Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juillet 2020 1 27 /07 /juillet /2020 18:00

La télévision fit irruption à Poggiolo il y a cinquante-cinq ans.

--------

 

Il est dans le passé des faits qu'il ne faut pas oublier car, même s'ils ont pu sembler peu importants, ils eurent pourtant de grandes conséquences.

 

Le magazine de France 2 "13h15 le dimanche" a diffusé dimanche 30 mars 2014 un reportage sur l'arrivée de la télévision à NOGENTEL, petit village de Picardie, en février 1951. 

Il a utilisé des images d'un reportage se retrouvant sur le site de l'INA: https://www.ina.fr/video/I00006758/antenne-de-television-hissee-par-des-techniciens-video.html

 

Donc, ce jour-là, une fourgonnette arriva sur la place communale et des techniciens dressèrent une antenne-râteau pour effectuer des réglages de réception des ondes de télévision.

 

Du coup, dit le commentaire, fini les jeux de cartes, l'accordéon ou les contes près de la cheminée ! Les familles se retrouvaient à 20h30 à l'école pour.... regarder la télévision, ce village connaissant une expérience originale de télévision communautaire (vu le prix de l'appareil à l'époque, les habitants avaient dû se cotiser).

 

Montage de l'antenne à Nogentel (images INA).
Montage de l'antenne à Nogentel (images INA).

Montage de l'antenne à Nogentel (images INA).

 

Ces images peuvent faire penser à l'irruption de la télévision à Poggiolo.

 

Poggiolo attendit quatorze ans de plus que Nogentel. 

 

Le mercredi 28 juillet 1965, ce fut le même cérémonial: arrivée d'une fourgonnette, sortie d'une antenne reliée à des instruments de contrôle, essais de réception à l'angle de la stretta et de la route, puis dans les environs du croisement.

 

Le téléviseur fut ensuite installé, chez les Michelangeli, semble-t-il. Quelques jours plus tard, un autre appareil était placé chez les Tramini.

 

Les essais des techniciens provoquèrent un attroupement et furent la source de discussions animées. Parmi les jeunes gens, certains récriminèrent contre cette intrusion de la modernité. Ces citadins, habitant toute l'année à Ajaccio ou sur le continent, avaient l'habitude de regarder "Le Palmarès des Chansons" ou "Thierry la Fronde". Mais ils considéraient que la télévision n'avait pas sa place au village et qu'elle allait faire disparaître la culture et les habitudes traditionnelles. A la rigueur, ils pouvaient comprendre la nécessité d'une distraction pour les Poggiolais vivant ici l'hiver.

 

Pourtant, un an plus tard, plusieurs de ces intransigeants se regroupèrent devant un des petits écrans qui s'étaient multipliés pour suivre la finale de la coupe du monde de football entre l'Angleterre et l'Allemagne le samedi 30 juillet 1966 !

 

La télé s'était imposée au village.

 

Pendant longtemps, la réception des signaux venant du réémetteur du col de Sorru fut assez irrégulière. Certaines chaînes ne pouvaient pas être captées. Maintenant, la télévision est bien installée partout. Les antennes ont été remplacées par les paraboles (toutes orientées vers le sud, c'est-à-dire vers le Tretorre). Plusieurs maisons sont maintenant équipées de la box et de l'ADSL.

 

 

 

 

 

 

 

         Photos Michel Franceschetti.

 

 

Chacun peut rester dans sa boîte pour regarder sa boîte à images. 

 

Et les rues de Poggiolo sont désertes...

 

 

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2020 7 26 /07 /juillet /2020 18:00

 

 Samedi, 1er  août  et dimanche 2, le couvent de Vico célèbrera la fête de la Priziuncula (ou Portioncule) au début du mois d'août. 

 

Samedi 1er août, à 21h30, se déroulera la procession à la grotte.

 

Dimanche 2 août, à 10h, la messe sera présidée par Mgr de Germay, évêque de Corse.

 

L'évêque de Corse à Vico

 

Rappel: qu'est-ce qu'A Priziuncula?

