Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 07:45
Le jour de la fête de saint Roch, à savoir le 16 août,  est un des points d'orgue de l'année à Poggiolo.
C'est un moment de religiosité mais aussi de marque d'attachement à la tradition et d'occasion de rassembler la communauté poggiolaise.
Après la messe, la statue du saint est sortie de la chapelle qui lui est dédiée, au centre du village, pour une procession. Le trajet a varié certaines fois mais il consiste le plus souvent à descendre la stretta jusqu'à la route départementale, puis à suivre celle-ci pour retrouver la stretta et terminer la boucle à la chapelle.

Saint Roch était originaire de Montpellier mais il est très honoré en Corse et dans tout le bassin méditerranéen (les pages qui lui sont consacrées sur internet sont innombrables) car il est invoqué pour combattre la peste et les épidémies. Sera-t-il utile contre la pandémie de grippe qui est annoncée par tous les médias?
Pour connaître la vie du saint, cliquez ICI ou LÀ.
La procession va au rythme des
porteurs du brancard auquel la statue est attachée (et qui doivent bien sûr se relayer régulièrement) pendant que l'on récite des prières ou que l'on entonne l'hymne de saint Roch. Le trajet est ponctué par plusieurs haltes où ont lieu des lectures.
Un reportage de cette procession a été mis en ligne et il peut être consulté ci-dessous.

L'hymne à la Vierge conclue toute cérémonie importante à Poggiolo comme dans chaque village corse.

Obligatoirement, un apéritif est nécessaire pour se reposer et prolonger la journée par un moment plus convivial.


Les reportages sur les Saint Roch de 1995, 1997, 2000, 2001, 2003 et 2008 sont disponibles sur la
VIDÉOTHÈQUE POGGIOLAISE.

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 09:21
Voici exactement deux semaines que, mardi 18 août, avaient lieu à Soccia les obsèques d'Antoine DEMARTINI. Il s'était écroulé sur la scène du restaurant "U Rasagju" de Cargese, le vendredi précédent. Il était en plein tour de chant, donnant comme toujours toutes ses forces pour rendre les gens heureux.
Pour les membres de la génération 68, Antoine (et son frère François déjà disparu) était un symbole, le symbole des soirées que passaient les adolescents qui, de Soccia et de Poggiolo, et des autres villages, allaient "Chez Fisché" pour se rencontrer.
Ecouter les 45 ou 33 tours de Johnny, de Claude François, des Beatles, etc, danser, jouer au flipper, au baby-foot ou au billard, boire un (ou plusieurs) verres, tout était possible dans cette "boîte" située près du pont à l'entrée du village.  Le dynamisme et le sourire des deux frères donnaient une ambiance très particulière. Combien de flirts ou d'amours sérieux ont commencé là! Combien de fois a-t-on bu un peu plus que la mesure! Combien de discussions se sont enflammées autour des tables dans l'atmosphère de l'après-mai 68!

Pour se souvenir d'Antoine, les documents sont peut-être rares mais quelqu'un a, dès le lendemain de son décès, mis sur Youtube un film montrant un extrait de son spectacle de Cargese.
Un moyen pour les sexagénaires d'aujourd'hui de se souvenir de leurs 20 ans.
Partager cet article
Repost0
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 17:37

 

Ceci est une histoire vraie.
Voici quelque temps, une voiture immatriculée sur le continent arrive à Poggiolo et se gare près de la croix du monument aux morts. Une famille en sort, prend des sacs à dos et veut emprunter le chemin qui passe au-dessus de la fontaine. Ils ne peuvent aller  bien loin. On leur demande ce qui leur prend. Tout simplement, ils voulaient faire l'excursion de Crena et ils croyaient se trouver au début du sentier qui y mène.
A la lecture de leur guide, ils avaient compris que, arrivés au dernier village, ils devaient s'arrêter au parking placé près d'une croix.
Seulement, seulement, seulement, Poggiolo n'est pas le dernier village avant la montagne. La croix poggiolaise n'est pas celle de Croce Maio. Et quant au parking, il n'a pas les mêmes dimensions!!!

 

 

 
Croix et parking à Poggiolo
 


Croix et parking au-dessus de Soccia.
Partager cet article
Repost0
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 20:59
Le 3 septembre va être le soixante-dixième anniversaire du déclenchement de la seconde guerre mondiale. Mais, pour un jeune Socciais de l'époque, le grand événement était tout autre.
Le 29 août 1939, Antoine PAOLI s'attendait à tout moment à apprendre la naisssance de son premier enfant. Son épouse Antonia était sur le point d'accoucher. Pourvu que ce soit un garçon qui puisse continuer la lignée, pensait-il, comme tout Corse de l'époque.
Les événements internationaux avaient bousculé la vie familiale. Si la déclaration de guerre eut lieu le 3 septembre, le gouvernement français avait décrété la mobilisation générale le 30 août avec mise en application le 2 septembre à 0 heure.

