Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 19:23

Il ne faut pas réduire les 30 Poggiolais dont les noms sont gravés sur le monument aux morts à ces quelques lignes. Il ne faut pas non plus les cantonner à des hommes en uniforme. Leur vie, arrêtée net par la première guerre mondiale, avait commencé bien avant. Ils furent des enfants qui connurent de beaux moments auprès de leurs parents, à Poggiolo ou, pour certains, dans d'autres localités (voir la partie "Pas tous de Poggiolo" dans l'article "Les surprises des trente Poggiolais").

Ils allèrent à l'école obligatoire et laïque de la Troisième République triomphante. Grâce à leur scolarité, on peut connaître les visages de plusieurs de ces futurs soldats.

L'HUMANITÉ DES PHOTOS

La photo de l'école de Poggiolo en 1900 est exposée dans la salle du conseil municipal. 

Eux aussi furent des enfants

Elle a été "donnée le 1er mai 1990 à la municipalité par Françoise, Marie-Jeanne et Dominique-François DESANTI, en souvenir de leur mère Marthe DESANTI née DEMARTINI." Ce magnifique et émouvant document est accompagné de l'identité de pratiquement toutes les personnes visibles sur ce cliché.

La présentation en a été réalisée dans l'article paru sur ce blog le 9 septembre 2010 sous le titre: "La cent dixième rentrée scolaire".

 

Eux aussi furent des enfants

On peut ainsi en extraire quatre visages de jeunes garçons qui firent partie de ces trop nombreux «jeunes Français couchés froids et sanglants sur leur terre mal défendue" (Charles Maurras dans "Kiel et Tanger"). 

 

Eux aussi furent des enfants
  • Le plus à gauche avec le numéro 19 est Jean DESANTI, né le 8 octobre 1892, qui avait 8 ans sur cette photo. Au moment de son incorporation, en 1912, il s'engagea dans le 46ème régiment d'infanterie. Il fut "tué à l'ennemi" le 26 février 1915 à Vauquois dans la Meuse.
  • Le numéro 32 est celui de Dominique Xavier DESANTI, né le 31 janvier 1890, engagé dans l'infanterie coloniale et mort en Serbie "des suites de maladie contractée en service" le 13 décembre 1918, un mois après l'armistice !
  • A côté, se trouve le visage de Charles Marie VINCIGUERRA (numéro 34) qui a fait l'objet d'un hommage particulier et d'un article intitulé "Hommage à Charles Marie Vinciguerra". Il avait 9 ans au moment de ce cliché.
  • Le dernier (numéro 36) est Laurent Antoine PINELLI, né le 20 avril 1893 (donc 7 ans sur la photo). Engagé volontaire, il décéda lui aussi "des suites de maladie contractée en service" le 28 mai 1919 à l'hôpital de Fez (Maroc).
  • Il ne faut pas oublier d'ajouter à cette liste Jean Ary LOVICHI qui  était né le 10 novembre 1893 à Constantine, en Algérie, et mourut en juillet 1915 aux Dardanelles. Sa biographie est parue dans l'article "Enterré face au tombeau d'Achille". Il pose ici avec ses deux sœurs. 
Eux aussi furent des enfants

LA FROIDEUR DES CHIFFRES

Une photo de classe n'est pas forcément utilisée pour faire remonter des souvenirs et larmoyer. Elle peut servir à fabriquer des statistiques et à comparer froidement des séries de chiffres. 

La photo de l'école poggiolaise en 1900 réunissait, avec l'instituteur, 29 filles et 26 garçons. Parmi ceux-ci, les renseignements donnés par la famille Desanti sont insuffisants pour 4 dont on n'a pas les noms, prénoms, dates de naissance et de décès. Il en  reste 22 à l'identité bien reconnue et qui naquirent entre 1882 et 1895, dates permettant de participer à la guerre. Trois décédèrent avant 1914. Sur les 19 restants, les 4 moururent pendant la guerre, comme vu précédemment. Cela représente un  taux de 21 %. Un cinquième des Poggiolais mobilisables ont perdu la vie pendant la guerre.

