Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 17:21

 

danger villages

 

  Des idées séduisantes en théorie peuvent s'avérer catastrophiques au moment de leur application.

Il en est ainsi de la récente publication des Editions Albiana: "Paese è paisoli - Villages de Corse".

Cinquante et un villages sont présentés, à raison de deux pages chacun, en utilisant les textes contenus dans L’annuaire de la Corse (paru en 1938), et A Corsica de MAISTRALE (1931).

  annuaire et Maistrale

Chaque double page contient comme illustrations des cartes postales anciennes et des clichés actuels par Gérard Baldocchi, Jean-Pierre Belzit, Jeannot Filippi, Alain Gauthier et Michel Luccioni.

Il est intéressant de contempler ainsi les changements survenus en près de 80 ans.


Mais un vrai dilemme se pose en regardant les deux pages sur GUAGNO: faut-il rire aux éclats ou rugir de colère? En tout cas, il est impossible de rester imperturbable devant les trois grosses erreurs qui concernent aussi POGGIOLO.


1 - LA GARE IMAGINAIRE

En premier lieu, la notice tirée de l'annuaire de 1931 apprend au lecteur que les colis postaux passent par la "gare de Poggiolo" reliée au "chemin de fer d'Ajaccio". Malheureusement, aucune installation ferroviaire n'a jamais existé dans le village. Espérons qu'aucun touriste, équipé de ce livre, ne cherchera à prendre le train ici!

1938

2 - LES BAINS SONT POGGIOLAIS

Ensuite, la grosse erreur traditionnelle: l'attribution de GUAGNO-les-BAINS à la commune de GUAGNO. Dans la notice économique, il est indiqué: "importante station thermale (Guagno-les-Bains)". Le texte de MAISTRALE, pourtant presque un voisin car originaire de MARIGNANA, va dans le même sens: "u so nome deve pruvene da i bagni chi si trovanu in la cumuna".

Il faut donc rappeler que le territoire de GUAGNO-les-BAINS est rattaché à POGGIOLO depuis la délibération du Conseil Général de Corse du 17 septembre 1850, entérinée par le décret du Prince-Président Louis-Napoléon BONAPARTE en date du 19 septembre 1852 (voir article du 3 février 2010). Même dans les années 1930, on devait le savoir.

Bien sûr, les auteurs de ce livre peuvent rétorquer qu'ils n'ont fait que recopier des documents et que ceux-ci comportent peut-être d'autres erreurs.

Ce raisonnement peut sembler logique. Mais il existe encore une incohérence dans les illustrations.


3 - DES PAYSAGES IMPOSSIBLES A COMPARER

Comme vues anciennes de GUAGNO, la confusion est entretenue par la présentation de deux cartes postales des Bains. Par contre, la photo actualisée (au bas de la page 40) montre bien des maisons guagnaises. Un simple coup d'œil avec la vue de la page 41 permet de se rendre compte aussitôt que, malgré le temps écoulé, l'on a à faire à deux agglomérations différentes.

notice Guagno

Le photographe qui est venu sur place n'a peut-être pas été frappé par ces distinctions. Mais, lors de la mise en page, la question aurait dû surgir.

Un seul mot: ahurissant!


Finalement, une bonne initiative à l'origine mais un livre à éviter, sauf si des rectifications y sont effectuées.

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 19:02

Oui, il faut leur tourner le dos, tourner le dos aux vacances, aux sorties à la rivière, aux promenades, aux apéros avec les copains, aux paysages poggiolais: c'est la rentrée.


Sandrine de dos(photo de Thierry C.)

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 18:02

Le 16 août, les enfants de Guagnu ont montré un spectacle très sympathique devant la mairie du village. En voici quatre aperçus mais l'ensemble des dix vidéos enregistrées par Marthe POLI est visible à l'adresse:

http://marthepoli.blog.club-corsica.com/art-saint-roch-2011-fete-des-enfants_138167.html


 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Qui sait? L'an prochain, à  l'occasion de la saint Roch, les enfants de Poggiolo pourront peut-être eux aussi montrer leurs capacités. Nous pouvons compter sur le comité des fêtes (puisque c'est son rôle) pour l'organiser. 

 

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 19:08

Jeudi 1er septembre, à Ajaccio, est né Alexandre Jean Joseph, fils de Céline PINELLI et de Stéphane CARLETTI. 


Toutes nos félicitations aux nouveaux parents et aux J-M Pinelligrands-parents Pauline et Jean Martin PINELLI, président de l'Association Artistique et Culturelle de Sorru in Sù. 

