Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 17:51

Après les pentes du Tretorre (voir l'article "Le premier sauvetage de la saison"), le chemin du lac de Crena a connu sa première mobilisation de secours pour la saison estivale 2015.

"Corse-Matin" du 8 mai 2015.

"Corse-Matin" du 8 mai 2015.

Comme chaque année, les hélicoptères vont être amenés à intervenr plusieurs fois dans les mois prochains.

Il est rappelé que, même si les guides, imprimés ou sur internet, indiquent tous que l'excursion est facile, elle ne doit pas s'effectuer en tongs et qu'il faut éviter les heures de grande chaleur.

La marche des promeneurs aurait pu être gênée par la tempête du mois de mars qui a ravagé la forêt de Guagno et s'est faite sentir au-dessus de Soccia. Un peu plus de cinq arbres sont tombés au milieu du sentier avant la forêt de laricio près de la fontaine (15min avant d’arriver au lac) mais le chemin a été rapidement dégagé.

Une partie des dégâts.

Une partie des dégâts.

Le chemin en partie dégagé.

Le chemin en partie dégagé.

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Actualités Natura corsa
commenter cet article
11 mai 2015 1 11 /05 /mai /2015 17:00

La semaine du 1er mai a été importante pour le commerce corse. Le grand événement est l'ouverture de la première FNAC insulaire, à Ajaccio.

Plus près du haut-canton, un Super U s'est ouvert à Sagone, sur la route de Vico. L'ancien magasin Coccinelle a doublé de surface et recouvre maintenant 1.000 m2 avec un "drive", pour rechercher les commandes faites par internet. 

Du nouveau chez les commerçants
Du nouveau chez les commerçants

Mais n'oublions pas les très utiles commerces de nos villages, qui permettent de se ravitailler sans accomplir de longs trajets. Ainsi, à Guagno-les-Bains, le Proxi de Jean-Marc Franchi a bien fonctionné pendant tout l'hiver. Et il se murmure qu'il réserve des surprises qui seront dévoilées dans quelques semaines...

Du nouveau chez les commerçants
Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Guagno-les-Bains Actualités
commenter cet article
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 12:00

Cette année encore, le concert Veranu de Sorru in Musica a été une réussite. Alors que l'été s'installe, cet après-midi samedi 9 mai, dans la quiétude de l'église de Murzo, Bertrand CERVERA et sa formation Paris Classik, qu'on ne présente plus, nous ont offert un moment magique et incomparable. L'assemblée était transportée et, quand le dernier accord est tombé, chacun d'entre nous s'est éveillé d'un songe merveilleux...

Bravo pour ces initiatives hors saison, bravo aux musiciens enchanteurs et merci aussi à tous ceux, mélomanes ou non, qui permettent que ces rencontres aient lieu.

Et à bientôt pour Sorru in Musica d'Estate du 20 au 29 Juillet.

Dernière mise au point avant le Festival
Repost 0
9 mai 2015 6 09 /05 /mai /2015 18:00
L'auberge vous attend

Voilà qui sent bon le printemps: le Restaurant de l'auberge Des Deux Sorru, à Guagno-les-Bains, a ré-ouvert ses portes le samedi 28 Mars 2015.

Hé oui déjà la 17ème saison ! Julie et son second Vincent vous attendent pour redécouvrir la cuisine traditionnelle corse dans un cadre chaleureux.

Vous passerez un agréable moment en dégustant une cuisine de qualité. Ses plats sont élaborés à partir de produits frais et régionaux et évolue selon les saisons.

Réservation: 04 95 28 35 14.

https://www.hoteldesdeuxsorru.com/

ibagni@orange.fr

Voici les suggestions qui étaient proposées la semaine dernière:

L'auberge vous attend
Repost 0
7 mai 2015 4 07 /05 /mai /2015 17:52

A l'occasion de ce 8 mai 2015 qui est le soixante-dixième anniversaire de la capitulation allemande, nous pouvons nous souvenir de Mimi CANALE, dont tous les amis de Poggiolo et de Guagno-les-Bains déplorent le décès le 28 octobre 2014, et qui fut un grand soldat de la seconde guerre mondiale. 

