Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 février 2021 7 21 /02 /février /2021 18:00

 

Combien vont-ils être, ces vacanciers de février qui viennent en Corse retrouver le village? Certainement moins que l'an dernier, juste avant que débute le premier confinement. Evidemment, ils seront toujours beaucoup moins nombreux que ceux de l'été. 

 

L'été, l'arrivée d'un grand nombre de vacanciers en juillet, et surtout début août, transforme totalement les villages. Les villageois s'adaptent à cet afflux, qui amène beaucoup de membres de leurs familles. Mais ils doivent s'adapter ensuite à leur reflux, fin août.

 

Que pensent les habitants permanents de ces vacanciers et surtout de ceux qui sont nés en Corse et vivent sur le continent?

 

Un reportage, diffusé à la télévision le 2 septembre 1978 (il y a 43 ans !), donnait la parole aux Socciais de l'époque.

 

Malheureusement, après avoir été publié sur ce blog pendant 12 heures, il a été supprimé et il n'est plus possible de le réutiliser.

 

 

Partager cet article
Repost0
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 18:11

 

La Corse fut le premier territoire métropolitain à avoir été libéré de l'occupation italo-allemande en 1943. Et Saint Siméon joua un rôle important dans ce morceau d'Histoire.

 

Non, non, non, il ne s'agit pas de l'église Saint Siméon de Poggiolo mais de celle de Revinda, dans la commune de Marignana.

 

A la fin de l'année 1942, fut mise en place la mission Pearl Harbour destinée à coordonner la résistance corse et à préparer le débarquement des troupes françaises.

 

Le premier groupe d'agents envoyés par Alger fut amené par le sous-marin "Casabianca" dans la nuit du 13 au 14 décembre 1942. Au lieu de la baie de Chioni, près de Cargese, comme prévu, ces hommes furent débarqués dans l'anse de Topiti à Piana.

 

Kiosque du "Casabianca" exposé à Bastia (photo Michel Prin)

Kiosque du "Casabianca" exposé à Bastia (photo Michel Prin)

 

Ils rencontrèrent le Père Mattei comme le raconte le texte publié sur Wikipedia (article "Opération Pearl Harbour"): 

 

"À 8 heures, le , le groupe rencontre, sur la colline d'Almazzone, le curé Mattei de Cargèse (Toussaint Mattei dit Prete Santu) monté sur un âne gris, avec lequel il entre à Revinda, un petit village situé au sud-ouest de la commune de Marignana, pour participer à la procession de la Sainte-Lucie à 9 heures puis à la messe à l’église Saint-Siméon avant de solliciter l’aide des villageois. En moins d’une heure, le commando a obtenu le concours d’un ancien militaire Dominique Antonini qui tient à disposition trois mulets. Dans l’après-midi, ils apprennent que près de 2 000 chemises noires stationnent à Cargèse et qu’ils ont bien fait de s’être trompé de baie à l’arrivée."

 

En souvenir de cette rencontre, une plaque a été fixée sur l'église Saint Siméon, à gauche de l'entrée:

 

photos du site http://monumentmort.corse.free.fr/index1.php
photos du site http://monumentmort.corse.free.fr/index1.php

photos du site http://monumentmort.corse.free.fr/index1.php

 

N'oubliez pas saint Siméon. Surtout, n'oubliez pas le Siméon de Poggiolo: 

 

Fête de Saint Siméon:

messe à Poggiolo

samedi 20 février 

à 15 heures. 

Partager cet article
Repost0
17 février 2021 3 17 /02 /février /2021 17:03

 

Toutes nos condoléances.

 

Le Stratège est parti
Partager cet article
Repost0
16 février 2021 2 16 /02 /février /2021 18:00

 

Parmi les saints célébrés dans les Deux Sorru, il en est un qui n'a jamais droit à sa fête. Il s'agit de saint Marcel. Ironie du sort: cette année 2021, la messe célébrée à Guagno-les-Bains en l'honneur de saint Antoine a eu lieu samedi 16 janvier, jour de la saint Marcel dans le calendrier chrétien.