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 17:24

    Le nombre ne suffit pas pour savoir si un village est vivant ou endormi. Les processionnaires qui, à Poggiolo, ont accompagné la statue de saint Roch n'étaient pas très nombreux (voir article précédent). Mais, après la cérémonie religieuse, il y eut l'apéritif.

buffet St Roch 2011-1


    Sur la place, la municipalité offrait l'apéritif avec pizzas et frappi. Ce verre de l'amitié se transforma en un copieux buffet grâce aux apports des villageois.

buffet St Roch 2011-8

    Bien qu'informés tardivement, beaucoup amenèrent des quiches, des gâteaux et d'autres bonnes choses. Le nombre de plats fournissait la preuve que la bonne volonté se manifeste toujours quand elle est sollicitée. Gosiers et estomacs furent satisfaits.

    On compta que plus de 100 gobelets furent utilisés. buffet St Roch 2011-7

     Différents groupes se formèrent.buffet St Roch 2011-9



buffet St Roch 2011-4

 


    Surtout, on eut un grand plaisir à se rencontrer.

buffet St Roch 2011-6

 

    Toutes les générations étaient représentées.

buffet St Roch 2011-2

 

   Il y avait même un Roch en chair et en os.buffet St Roch 2011-3

 

   Les conversations allèrent bon train jusqu'à très tard.

buffet St Roch 2011-5


    Sans vocifération ni chants, un courant passa tranquillement et laissa une très agréable impression. Des résolutions furent prises: préparer la Saint Roch bien plus tôt à l'avance, organiser des jeux pour les enfants, renouer avec les traditions conviviales comme la china... Avec le comité des fêtes, nous verrons en 2012 un dynamisme nouveau, condition nécessaire pour la vie de Poggiolo. 

Partager cet article
Repost0
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 14:55

Dimanche 4 septembre, deux centres d'intérêt dans les Deux Sorru:

- à POGGIOLO, marché aux puces et vide-grenier organisée par l'AACSIS, de 10 h à 18 h. Les exposants voulant un emplacement doivent réserver au 04-95-24-58-87;

- à MURZO, challenge annuel de "Questions pour un champion" à la salle municipale à partir de 9 h.

 

 

Toujours à MURZO, "u mele in festa", la foire annuelle du miel, aura lieu le dimanche 25 septembre 2011. Plus de 70 exposants sont d'ores et déjà prévus. Sur les stands, à côté du miel AOC et de ses produits dérivés, tout le savoir-faire insulaire est représenté. Promenades à dos d'âne, repas au miel, jeux gratuits pour les enfants, animation des "petits débrouillards" et concert font de cette journée un régal pour tous. Tél. : 06-75-06-83-32 (organisateur).

Partager cet article
Repost0
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 16:25

Il n'existe pas d'appareil statistique permettant de connaître avec précision la vitalité réelle d'un village. Il faut pouvoir comparer les mêmes situations sur plusieurs années.

Pour Poggiolo, la fête de Saint Roch est un indicateur intéressant, bien que très partiel. Cette année, la procession a fait le tour du village comme d'habitude. La participation fut très moyenne: 70 personnes environ. Il est vrai que des absences venaient des décès des mois précédents et des dates de vacances plus diversifiées que ces dernières années. Mais plusieurs jeunes enfants étaient là.

Les fidèles descendirent la Stretta, firent une halte au Fragnu et terminèrent par le "Dio vi salvi regina" devant la chapelle. Le film ci-dessous, malgré quelques défauts techniques, montrent ces étapes, y compris l'épisode amusant d'un très jeune garçon qui voulait monter sur le socle de la statue pendant le chant final.

  Le film ci-dessous s'ajoute dans la vidéothèque poggiolaise aux films montrant les processions des années 1995, 1997, 2000, 2001, 2003, 2008, 2009 et 2010. Les comparaisons entre les années sont donc possibles. Regardez aussi la procession du 15 août 1966.

 


Mais la journée ne se termina pas là (voir prochain article).
Partager cet article
Repost0
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 07:32

"Corse-Matin" publie aujourd'hui un texte

que l'on voudrait voir moins souvent.


décès Gérard

Partager cet article
Repost0
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 20:59

La situation sécuritaire à Marseille a été jugé très grave par le Président de la République  qui a décidé de changer le préfet de police et d'augmenter les effectifs policiers. dans les Bouches-du-Rhône. Le déclencheur a été l'affaire d'un parking qui était tombé aux mains d'un groupe de Roms, lesquels rackettaient les automobilistes qui y stationnaient.


Pourtant, rien de bien nouveau: dans notre partie de la Corse, la tranquillité du stationnement et des déplacements a souvent été assurée par les bandits eux-mêmes.