Ce blog a déjà publié un très attachant souvenir de sa guerre en Italie (voir La campagne d'ITALIE de Mimi CANALE).

Mimi avait donné un long entretien au bulletin "INSEME" d'avril 1998. Nous en extrayons les parties qui concernent d'autres moments de ses souvenirs de soldat.

La guerre de Mimi

La guerre est arrivée, qu'avez-vous fait ?

J'ai fait la guerre! comme engagé volontaire. En 1943, j'ai participé au débarquement en Corse avec les goumiers marocains. J'étais le premier soldat arrivé à Vico. Puis, ça a été Bastia comme "radio", Teghime, San Stefano, puis l'Italie avec le fameux Cassino, la Provence, l'Autriche et l'Allemagne.

 

Racontez-nous quelques anecdotes de la guerre.

Je vais vous en raconter trois:

 

- En Allemagne, je suis tombé malade et l'année française m'a laissé sur le chemin prés d'un village. J’ai été récupéré par trois femmes, des coiffeuses qui m'ont soigné si bien que, quand l'armée a pris le bourg, ils ont mis un signe sur leur maison pour qu'elles ne soient pas inquiétées.

 

- La deuxième, c'est les Vosges. Il faisait très froid, moins 42°, on faisait des trous dans la neige et on survivait avec du schnaps et de l'alcool solidifié qui arrivait dans de gros sacs de jute ; on en cassait des morceaux puis on les faisait fondre.

 

- La troisième, c'est quand nous étions installés à Lyon très confortablement. On nous a fait descendre à Marseille pour partir en permission. Là, les conditions d'hébergement étaient très difficiles et en plus il n'y avait pas de bateaux pour partir à Bastia ou Ajaccio, alors que quand il s'agissait de nous faire partir pour la guerre, là, il n'y avait pas de problèmes: ils en trouvaient! Donc, nous voilà partis à Marseille bien impatients! Un jour, bien que n'étant pas sur la liste des 20 désignés pour le départ, nous sommes descendus sur les quais et ceux qui s'occupaient de l'embarquement nous ont dit qu'il y avait de la place mais pas de quoi nous nourrir pendant la traversée. Cela nous était égal; alors nous voilà partis !

 

A la libération, il fallait travaiIler. Je n'avais pas envie de rester dans l'armée; mon régiment partait pour Madagascar.

J'ai hésité entre la police et la poste, puis j'ai fait l’école de croupier, nous étions mieux rémunérés et pendant quelques années j'ai exercé ce métier. L'hiver par exemple, j'étais au casino de l'Eldorado à Nice, et c'est là que j'ai retrouvé celle qui allait devenir ma femme et dont j'avais fait la connaissance à Lyon où elle était la marraine de notre régiment.

 

Repost 0
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 18:00

Si Napoléon III ne s’est jamais rendu à Guagno-les-Bains (voir article précédent: Napoléon Ier à Guagno-les-bains et pas Napoléon III (1/2)), d’autres membres de sa famille y sont bien venus, à commencer par le plus illustre de tous : Napoléon Ier.

Les renseignements sur ce sujet se trouvent par exemple dans «Au chevet de l’empereur», l’ouvrage du docteur Augustin CABANES (1862-1928), paru en 1924 (pages 64 et 66). La vie du fondateur du Premier Empire y est racontée sous l’angle médical.

Napoléon en 1789 (dessin extrait du livre "Au chevet de l'empereur").

Napoléon en 1789 (dessin extrait du livre "Au chevet de l'empereur").

Devenu lieutenant en second de l’armée royale, Napoléon BONAPARTE était affecté à Valence quand il sollicita et obtint un congé. Il quitta son régiment pour Ajaccio où il arriva le 15 septembre 1786.

Depuis la mort de son père Charles en 1785, sa famille connaissait de grandes difficultés. Le grand-oncle de Napoléon, l’archidiacre Lucien, souffrait terriblement de la goutte. Son frère Joseph devait partir à Pise pour ses études universitaires. La santé de sa mère Letizia laissait à désirer.

Letizia, Madame Mère, en 1800.

Letizia, Madame Mère, en 1800.

