- Jean-Paul MICHELANGELI

 

Ils se présentent eux-mêmes sur leur dépliant de la façon suivante:

 

La liste que nous vous proposons est constituée de femmes et d'hommes de toutes sensibilités, unis et motivés par la volonté d'agir pour le bien commun avec humilité et tolérance. Servir notre commune dans la transparence 

 et le sens de lintérêt général en œuvrant tant au niveau des infrastructures, eau potable, assainissement, voirie qu’à celui du patrimoine et de l'action économique et sociale : 

 

telle est notre principale ambition

 

Incontestablement, dans la composition de la liste, le changement est important avec la municipalité précédente.

 

A la dernière élection, sur les sept conseillers, cinq étaient des femmes. Cette année, elles ne sont que deux.

 

Jean-Silius PAOLI est le seul des élus de 2014 à rester. Son expérience de premier adjoint sera utile à ses équipiers.

 

Dans les prochains jours, ce blog publiera le programme de la future municipalité poggiolaise.

Partager cet article
Repost0
23 février 2020 7 23 /02 /février /2020 18:29

 

 

Plus vite entre Ajaccio et San Bastiano

 

Il est loin le temps des voitures à cheval pour aller d'Ajaccio au village. On ne s'en rend pas compte mais la première mise en circulation du transport automobile de la cité impériale à Vico date de 1902 (voir l'article Du cheval au cheval-vapeur (n°2)).

 

Les voyages ne furent pas toujours faciles à cause de la forte déclivité sur les pentes des cols de San Bastiano et de Listincone, comme l'indique une nouvelle parue le 19 mars 1909 dans "La Croix" et dans d'autres quotidiens continentaux:

 

   "CORSE - Une automobile dans un ravin - L'automobile faisant le service d'Ajaccio à Vico descendait la rampe de Listincone, quand les freins ne fonctionnant plus, le mécanicien ne put rester maître de sa voiture, qui alla buter contre le parapet de la route. Toute la carrosserie se détacha et tomba dans le ravin, entraînant les voyageurs, dont deux furent grièvement blessés."

 

 

D'autres accidents eurent lieu presque chaque année jusqu'à maintenant. Une manifestation eut même lieu en 2015 pour demander plus de sécurité.

 

 

Actuellement, de grands travaux sont en train de bouleverser ce chemin afin de la rendre plus sûr et de rendre plus rapides les liaisons entre Ajaccio et Sagone, et de là avec Cargese ou Vico. Un reportage d'Isabelle Luccioni, dans "Corse-Matin" de samedi 22 février, fait le point sur ce chantier qui va bouleverser cette partie de la Corse.

 

Les travaux de San Bastiano seront achevés avant la saison

 

ISABELLE LUCCIONI

Les engins de chantiers se sont momentanément interrompus sur la route qui mène au golfe de Sagone. Une procédure habituelle entre deux phases de travaux selon le service des routes de la Collectivité de Corse.

La population s’était habituée aux feux temporaires qui rythmaient les déplacements vers le golfe de Sagone. Habituée aussi aux énormes engins de chantiers qui, depuis deux ans, creusent la montagne pour améliorer la RD81. La promesse d’une circulation plus fluide, à terme, avait rendu tout le monde patient.

Depuis plusieurs semaines pourtant, les interrogations sont nombreuses. Le chantier est à l’arrêt et ne semble pas sur le point de reprendre dans l’immédiat. Conséquences des intempéries de la fin 2019 ? Difficultés non prévues ? En l’absence de réponse, les théories les plus farfelues sont développées.

Y compris celle d’un problème majeur de financement qui trouverait sa source dans les difficultés de fusion des départements dans la Collectivité de Corse.

 

Plus vite entre Ajaccio et San Bastiano

Entre deux phases de travaux

Ces extrapolations font sourire à la CdC. "Nous sommes entre deux phases de travaux. Les terrassements sont achevés. On doit maintenant passer aux enrobés. C’est un moment classique dans toute réalisation de route. Il reste à poser les GBA (barrières en béton) les glissières et les couches d’enrobé. Les travaux devraient reprendre très vite", expliquent les responsables du service des routes.

"Dès que les premiers enrobés seront posés, cela va aller très vite. Et de plus, c’est constant, cela donne l’impression que la fin des travaux est proche", précise le maître d’ouvrage. "Quoi qu’il arrive, la route sera terminée pour l’entrée dans la saison estivale", estime-t-il.

14 millions d’euros co-financés par le PEI

Le chantier - les chantiers devrait-on dire - de la RD 81, ce sont trois chantiers en un sur l’axe qui relie Ajaccio au golfe de Sagone.