 

BELLACOSCIA ou les frères-bandits

Ce système fut l'objet d'un assez long article dans "LE FIGARO" du 18 mars 1875. Le journaliste Adrien MARX évoque le véritable partage du travail entre les gendarmes et différents "bandits d'honneur". Il termine sur les frères Antoine et Jacques BONELLI dits BELLACOSCIA (ils avaient hérité ce surnom, qui signifie "belle cuisse",  de leur père qui avait eu 24 enfants).

Antoine prit le maquis pour avoir abattu le maire de Bocognano qui avait émis la "prétention" de reprendre les terres communales de la Pentica, vallée granitique enclavée qui lui servit de refuge pendant près de 40 ans. Avec son frère Jacques, il fut l'auteur de nombreux autres meurtres.

Mais, dans le quotidien parisien, on trouve un véritable panégyrique.

"Les frères-bandits ont les mains pures de tout acte de pillage. Ils "détournent" un gendarme de sa caserne, mais ils ne détourneraient pas un sou d'un coffre-fort. Ils font mieux. C'est eux qui se sont chargés de la police des grandes routes du canton de SOCCIA; on leur doit la mise en déroute d'une bande de fripons qui se disposaient à attaquer une patache."

 

Il était alors de bon ton dans certains milieux intellectuels d'admirer "la féroce odyssée de ces héros de broussailles", ainsi que l'écrit encore Adrien MARX.Bellacoscia capitule

Antoine BONELLI se livra de lui-même aux gendarmes, en 1892 (17 ans après cet article!), ce que montre l'image du supplément illustré du "PETIT JOURNAL" reproduite ci-contre.

Acquitté grâce à la prescription de ses crimes, mais relégué à Marseille, il ne tarda pas à rentrer en Corse, dans son village de Bocognano où il devint marguillier (membre du conseil de fabrique d'une paroisse).
Son frère Jacques décédera d'une congestion pulmonaire dans le maquis.

 

 

Le bandit et l'avocat
Mais le contrôle sur la circulation exista encore longtemps.

"LA CROIX" publia, le 12 novembre 1931, un article non signé intitulé "Le bandit et l'avocat". On peut y lire notamment:

"Me MORO de GIAFFERI, le célèbre avocat parisien, qui est d'origine corse, passait en auto, l'été dernier, dans la région de VICO, lorsqu'il fut arrêté, raconte un de nos confrères, par BARTOLI et sa bande; la situation était grave et les personnes qui accompagnaient le brillant avocat n'étaient pas très rassurées. Celui-ci ne perdit pas son sang-froid. Il tendit sa carte au chef des bandits. Revirement immédiat de BARTOLI qui, se découvrant, proposa à MORO de l'accompagner pour lui servir de garde du corps.

"Les routes ne sont pas assez sûres pour que je vous laisse circuler seul", ajouta-t-il..."

Moro-Giafferi

Vincent de MORO-GIAFFERI était un avocat célèbre qui fut aussi député de Corse de 1919 à 1928 (voir ICI) et de la Seine sous la Quatrième République (voir LÀ).

 

 

La publication de cette histoire venait alors que le cadavre de Joseph BARTOLI avait été découvert six jours auparavant, le 6 novembre 1931, en bordure de la route du Col de Verde, dans la forêt de Marmano. Originaire de PALNECA, il opérait d'ordinaire dans le TARAVO, bien plus au Sud que VICO.


Mais cette anecdote fut le chant du cygne de cette sorte de banditisme car l'expédition militaro-policière, commencée le 8 novembre 1931, épura complètement le maquis.

Une série d'articles sera consacré dans quelque temps sur ce blog à cette vaste opération, à l'occasion de son quatre-vingtième anniversaire (d'autant plus que notre commune y joua un rôle important).


Depuis, il n'existe plus de soucis car nous n'avons plus, paraît-il, que des gens honnêtes!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


 

Moro-Giafferi biographie

PS: pour plus de renseignements sur la carrière de MORO-GIAFFERI, on peut se reporter à la biographie qui vient de paraître aux éditions ALBIANA, sous la signature de Dominique LANZALAVI.

Partager cet article
Repost0
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 19:05

Les obsèques de Gérard sont prévues

pour demain lundi 29 août à 17 h au village.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

 

Lisez "INSEME" de juillet en cliquant sur l'image:

--------------------------------------

 

Le marché de Vico:

Le mardi soir place Casanelli (place de la fontaine) de 19h à 23h

Le mercredi matin place de l’ancienne mairie de 9h à 13h

 

- Mardi 16 août:

fête de Saint Roch à Poggiolo à 18 heures.

- Samedi 20 août:

jeux d'enfants à Poggiolo

- Lundi 29 août: fête de Saint Elisée.

- Dimanche 25  septembre:

u Mele in Festa à Murzo.

 

-----------------
 

 

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907