Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 12:48

Mgr Dominique MAMBERTI vient de changer d'affectation au sein du gouvernement du Vatican.

Une telle nouvelle concerne plus particulièrement les habitants des Deux Sorru car Dominique MAMBERTI, né à Marrakech, est d'une famille vicolaise et car il a le titre d'évêque de Sagone (et non pas archevêque comme écrit dans l'article suivant). Voir à ce sujet l'article paru en juillet 2011 dans le blog des Poggiolais: "Nous garderons notre évêque" (cliquer sur ce titre pour le lire).

Voici l'information telle qu'elle a été publiée par le site Corse Net Infos (http://www.corsenetinfos.fr)

Dominique Mamberti préfet du Tribunal suprême de la Signature apostolique

Rédigé par Charles Monti le Dimanche 9 Novembre 2014 à 22:56 | Modifié le Dimanche 9 Novembre 2014 - 23:25

Dominique-François Joseph Mamberti, le prélat originaire de Vico, vient d'être nommé par le Pape François, préfet du Tribunal suprême de la Signature apostolique, au Vatican.

 

(Radio Vatican)

 

Il devrait donc normalement être créé cardinal, ce qui fera un cardinal français électeur de plus. Si toutefois le pape François l’entend ainsi. Jusqu’ici secrétaire pour les relations avec les Etats (ministre des Affaires étrangères), Mgr Mamberti est diplômé d’études politiques et de droit public.

Il a été ordonné prêtre pour le diocèse d’Ajaccio le 20 septembre 1981. Dès 1986, il a fait son entrée au service diplomatique du Saint-Siège.

Il a successivement nonce en Algérie, au Chili, au Liban et aux Nations Unies.

Le 3 juillet 2002, il a été consacré évêque en la basilique Saint-Pierre de Rome par le  secrétaire d’État du Saint Siège.

 

Archevêque de Sagone

Le Pape lui a attribué le titre d’archevêque in partibus de Sagone, évêché aujourd’hui disparu, qui se situait dans la région d’origine de Dominique-François Mamberti.

De 2002 à 2006, le nouveau préfet du Tribunal suprême de la Signature apostolique a été nonce apostolique au Soudan, en Érythrée et en Somalie avant d'être nommé secrétaire pour les relations avec les États de la Secrétairerie d’État le 15 septembre 2006.

Depuis  ce samedi, il est préfet du Tribunal suprême de la Signature apostolique.

 

Le Tribunal suprême de la Signature apostolique

Le Tribunal suprême de la Signature apostolique est la juridiction supérieure du Saint Siège, siégeant dans le palais de la Chancellerie apostolique, au Vatican.

Il est apparu au XIIIe siècle, il regroupe alors les rapporteurs (appelés «référendaires») chargés de préparer la signature par le pape des suppliques et des causes particulières. Eugène IV l'a érigé en office stable au XVe siècle, puis Pie X, dans le cadre de sa réforme du droit canonique au début du XXe siècle, en a fait un tribunal de dernier ressort.

À l'heure actuelle, son fonctionnement est régi par la constitution apostolique Pastor bonus de 1988: le tribunal connaît des litiges de nullité (cassation), des recours contre les sentences de la Rote romaine et des conflits de compétence. C'est l'un des tribunaux dits « du Siège apostolique ».

Le TSSA est constitué de prélats nommés par le Pape. Il est donc dirigé depuis le 8 Novembre par Mgr Dominique Mamberti, assisté d'un secrétaire et d'un sous-secrétaire.

(Avec Wikipedia et Riposte Catholique)

Repost 0
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 17:29

Les trente noms gravés sur le monument aux morts de Poggiolo correspondent à trente soldats en principe déclarés (sauf deux: voir l'article Les oubliés du livre d'or) morts pour la France pendant la première guerre mondiale.

Mais où sont-ils morts?

Les différents lieux où ils décédèrent se répartissent de la façon suivante:

Où les poilus poggiolais sont-ils tombés?

La catégorie "loin du front" regroupe les Poggiolais qui moururent de blessures ou de maladies contractées sur le front dans un hôpital ou à leur domicile.

