Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 19:08

Le mois d'août est un moment agréable car les familles éparpillées en France et à l'étranger se retrouvent au village. Mais, de par la présence de ces vacanciers, le mois d'août connaît une inflation incroyable d'animations de toutes les sortes: fêtes patronales traditionnelles, bals à but commercial, tournois de foot ou de pétanque, conférences, concerts, etc. De quoi être écœuré et totalement désorienté.

orientation

Cette liste ne concerne que les activités prévues à Vico et dans le haut-canton. Elle est longue mais peut-être incomplète...

 

 

- mercredi 4 août: à 21 h, à Orto, concert de Canta U Populu Corsu,

- jeudi 5 août:

     .à 21 h 30, débats de l'été (salle Albini à Vico): "Economie sociale et solidaire: quels enjeux, quelles réalités pour la Corse?"

     .à 21 h 30, concert de Passione à l'église de Vico

- vendredi 6 août:

     .à Vico, place de la mairie, marché des producteurs de pays (organisé par la Chambre d'Agriculture de Corse-du-Sud)

     .le soir, bal de l'amicale des sapeurs-pompiers au collège de Vico

     .à Guagno, soirée loto à la salle des fêtes

- samedi 7 août: à 17 h, mariage à Poggiolo

- dimanche 8 août: à 11 h, messe et fête de St Dominique à Orto

- mardi 10 août: à 10 h 30, messe de Saint Laurent à Murzo. Bal le soir.

- jeudi 12 août:

     .à 21 h 30, débats de l'été (salle Albini à Vico): "Chances et difficultés de l'agriculture en Corse"

     .à 21 h 30, concert de Spartimu à l'église de Vico

     .à 22 h, au collège de Vico, élection de Miss Vico, bal et tombola au profit de l'association La Marie-Do.

- vendredi 13 août: à 21 h 30, concert d'Alta Voce à l'église de Vico.

- samedi 14 août:

     .de 10 h à 21 h, à Poggiolo, 7ème salon des artistes-peintres (1ère journée)

     .à 21 h, procession de l'Assomption à Orto

     . soirée corse place de l'église à Guagno

- dimanche 15 août:

     .de 10 h à 21 h, à Poggiolo, 7ème salon des artistes-peintres (2éme journée)

     .à 21 h, procession de l'Assomption à Guagno

     .à 21 h 30, procession de l'Assomption à Soccia, suivie du bal de l'A.S. Soccia.

- lundi 16 août: fête de St Roch

     .toute la journée, vide-grenier à Poggiolo    

     .à 18 h, procession à Poggiolo et buffet-apéritif

     .à 19 h, procession à Guagno, suivie d'un bal à la salle des fêtes

- mercredi 18 août, veau rôti place de la mairie de Guagno au profit de l'association La Marie-Do.

- jeudi 19 août:

     .à Guagno, animation pour les enfants avec l'association Circinellu

     .à 21 h 30, débats de l'été (salle Albini à Vico): "La question de l'énergie"

- vendredi 20 août: à 22 h, concert I Mantini au collège de Vico.

- samedi 21 août:

     .à Poggiolo, challenge de boules Umberto CHITI

     .à Guagno-les-Bains, tournoi de foot inter-villages réservé aux moins de 15 ans, organisé par l'A.S. Soccia

     . bal à Soccia

- jeudi 26 août: à 21 h 30, débats de l'été (salle Albini à Vico): "Quelles représentations de la Corse, ailleurs et en Corse?"

- dimanche 29 août: à 10 h 30, messe de St Elisée à Orto, fête et bal

Partager cet article
Repost0
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 18:37

  Acte privé car consacrant l'union de deux personnes, le mariage est aussi un acte public car il concerne deux familles et finalement tout le village. Il doit donc être annoncé pour que l'information circule et que les oppositions éventuelles se manifestent.

 Le prochain mariage poggiolais, entre Marianne COIN et Noël MARTELLI, aura lieu samedi 7 août. Depuis le 12 juillet, l'annonce en est affichée sur le tableau municipal, conformément à la loi.

 

ban

 

  Mais la procédure était légèrement plus compliquée et plus longue voici un siècle et demi. Il ne suffisait pas d'afficher une feuille. Il fallait allier la déclaration écrite et la déclaration orale (peut-être à cause d'un certain nombre d'habitants analphabètes?).

 

  Prenons l'exemple de ce que note sur le registre d'état-civil de Poggiolo, le dimanche 31 janvier 1841, François FRANCESCHETTI, premier adjoint. La lecture du document permet de savoir que, "en absence de Monsieur le Maire, après nous être transporté devant la principale porte d'entrée de la Maison commune, à neuf heures de matin avons annoncé et publié pour la première fois qu'il y a promesse de mariage entre". Suivent les noms des deux futurs mariés. "laquelle publication lue à haute et intelligible voix a été de suite affichée à la porte de la Maison commune, de quoi nous avons dressé acte".


ban ancien
 

 

 De plus, les délais étaient assez longs.