Napoléon devint donc le chef de famille et, son congé expirant, il envoya le 21 avril 1787 une  nouvelle demande de congé pour un semestre sous le prétexte de rétablir sa propre santé. La démarche reçut un accueil favorable. Il put ainsi accompagner sa mère suivre une cure aux Bains de Guagno.

Augustin CABANES écrit sur ce dernier point :

Madame Letizia qui, naguère, avait fait un heureux usage des eaux de Guagno, s’y fit accompagner par son fils Napoléon. Guagno, qui ne jouit plus de la vogue qu’elle a eue, était alors la plus fréquentée des stations thermales de Corse. Elle possédait un établissement vaste et bien tenu ; on y trouvait, outre une chapelle pour le service du culte, une auberge, une table d’hôte passable, et le plus souvent, une société des plus choisies. Le nombre des baigneurs s’élevait annuellement à sept ou huit cents ; les uns y allaient en quête de santé ; d’autres, du calme de la retraite, cherchant un délassement aux luttes politiques ou aux soucis des affaires.
Paoli, entouré des Abbatucci, des Casabianca, des Ornano, parfois de Bonaparte, tous les personnages, en un mot, qui formaient son escorte habituelle, venait à Guagno presque chaque année. Madame Mère en tirait toujours du soulagement; elle souffrait de douleurs rhumatismales pour lesquelles maints traitements avaient été expérimentés, notamment une cure de station, réputée pour ces sortes de maux, de Bourbonne-les-Bains. Notons, en passant, que si Napoléon avait hérité de sa mère certaines qualités viriles, il tenait aussi d’elle cette constitution arthritique que le legs paternel ne fit que renforcer.

Sans aucun doute, le voyage fut entrepris pendant le printemps ou le début de l’été de l’année 1787. Napoléon rentra sur le continent en octobre 1787.

Il suivit en 1790 une autre cure pour combattre une infection paludéenne attrapée dans son casernement d’Auxonne (Côte d’Or), mais ce fut à Orezza.

Celui qui n’était pas encore Napoléon Ier séjourna bien à Guagno-les-Bains, en tant qu’accompagnateur de sa mère.

Cette présence vaudrait la peine d’être signalée, de même que celle de Pascal PAOLI. La plaque fixée sur la façade de l’établissement thermal pourrait être modifiée pour devenir:

Napoléon Ier à Guagno-les-bains et pas Napoléon III (2/2)

De plus, la contradiction avec la date de 1808 serait moins flagrante puisque Napoléon dirigea la France de 1799 à 1814.

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Tempi fa Guagno-les-Bains
commenter cet article
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 18:01

Faute de pouvoir suivre une cure dans l’établissement thermal de Guagno-les-Bains, fermé depuis trop longtemps, les touristes sont nombreux à prendre en photo la plaque métallique qui est apposée sur la façade.

Napoléon Ier à Guagno-les-bains et pas Napoléon III (1/2)

Toutefois, il arrive que certains s’étonnent que le texte fasse voisiner la date de 1808 avec Napoléon III alors que celui-ci a dirigé la France de 1848 à 1852 comme président de la République , puis jusqu’en 1870 comme empereur. Louis-Napoléon BONAPARTE est bien né à Paris en 1808 mais est-ce suffisant pour mettre cette année en exergue ?

Ce moment a eu une grande importance et doit être retenu car, le 18 août 1808, le décret impérial de NAPOLÉON Ier créa un contrôle médical des Bains et nomma un médecin inspecteur des eaux minérales. Ce fut Louis DEFRANCHI, de Soccia. Cette date est donc prise comme celle du démarrage réel de la station thermale.

Voir l’article paru sur ce blog: L'anachronisme de la plaque.

Par contre, au risque de décevoir certains lecteurs, il faut affirmer que la "prise des eaux" par Napoléon III et Eugénie est de la fiction complète. 

L‘empereur n’est venu, avec son épouse, qu’une seule fois en Corse, pour 24 heures, les 14 et 15 septembre 1860.

L'article de "Corse-hebdo"du 17 février 2012, écrit par Jean-Pierre GIROLAMI, donne le programme exact de cette visite. Il est présent sur le site de "Corse-Matin" à l’adresse:

http://www.corsematin.com/article/papier/quand-ajaccio-accueillait-napoleon-iii.585612.html

Les renseignements qui y sont donnés, et qui sont corroborés par le livre de Paul SILVANI « La Corse des Présidents » (éditions Albiana), montrent qu’ii était matériellement impossible durant ce laps de temps de se rendre sur les bords du Fiume Grosso.