Dès les jours précédents, des réservistes et des permissionnaires avaient été rappelés. Antoine en faisait partie, ce qui explique que, le 29 août, il était sur les quais d'Ajaccio sur le point d'embarquer pour aller s'opposer aux Allemands, alors que sa jeune femme connaissait les premières douleurs. Pour avoir des nouvelles, la seule solution était de se rendre à la Poste du cours Napoléon pour téléphoner au bureau de Poste de Soccia. Sa famille, comme pratiquement toutes les autres, n'ayant pas le téléphone, un de ses parents traversait le village pour donner des nouvelles à la postière qui le lui répétait. Et ainsi plusieurs fois dans la journée...

(photo de la Poste de Soccia en 1930)



(l'agence postale de Soccia en 2009)

Les contractions augmentaient, la naissance approchait. Mais le départ du bateau était imminent. La sirène appelait les retardataires. Les passerelles allaient être enlevées. Une fois encore, Antoine courut à perdre haleine jusqu'à la Poste pour dire que c'était son dernier appel. Et, au bout du fil, il entendit quelqu'un arriver dans le bureau socciais et crier à l'autre bout de la pièce: "C'est une fille!".
Soulagé que la naissance ait eu lieu, un peu attristé que ce ne fut pas un garçon, épuisé par ses courses répétées, inquiet de râter le bateau, il ne put que lâcher cette phrase: "DITES-LUI QUE JE NE LUI EN VEUX PAS".
Et il partit immédiatement et ce ne fut que quelques mois plus tard qu'Antoine put faire connaissance de sa fille, MARIE-ANGE.
Oui, cette anecdote concerne bien Marie-Ange, la dynamique animatrice de tant d'événements à POGGIOLO, et tout dernièrement des animations musicales du 22 juillet (dont vous pouvez voir les vidéos ICI, et AUSSI LÀ). Elle est née Socciaise voici 70 ans (mais elle ne les fait pas) et est Poggiolaise depuis longtemps.
Très bon anniversaire, Marie-Ange!

Partager cet article
Repost0
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 00:05
Le traditionnel pèlerinage à Saint Elisée est annoncé dans le  "Corse-Matin" de mardi 25 août:

"Le 29 août de chaque année est l'occasion pour toute une population des villages de Sorru in Sù et de la région de se retrouver à Orto, pour célébrer dans la ferveur, la convivialité, la grande fête de Sant'Eliseo. des centaines de pèlerins rejoignent à pieds, à dos d'âne ou de chevaux la chapelle sur le chemin du lac de Crena, à plus de 1.200 mètres d'altitude.
La messe y sera célébrée à 10 h 30 par les pères oblats du couvent Saint François de Vico. Elle sera chantée par la chorale des jeunes Ortigais. Cette messe en plein air est un moment fort de la journée.
Après la procession, grandiose dans ce site que représentent les aiguilles rocheuses d'Orto, le traditionnel apéritif autour de la fontaine est programmé vers 12 h 30.
Il sera suivi du repas tiré du sac pris sous les pins. Les plus courageux termineront l'après-midi au lac de Crena, que l'on visite et revisite sans jamais se lasser.

Dans la soirée, c'est le grand bal clôturant les festivités de l'été qui marquera, à Orto, le final d'une journée qui s'annonce extraordinaire".

                                                Le Mont St Elisée                                                    
La chapelle















La cérémonie



La vue jusqu'à la mer

Photos extraites des sites http://orto2a.site.voila.fr/index.jhtml et http://ortu.free.fr/Elysee.htm

Pour connaître la vie de saint Elisée, cliquez ICI.

Et pour les paroles de son cantique, c'est LÀ.
Partager cet article
Repost0
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 06:01

Ils étaient bien étonnés, pour ne pas dire héberlués, les randonneurs qui venaient, dimanche  26 juillet, entre 11 h et midi, d'entamer leur ascension vers le lac de Crena. Tout près de la croix, ils se sont trouvés au milieu d'une messe célébrée sur le chemin. Il fallait les voir hésiter, ralentir et passer très respectueusement, ou accélérer le pas pour s'éloigner de ce lieu insolite. Les cérémonies religieuses sur les lieux élevés ne sont pas rares. Elle se déroulent plutôt dans des chapelles (St Elisée, col de Sorru). Dans le cas présent, le lieu est en plein air mais la messe a lieu au pied de la croix qui domine Soccia (a Croce Maio), chaque dernier dimanche de juillet. Il en est ainsi depuis 1988, année où l'ancienne croix a été remplacée par l'actuelle croix métallique, constituée par des morceaux de canalisation restant de la construction de la micro-centrale hydroélectrique.
Excursionnistes, n'ayez pas peur. Vous ne pouvez être troublés qu'un jour par an.