Pour le mariage de 2010, il y aura quatre semaines entre les bans et la cérémonie.

 En 1841, il avait fallu que les deux futurs époux obtiennent la "dispense d'alliance" accordée par ordonnance royale le 23 décembre 1840 car ils avaient un lien: Antoine François FRANCESCHETTI, veuf depuis 1836, voulait épouser Marie Angèle Felice LECA, femme de son frère Philippe Antoine décédé la même année. La publication d'intention de mariage date du 31 janvier 1841 et le mariage se fit enfin le 13 avril.


 Mais qu'importe l'attente, pourvu que l'on arrive au bonheur!

Partager cet article
Repost0
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 19:22

 

mercier

  Ce blog qui donne des informations sur la commune de Poggiolo aurait-il failli à sa mission? Il a complètement ignoré un événement rarissime: la venue officielle d'un ministre en exercice!

  En l'occurence, il s'agissait de Michel MERCIER, titulaire du ministère que le blog du quotidien "24 ore" qualifie de "ministère impossible de l’Espace rural - car s’il y a encore un espace, il n’a presque plus rien de rural".

   Jeudi 22 juillet, après avoir passé la matinée à Ajaccio, le ministre est arrivé vers 16 heures en hélicoptère à Guagno-les-Bains dont il a visité les thermes avant de présider une réunion de travail autour des projets de développement rural dans les cantons des Deux Sevi et des Deux Sorru. Il a ensuite rencontré les maires de notre micro-région et les membres de la commission du développement rural du Conseil Général avant de repartir pour Paris.

  En dehors d'annonces générales diverses sur la ruralité et le PADDUC, notre commune est directement concernée par le projet de créer un foyer d'accueil médicalisé et de réhabiliter les thermes. Les fonds nécessaires sont de 3,6 milions d'euros pour les thermes et 2,7 millions pour l'hôtel. Mais arriveront-ils? Ces promesses seront-elles mises en œuvre ou vont-elles encore rejoindre le plus grand cimetière de Corse: celui des promesses sur le redémarrage de Guagno-les-Bains?

Partager cet article
Repost0
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 20:09

Elle est toute souriante et elle semble ravie de découvrir Poggiolo où elle vient passer l'été. Pour Joséphine, née le 25 mars, c'est le premier séjour au village. Elle a rejoint ses grands-parents Jeanne et Pierre GRIMALDI et elle fait la connaissance de ses cousins César et Roch. Nous souhaitons qu'elle revienne très souvent.

josephine

 

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 18:12

Comme beaucoup de gens en cette période, le blog Poggiolo a besoin de prendre un peu de repos.

Il s'arrête quelques jours et vous le retrouverez à partir du 1er août. 

D'ici-là, portez-vous bien.

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 20:33

 Ce festival itinérant qu'est SORRU IN MUSICA s'est arrêté à Poggiolo mercredi 21 juillet. Les 300 personnes présentes ont pu apprécier l'octuor en fa majeur de Franz SCHUBERT sur la pittoresque place Inghjo éclairée par la lune. Ce festival participe d'une volonté d'échange et de partage de la musique. Les concerts sont gratuits mais ils sont préparés par les habitants des villages qui organisent les animations qui ont lieu en fin de journée, le concert débutant à 22 heures. Cette année, les animations du 21 juillet étaient à Orto mais impliquaient aussi des habitants de Poggiolo et Guagno-les-Bains.

Ce diaporama veut avant tout montrer que la soirée festivalière est aussi une journée communautaire.

 

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 08:02

 

L'ouvrage "Lacs et sommets de Corse", cité dans l'article précédent, fait partie de ces compagnons indispensables aux randonneurs d'aujourd'hui qui veulent parcourir la montagne pendant leurs vacances.

Jadis, les paysans corses n'avaient pas besoin de lire des livres pour savoir où marcher. Les sentiers étaient bien tracés et les savoirs se transmettaient par la famille et l'expérience. Mais nos ancêtres avaient des compagnons indispensables pour ces  parcours qui ne se faisaient pas par agrément mais par nécessité: l'âne et le chien. Leur aide permettait de se sortir de bien des difficultés.

Une petite pensée pour eux avec ces deux photos qui datent de 1961.


 

Michel 1961 (1)

 

  Jean-Antoine FRANCESCHETTI avait une ânesse que montre Michel, un de ses petits-fils.

 Michel 1961 (2)

Il ne faut pas oublier le chien RASPA qui profite ici de la situation en s'installant sur l'imbastu, le bât traditionnel.

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2010 4 22 /07 /juillet /2010 18:34

   Poggiolo est vraiment un village mal placé pour ceux qui ont comme ambition de bronzer étendus sur une plage de sable. Pour profiter des plages de Sagone, le trajet dure près de trois quarts d'heure de voiture et la route sinueuse passe par deux cols. Par contre, Poggiolo, comme les autres villages de Sorrù in sù, est très bien situé pour marcher (et éventuellement bronzer) en montagne en utilisant les nombreux sentiers de cette zone.