Le front d'Orient concerne les deux tués dans l'expédition des Dardanelles (Jean LOVICHI, qui a fait l'objet de l'article intitulé "Enterré face au tombeau d'Achille", et MARTINI Pierre Toussaint, prénommé seulement Toussaint sur le monument), ainsi que ANTONINI Pierre Toussaint, décédé à Salonique, et DESANTI Dominique Xavier (dit seulement Dominique sur le monument), mort en Serbie.

Les deux tiers des poilus poggiolais ont donc disparu sur le sol français. La carte ci-dessous en donne les emplacements.

Où les poilus poggiolais sont-ils tombés?

Les numéros correspondent à cette liste qui donne les dates et les noms des communes de décès:

1-BALDARESCHI Damien    08/09/1918    Minaucourt (51)

2-COLONNA Franco Antoine    23/05/17    Saint-Hilaire-au-Temple (51)

3-DEMARTINI Antoine Francois    08/07/1916    Assevillers (80)

4-DEMARTINI Dominique Francois    26/09/15    Massiges (51)

5-DEMARTINI Jean Baptiste    25/09/15    Saint-Hilaire-le-Grand (51)

6-DEMARTINI Jean Toussaint    09/02/1916    Cappy (80)

7-DESANTI François Antoine  20/09/1914 Bethincourt (55)

8-DESANTI Jacques Antoine    04/03/1915 Vauquois (55)    

9-DESANTI Jean    26/02/1915 Vauquois (55)    

10-DESANTI Jean Antoine Martin    03/08/1916 (80)    

11-DESANTI Jean Toussaint    02/10/1914 Crouy (80)    

12-MARTINI Jean Dominique Roch Antoine    08/01/1915 Les Éparges (55)    

13-MARTINI Jean Toussaint    19/09/1914 Neuvilly-en-Argonne (55)    

14-MARTINI Martin    03/09/1916 Cléry-sur-Somme (80)    

15-MARTINI Noël Ange Francois    05/09/1914 Neufmontiers (77)    

16-MARTINI Pierre Paul    09/03/1915 Lachalade (55)    

17-PAOLI Francois Antoine    12/09/1915 Toul (54)    

18-PATACCHINI Jean André Zacharie    13/08/1916 Curlu (80)    

19-PINELLI Dominique Félix    08/03/1915 Bernécourt (54)    

20-PINELLI Jean Toussaint    14/04/1918 Vendeuil-Caply (60)  

La ligne de front marquée sur la carte est celle de la "guerre des tranchées" (années 1915,1916 et 1917). 

Il est visible que cette répartition  coïncide parfaitement avec les principales zones de combat: Artois et Somme, Champagne et Verdun.

Deux soldats ont péri au même endroit (Vauquois) et à seulement à une semaine d'intervalle, mais ils n'étaient pas dans le même régiment. Il s'agit de DESANTI Jacques Antoine (n°8) et de DESANTI Jean (n°9).

MARTINI Noël Ange Francois (numéo 15) est à part, près de Paris, car il est mort le 5 septembre 1914 pendant la bataille de la Marne.   

 

Les enfants de Poggiolo ont donc fait leur devoir sur tous les champs de bataille de ce conflit. 

 

----------------------

Source principale de cet article: le site MémorialGenWeb.

Repost 0
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 22:37
Le paradoxe de Guagno-les-Bains

Guagno-les-Bains est connu depuis des siècles pour la qualité de son eau thermale sulfureuse. Elle a permis à la station thermale de connaître des périodes de gloire. Cette époque reviendra quand l'établissement pourra recevoir à nouveau des curistes.
Mais, paradoxalement, les habitants actuels ont des difficultés avec l'eau potable. Hier, vendredi 7 novembre, vers midi, l'alimentation en eau du hameau à été coupée. La coupure à duré jusqu'à samedi 8 à 11 heures.
La raison serait la rupture de la vanne générale du Foyer d'Aide Médicalisée. Pour éviter l'inondation du FAM, il aurait fallu procéder à une coupure de tout le village. La situation a donc été difficile pendant 23 heures. Comme l'a écrit à notre blog une habitante:
"En attendant, on se lave dans les bassines et pour le reste... ça se passe dans le maquis... un peu frais!".
L'eau coule maintenant dans toutes les maisons mais de nouveaux ennuis peuvent encore se produire. Il y a déjà eu quelques coupures les mois précédents. L'équipement du foyer (qui occupe une partie de l'ancien Hôtel des Thermes) est à bout de souffle à cause de son âge. La pompe qui distribue l'eau aux robinets est également ancienne.