 

Depuis la fondation du Couvent Saint François d’Assise à VICO par les Franciscains en 1481, la fête de Notre Dame des Anges a toujours été célébrée, d’abord par les Franciscains (jusqu’à la Révolution Française) et ensuite à partir de 1835 par les Oblats de Marie Immaculée ( sauf entre 1905 et 1935); c’est A PRIZIUNCULA qui a lieu le 2 août.

La Portioncule (Porziuncola en italien) est la chapelle qu’a reconstruite François d’Assise en 1209, où il a fondé son OFM (ordre des Frères mineurs), où se sont réunis les premiers chapitres généraux franciscains et où il est mort.

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2020 5 24 /07 /juillet /2020 18:00

Antoine MANGIAVACCA, plus connu sous le pseudonyme de KLAPE, est de plus en plus connu pour ses belles photos de Provence et de Corse (essentiellement des Deux Sorru).

 

L'année dernière, il avait présenté une série de ses œuvres à Soccia (voir l'article). Cet été, il fait une exposition au couvent de Vico du 1er au 23 août. Entrée libre.

 

 Ce sera l'occasion de découvrir son travail, de le rencontrer et d'échanger. L'artiste n'y sera pas à plein temps mais il indiquera en temps voulu les jours/horaires des moment où il sera présent. 

 

Klape s'expose à Vico
Partager cet article
Repost0
23 juillet 2020 4 23 /07 /juillet /2020 18:00

 

Ce mois de juillet voit la parution aux éditions Alain PIAZZOLA de trois importants livres d'histoire corse.

 

"Seize études sur la Corse génoise" rassemble des textes récents écrits par l'historien Antoine-Marie GRAZIANI sur un sujet qui lui est à cœur et dont il voit les nouvelles problématiques.

 

Les deux autres ouvrages réunissent les interventions entendues lors de deux colloques importants:

"La Corse et Naples", sujet novateur et inédit.

"Habitat et architecture en Corse à travers les âges", où la variété est bien plus grande que ce que l'on croit.

 

Ils sont publiés sous la direction scientifique de Michel VERGE-FRANCESCHI, historien marseillais et capcorsin extrêmement actif en ce moment.

 

De quoi lire et s'instruire pendant l'été, et même après.

 

Présentations détaillées ci-dessous.

 

Les éditions Piazzola font un tir groupé
Les éditions Piazzola font un tir groupé
Les éditions Piazzola font un tir groupé
Partager cet article
Repost0
22 juillet 2020 3 22 /07 /juillet /2020 18:01

La com'com a connu un nouveau départ très agité.

 

Vendredi 17 juillet, suite aux élections municipales, la communauté de communes Spelunca-Liamone a réélu à sa tête François COLONNA, le maire de Vico. Mais avec 27 voix contre 22 pour François COGGIA, maire de Coggia, candidat inattendu.

 

Jean-Laurent Pinelli, maire de Poggiolo, fait partie des 12 vice-présidents de la communauté de communes.

Jean-Laurent Pinelli, maire de Poggiolo, fait partie des 12 vice-présidents de la communauté de communes.

 

Le président retrouve son fauteuil avec un goût d'amertume. Il accuse "une forte sollicitation de l’exécutif pour influencer les votes de certains élus contre moi. Je regrette qu’on ait politisé une élection qui n’a jamais été politique chez nous" ("Corse-Matin" du 19 juillet).

 

Pascale CHAUVEAU, la correspondante locale, a remarqué que "parmi les critiques avancées, figurent les frais de fonctionnement de la com'com, la gestion des déchets, le projet de centre culturel [à Sagone], le déménagement du FAM (Foyer pour Adultes Médicalisé) de Guagno les Bains vers Vico...".

 

Le dernier point concernant directement la commune de Poggiolo-Guagno les Bains, il est important de bien relever la réponse de François COLONNA:

 

en ce qui concerne le centre culturel et le FAM, cela n’a rien à voir avec la com’com ! Le centre culturel est un projet strictement communal, et le FAM est une structure privée, liée comme l’EHPAD de Vico à l’association HD2A. J’ai créé cet outil qui représente aujourd’hui 64 emplois, ce qui profite à tout le canton. Les emplois seront préservés même si le FAM déménage à Vico. En revanche, les frais de fonctionnement de la structure actuelle coûtent la peau des fesses, et cela permettra aussi de libérer l’espace si les thermes de Guagno les Bains sont relancés.