 

Pourtant, saint Marcel est bien présent sous trois formes:

- saint Marcel est un personnage représenté sur un tableau à Soccia

- saint Marcel est le nom d'un lieu entre Poggiolo et Soccia

- saint Marcel fait partie des souvenirs de jeunesse de la génération qui eut 20 ans autour de 1968.

 

 

Présence 1: l'œuvre d'art

 

L'église de Soccia contient un triptyque qui est classé Monument Historique depuis 1957.

 

Cette peinture sur bois, d'1 m sur 1,09 m, date de la fin du XVème siècle et serait, selon certains experts, l'œuvre d'un peintre corse inconnu, et non pas d'un Italien comme beaucoup d'autres objets d'art insulaires de cette époque.

Elle est composée de trois volets composé chacun de deux parties.

La partie centrale représente une Vierge à l'enfant (à la cerise) entre, à droite, Saint Marcel coiffé de la mitre épiscopale et, à gauche, Saint Pierre revêtu du costume d'évêque.

Dans le registre supérieur, la partie centrale montre un Christ de pitié à demi enfoncé dans un sarcophage entouré par l'ange de l'Annonciation agenouillé ailes déployées (volet droit) et la Vierge de l'Annonciation (volet gauche).

 

Dans l'émission de Via Stella consacrée à Soccia en juillet 2020 (voir https://youtu.be/bi9LF8_QydI), l'image du triptyque, comme on peut le voir ci-dessous, est amputée de sa partie supérieure.

 

Marcel trois fois présent: œuvre d'art, lieu, souvenirs.

 

La photo suivante, réalisée en 2017 par Michel FRANCESCHETTI, montre l'œuvre entière mais l'éclairage n'est pas excellent.

 

Marcel trois fois présent: œuvre d'art, lieu, souvenirs.

 

 

Présence 2: le lieu

 


Saint Marcel est le nom d'un lieu situé entre Poggiolo et Soccia, plus exactement d'une fontaine.

 

 

Marcel trois fois présent: œuvre d'art, lieu, souvenirs.

 

Le point d'eau n'est pas visible de la route car situé en contrebas.

 

Marcel trois fois présent: œuvre d'art, lieu, souvenirs.
Marcel trois fois présent: œuvre d'art, lieu, souvenirs.

 

Mais une croix placée en face permet de repérer l'endroit.

 

Marcel trois fois présent: œuvre d'art, lieu, souvenirs.

 

 Pourquoi cette croix?

On en plantait souvent près des points d'eau. Mais, ici, elle rappelle qu'il existait autrefois une chapelle ou un ermitage nommé San Marcellu et dont il ne reste pratiquement aucun vestige. Les documents ne mentionnent plus ce bâtiment depuis le XVIIème siècle. Et c'est à cette époque que le triptyque a été installé à Soccia. Le triptyque vient de cette chapelle.

 

 

Présence 3: les souvenirs de jeunesse

 

Saint Marcel fait également partie des souvenirs de jeunesse de la génération 68.

Certains se souviennent que, juste à côté de la fontaine, se trouvait "LE ROBINSON DE SAINT-MARCEL". Ce nom avait été donné à la cabane en planches installée par  les Poggiolais Joseph et Félix PINELLI en 1966.

Une cabane avec un comptoir pour vendre les boissons, des tables bancales en fer, un petit espace cimenté pour danser en plein air, un électrophone passant des disques de rock, de twist et de slow, grâce à un groupe électrogène pas trop bruyant. Voilà ce qui attirait la jeunesse du canton pendant quelques années.

Toute la nuit, la route était arpentée (à pieds, bien sûr) par les adolescents qui, depuis cette enclave poggiolaise en terre socciaise, pouvaient aller aussi à SOCCIA, au "bar des amis" des frères DEMARTINI (voir l'article consacré à Antoine).

