Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 11:06

L'Association Artistique et Culturelle de Sorru in Sù organise le samedi 12 mars une sortie à CUTTOLI-CORTICCHIATO, avec visite du célèbre village miniature (au lieu-dit Giaccarello - plaine de Cuttoli).village miniature

Le rendez-vous est fixé sur place, pour la visite à 11 heures.

A 13 heures, repas pris en commun a "L'Ostaria", à Cuttoli. Coût par personne: 20 euros.

Un covoiturage sera organisé pour les adhérents sans véhicule.

Amis et parents peuvent participer à la sortie.


Les inscriptions, obligatoires, sont prises, d'ores et déjà, en téléphonant au siège de l'association (04-95-24-58-87) ou aux membres du bureau:

- Jean Martin PINELLI: 06-74-53-61-76

- Jean Silius PAOLI: 06-03-56-71-91

- Jean-Martin FRANCESCHETTI: 06-48-92-28-41


Clôture des inscriptions le 1er mars.

 

 

P.S.: n'oubliez pas que la pulenda aura lieu dimanche 27 février, à midi, salle polyvalente. Inscrivez-vous au plus vite: 06-03-56-71-91.

Partager cet article

Repost0
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 21:07

La saison de la pulenda bat son plein. Samedi 12 février, plus de cent convives s'étaient réunis à Soccia. Ce fut l'occasion d'admirer le talent des jeunes du village qui prirent le relais de leurs parents.

pulenta Soccia jeunes

 

La qualité de la pulenda poggiolaise sera appréciée dimanche 27 février, à midi, salle polyvalente. Inscrivez-vous au plus vite: 06-03-56-71-91.

Partager cet article

Repost0
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 20:24

  Théodore POLI a défié les autorités pendant plusieurs années (voir les articles précédents: le n° 1, le n° 2, le n° 3 et le n° 4).

   Au début, il bénéficiait d'une certaine sympathie dans la population de Sorru. Il pouvait ainsi parader en uniforme d'opérette dans les rues du village de GUAGNO près duquel se trouvait son premier refuge.

   Ensuite, il s'installa "dans un bois situé aux confins du village d'ORTO, une maison confortable dont il avait fait son hôtel de plaisance", écrit Henri PIERHOME. Dans cette maison, résidaient une de ses maîtresses et son oncle UCELLONE. Théodore n'avait pas à craindre d'intervention policière car un passage souterrain dans la cave lui permettait de rejoindre "à deux cents mètres derrière la maison, (...) un ravin profond (Malavia), tapissé d'une végétation extrêmement touffue", qui rejoignait un bois de châtaigniers (à Isoletta).

    Le refuge était sûr. Mais, après la période de gloire où il avait regroupé des dizaines de contumaces dans la forêt d'Aitone, Théodore vit les difficultés s'accumuler. La création du corps des voltigeurs corses lui porta un rude coup car ces auxiliaires connaissaient bien le terrain. Des défections se produisirent parmi ses lieutenants. D'après PIERHOME, ce fut UCELLONE qui permit aux forces de l'ordre de monter l'embuscade où périt BRUSCO, le grand ami de Théodore. A la fin de l'été 1826, il jugea préférable de quitter la maison d'ORTO avec son frère Joseph.

 

    Le Capitaine MARINETTI, commandant la troisième compagnie de voltigeurs corses, entreprit alors une véritable expédition pour traquer les bandits. Le cheminement peut être suivi sur la carte ci-dessous.

  • Le vendredi 20 octobre 1826, il partit de VICO avec un détachement de quinze voltigeurs et alla à ORTO.
  • Le samedi 21, il quitta ORTO pour GUAGNO où il interrogea des paysans à qui THÉODORE avait interdit de ramasser des châtaignes. Il apprit ainsi que le bandit serait réfugié dans la forêt de PEGA. Mais il décida de d'abord bien ratisser les alentours en perquisitionnant et en interrogeant dans les différents villages.
  • Le dimanche 22, il revint à VICO.
  • Le lundi 23, il repartit de VICO pour CARGESE.
  • Le mardi 24, il inspecta le poste de PIANA et se renseigna sur le bandit NEGRONELLO, obtenant confirmation qu'il était devenu inoffensif.
  • Le mercredi 25, il était à OTA.
  • Le jeudi 26, il arriva à RENNO.
  • Le vendredi 27, il était à LETIA. De là, le soir, il se rendit dans la forêt de PEGA (entre le col de Sorru et le Liamone, en face de LETIA). Il répartit ses voltigeurs à divers postes stratégiques pour quadriller les lieux.                            
(cliquer sur la carte pour l'agrandir) 

(cliquer sur la carte pour l'agrandir) 

  • Le samedi 28, au petit matin, MARINETTI descendit du col de Sorru avec huit hommes. Il découvrit la grotte où se réfugiaient les deux frères POLI. Dans l'échange de coups de feu qui suivit, Théodore fut blessé au bras gauche et son frère au menton. Mais ils réussirent à s'enfuir.