Mais nul doute que ces désagréments finiront par disparaître bientôt.  

Repost 0
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 17:57

Pour la Toussaint, certains fours ont repris du service en certains endroits.

Autrefois, chaque famille ou chaque groupe de maisons avait son four. Dans l'article consacré aux bastelle de Soccia (La tradition des Bastelli respectée à Soccia), il est fait mention de "plus d'une quinzaine de fours"

A Poggiolo, le four communal installé à côté de la salle des fêtes a été utilisé pour le 2 novembre.

Combien en reste-t-il au village? Ce petit film montre les fours abandonnés ou encore en service dans le village. A vous de les compter.

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Patrimoine et traditions
commenter cet article
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 09:39
La carte est définitive

Le Conseil d'Etat a finalement tranché mercredi 5 novembre sur les recours déposés contre le nouveau découpage des cantons de Corse-du-Sud. Les demandes ont été rejetées. L'avis du Conseil d'Etat reconnaît bien que, avec 7.400 habitants pour 33 communes, le canton de Sevi-Sorru-Cinarca est bien moins peuplé que la moyenne départementale qui est de 13.000. Il dépasse largement la tolérance de 20% de variation admise par la loi.

Mais la haute juridiction estime que l'augmentation de la superficie de ce canton aurait "déséquilibré la répartition des cantons". Les considérations géographiques sont "suffisantes pour justifier la dérogation au principe du découpage essentiellement démographique". 

Voici le texte officiel de l'arrêt du Conseil d'Etat tel qu'il a été publié sur son site internet et qui donne une leçon de géographie de la Corse:

Le canton n° 10 (Sevi/Sorru/Cinarca) s’écarte de – 43,55% de la population moyenne des cantons du département. Un tel écart ne correspond pas à un découpage sur des bases essentiellement démographiques. Cependant, le Conseil d’État estime qu’il ressort des pièces du dossier que le Gouvernement a procédé à la délimitation de ce canton en se fondant, à titre principal, sur les nécessités résultant des considérations géographiques du territoire du département.
En effet, ce canton, qui est le deuxième du département en nombre de communes, représente déjà 20 % de la surface du territoire départemental, et il n’aurait pu voir sa superficie augmentée sans déséquilibrer la répartition des cantons. Le canton est bordé au nord et à l’est par le département de la Haute-Corse, et à l’ouest par la mer Méditerranée. Si sa limite Sud est constituée par le canton n° 8 (Gravona/Prunelli) du même département, le juge relève que cette limite suit, comme celles du canton n° 8 de la Corse du Sud et de nombreux autres cantons d’ailleurs, l’orientation générale nord-est/sud-ouest du relief montagneux de la Corse, juxtaposant des vallées séparées par des lignes de crête d’altitude difficilement franchissables par les voies de communication existantes.
Eu égard à cet ensemble de contraintes, le Conseil d’État estime les considérations géographiques suffisantes pour justifier la dérogation au principe du découpage essentiellement démographique.

Bref, le canton de Sevi-Sorru-Cinarca est particulier. Il échappe ainsi à l'égalitarisme administratif obligatoire. Poggiolo et ses 32 communes voisines auront donc le privilège de faire partie d'un canton atypique.

Repost 0
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 12:45

Le sirocco a soufflé à Poggiolo, ou plus exactement le Sirocko qui n'est pas un vent chaud africain mais un groupe musical. Si samedi 1er novembre, la Toussaint a réuni les familles à l’église et au cimetière pendant la journée, la nuit a retenti des sons des musiciens qui s'étaient installés au bar du village.