 

 

L'entrée des thermes

L'entrée des thermes

 

Il est donc bien clair que la municipalité poggiolaise n'a aucun pouvoir de décision sur l'implantation du FAM.

 

Le Foyer partira, à un moment que l'on ne connaît pas encore, et "le serpent de mer" des thermes des Bains sera peut-être relancé à une date que l'on ignore.

 

De toute façon, la décision de relancer la station thermale ne dépend pas de la communauté de communes mais de la Collectivité de Corse.

 

Affaire à suivre, avec attention...

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2020 2 21 /07 /juillet /2020 08:07

 

 

Ce soir, ouverture du Festival Sorru in Musica

 

L'ensemble du programme est disponible à l'adresse:

http://www.sorru-in-musica.corsica/pdf/PROG-SORRUINMUSICA-20.pdf

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2020 1 20 /07 /juillet /2020 10:00

La guerre de 1870-1871 est bien oubliée alors qu'arrive son cent-cinquantième anniversaire.

 

Le 19 juillet 1870, le gouvernement français de Napoléon III déclara imprudemment la guerre à la Prusse, laquelle fut aussitôt soutenue par l'ensemble des Etats allemands.

 

Les armées françaises, mal préparées, furent défaites. Les combats prirent fin par l'armistice du 28 janvier 1871. Le traité de Francfort du 10 mai consacra la victoire de l'empire d'Allemagne, proclamé à Versailles le 18 janvier, qui prit l'Alsace et une grande partie de la Lorraine à la France.

 

Actuellement, cet affrontement semble tellement éloigné qu'il semble n'intéresser que quelques historiens.

 

Magazine "L'Histoire" de mars 2020.

Magazine "L'Histoire" de mars 2020.

 

Pourtant, 139.000 soldats français périrent.

 

En faisant dix fois plus de victimes, la guerre de 1914-1918 effaça le souvenir de 1870. Les monuments aux morts qui fleurirent ensuite furent consacrés au souvenir des victimes de la première guerre mondiale. Les morts de la Seconde guerre mondiale y furent ajoutés, ainsi que ceux des guerres d'Indochine et d'Algérie.

 

Mais quelques communes pensèrent à se souvenir de la guerre franco-prussienne. Orto est la seule des Deux Sorru à être dans ce cas. Sur la première ligne des plaques portant par ordre alphabétique la liste des soldats du village morts au combat, on peut lire:

 

 

"PAOLI Ange Mathieu 1870".

 

 

 

Un enfant d'Orto mort il y a 150 ans

 

Malheureusement, nous n'avons aucun renseignement sur Ange Mathieu PAOLI. Quelle fut sa carrière? Quand et où est-il mort?

 

Antoine-Laurent DEMARTINI, un enfant de Poggiolo, mourut également pendant ce conflit mais aucun monument, aucune plaque, ne le rappelle.

 

Il fera l'objet d'un article prochain.

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2020 7 19 /07 /juillet /2020 10:00

 

Toutes nos condoléances.

 

 

Chagrin à Guagno-les-Bains
Chagrin à Guagno-les-Bains
Partager cet article
Repost0
18 juillet 2020 6 18 /07 /juillet /2020 18:00

 

Une discothèque est un lieu où l'on se réunit pour écouter de la musique et pour danser. Mais il est impossible d'oublier que l'on y boit, et parfois beaucoup. Il en était évidemment ainsi "chez Fichet", à Soccia. Dans la nuit, de nombreuses bouteilles de toutes sortes étaient vidées. 

 

Mais il ne faut pas oublier que ce lieu était également un débit de boissons dans la journée. On pouvait venir simplement s'y rafraîchir comme ces cinq Poggiolais un après-midi de l'été 1969. De la bière au pastis en passant par la menthe à l'eau, les contenus des verres sont variés. 

La photo peut être agrandie avec un clic.

 

Photo Bernard Franceschetti.

Photo Bernard Franceschetti.

