Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 20:03

Il était évident que la venue de l'air froid d'origine scandinave que nous connaissons depuis quelque temps allait avoir des conséquences. Et cela a bien été le cas. Le Tretorre et les autres sommets autour de Poggiolo ont été blanchis par les premiers flocons. Leur présence n'a pas duré longtemps car les pluies sont arrivées à leur tour. L'hiver a fait ses premiers pas.

neige 2010-1

 

neige 2010-2

 

(photos de J-M F)

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 22:34

Paru dans "Corse-Matin" de lundi 29 novembre

 

Chailloux

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 20:04

Il est nécessaire d'arrêter un peu la frénésie quotidienne et de prendre une respiration en écoutant un morceau musical.

Dans cet esprit, Marthe POLI a eu la bonne idée de publier, mardi 26 octobre, sur son blog ROSSI Valérieune vidéo dans laquelle la chanson "Alfonsina y el mar", de Ariel Ramírez et Félix Luna, est interprétée par la soprano Valérie ROSSI (avec Claude Jeannet à la guitare).

Valérie ROSSI est une artiste qui s'est installée à GUAGNO après avoir sillonné les Hautes-Alpes, notamment dans le cadre de l’Ensemble MusiquesAlpes qui est un groupe de chanteurs solistes, formés à l’Ecole Nationale de Musique de GAP. Cet été, elle avait participé à la Fête de la Musique à VEYNES et au festival l'Embrunais en Musique.


Pour mieux apprécier sa voix, le film est accompagné d'images de Crena et de paysages de montagne.

 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 18:05

L'humidité de novembre est devenue proverbiale. Ainsi, pour le début du mois, on dit: "S'ell'un piove indi i Santi, indi i Morti piovera", c'est-à-dire "S'il ne pleut pas à la Toussaint, il pleuvra le jour des Morts".

La pluie peut tomber très fort et empêcher toute circulation dans le village. Mais, ensuite, on a le plaisir de voir le contraste du vert foncé de la végétation et le blanc-gris des nuages. Et le sommet du Tretorre, devenu invisible, réapparaît peu à peu, comme suspendu en l'air.

 

Précision importante: les photos suivantes datent, en réalité, du...  14 août.

 

 

14 août 10-1

 

14 août 10-2

 

 

14 août 10-3

 

14 août 10-4

 

14 août 10-5

 

14 août 10-6

 

14 août 10-7

 

14 août 10-8

 

14 août 10-9

 

14 août 10-10

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 17:55

Les vins poggiolais ont longtemps été très appréciés.

 

vin Muna

 

D'ailleurs, à Poggiolo, on aime tous les bons vins (merci à Philippe F pour cette photo-tranche de vie).

ivrognes

 

 

Dans son "Essai sur la topographie physique et médicale de St Antoine de Guagno", présenté en 1829 à la Faculté de Médecine de Strasbourg, le docteur Jean-Baptiste THIRIAUX écrivait sur Guagno-les-Bains: "La culture principale du pays est celle de la vigne. Son fruit donne un vin léger et très agréable au goût. Il est très alcoolique, comme tous les vins des pays chauds."

La viticulture est maintenant quasiment abandonnée dans la commune. Par contre, l'ensemble des vins corses a acquis une qualité et une réputation qui valent la peine de les mettre en honneur.

Tatie Boulette vient de leur rendre un bel hommage avec une de ses compositions dont elle a le secret.

Sur son blog (http://www.cuisineenfetedetatieboulette.com/), le 9 novembre, elle a donc montré sa table "Vendanges corses".

En voici une partie mais l'ensemble est visible en cliquant ICI.

 

table vendanges 1

 

table vendanges 2

 

table vendanges 3

Toujours très imaginative, elle a ensuite montré, le 12 novembre, une table intitulée "L'automne en Provence" à base de châtaignes, de noix et d'oranges qui pourrait très bien s'appeler aussi "L'automne en Corse".