   Pour bien les connaître, les éditions ALBIANA viennent de prendre une heureuse initiative.
    Il y a dix ans déjà, en 2000, paraissait
"Corse des Sommets". L’ouvrage, fruit de plus de vingt ans de randonnées effectuées par un groupe d’amis, les Giranduloni, et Alain Gauthier, géologue et randonneur impénitent, eut un succès important et fut trois fois réédité.
    Intitulée
"Lacs et sommets de Corse", cette quatrième édition, entièrement refondue, tant pour ce qui concerne les textes que pour l’iconographie, a été enrichie de nombreux parcours vers les belvédères (2) et les lacs et les pozzines (40). Elle propose, par le jeu des enchaînements de sommets, 121 sommets culminant à plus de 2000 mètres, et 40 lacs de montagne pour un total de 60 “journées” de randonnée.
lacs sommets G

   La difficulté de chacune est évaluée, le temps, le parcours, les remarques sont augmentés d’encadrés qui permettent au randonneur de comprendre le milieu humain et naturel dans lequel il se trouve plongé.
    Géologie, botanique, faune, ethnologie, sont au rendez-vous et accompagnent le lecteur au plus haut des montagnes insulaires.

   “Puisse le randonneur qui suivra nos pas dans ces balades comprendre avec nous que la montagne corse est à l'échelle de l'homme, c'est-à-dire que l'on peut tenter de l'appréhender dans sa totalité, sa beauté et sa complexité. Et que pourtant elle nous apporte encore, après des centaines d'ascensions, sensations et émotions nouvelles, signe que nous ne la connaîtrons jamais complètement.”


ISBN : 978-2-84698-296-2 EAN : 9782846982962

Nb. de pages : 291 pages

Poids : 1,894 kg Dimensions : 24,5cm x 29cm x 3cm

Prix: 39 €    


Pour commander, cliquez
ICI


 

Il est toujours temps de revoir le diaporama qui montre que les Poggiolais savent marcher.  

 

 

 

   



 

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 16:36

Cette année, le Festival Sorru in Musica sera présent à Pighjolu mercredi 21 juillet par un concert le soir alors que les animations musicales de l'après-midi auront lieu à Ortu. La répartition des rôles entre les deux villages avait été l'inverse en 2009.

Pour revoir les animations poggiolaises du 22 juillet de l'an dernier, deux films sont disponibles dans la vidéothèque poggiolaise. Admirez nos jeunes artistes!

 

 



Partager cet article
Repost0
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 18:15
Les travaux universitaires des chercheurs originaires du haut-canton connaissent la consécration. Après la thèse du Poggiolais Nicolas PINELLI, c'est au tour du Socciais Pascal OTTAVI de recevoir le Prix de la Collectivité Territoriale de Corse.
pascal OTTAVI[1]
L’ensemble des ouvrages admis à concourir pour le Prix de la Collectivité Territoriale de Corse 2009, sont ceux parus entre octobre 2008 et le 30 septembre 2009.
Sont éligibles les œuvres littéraires ou scientifiques relatives à la Corse qui sont adressées par les auteurs ou les éditeurs à la Collectivité Territoriale de Corse.

Pascal Ottavi  est récompensé pour "Le bilinguisme dans l'école de la République ? – Le cas de la Corse" publié aux Editions Albiana. Cette œuvre constitue une étude de référence sur l'enseignement des langues régionales, l'avenir du bilinguisme et les moyens de le consolider.
bilinguisme
Pascal Ottavi est né en 1956 à Ajaccio, est marié et a deux enfants. Il obtient son Baccalauréat en 1973 et est titulaire d’un doctorat en sciences de l’éducation (2004). Pascal Ottavi a été instituteur de 1976 à 1988, conseiller pédagogique en langue régionale de 1988 à 1992, professeur de langue et culture corses de 1992 à 1996 Formateur en langue et culture corses à l’IUFM de Corse, de 1996 à 2005 Il est Docteur en sciences de l'éducation. Il est actuellement Maître de conférences en sciences de l’éducation à l’Université de Corse et doyen de la faculté des lettres. Pascal Ottavi consacre ses activités de recherche à l’évolution du curriculum scolaire en Corse.
Son livre constitue une étude de référence sur l'enseignement des langues régionales, l'avenir du bilinguisme et les moyens de le consolider. À quoi sert d’apprendre le corse ? Que faire d’une telle langue à l’heure de l’ouverture européenne et de la mondialisation des échanges ? D’ailleurs, plutôt que de langue, ne devrait-on pas parler de dialecte, voire de patois ? Que devient, dans ces conditions, l’école de la République ? Que devient l’unité de la Nation dont elle constitue le creuset et le garant historique ? La liste des questions soulevées est grande. Un étude sérieuse et qui fait réfléchir.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de janvier et février dans les Deux Sorru:

cliquer ici. 

 

VACANCES SCOLAIRES DE FÉVRIER

fin des cours: 

samedi 13 février

reprise des cours:

lundi 1er mars

 

 

La nouvelle formule du mensuel "INSEME":

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907