Tous ceux de cette génération ont des souvenirs de flirts, de rigolades ou d'exploits alcooliques (!) au "ROBINSON".

Il est inutile de tomber dans le rétro et la nostalgie. Simplement, il était bon de signaler ce passé.

 

Sur place, les traces sont infimes. Voici la piste de danse:

 

Marcel trois fois présent: œuvre d'art, lieu, souvenirs.

 

Mais la fontaine coule toujours imperturbablement et propose toujours d'étancher la soif des marcheurs.

 

-------------------------------

En dehors de la copie d'écran de Via Stella, toutes les photos sont de Michel Franceschetti.

Partager cet article
Repost0
14 février 2021 7 14 /02 /février /2021 18:20

 

Les écharpes tricolores des élus municipaux doivent se porter de façon très codifiée comme l'a indiqué l'article précédent.

 

Ce texte avait le tort d'oublier que l'écharpe portée en travers de la poitrine ne devait reposer que sur l'épaule droite.

 

Mais il était précisé que l'écharpe pouvait être portée "en ceinture ou sur la poitrine". Le port autour de la taille est moins répandu que l'autre façon mais il est également réglementé: le bleu doit être en haut. La position du nœud (à droite ou à gauche) n'est pas précisée.

 

Dans la municipalité élue à Poggiolo en mars 1977, le maire Bernard PAOLI et l'adjoint Louis DEMARTINI adoptèrent le port en ceinture mais ils n'étaient pas d'accord sur l'emplacement du nœud.

 

Merci à Jacques-Antoine MARTINI pour ces photos.

 

Umberto CHITI, Bernard PAOLI et Louis DEMARTINI.

Umberto CHITI, Bernard PAOLI et Louis DEMARTINI.

- Etienne PINELLI - Raymond MARTINI - Jean-Marie ORRAZI - Christian PINELLI - Yvette TRAMINI - François DESANTI, dit François de Marosu (dont on n’aperçoit qu’un petit morceau du crâne) - Jacques-Antoine MARTINI - Louis DEMARTINI (premier adjoint) - M. LECA, dit Patinellu, père de Pierre LECA et arrière grand-père de Christophe BATTESTI - Bernard PAOLI (maire)

- Etienne PINELLI - Raymond MARTINI - Jean-Marie ORRAZI - Christian PINELLI - Yvette TRAMINI - François DESANTI, dit François de Marosu (dont on n’aperçoit qu’un petit morceau du crâne) - Jacques-Antoine MARTINI - Louis DEMARTINI (premier adjoint) - M. LECA, dit Patinellu, père de Pierre LECA et arrière grand-père de Christophe BATTESTI - Bernard PAOLI (maire)

Partager cet article
Repost0
13 février 2021 6 13 /02 /février /2021 17:41

 

Les élections municipales de l'année dernière ont fait élire un grand nombre de nouveaux maires, adjoints ou simples conseillers. Même si l'urgence sanitaire est prolongée, les édiles ont peu à peu commencé à accomplir leur mission. Pour certains, se pose alors la question de savoir comment porter l'écharpe tricolore lors des événements publics.

 

"La Provence" a pensé aux élus dans l'embarras et le quotidien a publié le 7 février le mode d'emploi du port de l'écharpe.

 

L'écharpe des nouveaux élus

 

Voilà qui est clair: le bleu près du col, mais l'écharpe peut être mise sur l'épaule gauche ou droite ou même à la ceinture.

 

A Poggiolo, la décision fut scrupuleusement respectée lors des élections de 2014.

 

L'écharpe des nouveaux élus

 

Par contre, en 2020, les écharpes n'ont pas été de sortie.

 

L'écharpe des nouveaux élus
Partager cet article
Repost0
11 février 2021 4 11 /02 /février /2021 18:00

 

Plusieurs lecteurs de ce blog ont réagi à l'article sur "le superflu et l'essentiel" en critiquant les vandales qui dégradent les panneaux de signalisation routière.