Tout d’abord, la réalisation d’un "créneau" (une voie pour les véhicules lents permettant les dépassements) jusqu’au col San Bastiano. Une opération qui a coûté 9 millions d’euros hors taxe.

Plus vite entre Ajaccio et San Bastiano

Ensuite, la réalisation d’un giratoire au niveau du Listincone (1,5 million d’euros).

Enfin un autre "créneau" à la Balisaccia (3,5 millions d’euros).

Ceci sans compter les améliorations de moindre importance avec notamment des rectifications de virages pour les rendre plus faciles à négocier. En tout, le montant des travaux s’élève à 14 millions d’euros hors taxe, co-financés par le PEI.

On imagine mal, dans le cadre de ce type de financement particulièrement encadré, comment il serait possible que les travaux soient interrompus pour des raisons budgétaires.

Rapprocher Sagone d’Ajaccio

La conséquence de cette amélioration de la RD 81 est évidente. Elle permettra de faire gagner un temps précieux aux automobilistes qui empruntent cet axe. Permettant à ceux qui vivent à l’année dans les secteurs de la Liscia, de Sagone et de Cargèse de se rendre à Ajaccio de manière plus rapide.

Et d’éviter l’été les "processions" derrière des cars ou des caravanes.

"On pourrait nous reprocher la possibilité d’aller plus vite et de créer ainsi des risques supplémentaires d’accidents. C’est tout l’inverse, en fait. Les créneaux permettant de doubler les véhicules lents en toute sécurité vont éviter les situations d’énervement qui conduisent à des dépassements dangereux", rappelle-t-on au service des routes.

Les exemples existants de ces passages à trois voies ont été largement expérimentés sur d’autres axes (en allant vers Cauro ou dans le secteur de Corte notamment). Ils permettent un "partage de la route" entre poids lourds et véhicules de tourisme, personnes qui travaillent et vacanciers qui admirent les paysages.

Un confort de déplacement que tous ceux qui passent par San Bastiano espèrent bien voir de manière concrète... et rapide.

Partager cet article
Repost0
23 février 2020 7 23 /02 /février /2020 17:27

 

Le groupe Facebook "Village d'Orto", dont l'existence a été annoncée dans un article du Blog des Poggiolais, est en pleine croissance.

 

Vendredi 21 février, il avait 144 membres. Aujourd'hui, dimanche 23, à 17 heures, il est passé à 185, soit 41 de plus. L'augmentation a donc été de 28,5% en deux jours.

Bravo!

Partager cet article
Repost0
21 février 2020 5 21 /02 /février /2020 17:46
Orto a un groupe

Depuis le 10 janvier, un groupe existe sur Facebook sous le nom de "Village d'Orto". Il a eu un succès rapide: en quarante jours, il a rassemblé 144 membres.

 

De très nombreuses photos des Ortigais de toutes les époques y sont publiées. On peut voir, bien sûr, des communions, des mariages d'avant et d'après-guerre et des scènes de famille en noir et blanc.

 

Mais sa caractéristique est de publier surtout des années 1970 et 1980. Les jeunes de cette époque sortent les images enfouies dans les tiroirs et c'est très intéressant, à la fois nostalgique et souriant.

 

Attention, comme le groupe est privé, il faut demander à être accepté.

 

Le diaporama ci-dessous donne une idée de cette photothèque. En regardant bien, des visages de Soccia, Poggiolo et Guagno peuvent être reconnus.

 

Orto a un groupe
Orto a un groupe
Orto a un groupe
Orto a un groupe
Orto a un groupe
Orto a un groupe
Orto a un groupe
Orto a un groupe
Orto a un groupe
Orto a un groupe
Orto a un groupe
Orto a un groupe
Orto a un groupe
Orto a un groupe
Orto a un groupe
Orto a un groupe
Orto a un groupe
Orto a un groupe

 

Pour les Poggiolais, il existe un groupe appelé "Guagno-les-Bains Poggiolo" avec 90 membres. Il serait utile de le dynamiser en échangeant des photos.

Partager cet article
Repost0
19 février 2020 3 19 /02 /février /2020 18:00

Les élections municipales d'une commune peuvent avoir des conséquences sur une autre commune.

 

Le maire sortant de Vico, François COLONNA, se présente pour solliciter un quatrième mandat. Son équipe et ses projets sont présentés dans une interview parue dans "Corse-Matin" de mercredi 19 février. Elle est publiée in extenso à la fin de ce message.