Le Sirocko a soufflé à Poggiolo

Comme l’indique le site internet du groupe:

 

Sirocko est formé en 2004 par une bande d’amis de Sagone, réunis autour d’une passion commune : la musique, sous l’influence de groupes comme U2, The Police, Toto, S. Wonder, Noir Désir, stéréophonics etc… mais surtout des auteurs et compositeurs corses tels que Jean-Pierre Marcellesi, Jean Menconi etc… et de nombreuses reprises Corses (Canta u Populu Corsu, I Chjami Aghjalesi…) revisitées en Pop-Rock88
Depuis ses débuts, le groupe a pu compter sur l’expérience de plusieurs musiciens qui lui ont apporté une certaine notoriété.
Pascal BUTEAU, son leader, s’est aujourd’hui entouré d’amis pour continuer l’aventure :
-Mr François Paoli au piano
-Mr André Paoli à la batterie

Les Poggiolais avaient déjà pu apprécier le talent de Sirocko pendant l'été dernier. Ils en profiteront certainement encore d'autres fois.

Le matériel du groupe installé sur la terrasse du Belvédère, entourée de bâches (photo Facebook)

Le matériel du groupe installé sur la terrasse du Belvédère, entourée de bâches (photo Facebook)

Repost 0
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 07:10
Enterrement à Poggiolo
Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Dans nos familles
commenter cet article
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 18:09
Cent'anni

Moment fondamental de l'histoire contemporaine, la guerre 14-18 a aussi en Corse des résonances multiples qui nourrissent, encore aujourd'hui, cent ans aprés, la société insulaire.

Du 12 septembre au 11 novembre, une série de témoignages et récits sur les événements qui ont jalonné l’histoire de la Corse durant la Première Guerre Mondiale est proposée par France 3 Via Stella.

Renseignements sur la programmation: 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/corse/emissions/guerre-de-14-18-100-ans​

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Faits du XX° siècle guerre
commenter cet article
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 10:31

Maryse MORETTI, de Guagno-les-Bains, a fait parvenir à l'administration du Blog une photo d'un retour de chasse au sanglier. On y retrouve le regretté Mimi CANALE et quelques autres disparus.

Cliquer la photo pour l'agrandir.

Cliquer la photo pour l'agrandir.

Voici la description rédigée par notre correspondante:

sur cette photo, Mimi Canale (assis) avec sa casquette et son éternelle salopette bleue - il y a également, parmi quelques Poggiolais et autres Socciais, le père de Josiane,  Mathieu Canale le frère de Mimi, le petit Mathieu Poli, le fils du garde-champêtre de l'époque, Marie-Angèle Canale, Pierre Leca du Café des Amis, à l'extrême droite, à peine visible, Josèphe Roméo près de son grand-père et, près de lui, mon grand-père Louis Antonini

Retour de chasse et nostalgie
Repost 0
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 17:08

Une initiative tout à fait nouvelle vient de se mettre en place à Murzo. "Corse-Matin" de jeudi 30 octobre révèle la tenue, dimanche 26 octobre, d'un marché sur la place de l'église de Murzo. Imaginée par la mairie, cette présentation de produits divers a permis d'avoir une belle convivialité. Elle doit être reconduite les autres dimanches.

Il suffit souvent de très peu pour entretenir la vie et l'amitié dans nos villages.

Détails dans l'article ci-dessous.

Un nouveau marché dominical
Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Chez nos voisins Actualités
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

La vidéothèque poggiolaise

La vidéothèque poggiolaise
Les films et les photos de famille et de vacances deviennent tous, au bout de quelques années, des documents historiques  qui montrent comment les diverses générations ont vécu.
Plusieurs films des décennies 60 et 70 à Poggiolo sont visibles sur DAILYMOTION (http://www.dailymotion.com/michelfran).
Cherchez dans vos greniers si vous n'avez pas des documents à faire connaître à la communauté poggiolaise.

Recherche

qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Le calendrier poggiolais

Samedi 16 septembre:

Messe à POGGIOLO à 17 h.

Dimanche 24 septembre: foire du miel à Murzo.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907