Profitez de ces idées et faites connaître les vôtres!

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 18:35

   La liste des fours poggiolais publiée le 8 novembre et complétée le 16 novembre ne pouvait pas être complète sans le four de FOSCA.

   L'édifice est difficile à voir de la route en face du bar car il est en contrebas, sur le côté de la maison. Sur cette photo extraite de Google Maps, et datant donc de novembre 2008, la croix rouge en donne l'emplacement précis.

 

 

four Fosca emplacement

  La construction date de l'an dernier. Elle permet de passer des moments agréables avec les parents ou les amis qui se retrouvent un peu à l'écart de la circulation. Une bonne initiative qui montre que les traditions peuvent se perpétuer.

  On peut remarquer la niche qui a permis de placer une statuette de saint Antoine de Padoue.

 

four Fosca

 

four Fosca 2

 

four Fosca 3

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 20:23

P1428.jpg 

Horaires:

La bibliothèque de l'Association Artistique et Culturelle de Sorru in Sù, à Poggiolo, a pris ses nouveaux horaires pour la saison hivernale.

Elle est ouverte tous les jours sauf le mardi, de 10 heures à 12 heures. Ouverte également le samedi après-midi de 14 heures à 18 heures.

 

Don:

Jean Silius PAOLI, vice-président de l'Association, vient de faire don de 150 livres à la bibliothèque. Qu'il en soit remercié.

 

Prix des lecteurs de 2011:

Les adhérents dédireux de participer au prix des lecteurs 2011 en donnant leur avis sur un ou plusieurs des 25 livres sélectionnés par la CTC sont invités à se mettre en relation avec la correspondante de l'Association (secteur lecture): Brigitte LOŸS-JULIEN: 04-95-28-39-79.

 

Rappel: le prix 2011 a récompensé:

    - Ouvrage en langue corse : Ghjorghju de Zerbi pour L'ultima pagina
    - Ouvrage en langue française : Delphine de Vigan pour Les heures souterraines

La remise des récompenses a eu lieu le 8 octobre. Voir compte-rendu ICI.

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 19:13

   Aujourd'hui, 18 novembre, est le jour d'un anniversaire particulier: le troisième anniversaire de la vidéothèque poggiolaise. 

 

    A  l'origine, en 1964, il y eut un beau cadeau de Noël pour un lycéencaméra de quinze ans: une caméra! Un cadeau magnifique pour l'époque.

    Cette CAMEX ERCSAM permettait de réaliser des films de 3 minutes de format double 8 mm. Son moteur était actionné par un ressort qui se remontait en tournant une clef. Son emploi nécessitait diverses manipulations (Lors du passage dans l'appareil, le film est exposé seulement sur la moitié de sa largeur. Puis la bobine réceptrice retournée prend la place de la bobine débitrice et le film est alors exposé sur l'autre moitié. Au développement il est coupé en deux et raccordé, donnant ainsi un film de 15 mètres, prêt à être projeté). Elle pesait plus de 2 kg et la lanière de la sacoche cisaillait l'épaule. En tout cas, elle permettait de garder des souvenirs de famille et de vacances.

   Elle servit d'abord à Marseille, puis à Poggiolo pendant l'été 1965 où elle filma notamment la corvée d'eau à la fontaine et des baignades à la rivière. La caméra connut ensuite des processions, plusieurs excursions en montagne et la plage de Sagone.

    Mais il fallait  éviter de trop filmer car la pellicule était caméra et sacochechère pour un  budget d'étudiant. Elle fut finalement complétement délaissée à partir de 1976. Elle est toujours à Marseille dans sa sacoche en cuir.

   Les bobines Kodak grises à couvercle jaune étaient, à l'occasion, projetées en famille. Avec l'apparition du magnétoscope, les films furent transférés sur des cassettes vidéo VHS. Il fallait sauvegarder ces images d'une période heureuse (car l'adolescence et les premiers pas dans l'âge adulte sont toujours considérés avec le recul du temps comme des périodes heureuses).

