Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 20:49

    A la suite des chiffres de la population française publiés par l'INSEE, Anne CHEMIN a publié dans "Le Monde" du 26 janvier un article intitulé "Il n'y a plus de saison pour les bébés".

    Elle y rappelait que, autrefois, au XVIIIème et au XIXème siècles, les naissances les plus nombreuses avaient lieu en janvier-février-mars. Ces mois correspondaient au moment de sortie du Carême, neuf mois plus tôt. Pendant la période d'abstinence, en gros le mois de mars, les relations sexuelles étaient prohibées, ce qui expliquait un fort creux des naissances en décembre.

    Avec la diminution de l'imprégnation religieuse, cette périodisation n'est plus visible. Il existe maintenant un pic en avril-mai, correspondant à des conceptions en été. Actuellement, le mois le plus fécond est celui de septembre, et surtout le jour du 23 septembre, ce qui doit être mis en rapport avec, neuf mois plus tôt, le jour de l'an!

    Les Poggiolais d'autrefois respectaient-ils le jeûne sexuel? Pour le savoir, il faudrait étudier attentivement toutes les dates de naissances des trois derniers siècles. Sur GENEANET, se trouve le résultat des recherches de Pierre LECCIA qui a dépouillé les registres d'état civil des archives municipales de Poggiolo de 1820 à 1971, ainsi que du recensement de 1770. Grâce aux mentions marginales portées sur ces documents, il est parfois possible de retrouver des dates antérieures ou postérieures.

    Mais, dans ce cas, pour les naissances les plus anciennes, le mois n'est pas toujours indiqué.

Cet excellent travail fournit un total de 2.685 fiches dont 1.160 comportent le mois de naisssance (les naissances hors Poggiolo étant écartées).

    Les résultats mensuels sont les suivants:

  • janvier: 127
  • février: 113
  • mars: 107
  • avril: 101
  • mai: 72
  • juin: 69
  • juillet: 68
  • août: 87
  • septembre: 87
  • octobre: 117
  • novembre: 95
  • décembre: 117

    Mais, dans cette série, 2 naissances ont eu lieu au XVII° siècle, 62 au XVIII°, 964 au XIX° et 132 au XX°. La répartition étant très inégale, il est plus logique de ne se servir que des chiffres du XIX° siècle qui représentent la grande majorité. 964 naissances en un siècle; cela signifie qu'il y avait une moyenne de 9,64 naissances par an au village.

    La répartition mensuelle pour ce siècle donne ainsi:

  • janvier: 106
  • février: 95
  • mars: 88
  • avril: 81
  • mai: 54
  • juin: 59
  • juillet: 56
  • août: 74
  • septembre: 72
  • octobre: 99
  • novembre: 76
  • décembre: 104

    Sous la forme de graphique, plus parlante, le résultat est:

courbe naissances

 

    Le creux de mai-juin-juillet est très net, ainsi que le pic de janvier-février. Mais octobre et décembre sont également très fertiles. La saisonnalité habituelle dans l'Europe chrétienne du XIX° siècle n'est donc pas tout à fait observée. Est-ce à dire que, à cette époque-là, les Poggiolais respectaient moins les interdits religieux?

    Peut-être faudrait-il affiner en recherchant s'il n'y a pas d'évolution entre le début et la fin du siècle. Une étude des différents éléments de la pratique religieuse serait à effectuer en parallèle.

Partager cet article

Repost0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 17:20

  Samedi 5 mars, la fête a battu son plein dans le canton des Deux-Sorru.


Le traditionnel carnaval organisé par l’ensemble des associations avec le concours des municipalités a trouvé son point d’orgue au complexe hôtelier de Guagno-les-Bains, ralliement de tous les chars des enfants, et de la population des villages. Une manifestation qui se veut intergénérationnelle.


En effet, ce sont les pensionnaires de la Maison de Retraite ADMR Jeanne d’Arc qui ont accueilli les nombreux jeunes enfants costumés, mais aussi les adultes.