Si l'on en croit les tableaux de George PINEAU utilisant les chiffres officiels et édité par le JOURNAL DES MUTILES ET COMBATTANTS (http://vestiges.1914.1918.free.fr/Pertes.htm), la moyenne de pertes de la XVème région militaire, dont la Corse faisait partie, fut de 11,89%.

Les chiffres réels des pertes corses sont encore prétexte à controverses. Voir la recension qui en est présentée ici: 

http://elizabethpardon.hautetfort.com/tag/compte+des+morts+de+la+guerre+de+14-18+en+corse

Mais il est certain que ces morts furent trop nombreux, beaucoup trop nombreux...

Repost 0
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 22:50
L'identité de l'oncle socciais

La question de l'identification d'un Socciais représenté sur une vieille carte postale a suscité un grand intérêt (plus de 600 connexions sur la page Facebook du blog) et a trouvé rapidement une réponse. Il s'agissait de CUMPARE, un personnage très connu autrefois dans le village.

Voici ce qu'écrit une de nos correspondantes: 

L'oncle socciais barbu avec son chien est le père de Marie Jeanne, Julie et Louis Maïnetti. Il était surnommé Cumpare. C'est aussi le grand-père de Nico, Fanfou,.. frères et soeurs de Nenette Michelangeli.
Cumpare: un personnage haut en couleurs ....

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Chez nos voisins
commenter cet article
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 17:57

"Le Couvent de Vico ... retour vers le futur!". Ce titre peut paraître bizarre. Il a été choisi pour introduire l'éditorial paru en première page du bulletin "INSEME" de novembre. Ce texte explique le sens des Etats Généraux du couvent de Vico qui auront lieu les 6 et 7 décembre. Il a été écrit par Vincent GRUBER qui est depuis le mois de juin le provincial, c'est-à-dire le supérieur, de l'ordre des Oblats de Marie Immaculée pour la France.

Le Couvent de Vico... retour vers le futur!

   Après bien des péripéties, des difficultés et des souffrances ces derniers mois, voilà que le Couvent de Vico, tel le Phoenix antique, renait de ses cendres. Dans sa longue histoire depuis sa fondation par Giovan Paolo de Leca en 1481, le Couvent a dû faire face à bien des vicissitudes mais, à chaque fois, des hommes et des femmes de bonne volonté ont repris le flambeau. Aujourd'hui, une nouvelle ère commence, une mutation est en cours. Avec une communauté des Missionnaires Oblats renforcée, un « Projet missionnaire » en route depuis de longs mois et porté par des membres des associations et des groupes investis au Couvent et dans le Canton des Deux Sorru, la porte de l'espérance et du renouveau s'en-trouve. Refaire du lien, développer des synergies, marcher courageusement et solidairement aux côtés des personnes, des familles et des groupes, voilà tout un programme d'actions porté par une vision cohérente et bienveillante.

   C'est pourquoi nous vous informons et vous invitons à des Etats généraux du Couvent de Vico qui se tiendront les 6 et 7 décembre prochains sur le lieu-même. A partir du travail des différents ateliers du groupe « Projet missionnaire » regroupant la communauté oblate, la confrérie du Père Albini, l'Equipe d'Animation interparoissiale, l'Association de l'Accueil, l'Association des Amis du Couvent, les Laïques associées aux Oblats et d'autres partenaires, vous êtes invités à exprimer votre avis et vos propositions dont nous tiendrons compte pour que la dynamique du couvent de Vico soit vraiment au service des habitants du Canton dans ses diverses dimensions sociales, culturelles, citoyennes, économiques et spirituelles ...

   Avec nos différences et nos compétences respectives, nous nous mettrons en ordre de marche pour un « bien vivre ensemble » à la fois enraciné dans la vie locale des habitants du Canton et ouvert au visiteur, à l'estivant, au festivalier et au pèlerin. Ainsi, le couvent de Vico continuera-t-il « d'être, à la fois, guetteur, vigie et phare, « vaisseau » posé sur la montagne et perçu comme un emblème fort de notre territoire et comme un lieu propre de spiritualité. » Dieu vous bénisse! Paci è Fratellanza.