De gauche à droite: Joël CALDERONI, Marie-Claude FRANCESCHETTI, X, Michel FRANCESCHETTI, Hervé OULIÉ.

 

 

La photo est intéressante car il est difficile de trouver un cliché pris en nuitée, et aussi parce qu'elle contraste terriblement avec l'excitation de la nuit. La fatigue de la soirée précédente se faisait-elle encore sentir ou prenait-on des forces avant la prochaine?

 

Pour les sceptiques qui douteraient du lieu où cette photographie a été prise, nous leur conseillons de bien regarder la clôture métallique et les piquets de 1969 et de les comparer avec ce que montre Google Maps en 2008: l'identité est totale.

 

Boire et pas seulement danser
Boire et pas seulement danser
Partager cet article
Repost0
17 juillet 2020 5 17 /07 /juillet /2020 18:00

 

 
Alors que certains secteurs ont pu progressivement reprendre leur activité, tous les lieux festifs, clubs et discothèques doivent garder leurs portes fermées jusqu'en septembre. On est loin de la joie de vivre et de s'amuser des "Trente Glorieuses".
 

Pour les membres de la génération 68, cette époque fut symbolisée par Antoine et François DEMARTINI.
 
Les deux frères étaient un symbole, le symbole des soirées que passaient les adolescents qui, de Soccia, Poggiolo, Guagno-les-Bains, Orto, Guagno et des autres villages, allaient "Chez Fichet" pour se rencontrer.
 
 
Cette "boîte" située près du pont à l'entrée de Soccia, entre l'actuelle mairie et l'hôtel "U Paese" (alors en construction), occupait le rez-de-chaussée de la maison photographiée par Google Maps. D'après certains souvenirs, son ouverture aurait eu lieu en 1966.
 
Copie d'écran Google Maps.

Copie d'écran Google Maps.


Ecouter les 45 ou 33 tours de Johnny, de Claude François, des Beatles, etc, danser, jouer au flipper, au baby-foot ou au billard, boire un (ou plusieurs) verres, tout y était possible. 
 
Le dynamisme et le sourire des deux frères donnaient une ambiance très particulière. Combien de flirts ou d'amours sérieux ont commencé là! Combien de fois a-t-on bu un peu plus que la mesure! Combien de discussions se sont enflammées autour des tables dans l'atmosphère de l'après-mai 68!
 
 
Cette photo publiée sur le groupe Facebook du Village d'Orto rend bien cette atmosphère. 
 
 
Quand les discothèques n'étaient pas fermées

 

On aperçoit certaines des affiches et des pochettes de disques (on ne disait pas encore vinyls) qui décoraient les murs. Cette image laisse apercevoir les inconfortables banquettes qui bordaient les côtés: de simples planches recouvertes de tissu rouge et reposant sur des quérons.  

 

Malheureusement, les photos de "chez Fichet" sont extrêmement rares car les appareils  n'avaient la légèreté des smartphones actuels... et car on avait bien d'autres choses à s'occuper.

 

Le lieu fut animé jusqu'au début des années 1980 mais Antoine, qui avait enregistré des disques, continua à chanter pour les fêtes de village et dans des cabarets. Il mourut en août 2009, sur la scène du restaurant "U Rasagju" de Cargese, en plein tour de chant.

 

Quelqu'un a, dès le lendemain de son décès, mis sur Youtube un film montrant un extrait de son spectacle de Cargese.
 
Un moyen pour les anciens d'aujourd'hui de se souvenir de leurs 20 ans.
 
 

 

PS: pendant plusieurs années, "Fichet" fut en concurrence avec un autre lieu, "Le Robinson de St Marcel", placé entre Poggiolo et Soccia. Un article lui a déjà été consacré sur ce blog.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

 

Lisez "INSEME" de mai en cliquant sur l'image:

--------------------------------------

 

- dimanche 22 mai:

fête du Père ALBINI au couvent de Vico (messe à 10h 30 suivie d'un apéritif et d'une exposition).

- dimanche 26 juin:

trail A Viculese

- 8 juillet: 

Fin des classes

- dimanche 25  septembre:

u Mele in Festa à Murzo.

 

-----------------
 

 

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907