    MARINETTI rentra à VICO. Les deux fuyards dévalisèrent plus tard le curé de PASTRICCIOLA et se cachèrent à AMBIEGNA où leur carrière prit fin, comme l'indiquera un prochain article.

(à suivre ICI)

 

(cliquer sur la carte pour l'agrandir)

(cliquer sur la carte pour l'agrandir)

Partager cet article

Repost0
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 07:18

Le 7 février a été le troisième anniversaire de la disparition de Jean-Pierre. Son énergie, son dynamisme, son sourire manquent beaucoup à tous ceux qui l'ont connu. En souvenir, cette simple photo du début des années 1960. L'entrain de Jean-Pierre y fait la joie des demoiselles FRANCESCHETTI, CECCALDI et PINELLI.


 Jean-Pierre filles

 

 

Partager cet article

Repost0
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 18:28

Le Comité des fêtes poggiolais porte à la connaissance de tous que la soirée pulenta prévue le dimanche 19 février est reportée au dimanche 27 février à midi en la salle des fêtes municipale.

 

Inscriptions au 06-03-56-71-91.

 

Par conséquent, la préparation du char poggiolais pour le carnaval est repoussée au JEUDI 3 mars  de 9h30 à 12h30 à la salle des fêtes.

Les Poggiolais disponibles sont invités à apporter leur concours pour la confection de ce char afin qu'il représente dignement notre commune.

Partager cet article

Repost0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 10:14

Le "Corse-Matin" de vendredi 11 février a publié l'avis de décès suivant:

décès Colomb

Partager cet article

Repost0
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 19:28

Des fidèles du canton n'ont pas oublié le Père ESTEVE qui a passé plusieurs années au couvent de VICO. Ils viennent de lui manifester leur attachement en lui envoyant des produits de la gastronomie corse dans la communauté de missionnaires OMI de LYON où il est maintenant retiré.

Le blog de cette communauté (http://ehpadomi.blogspot.com/) vient de nous apprendre que les cadeaux de ses anciens paroissiens ont été bien reçus et appréciés. Voici les extraits concernés:

 

"dimanche 16 janvier 2011

* Au repas de midi, Fernand ESTEVE, rayonnant, a offert à l’ensemble des présents les fromages corses. Ce sont des personnes de SOCCIA, POGGIOLO, ORTO – ses anciennes paroisses en Corse – qui les lui ont envoyés. Et Muriel ZAMOLO notre visiteuse en a été la charmante intermédiaire. Tous, nous les remercions : ces fromages étaient très savoureux !Estève Fernand

 

lundi 17 janvier 2011

* Après les fromages, les différents beignets au « brucciu » corse pour le petit déjeuner : un vrai régal ! Georges PIZET – qui d’habitude prend son petit déjeuner en chambre – avait dû le sentir puisqu’il est descendu de sa chambre avec canne anglaise pour prendre son petit déjeuner…"

 

Par ailleurs, le Père ESTEVE a déclaré, dans une note plus ancienne de ce blog, ce qu'il pensait de la Corse:

 

"J’ai surtout le souvenir des 32 ans passés en Corse, les plus belles années de ma vie de religieux prêtre. La Corse (que les grecs appelaient KALLISTE « la très belle ») ses habitants sont beaux et bons et accueillants et généreux. Liens familiaux très forts. Traditions chrétiennes bien gardées, surtout dans le rural, belles mélodies en latin pour les funérailles, sens de la musique vocale polyphonique. ET SURTOUT LA VIE EN COMMUNAUTÉ."

Partager cet article

Repost0
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 20:01

  Dans "Les cinq dernières minutes" de son journal de 13 h sur France 2, Elise LUCET a accueilli CANTA U POPULU CORSU lundi 24 janvier, à l'occasion du concert du groupe dans la salle du Bataclan. Le Socciais Ceccè BUTEAU a expliqué, avec sa sobriété habituelle et son sens des formules claires, l'origine du groupe et les raisons de sa longévité dans une société mondialisée. Le groupe a terminé par un de ses beaux chants.