 

De nombreuses promesses sont très intéressantes mais on peut noter cette partie de phrase:

"Au village cette fois, le foyer d'accueil médicalisé de Guagno-les-Bains, 40 lits et 65 emplois, descendra à Vico".

 

L'idée est dans l'air depuis quelque temps. Elle semble toute proche d'être réalisée. Ce départ ne pourra qu'être un préjudice pour Poggiolo. La commune perdra une institution importante qui fait travailler plusieurs Poggiolais. Le foyer a été inauguré en juin 2014 (voir article en cliquant ici).

 

 

Municipales: une question de vie ou de mort pour Poggiolo?

 

Alors que l'on se désespère de la disparition des activités dans les petits villages, Vico est en train de centraliser toutes les activités du canton. Tant mieux pour les Vicolais.

 

Mais le transfert du FAM est peut-être bien une question de vie ou de mort pour Poggiolo. La future municipalité agira-t-elle pour empêcher ce déménagement?

 

De façon plus générale, le nouveau conseil municipal de Poggiolo et Guagno-les-Bains devra agir vite et bien pour que la commune puisse encore vivre.

 

Cliquer sur le document pour le lire plus aisément.

Cliquer sur le document pour le lire plus aisément.

Partager cet article
Repost0
17 février 2020 1 17 /02 /février /2020 17:54

 

Les noms de lieux ne sont jamais donnés au hasard. On a tellement l'habitude de les utiliser que l'on ne songe même pas à se demander ce qu'ils signifient. Or, ils ont toujours un sens. Ils sont "des indicateurs importants pour des périodes historiques où les données sont lacunaires", comme l'a dit Francescu Maria LUNESCHI, président du CESIT Corsica, à "Nice-Matin" le 21 août 2017 (interview reproduite dans un prochain article).

 

Chaque semaine, dans "Settimana", le professeur Jean CHIORBOLI publie sa chronique "I vostri lochi" pour expliquer les origines des villages et lieux-dits corses.

 

Les Guagnais sont des Baigneurs

 

Le 13 décembre 2019, son billet était intitulé "Guagno, Bagnu, des localités balnéaires".

 

Les Guagnais sont des Baigneurs

 

Il révélait qu'il existe en Corse une centaine de lieux dont le nom désigne des activités thermales. Bien évidemment, il citait Guagno les Bains comme toponyme provenant du latin balneum qui signifie bain. 

 

 Dans BALNEUM, le NE peut donner GN et aboutir à BAGNU. Mais, plus curieux, le B du début peut se transformer en GW et donner GUA comme dans GUAGNO.

 

Le village montagnard de Guagno serait ainsi le village des Bains et les Guagnais seraient des Baigneurs!

 

Et Guagno-les-Bains signifierait "Bains-les-Bains"!

 

Il ne faudrait pas ébruiter cette révélation car les Guagnais trouveraient un argument supplémentaire pour réclamer à leur profit la station thermale qui est poggiolaise depuis plus d'un siècle et demi.


 

Les Guagnais sont des Baigneurs
Les Guagnais sont des Baigneurs

 

Plus curieux est la présence dans cet article du lieu de "Bains Des Yeux" se trouvant à Poggiolo. Il semblerait que cette rue soit mentionnée dans le Fichier FANTOIR, fichier officiel qui répertorie pour chaque commune le nom des voies et lieux-dits.

 

En réalité, il s'agit de la traduction française du nom de la source se trouvant au-dessus de Guagno-les-Bains. Suivant les époques et les auteurs, elle s’est appelée «source de St Antoine», «petite source», «degli Occhi» ou «Occhiu» ou encore "Occhju", ces deux dernières dénominations étant les plus souvent utilisées. (voir l'article Heurs et malheurs de la Goccia. 1/3: où est la Goccia ?)

Partager cet article
Repost0
15 février 2020 6 15 /02 /février /2020 18:00

 

 

Pulenda à Soccia

 

Décidément, le mois de février est bien celui de la pulenda: après Orto et Vico, voici le tour de Soccia.

 

 

 

 

Samedi 29 février:

 

 

SOIRÉE PULENDA 

 

 

à Soccia.

 

 

Réservation au 04-95-28-33-18.

 

 

Partager cet article
Repost0
13 février 2020 4 13 /02 /février /2020 18:00

Quel que soit le système de retraite auquel on est soumis, il est fondamental de pouvoir reconstituer sa carrière. Actuellement, la Caisse d'assurance Retraite conserve en principe les traces des salaires versés depuis le premier emploi. Mais, avant la création de la Sécurité Sociale, les preuves étaient parfois difficiles à retrouver.