Le thème choisi pour 2011: mer et montage. Les chars des villages d’Arbori, Coggia, Renno, Letia, Vico, se sont retrouvés à Vico pour atteindre en défilé la chapelle Saint-Antoine à Guagno-les-Bains. Les chars venant également de Soccia, Poggiolo, Orto, Guagno ont fait la jonction à la chapelle. Ensuite, tous les chars se dirigérent sur l’esplanade de la maison Jeanne d’Arc.


Les chevilles ouvrières de cette organisation unique en son genre n’ont pas eu le temps de chômer. C’est le cas de Marie-Hélène Pfeiffer, animatrice à la maison Jeanne d’Arc et responsable de l’organisation du carnaval, et d’Antoine Chiti, qui a ordonnancé le défilé des chars depuis Saint-Antoine. Bref, un 5 mars qui marquera la vie du canton des Deux-Sorru  toutes générations réunies.

 

 

  Le son peut être désactivé en cliquant sur l'image de haut-parleur (en bas à gauche de l'image)

 

  Et n'oubliez pas de regardez le carnaval de l'an dernier  ICI et LÀ.

Partager cet article

Repost0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 19:07

En dehors de la tradition du poisson du 1er avril, le mois qui vient de débuter est important car on entre dans le printemps. Les fleurs commencent à pointer. Mais le passage de mars à avril est si inquiétant (notamment car on approche de la "soudure" agricole) que les dictons qui le concernent sont assez nombreux. En voici des exemples.

 


Sole d'aprile

Alegria in casgile

(Soleil d'avril

Joie dans la fromagerie.)fleur dans porte

 

Vèni d'Aprile

E ti faraghju more;

Vèni di Maghju

E ti cuntintaraghju!

(Viens en avril

Je te ferai mourir (de faim);

Viens en mai

Je te contenterai!)

 

Si Aprile

Un era fra i mesi

Un ci saria

Miseria in li paesi.

(Si Avril

N'était au nombre des mois

Il n'y aurait pas

De misère dans le pays.)

Partager cet article

Repost0
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 17:40

Le comité de Poggiolo avait donné rendez-vous dimanche 27 février, à la salle des fêtes, pour déguster la pulenda.

Pulenda et figatelli ont été préparés sur l'esplanade avant d'être servis aux tables. Vous reconnaîtrez facilement ceux qui se sont dévoués pour que tout se déroule très agréablement.

 

Le son peut être désactivé en cliquant sur l'image de haut-parleur (en bas à gauche de l'image)
L'an dernier, la messe de Saint Siméon et la pulenda avaient eu lieu le même joour. Revoyez le reportage de 2010 en cliquant ICI.

Partager cet article

Repost0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 17:38

En trois semaines, en février et mars, trois occasions ont permis de montrer la convivialité poggiolaise.

 

Il y eut d'abord la fête de Saint SIMÉON.


"L'église d'en haut" domine et protège Poggiolo depuis bien longtemps (depuis au moins 1587: voir l'article sur l'histoire de l'église).

Le samedi 19 février, les Poggiolais qui sont montés à l'église ont pu remercier le saint pour sa protection lors d'une messe célébrée par le Père Joseph THEVENET. Bien sûr, un verre de l'amitié a été partagé à la fin de la cérémonie. 

 

Le son peut être désactivé en cliquant sur l'image de haut-parleur (en bas à gauche de l'image)
Pour voir en détail la décoration de l'église, cliquez ICI.

Partager cet article

Repost0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 19:46

Johnny HALLYDAY est de retour! Il a eu droit à une soirée complète sur TF1 samedi 26 mars pour la promotion de son nouvel album intitulé "Jamais Seul". Le papy rocker a toujours de fervents admirateurs, surtout ceux pour qui il était une "idole" au temps de leur jeunesse.