 

Vincent GRUBER,

missionnaire omi

Provincial de France 

Interview de Vincent GRUBER à la suite de son installation comme provincial

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Chez nos voisins Religion
commenter cet article
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 06:45

Un nouveau décès vient d'être connu à Poggiolo: celui de Pierre PIETRI, connu sous le nom de "Pierrot de Tata".

La génération de Pierrot

Après les disparitions d'Archange COLONNA, Jean-Martin FRANCESCHETTI et Mimi CANALE, une génération est en train de s'effacer. Pour s'en souvenir, il reste des photos dont tous les visages ont maintenant disparu.

En regardant ces deux photos de 1968 (que c'est lointain!), dans lesquelles se trouve Pierrot, les plus jeunes ne reconnaîtront personne. A leurs parents et grands-parents de donner leurs noms.

La génération de Pierrot
La génération de Pierrot
Repost 0
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 18:06

L'évocation de la vie de Francesca, dont le mari Louis CLEMENTI disparut à la guerre de 14-18 (voir l'article "Les bonheurs et les malheurs de Francesca"), avait été illustrée par une vieille carte postale de Soccia.  

Connaissez-vous l'oncle socciais?

 Une lectrice de ce blog reconnut une personne de cette photo et écrivit: "Le Monsieur de dos sur cette photo est le frère de Francesca, mon arrière-grand père: Jacques Antonini."

Il n'est pas étonnant de trouver des visages de gens connus car les photographes du début du xxe siècle utilisaient souvent des "autochtones" pour obtenir des cartes postales "authentiques". Du coup, ces souvenirs de vacances étaient aussi des photos de famille. Ils sont également des documents historiques.

Le Vicolais Jean-Pierre FONDEVILLE est un grand collectionneur de ces documents du passé. Nous le remercions d'avoir envoyé au blog une carte postale de la même partie des hauteurs de Soccia.

Connaissez-vous l'oncle socciais?
Connaissez-vous l'oncle socciais?

On peut voir un homme barbu, certainement vêtu d'un costume en velours, posant près d'un arbre sur le bord du chemin, ce qui dégage de l'espace pour voir des maisons socciaises, le clocher de l'église, la route vers Sorru et le col lui-même. L'envoi a eu lieu le 24 août 1958 à Soccia pour Ivry-sur-Seine. Dans la partie correspondance, l'auteur de ce souvenir de vacances a écrit en en-tête: "Photo de mon oncle et de ses chiens". Il reste à trouver le nom de cet oncle. Pourriez-vous nous renseigner sur cette identité?

 

Une autre carte postale de Soccia montrait également deux enfants sur la place du monument aux morts.

Connaissez-vous l'oncle socciais?

Elle avait été publiée le 16 décembre 2010 dans l'article "Un autre morceau de Soccia est en vente" et avait provoqué deux identifications différentes.

La première était:

Bonjour
Concernant la carte postale du monument aux morts de Soccia, il ne s'agit pas de 2 garçons mais de 2 filles dont l'une est ma mère Defranchi Jeanne et l'autre est Paulette Pietri mère de Christophe
(Pan'e Vinu). Voilà pour la précision.

Mais un autre commentaire s'était opposé à cette identification: 

Les deux enfants de la photo sont Marie Arrighi, née Antonini (Marie "l'épicière") et Jeanne-Marie Ottavy, née Demartini (l'épouse d'André, le receveur des Postes à Soccia dans les années 70).
Marie est la petite fille vêtue de noir car elle venait de perdre son papa. Elles ont 10 ans toutes les deux.

Qui dit vrai? Nous comptons sur nos lecteurs pour départager les points de vue.

Avez-vous d'autres cartes postales qui ont pu transporter dans toute la France les portraits d'habitants de nos villages?

Repost 0
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 06:35

Paru dans "Corse-Matin" de mercredi 26 novembre.

Deuil dans la famille Franceschetti
Repost 0
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 17:59

Voici une simple photo prise le vendredi 21 novembre sur la route des Sanguinaires.