  Il faut saluer les efforts de la présentatrice pour tenter de prononcer correctement les noms du groupe et de son animateur.

(merci à Dominique pour avoir donné l'information)

 

  Une seconde vidéo montre le reportage réalisé par France 3 sur le concert lui-même.

 

Partager cet article

Repost0
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 19:02

La France a désormais 65 millions d'habitants. Tel est le renseignement principal donné par l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) qui a publié le 18 janvier 2011 son bilan démograhique annuel de la France pour l'année 2010. En Corse, les habitants sont maintenant 302.966.  Ajaccio en a 65.153 et Bastia 43.477. Et où se situe Poggiolo? Evidemment, loin des grosses communes.

Le "Journal Officiel" vient justement de publier les populations légales 2008 qui entrent en vigueur le 1er janvier 2011. Poggiolo aurait ainsi 95 habitants (contre 91 en 2007).


Notre commune obtient ainsi les classement suivants:

Classement Habitants Superficie Densité
sur la France 33622e 16150e 34596e
sur la région de Corse 245e 207e 237e
sur le département de la Corse-du-Sud 91e 93e 77e
sur l'arrondissement d'Ajaccio 60e 61e 46e

sur le canton des Deux-Sorru

7e 11e

3e

 

Aux esprits chagrins qui disent qu'il n'y a plus personne à Poggiolo, on pourra répondre que le village est 245e alors que qu'il existe 360 communes dans la région.

Que représente le chiffre de 95 par rapport à la population qu'a eu la commune dans les années précédentes?

Le site http://www.annuaire-mairie.fr/statistique-poggiolo.html donne des chiffres depuis 1800. Bien que leur origine ne soit pas indiquée, on peut supposer qu'ils sont basés sur les résultats officiels des recensements. Leur examen pourra amener chacun à certaines réflexions sur l'histoire du village.

 

1800

159
-

1806

191
+20.1%

1821

170
-12.4%

1831

189
+11.2%

1836

210
+11.1%

1841

224
+6.7%

1846

230
+2.7%

1851

222
-3.6%

1856

243
+9.5%

1861

280
+15.2%

1866

300
+7.1%

1872

364
+21.3%

1881

358
-1.7%

1886

488
+36.3%

1891

494
+1.2%

1896

530
+7.3%

1901

598
+12.8%

1906

401
-49.1%

1911

350
-14.6%

1921

456
+30.3%

1926

521
+14.3%

1931

549
+5.4%

1936

650
+18.4%

1946

653
+0.5%

1954

177
-268.9%

1962

152
-16.4%

1968

120
-26.7%

1975

117
-2.6%

1982

93
-25.8%

1990

76
-22.4%

1999

95
+25.0%

2005

91
-4.4%

 

 

 

 

graphique population

De nombreux autres renseignements chiffrés sur la démographie, l'emploi et l'habitat se trouvent sur le site mentionné. Consultez-le.

Mais il manquera toujours un chiffre important: le nombre de ceux qui n'habitent pas au village et qui n'y sont pas nés mais qui restent profondément attachés à leur bout de montagne.

 

Les recensements n'intervenant désormais que tous les cinq ans, Soccia sera compté en 2011 et ce sera en 2012 pour Orto et Guagno.

 

Partager cet article

Repost0
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 18:55

Savez-vous quand et comment a été inaugurée la statue de Mgr CASANELLI d'ISTRIA à Vico? Savez-vous que cette inauguration a été le prétexte d'une controverse entre l'évêque d'Ajaccio, Mgr de la FOATA, et le maire de Vico de l'époque (c'était en 1887)?

Tous ces renseignements ont fait l'objet d'un casanelliarticle de Paul SILVANI, paru dans "La Corse-Hebdo" du 26 novembre 2010. Il a été repris par le bulletin "INSEME" qui, dans son numéro de février, lui consacre trois pages.

Elles peuvent être lues sur le site de "INSEME"

ou,

- pour la première page,  en cliquant ICI,

- pour la seconde, en cliquant ICI,

- pour la troisième, en cliquant ICI.

 

 


Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de janvier et février dans les Deux Sorru:

cliquer ici.

 

Fête de Saint Siméon:

messe à Poggiolo

samedi 20 février

à 15 heures. 

 

VACANCES SCOLAIRES DE FÉVRIER

fin des cours: 

samedi 13 février

reprise des cours:

lundi 1er mars

 

La nouvelle formule du mensuel "INSEME":

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907