Partager cet article
Repost0
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 07:36
La chasse s'est ouverte le 15 août et a bien débuté. Trois sangliers ont été abattus dans les abords  immédiats du village. Depuis, d'autres bêtes se sont ajoutées.
Pourtant, les sangliers étaient prévenus depuis longtemps par les trophées exposés sur la route entre Poggiolo et Soccia.


Un blog Guagnais s'est spécialisé dans les images de chasse au sanglier: http://miniu.skyrock.com/
Partager cet article
Repost0
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 15:59
Tout le monde connaît la boutique Fieschi qui est à Vico, à l'endroit le plus resserré du cours Joseph Colonna, et qui est a un véritable rôle de service public.
Elle a la seule pompe à essence de l'intérieur du canton. Sans elle, il faut aller se ravitailler à Sagone. Les fumeurs peuvent  y trouver leurs cigarettes, les joueurs des jeux de grattage, les touristes des souvenirs et des serviettes de plage.
A l'entrée du magasin, il existe même un centre de documentation sur l'histoire corse sous la forme d'un petit éventaire de plusieurs dizaines de livres. Ceux-ci sont essentiellement des réimpressions d'ouvrages écrits au XIX° siècle ou au début du XX° et ont été réédités par les Editions LACOUR, spécialisées dans le régionalisme. Vous pouvez ainsi lire une description des bains de Guagno ou la vie du bandit SPADA.
Profitez-en tant qu'il en reste à Vico. Autrement, vous pouvez voir le catalogue complet de cet éditeur sur son site internet:
http://www.editions-lacour.com/corse-8-131.php
Partager cet article
Repost0
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 06:54
Le 16 août, fête de saint Roch, est à Poggiolo l'occasion d'avoir une messe, une procession et diverses animations. Tous participent à ce moment de réunion religieuse et identitaire. Au fil des ans, des visages disparaissent, d'autres prennent leur place. L'itinéraire change parfois. Les animations sont plus ou moins variées.
Un moyen de s'en rendre compte est de visionner et de comparer les films diffusés par la vidéothèque poggiolaise à la fois sur Youtube et sur Dalymotion.
On y trouve les reportages des années 1995, 1997, 2000, 2001, 2003 et 2008 (3 films pour cette seule année).
Retrouvez-les aux adresses:
http://www.dailymotion.com/michelfran
ou
http://www.youtube.com/michelpog
... et si vous avez des images d'autres années, anciennes comme récentes, signalez-le afin que chacun puisse en profiter.
Partager cet article
Repost0
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 07:26
Malgré le succès du téléphone, le courrier sur support papier reste toujours bien utilisé, surtout en vacances où l'on se doit toujours d'envoyer quelques cartes postales.
Poggiolo n'a pas de bureau de poste et, pour acheter des timbres, il faut aller à Soccia (mais uniquement l'après-midi) ou à Guagno (seulement le matin) ou encore à Vico.
Deux boîtes aux lettres existent au village:
- une à côté de la mairie  
- l'autre sur la route à côté de la maison Ceccaldi.Guagno-les-Bains en possède une, près de la cabine téléphonique.


La levée s'effectue en fin de matinée, pendant la tournée de la factrice.Bien sûr, certains peuvent regretter le temps où le facteur arrêtait sa voiture au centre du village et klaxonnait pour que chacun vienne chercher les lettres sans qu'il ait trop à se déplacer. Façon de faire peut-être pas trop réglementaire mais très conviviale.


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

 

Lisez "INSEME" de juillet en cliquant sur l'image:

--------------------------------------

 

Le marché de Vico:

Le mardi soir place Casanelli (place de la fontaine) de 19h à 23h

Le mercredi matin place de l’ancienne mairie de 9h à 13h

 

- Mardi 16 août:

fête de Saint Roch à Poggiolo à 18 heures.

- Samedi 20 août:

jeux d'enfants à Poggiolo

- Lundi 29 août: fête de Saint Elisée.

- Dimanche 25  septembre:

u Mele in Festa à Murzo.

 

-----------------
 

 

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907