Napoléon et Eugénie embarquant à Marseille pour la Corse.

Napoléon et Eugénie embarquant à Marseille pour la Corse.

Neuf ans plus tard, à l’occasion des cérémonies du bicentenaire de la naissance de Napoléon Ier, l’impératrice revint (avec son fils mais sans son mari).

"Corse hebdo" du 24 février 2012 (non mis en ligne sur le site du journal) a donné le compte-rendu de la visite. L’impératrice avait débarqué à Bastia pour une journée, puis repris le bateau pour aller le 29 août 1869 à Ajaccio où elle resta aussi 24 h avant de revenir sur le continent. Donc, là non plus, pas de passage à Guagno-les-Bains possible.

 

L’inscription de la plaque est à revoir totalement. 

Pourquoi a-t-elle rédigée ainsi ? De quand date-t-elle ? De la réouverture de 1973 par la Société d’Economie Mixte ? 

Elle a un avantage: celui de faire rêver des touristes éblouis de marcher sur les pas d'un empereur.

Cependant, il existe, entre Guagno-les-Bains et la famille Bonaparte, des rapports qui vaudraient la peine d’être mis en valeur. L’article suivant le démontrera.

 

(à suivre)

Napoléon Ier à Guagno-les-bains et pas Napoléon III (1/2)
Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Tempi fa Guagno-les-Bains
commenter cet article
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 14:37

Depuis quelques mois, plusieurs maisons de Guagno-les-Bains et d'Orto ont été cambriolées.

Ce phénomène, inédit dans le haut-canton, inquiète beaucoup. Des plaintes ont,évidemment, été déposées à la gendarmerie.

La désertification rurale entraîne que de nombreuses constructions sont inhabitées ou peu utilisées et forment autant de cibles pour des "visiteurs" malintentionnés. Les gendarmes pourront-ils arrêter rapidement cette vague de délits ?

Repost 0
Published by Blog Poggiolo
commenter cet article
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 18:02

Le Festival Sorru in Musica est le grand événement de l'été dans notre canton.

Retenez bien ses dates (du 20 au 29 juillet). Le programme précis paraîtra très prochainement.

En attendant, on retrouvera le quatuor Paris Classik, sous la direction et avec Bertrand CERVERA, pour un fabuleux voyage musical qui nous emmènera de Bach à Piazzolla,

SAMEDI 9 MAI À MURZO, ÉGLISE ST LAURENT, À 14H 30. 

Entrée libre.

Moins de trois mois à attendre pour le Festival
Repost 0
25 avril 2015 6 25 /04 /avril /2015 18:04

Les spécialistes du tourisme ignorent complètement si la saison estivale sera bonne pour la Corse. Ce qui est sûr, c'est qu'elle a commencé très tôt pour les gendarmes et les pompiers habitués à secourir des randonneurs en montagne.

"Corse-Matin" a publié, mercredi 22 avril, le récit du premier sauvetage de l'année. Heureusement, il n'y a pas eu de blessés car les trois vacancières étaient simplement égarées.

L'article peut être lu ci-dessous, sans trop tiquer sur la faute d'orthographe de l'avant-dernière ligne.

Le premier sauvetage de la saison.
Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Natura corsa Chez nos voisins
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

La vidéothèque poggiolaise

La vidéothèque poggiolaise
Les films et les photos de famille et de vacances deviennent tous, au bout de quelques années, des documents historiques  qui montrent comment les diverses générations ont vécu.
Plusieurs films des décennies 60 et 70 à Poggiolo sont visibles sur DAILYMOTION (http://www.dailymotion.com/michelfran).
Cherchez dans vos greniers si vous n'avez pas des documents à faire connaître à la communauté poggiolaise.

Recherche

qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Le calendrier poggiolais

 

Début des vacances d'été: samedi 8 juillet midi.

Festival Sorru in Musica: du 21 au 30 juillet.

Fête de saint Roch: mercredi 16 août.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907