L'été, à Poggiolo, les électrophones à piles permettaient d'écouter les 45 ou 33 tours (on ne disait pas encore "vinyles") un peu partout: dans une chambre, sur une terrasse, mais aussi dans la Stretta et, le soir, aux Trois Chemins (qui avaient un aspect beeucoup plus champêtre et agréable que maintenant) ou devant (et même dans) le cimetière. HALLYDAY n'était pas le seul écouté; il y avait aussi, de façon assez hétéroclite, les BEATLES, DUTRONC, ESCUDERO, BREL, BRASSENS, etc, etc...

Par contre, les bals du village (cliquer ICI) étaient monopolisés par la génération précédente, adepte du tango et du paso doble. Autrement, on pouvait aller au "Robinson" de Saint Marcel ou au bar socciais des frères DEMARTINI (voir l'article sur Antoine).

Ce petit film, tourné pendant l'été 1967 par Michel FRANCESCHETTI sur la terrasse de la maison BARTOLI-CHABROLLE, montre dans quelle transe ces chanteurs mettaient les actuels seniors qui étaient alors en pleine forme physique (mais ils le sont peut-être encore...).

Cliquez sur le visage de Joël CALDERONI (et essayez de reconnaître les autres danseurs).

Joël 45 tours

Partager cet article

Repost0
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 20:08

L’Association I Zitelli a organisé le 19 Mars dernier la seconde sortie prévue à son calendrier de « La Découverte du Patrimoine ».

Les enfants du canton et leurs parents ont eu la chance de découvrir la station thermale de Guagno-Les-Bains.

Nous avons été agréablement reçus par Christophe BATTESTI, adjoint de la commune, qui a expliqué aux enfants le fonctionnement des Thermes. Il nous a fait toucher l’eau sulfurée qui sort du forage à 68°C puis nous a ensuite guidés dans une visite complète de l’établissement.

Les chauves-souris ont été quelque peu perturbées par toute cette animation…

zitelli Guagno les bains

Une promenade s’en est suivie jusqu’à La Gocce, où la légende veut que Napoléon III se soit baigné avec l’Impératrice Eugénie…

Tout le monde s’est ensuite rendu à Poggiolo pour partager un repas offert par la municipalité : les rues du village ont été très animées ! Cécile

Un peu plus tard dans l’après-midi, la charmante joaillière de  Poggiolo,  Cécile GRIMALDI, a fait découvrir aux enfants son parcours et les secrets de son art (pour plus de renseignements sur ses œuvres, cliquez ICI)

Chacun a pu ainsi confectionner et repartir avec un ravissant bracelet orné d’une pierre semi-précieuse.

La présidente Véronique ARRIGHI et les membres de l’association I Zitelli tiennent à remercier la municipalité de Poggiolo et tout particulièrement Christophe BATTESTI et Cécile GRIMALDI pour ce moment inoubliable.

 

 

Prochains rendez-vous :

D’autres visites d’I Zitelli sont prévues. En attendant, rendez-vous est pris pour le Dimanche 4 Avril de 14h à 17h au Ranch de Sagone pour un après-midi détente et rencontre autour d’un goûter géant auquel sont conviés enfants et parents du canton.


(texte communiqué par l'association I Zitelli)

Partager cet article

Repost0
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 18:11

Elections cantonales, risque nucléaire au Japon, bombardements en Libye, que de motifs d'inquiétude! Il est bon de prendre un peu d'éloignement par rapport aux rumeurs du monde.

 

C'est ce que fait en ce moment Jean PINELLI qui est allé revoir la Guyane où il est né en 1946, à St Laurent du Maroni où son père Xavier Leto PINELLI, militaire, était en fonctions.

Le président de l'AACSIS et Jean-Bernard POLI adressent leur bonjour aux lecteurs du blog des Poggiolais.


Poggiolo et Guagnu en action de pêche sur le fleuve KOUROU.

Kourou

 

P.S.: La présence de Poggiolais en Guyane au temps du pénitencier a été évoquée dans l'article "le bagne présent à Poggiolo".

Partager cet article

Repost0
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 16:33

Communiqué de l'Association Artistique et Culturelle de Sorru in Sù:


Un grand marché aux puces aura lieu à Poggiolo

samedi 16 avril 2011 de 10h à 17h.