Il n'avait pas plu mais, avec l'humidité de l'air, le ciel du couchant a créé un arc-en-ciel de chaque côté du soleil. Hélène Dubreuil nous en fait profiter.

Cliquer sur la photo pour l'agrandir.

 

Double arc-en-ciel à Ajaccio
Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Natura corsa
commenter cet article
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 07:18

Véronique EMMANUELLI, dans "La Corse Votre HEBDO" du 21 novembre, présente l'ouvrage de Denis LUCIANI "Corse et Islam" (ed Anima Corsa). En  400 pages, l'auteur, docteur en Histoire et militant nationaliste, fait le récit d'un millénaire de conflits entre les Corses et les Barbaresques.

Dans son compte-rendu, la journaliste évoque la mythologie du Maure qui est "présent dans le langage et la toponymie". Cette mythologie «s'épanouit en Cinarca et sur l'ancien territoire des Leca. Là, il est question "d'U campu a i Mori" de Guagno«.

Comme les rédacteurs du blog connaissent moins Guagno que les villages voisins, ils seraient heureux d'avoir des renseignements sur la localisation exacte de ce U campo a i Mori.

 Les Maures de Guagno
Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Chez nos voisins Tempi fa
commenter cet article
23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 17:59

Habitants des Deux Sorru, réservez votre week-end des 6 et 7 décembre: des Etats Généraux seront organisés au couvent St François de Vico.

Toutes les personnes qui portent de l'intérêt au canton, à la communauté des Oblats, à la vie de ce couvent séculaire et enfin à la vie religieuse dans notre société corse d'aujourd'hui sont invitées à venir exprimer leur avis, leurs souhaits et leurs idées pour les faire aboutir.

Afin de permettre la réalisation d'une fresque de notre canton la plus complète et la plus fidèle possible, des thèmes de réflexion ont été définis.

C'est ainsi que vous pourrez choisir de débattre dans des carrefours sur les thèmes suivants:

  • Créer du lien social
  • Précarité, isolés, malades
  • La famille
  • Le couvent
  • Des communautés à renouveler

On vous en dira plus sur "Inseme" de décembre.

En attendant, commençons à réfléchir et... "Forza dui Sorru" !

(texte paru dans "Inseme" de novembre)

6 et 7 décembre: Des Etats Généraux pour faire peau neuve
Repost 0
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 18:00

Les Corses et amis de la Corse de la zone marseillaise doivent inscrire le samedi 29 novembre 2014 sur leur agenda. Ce jour-là, organisé par la Fédération des Groupements Corses de Marseille et des Bouches-du-Rhône (présidée par Jean GRAZI) en partenariat avec la municipalité d'Allauch (et le maire Roland POVINELLI), sera consacré à des conférences-débats sur le thème: 

"OÙ VA LA CORSE? Environnement, spéculation, violence et non-violence".

Parmi les intervenants prèvus, on peut noter Edmond SIMEONI, Dominique BUCCHINI et Jean-François BERNARDINI. Le soir, un concert polyphonique est prévu avec la Cunfraternità di a pieve di a Serra et le chœur polyphonique d'I MUVRINI.

Les détails de cette journée se trouvent sur le site de la mairie d'Allauch (http://www.allauch.com/news.php5?actu=631) et dans le programme ci-dessous.

Une journée corse à Allauch
Une journée corse à Allauch
Une journée corse à Allauch
Repost 0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

La vidéothèque poggiolaise

La vidéothèque poggiolaise
Les films et les photos de famille et de vacances deviennent tous, au bout de quelques années, des documents historiques  qui montrent comment les diverses générations ont vécu.
Plusieurs films des décennies 60 et 70 à Poggiolo sont visibles sur DAILYMOTION (http://www.dailymotion.com/michelfran).
Cherchez dans vos greniers si vous n'avez pas des documents à faire connaître à la communauté poggiolaise.

Recherche

qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Le calendrier poggiolais

Samedi 16 septembre:

Messe à POGGIOLO à 17 h.

Dimanche 24 septembre: foire du miel à Murzo.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907