    Tout changea quand, convertis en numérique, ces films purent facilement être montés avec l'ordinateur personnel. Ils furent complétés par de nouvelles séries venant d'un camescope. Et, tout naturellement, vint l'idée d'utiliser internet pour les diffuser largement. Quelques copies des cassettes VHS avaient été données à des camarades présents sur les films. Mais la diffusion en ligne permet d'élargir le nombre de spectateurs.

    Alors, le 18 novembre 2007, voici exactement trois ans, "CRENO 1968" fut publié à la fois sur DailyMotion (http://www.dailymotion.com/michelfran) et sur Youtube (http://www.youtube.com/michelpog). Les Poggiolais qui ont eu 20 ans autour de 1968 peuvent ainsi se rappeler certains de leurs exploits. Et très vite le projet se transforma: de simples souvenirs de quasi-retraités, il devint une vidéothèque consacrée à la présentation du présent et de l'histoire de Poggiolo.

    A l'heure actuelle, le catalogue est de 53 films sur Youtube et de 51 sur DailyMotion. Des difficultés techniques ont fait que deux d'entre eux ("Les "poggioli" de Poggiolo", sur les balcons du village, et ""Dio vi Salvi Regina" (Poggiolo 2009)") ne sont visibles que sur Youtube.

    En dehors des exploits des soixante-huitards poggiolais, ces séquences présentent des vues de parties du village, des recettes de cuisine (pulenta, bastelle) ou des reportages sur différentes fêtes (St Roch ou festival de musique).

    Ces œuvres sans grande prétention et parfois maladroites n'ont pas créé de "buzz" mais le but recherché était de faire connaître Poggiolo. De tous les villages corses, le nôtre est peut-être, avec Guagno, celui qui est le plus présent sur internet.

    Au total, ces vidéos ont été vues 24.425 fois (7.778 sur DailyMotion et 16.647 sur YouTube). Les plus grands succès sont:

- "St Roch 2008: Dio vi salvi Regina"

- "Addiu, o Soccia" (paghiella)

- "Sur la route de Muna" (excursions de 1968 et 1969)


    Un titre a dû être modifié: "Rencontre spirituelle" se nommait à l'origine "Le dalaï-lama m'a dit" mais des adeptes du patriarche bouddhiste tibétain n'ont pas apprécié qu'il soit utilisé pour faire de la publicité pour Poggiolo.


    Depuis que ce blog a été lancé, la vidéothèque s'est enrichie moins rapidement. Mais des projets existent et ils seront progressivement réalisés.

    Des avancées seraient plus nettes si de nouveaux documents pouvaient être utilisés. De nombreuses familles possèdent des films anciens ou récents et des photos qui sont autant de reportages sur la vie du village. Prenez le temps de plonger dans les malles du grenier et vous trouverez des richesses que le blog de Poggiolo sera heureux de faire partager.

Michelfran1Michelfran2Michelfran3

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 08:10

Parmi les fours qui sont présentés dans le diaporama publié le 8 novembre, il en manque au moins deux: celui d'Archange et celui de Fosca.

 

Sur la propriété d'Archange COLONNA, se trouve un four construit à l'ancienne en 1983/84 par le maçon FORNERO. Les images du four en fonctionnement datent de Pâques 1987 à l'occasion de la cuisson des "cacavelli" .


four Colonna4

 

four Colonna3

 

four Colonna2

 

four Colonna1

(Merci à Paul VINCETTI pour ces photos)

 

Les cacavelli ont fait l'objet d'un article et d'un reportage vidéo publiés en mars dernier (cliquez ICI).

 

Pour le moment, nous n'avons pas de photo du four de Fosca mais nous espérons en avoir bientôt.

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 20:11

Listincone (230 m), San Bastiano (411 m), Saint Antoine (490 m), Sorrù (624 m), voici les quatre cols qui jalonnent la route joignant Ajaccio à Poggiolo.