Dans les greniers, caves, habitations, vous avez meubles ou autres objets à céder. Venez les vendre à votre profit ou les faire vendre.

 

Participation aux frais d'installation: 5 euros au profit de l'association.

 

Buvette. Restauration rapide.

 

Venez nombreux!

 

Renseignements et inscriptions: 04-95-24-58-87.

Partager cet article

Repost0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 10:35

    Après l'élection de 1921 qui fut si particulière à cause de la présence de François COTY (voir ICI et ICI), une autre élection cantonale est à rappeler: celle de 1968.

    Martin PAOLI, maire de POGGIOLO, était aussi, depuis 1945, conseiller général du canton de SOCCIA. A la suite de son décès en 1968, il fallut procéder à son remplacement. Au conseil municipal, il fut remplacé par son fils Bernard qui resta maire jusqu'en 1989. Pour représenter le canton, deux candidats s'affrontèrent en août: Jean GAFFORY, maire de GUAGNO, directeur de la caisse primaire d'assurance-maladie de Corse, pour la gauche, et Ange CARLI, maire de SOCCIA et membre de cabinets ministériels, pour la droite gaulliste.

 

    La lutte fut féroce. Chacun s'employa à convaincre les électeurs par les moyens les plus efficaces, c'est-à-dire en allant voir les uns et les autres. En faisant jouer les solidarités familiales et les services rendus, il était possible de savoir sur combien de suffrages on pouvait compter et qui voterait pour qui. L'isoloir, quand il avait été installé dans le bureau de vote, n'avait aucune raison d'être utilisé puisque l'on avait promis sa voix.

    Pas de meeting et très peu d'affiches. Par contre, l'apparition de slogans peinturlurés sur quelques murs poggiolais causa de l'émoi (voir l'article sur Un tag ésotérique).

    Jean GAFFORY l'emporta, permettant ainsi pour une fois à GUAGNO d'être présent au Conseil Général.

    Comme de coutume, le vainqueur fit une tournée victorieuse dans chaque village, les voitures, décorées de force drapeaux, s'arrêtant à chaque bar. Le passage à POGGIOLO fait l'objet d'un film de la vidéothèque poggiolaise intitulé "Quand Gaffory a gagné". Pour le voir, cliquez sur cette photo de GAFFORY extraite du film.


gaffory 1968

 

    Une grande fête eut lieu à GUAGNO avec profusion de nourritures, de boissons et de coups de feu (l'auteur de ces lignes se souvient encore des plombs de chevrotine qui lui brûlèrent un peu la fesse droite), et encore de nombreux drapeaux.

    Cette orgie de drapeaux tricolores (la tête de Maure était encore très rare) eut même une conséquence inattendue quelques jours après, lors du pélerinage de la Saint Elisée. Des jeunes Socciais firent l'excursion jusqu'à la chapelle avec des drapeaux vestiges de l'élection qu'ils laissèrent ensuite sur les bords du lac de Creno ou qu'ils ramenèrent chez eux. Là aussi, un film poggiolais le prouve. Il s'agit de "Creno 1968" que vous pourrez visionner (1) en cliquant sur cette photo:


drapeau CV

 

    Mais le canton n'en avait plus pour longtemps. En 1973, la réforme administrative imposée par Paris obligea à faire la fusion avec Vico pour créer le canton des Deux-Sorru actuel. Le conseiller général élu fut alors Dominique COLONNA, remplacé, depuis 2008, par François COLONNA.

---------------------------------------------------------------------------

(1) Un prêtre en soutane est visible dans ce film: l'abbé MILLELIRI, alors curé de Soccia et qui, bien sûr, avait célébré la messe à la chapelle de St Elisée.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de janvier et février dans les Deux Sorru:

cliquer ici.

 

Fête de Saint Siméon:

messe à Poggiolo

samedi 20 février

à 15 heures. 

 

VACANCES SCOLAIRES DE FÉVRIER

fin des cours: 

samedi 13 février

reprise des cours:

lundi 1er mars

 

La nouvelle formule du mensuel "INSEME":

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907