 

Ils ont raison car, en plus de la gêne occasionnée aux automobilistes qui ne connaissent pas bien la géographie des Deux Sorru, ces destructions ont un coût qui retombe sur toute la collectivité.

 

Une idée biscornue fut appliquée en août 2003 par quelques jeunes Poggiolais: mettre les panneaux à l'envers, sans les détruire. Simplement un dévissage et un revissage. Ainsi, lire le nom demandait un effort particulier car il fallait comprendre que la direction était inversée. Au moins, il n'y eut pas de dégâts et le remontage fut aisé.

 

Mais la sagesse serait de ne plus jamais toucher à ces panneaux.

 

Début du dévissage.

Début du dévissage.

Le résultat.

Le résultat.

Les coupables.

Les coupables.

 

 

Partager cet article
Repost0
10 février 2021 3 10 /02 /février /2021 18:00

 

La mairie de Poggiolo vient de prévenir les habitants que la campagne de vaccination contre le COVID aura lieu le 19 et le 20 février à Vico.

 

Les personnes prioritaires doivent téléphoner au 04-95-28-01-48 pour prendre rendez-vous.

 

Le vaccin arrive dans les Deux Sorru
Le vaccin arrive dans les Deux Sorru
Partager cet article
Repost0
8 février 2021 1 08 /02 /février /2021 18:00

 

Le GPS est un instrument merveilleux. Il permet à tout moment de savoir où l'on se trouve et il indique quel est le meilleur itinéraire à suivre pour n'importe quelle direction.

 

Il est vrai que les panneaux indicateurs sont parfois inutilisables car surchargés et donnant trop de renseignements alors que la vitesse de la voiture empêche une bonne lisibilité. 

 

Un bon exemple se trouve au col de Saint Antoine, au-dessus de Vico: huit panneaux superposés !

 

Photo Michel Franceschetti juillet 2020.

Photo Michel Franceschetti juillet 2020.

 

Cette longue liste (seize noms au total, huit écrits en italien, huit en corse!) n'est utile que si l'automobiliste s'arrête et prend le temps de chercher le village qui l'intéresse. Il est vrai qu'aucun lieu n'a été oublié. 

 

A l'inverse, près de Guagno-les-Bains, un poteau est beaucoup plus dépouillé. Il ne porte qu'un nom mais il est

 

 

le meilleur, l'essentiel, le centre du monde !!!

 

 

Il suffisait de supprimer tout ce qui est superflu.

 

Photo Michel Franceschetti juillet 2020.

Photo Michel Franceschetti juillet 2020.

Partager cet article
Repost0
6 février 2021 6 06 /02 /février /2021 23:13

Une grande partie de la France a été surprise de se trouver dans une atmosphère jaune-orange à cause du sable saharien transporté par le vent jusqu'en Europe. Ce phénomène arrive plusieurs fois par an en Provence mais il a rarement une telle ampleur.

 

Il ne fallait pas laisser passer les images provoquées par ce phénomène.

 

Un seul exemple: le soleil à Cargese cet après-midi, samedi 6 février (photo envoyée par Brigitte BURLE). 

 

Atmosphère! Atmosphère!
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

 

Lisez "INSEME" de juillet en cliquant sur l'image:

--------------------------------------

 

Le marché de Vico:

Le mardi soir place Casanelli (place de la fontaine) de 19h à 23h

Le mercredi matin place de l’ancienne mairie de 9h à 13h

 

- Mardi 16 août:

fête de Saint Roch à Poggiolo à 18 heures.

- Samedi 20 août:

jeux d'enfants à Poggiolo

- Lundi 29 août: fête de Saint Elisée.

- Dimanche 25  septembre:

u Mele in Festa à Murzo.

 

-----------------
 

 

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907