 

 

  La date d'aujourd'hui 14 novembre est liée à un de ces cols. 

Capazza maintenant

 

  Dans sa chronique historique parue dans "La CORSE-HEBDO" du 11 juin 2010 et intitulée "Un retour opportun de Louis CAPAZZA", Paul SILVANI propose de s'arrêter devant la stèle érigée au sommet de San Bastiano.


  Ce monument de deux mètres de haut en  granit d'Appietto et au sommet pointu (et non pas arrondi comme l'écrit Monsieur SILVANI qui pense à la première version de la construction) porte le profil en bronze de Louis CAPAZZA et un autre sans nom mais qui est celui d'Alphonse FONDÈRE. Les automobilistes ne remarquent pas cet édicule très abîmé, tout occupés qu'ils sont à profiter du magnifique panorama du golfe de Sagone.

 

 

 

panorama Sagone

  Alanu MORI a tenté de faire sortir ces deux héros de l'oubli avec son livre "Louis Capazza, héros corse de l'aéronautique" (ed. Anima Corsa) dont Paul SILVANI fait le compte-rendu.

  CAPAZZA, originaire de Bastia, était passionné d'aéronautique et, après plusieurs exploits, il réussit la première liaison aérienne entre le continent et la Corse.

  Le 14 novembre 1886 (voici donc exactement 124 ans aujourd'hui), CAPAZZA (âgé de 24 ans) et son compagnon Alphonse FONDÈRE (21 ans) (qui fit ensuite carrière dans l'administration coloniale) s'élevèrent dans les airs dans un ballon depuis la plaine St Michel (aujourd'hui place Jean Jaurès, mais appelée toujours la Plaine) à MARSEILLE. Partis à 16 heures, ils touchèrent le sol au début de la nuit près du col de San Bastiano après 5 h 30 de trajet. Le berger qu'ils rencontrèrent ne parut pas impressionné par leur exploit car il s'inquiétait plutôt de ses brebis qui, affolées par le ballon, s'étaient éparpillées dans la nature!!!


Capazza timbre

  Ce succès fut amplement célébré et, bien plus tard, le 28 octobre 1928, cette stèle fut inaugurée par le préfet et les autorités civiles et religieuses de la Corse.

  Une belle erreur existe sur le monument: le décès de CAPAZZA est daté de décembre 1925 alors qu'il eut lieu en décembre 1928, après l'inauguration.


  Ce monument a un frère à MARSEILLE. A la Plaine, dans un coin qui a pris le nom de carrefour CAPAZZA,  une très haute plaque placée sur une façade rappelle cette aventure. Œuvre du sculpteur  BOTTINELLY et de l'architecte CASTEL, elle a été inaugurée le 16 novembre 1930 (voici pratiquement 80 ans) par COSTES et BELLONTE, les aviateurs français vainqueurs de l'Atlantique le 2 septembre précédent. Hommage du "plus lourd que l'air" au "plus léger que l'air".

Mais ce monument est lui aussi quasi-inconnu malgré sa taille et malgré la nombreuse circulation de ce quartier commerçant. De temps en temps, les adeptes du tag y mettent leur signature.

D'ailleurs, qui, à Marseille, même parmi les riverains, sait pourquoi il existe (dans le 4ème arrondissement) une rue CAPAZZA et une rue FONDÈRE?

 

Capazza Plaine

Renseignements extraits du "Dictionnaire historique des rues de Marseille" d'Adrien BLÈS.

Un article plus développé se trouve à l'adresse: http://corsicanostra.free.fr/capezzaetfondere.htm

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

 

Vacances scolaires

 

Noël:

du samedi 17 décembre au mardi 3 janvier

Hiver:

du samedi 18 février au lundi 6 mars

Pâques:

du samedi 15 avril au mardi 2 mai

vacances d'été:

à partir du samedi 8 juillet

-----------------

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907