 

Pour les prêtres, leur diocèse conserve les éléments de leur activité, comme dans le document que le blog présente aujourd'hui. Aimablement communiqué par la famille CHABROLLE, il donne les étapes de la vie religieuse du chanoine Charles DESANTI.

 

 

la carrière du chanoine Desanti.

la carrière du chanoine Desanti.

 

Ce document a été écrit par le Père STEFANI, vicaire général de l'évêque Augustin SIMEONE, né à Marseille en 1863, qui avait été nommé à Ajaccio en 1916.

 

Il est tout à fait officiel avec l'en-tête de l'Evêché d'Ajaccio et le cachet de l'évêque avec son seul prénom d'Augustin. Il date du 4 juin 1918.

 

Augustin Simeone, évêque d'Ajaccio (1916-1926)

Augustin Simeone, évêque d'Ajaccio (1916-1926)

 

Charles DESANTI est né à Poggiolo le 25 mai 1844 et déclaré à la mairie le 26 par son père Jean DESANTI, né en 1808 et décédé en 1883. Sa mère était Julie ANTONINI (1808-1851), l'épouse de Jean.

 

 

Cliquez sur les images pour les agrandir.
Cliquez sur les images pour les agrandir.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

 

Le couple donna naissance à un autre garçon, Pierre François, qui eut plusieurs enfants dont Jean Hyacinthe (1889-1944), lequel fut le grand-père de Rose-Marie CHABROLLE et  de Jean José et François BARTOLI. Charles était donc leur arrière-grand-oncle.

 

La carrière de Jean Hyacinthe a été décrite dans l'article "Un Poggiolais au Mali".

 

D'après le document épiscopal, Charles DESANTI fut ordonné prêtre le 17 décembre 1870, à l'âge de 26 ans. Après 47 ans de carrière ecclésiastique, il démissionna en 1917, à 73 ans.

 

Ce certificat ne précise pas que, étant élève du grand séminaire d'Ajaccio, il fut, conformément à la loi de l'époque, dispensé du service militaire le 6 mai 1865 (précision trouvée dans les registres de matricule militaire).

 

La carrière de Charles débuta comme vicaire à Renno. Puis, après avoir été professeur au pensionnat St Louis de Bastia, il monta en grade: administrateur d'une paroisse, desservant d'une autre, puis curé en 1893. Son affectation la plus courte fut Zicavo (moins d'un mois en 1896) et la plus longue Bastelica (15 ans et demi, jusqu'à sa retraite).

 

La carte de ses nominations montre que, à part son professorat à Bastia, il est resté dans la partie occidentale de la Corse, du côté d'Ajaccio.

 

 

Même les prêtres doivent préparer leur retraite

 

Nous ne connaissons pas encore sa date ni son lieu de décès et nous espérons recevoir plus de précisions sur sa vie.

 

En tout cas, il est un bon exemple de ces Poggiolais dont les familles (Desanti, Franceschetti, Martini, Pinelli, ...) tenaient, jusqu'au début du XXe siècle, à avoir, presque à chaque génération, un de leurs membres sous l'habit religieux.

Partager cet article
Repost0
11 février 2020 2 11 /02 /février /2020 17:46
Mikado géant à Vico

La tempête Ciara n'est pas passé inaperçue dans les Deux Sorrù.

Lundi 10 février, le vent a provoqué la chute de plusieurs poteaux sur la route près de Vico.

Paru dans "Corse-Matin" du mardi 11 février.

Paru dans "Corse-Matin" du mardi 11 février.

Partager cet article
Repost0
10 février 2020 1 10 /02 /février /2020 18:13
Repas vicolais

 

 

Un repas traditionnel est organisé

samedi 22 février à Vico

pour aider à l'entretien 

de l'église Santa Maria Assunta.

 

 

Inscriptions jusqu'au 16 février.

 

 

Repas vicolais
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

 

Lisez "INSEME" de juillet en cliquant sur l'image:

--------------------------------------

 

Le marché de Vico:

Le mardi soir place Casanelli (place de la fontaine) de 19h à 23h

Le mercredi matin place de l’ancienne mairie de 9h à 13h

 

- Mardi 16 août:

fête de Saint Roch à Poggiolo à 18 heures.

- Samedi 20 août:

jeux d'enfants à Poggiolo

- Lundi 29 août: fête de Saint Elisée.

- Dimanche 25  septembre:

u Mele in Festa à Murzo.

 

-----------------
 

 

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907